SMG

L'antre d'un univers de fous. A vos risques et périls.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 13:32

Bon, je mets les choses au claires avant de remettre ma fic, cet épisode est donc terminé (sur mon ordi), et j'attendrais d'avoir bien avancé dans le 2 avant de commencer à le poster, et ça sera dans un autre topic, donc vous pourrez commenter cette fic et me dire ce que vous en avez pensé lorsque j'aurais posté mes 20 chapitres. (je parle surtout pour toi LT /PAN/)

Sinon j'espère qu'elle vous plaira et je vous dis : ENJOY !


Dernière édition par Pioar le Ven 12 Fév - 21:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 13:34

The Heroes of Elements


Episode I


Les origines



(Fuck Forumactif qui n'accepte pas les tailles supérieures à 24)

Introduction


Moi ? Qui je suis ? Je suis PioarMario, le héros des éléments, connu partout sur Terre pour mes exploits. Cette histoire, je ne l’ai jamais raconté à personne, je l’ai gardé en secret. Mais, aujourd’hui, je vais vous la dévoiler et dévoiler mes origines. Et, non, je ne suis pas un extraterrestre, c’est autre chose que ça. Mais, ce qui est sûr, c’est que j’étais quelqu’un avant, quelqu’un de normal, comme les autres, quelqu’un auquel on n’y ferait guère attention. Une autre vie sans doute… Mais, tout a changé et je suis devenu ce que je suis. Je ne le regrette pas car, j’aime cette vie. Un jour, ce jour-là, cet évènement arriva et tout le cours de ma vie changea, j’ai pris un autre chemin, celui de la légende. C’est incroyable n’est-ce pas ? De passer de la banalité à l’extraordinaire. Je le sais, car je l’ai vécu. Si vous avez assez d’attention pour suivre mon histoire, vous comprendrez mes origines. Mesdames et messieurs, voici mes origines.

Avant l’évènement, j’étais un écolier de 4ème, comme beaucoup d’autres, chaque matin, j’allai à l’école et j’avais hâte de la finir pour rentrer chez moi et jouer à ma 3DS, oui j’avais une 3DS, mais c’est un détail… N’y faites pas attention. Chaque jour c’était la même rengaine. Jusqu’au jour du grand bouleversement. Ce jour-là, je m’en souviendrai comme si c’était hier.

C’était un dimanche d’orage, je m’étais promené plus loin que d’habitude, je m’étais perdu et… Non, je ne me suis pas pris un éclair et j’ai changé, c’est bien différent que cela. Alors que je m’abritais sous un arbre, un homme vint, me remarqua, et, sans réaction bizarre, m’interpella, il avait dit ce qu’on demandait à un garçon perdu dans un orage, c’est-à-dire : « Tu as l’air perdu toi, viens te réchauffer chez moi, tu seras à l’abri. »
Imaginez, vous êtes perdu au milieu d’une ville pendant un orage et tout ce que vous désirez, c’est de vous réchauffer. Vous faites quoi ? Comme je l’ai fait, vous acceptez. Vous vous dites qu’après vous rentrerez chez vous après. Alors j’ai dit :
« Merci, c’est gentil.

– Suis-moi. »


Je l’ai suivi et sa maison était normale, comme celle d’une personne normale, sauf qu’un détail m’intriguait, et c’est cette intrigue qui va m’amenez à ce que je suis aujourd’hui.

Je vous raconterai ce qui s’est passé lors du prochain chapitre. Quoi ? Trop de suspense ? Vous savez, le suspense, c’est ce qui donne envie de lire une fiction, alors, patientez tranquillement le prochain chapitre…

A suivre…


Dernière édition par PioarMario le Sam 12 Sep - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 13:37

Chapitre 1


Ce n’est que le début



Vous allez maintenant comprendre ce qui m’est arrivé.

Ce détail, c’était la bonne humeur de cet inconnu, il avait l’air content de me voir, il était en train de préparer un chocolat chaud quand je remarquai une forme sous le tapis du salon, sans qu’il ne le remarque, je soulevai le tapis et je vis une trappe, la forme c’était un anneau qui permettait de l’ouvrir. Avant qu’il ne revienne, je remis le tapis comme il était et je m’éloignai, je fis mine d’observer le salon, qui était décoré de plusieurs tableaux, de sculptures, même la télé avait l’air d’une œuvre d’art.

Je voulus m’installer sur le canapé qui avait l’air confortable, mais je le vis revenir avec un chocolat chaud et je m’éloignai alors du tapis. Il m’invita à m’installer sur le canapé et j’acceptai avec plaisir. Alors, il engagea la conversation :
« Tu es mignon toi, tu t’appelles comment ?.

– Moi, c’est Steve, je t’ai déjà vu, tu habites dans le quartier. Je t’ai reconnu avec tes yeux. Tu sais, ce n’est pas très prudent de sortir dehors en plein orage. »

Il avait l’air sympathique, et pendant que je buvais le chocolat chaud, il se présenta, se décrivit et on commença à discuter. Après un moment, je me suis baladé dans la maison, lorsque je suis entré dans son bureau, je vis au mur une grande carte de la ville, avec une maison entourée au crayon. Je m’approchais pour regarder de quelle maison il s’agissait, et j’eus un choc ! C’était la mienne ! Le trajet que j’effectuais de la maison à l’école était tracé, je vis aussi les maisons de mes amis auquel je m’y rendais régulièrement entourée d’une autre couleur. Cet homme connaissait toutes mes habitudes, il savait où j’étais à chaque instant. Je me dirigeais vers la porte d’entrée quand il m’interpella : « Où tu vas ? Tu rentres chez toi ?

– Oui, il commence à se faire tard, mes parents vont s’inquiéter.

– Attends au moins que l’orage soit passé, c’est dangereux de sortir avec ce temps.

– Je me débrouillerai tout seul, je connais le chemin. »

Je l’ai vu changer d’expression, j’allais ouvrir la porte quand il m’arrêta. Il ferma la porte à clé. Et il me parla : « Je sais que tu as regardé sous le tapis du salon, suis-moi tu vas savoir ce qu’il y a dessous.

– Non, je vais rentrer chez moi.

– Ok, tu ne me donne pas le choix. »

Il me prit la main de force, ouvrit la trappe et me fit descendre. Lorsque nous sommes arrivés en bas, je vis une sorte de laboratoire avec deux grands tubes, un vide et un rempli de liquide vert. Je remarquai aussi une sorte de panneau de contrôle, voilà comment il me surveillait… Après il me jeta à terre, il avait changé d’expression, il paraissait à la fois en colère et content. Je voulus lui parler, mais il m’aspergea d’un gaz avec un spray, du gaz soporifique ! Je m’endormis instantanément. Après, c’est le noir. Quand je me réveillais, j’étais dans un des tubes. J’étais nu. Il me parlait à travers un haut-parleur : « Ca va aller vite, tu ne sentiras rien.

– Qui êtes-vous ? Que me voulez-vous ?

– Je t’expliquerai cela en temps voulu. »


C’est alors qu’il remplit le tube d’un gaz. Je ne savais pas ce que c’était, mais je n’arrivais pas à respirer, j’étouffais, au bout de quelques minutes, je m’évanouis. Nouveau noir. Quand je me réveillais, j’avais mal à la tête. J’ouvris les yeux, et j’étais dans l’autre tube ! Celui rempli d’un liquide vert ! Chose étrange, je ne portais pas de masque. Alors que j’arrivais à respirer ! Mes poumons devaient pouvoir extraire le dioxygène du liquide… Un peu comme des branchies. Mais je n’étais pas un poisson. Je tapais contre les parois pour vouloir sortir. Mais, peine perdue, il ne fit même pas attention à moi. Il surveillait sur l’écran de contrôle mes parents qui devaient me chercher, visiblement, l’orage avait cessé. Je me dis que je ne sortirai pas d’ici, que j’allais mourir ici. Alors j’ai patienté. Au bout d’un quart d’heure, il me parla :
« Ca va là-dedans, pas trop désagréable ?

– Qui êtes-vous ? Que me voulez-vous ?

– Je ne te veux rien, je veux juste te protéger. Sinon, tu n’as besoin de rien ?

– Je commence à m’ennuyer, vous n’aurez pas une occupation ?

– D’accord. WII ou 3DS ?

– Va pour la 3DS. »

Ce monsieur avait l’air bizarre, mais, au fond, il n’avait pas l’air méchant, j’avais l’impression qu’il attendait quelque chose de moi ? Mais quoi ? J’avais vu la 3DS apparaître dans le liquide, je me suis demandé si c’était un piège. Mais ça en n’avait pas l’air. J’ai alors joué à la 3DS pendant 2H, je ne sais plus combien de temps. Et je me suis endormi.

Lorsque je me suis réveillé, j’étais dans mon lit. Je n’ai pas compris. Mes parents ont dit qu’ils m’avaient trouvé sous un pont, en train de dormir. Je me suis dit que Steve avait brouillé les pistes… Et ma vie à continué normalement, mais je pensais quelque fois à Steve…

A suivre…


Dernière édition par PioarMario le Sam 12 Sep - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 13:38

Chapitre 2


La vérité



Une semaine est passée, j’allais chez Steve chaque jour, aujourd’hui, c’était le dernier jour, celui de la vérité, Steve allait m’expliquer la vérité sur moi et sur lui, il a dit qu’il espérait que je serais compréhensif. Lorsque j’entrai dans son labo, je me déshabillais tout seul maintenant, il n’avait plus besoin de m’asperger de gaz pour m’endormir et j’entrai tout seul dans le tube auquel il m’aspergeait de gaz. Je vis sur sa tête qu’il avait l’air inquiet, comme s’il redoutait quelque chose, après, il remplit le tube de gaz, je résistais à l’évanouissement maintenant. Puis, au bout de quelques minutes, il me fit sortir, et j’entrais alors dans le tube du liquide, c’était la phase finale.

Je jouais alors à la 3DS pour m’occuper en attendant ma sortie. Je ne le craignais plus Steve maintenant, on aurait dit qu’il voulait du bien de moi, en plus, il était tellement sympathique, mais, là, on aurait dit qu’il avait vraiment peur de quelque chose. Une fois le temps écoulé, je suis sorti du tube, et je me suis rhabillé. Puis, on s’est installé sur des chaises, et je lui ai demandé la vérité :
« Steve, tu m’as promis de me raconter la vérité, alors, Vas-y, je t’écoute.

– Voilà, quand faut y aller, faut y aller. Tu as sûrement eu des doutes sur mon origine ?

– Non…

– Voilà, autant commencer par cela. En fait, je ne viens pas de cette planète.

– Quoi !?

– De la planète Elémenta pour être exact. C’est une planète qui ressemble à la vôtre, mais elle est en avance sur la technologie.

– Pourquoi vous l’avez quittée ?

– Parce que, un jour, on a commencé par avoir des attaques de bandits tristement célèbres, les pirates de l’espace. Moi, j’ai fui, je me suis réfugié sur votre planète, et je savais qu’il y avait quelqu’un qui pourrait anéantir cette organisation. Toi.

– Pourquoi moi ? Qu’ai-je de si spécial ?

– Tu as un pouvoir caché. Je t’ai fait subir ce traitement pour le réveiller, afin que tu puisses les anéantir.

– On dirait un film de science-fiction.

– Oui, sauf que ça en est pas un. C’est la réalité pure. J’espère que tu es compréhensif.

– Oui, je comprends.

– Surtout, n’en parle à personne.

– De toute façon, qui me croirait ?

– Tu veux t’entraîner à te défendre ?

– Ouais, j’veux bien.

– Suis-moi alors. »

J’étais surpris. Steve venait d’une autre planète !? Et moi, j’ai un pouvoir caché !? J’avais du mal à réaliser. J’ai alors suivi Steve dans une salle qui ressemblait à une sorte de salle d’entraînement. J’observais les alentours et Steve prit un pistolet, qu’il me donna. Il commença à m’expliquer : « Tiens PioarMario, c’est un pistolet laser, je voudrais que tu apprennes à le maîtriser.

– C’est un truc comme dans Stars Wars ?

– Oui, si tu veux. Je vais activer le mode entraînement et tu vas comprendre comment cet objet marche. »

Il abaissa un levier et un décor apparut, c’était une plaine avec quelques collines. Des monstres apparurent. Je leur tirais avec le pistolet dessus. Ils disparurent. Steve me parla : « Bon, tu as l’air d’avoir compris. Je vais te laisser. »

Je continuai à tirer sur les monstres. Steve sortit de la pièce.

Pendant 1H, j’ai tiré sur beaucoup de monstres, certains avaient des points faibles, et il fallait tirer sur ce point faible. Et c’est alors qu’une sorte de boss apparut. Mes tirs n’avaient aucun effet. Il s’approchait de moi, je courais pour lui échapper en lui tirant dessus. Peine perdue, il n’avait pas de point faible. C’est alors que j’ai remarqué une sorte de molette sur le pistolet. Je me suis dit :
« Qu’avais-je à y perdre de toute façon… » Je l’ai tournée et c’était plus de lasers que je tirais, mais des bombes ! Je lui en ai tiré, et il disparut. A ce moment, j’en ai eu marre et je suis sorti. Steve m’a dit : « Tu en as marre PioarMario ? Tu veux rentrer chez toi ?

– Ouais, c’est par où la sortie ?

– Je vais te téléporter, mets-toi là. »

Je me mis à l’endroit qu’il m’a désigné. Et je fus téléporté chez moi, dans ma chambre plus exactement. Quelle aventure ! Je suis encore surpris par ce que m’a dit Steve… Je n’avais qu’une envie : Me coucher pour profiter d’un repos bien mérité.

A Suivre…


Dernière édition par PioarMario le Sam 12 Sep - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 13:40

Chapitre 3

Visite inattendue


Une semaine était passée… J’avais appris beaucoup de choses de mon pistolet laser. J’avais plus besoin de m’entraîner maintenant. J’y jouais juste pour le fun. Au moment où je vous parle, je faisais une pause entre 2 parties, histoire de souffler un peu. J’étais en train de discuter avec Steve de son ancienne planète, des pirates qui l’on forcé à partir… Quand je vis que des trucs clochaient… Par exemple, l’eau du verre qui s’agitait alors que je ne l’avais pas touchée… Je le fis remarquer à Steve : « Steve. C’est normal que l’eau s’agite alors que je n’y ai pas touché ?

– Non, c’est bizarre… Attends, je vais voir un truc. »

Sur ce, il se leva, et il alla voir l’écran de contrôle qui faisait des signaux parasites… Et c’est alors qu’il commença à avoir peur il me dit : « Mais ! La Terre est figée ! Comment cela est possible !?

– Si la Terre est figée… Pourquoi nous on est en mouvement ?

– Je ne comprends pas non plus… »

Et c’est alors qu’un des écrans lança un signal d’alerte, puis un autre, et encore un autre, jusqu'à ce que tous les écrans de contrôle lançaient des signaux d’alerte… Il s’écria alors : « C’est ce que je redoutais !!! Ils m’ont retrouvé !

– Qui ? Eux ?

– Oui, eux ! Sortons d’ici ! »

C’est alors que je me suis mis sur la plaque de téléportation et que je me suis téléporté dans ma maison. Steve avait dit que la Terre était figée et il avait raison. Seul moi dans la maison, dans le quartier, dans la ville, dans le monde pouvait bouger… C’est comme si le monde sauf moi était en « Pause ». Je sortis de la maison en trombe et rejoignis Steve dehors. Il m’attendait, tenant 2 pistolets laser dans les mains. Il me dit : « Si il faut combattre, ce sera nous 2 ! Prends ce pistolet laser. On va les combattre ! »

Sur ce il me donna un pistolet laser et je me préparais à attaquer… Le vaisseau pirate était en train d’atterrir au bout de la rue… Et, quand ils descendaient du vaisseau, j’ai tiré. Oui, la première chose que j’ai faite, c’est de les viser et d’appuyer sur la détente du pistolet… Steve m’a suivi. Si on voyait le champ de bataille du dessus, on verrait 2 hommes tirer des rafales de tirs sur des centaines d’autres… La bataille continua pendant quelques minutes et c’est alors que Steve fut touché à l’épaule. Il tomba sur le dos et m’a dit : « Ça va, ce n’est pas trop grave, mais je sens que je vais m’évanouir… » Et il s’arrêta de parler. Alors, j’ai crié. J’ai froncé les sourcils et ai laissé tomber mon pistolet. Je serais les poings face à la menace qui fonçait devant moi… Et c’est alors que je sentis quelque chose de nouveau qui arriva. Je sentis du feu qui m’enveloppait, mais je n’y ai pas prêté attention, car j’étais en rage contre la menace devant moi. Et alors, le feu s’intensifia. Il brillait de plus belle ! Je sentais que je grandissais ! J’avais d’autres vêtements à présent, mes cheveux avaient changé de coiffure. Et, c’est alors que je sentis un carquois qui apparaissait autour de moi, j’avais un arc dans la main, et c’est alors, que, poussé par la rage qui m’enveloppait, je pris la seule flèche qui était dans le carquois et armait mon arc avec. Cette flèche brillait d’une lueur blanche ! Je tendis la corde de l’arc, machinalement, guidé par ma rage, j’ai visé les pirates qui commençaient à s’arrêter devant moi, qui prenaient peur et qui commençaient à se replier et, à partir de ce moment-là, tout allait très vite ! J’ai décoché la flèche sur les ennemis, et elle les traversait, en laissant une trainée blanche derrière elle. Les ennemis que la flèche traversait semblaient souffrir. Puis la flèche fit le tour de la Terre en laissant sa traînée blanche et revînt à son point de départ, puis elle a disparu. Et alors, la trainée blanche qu’elle a laissée derrière elle, elle s’est épaissie, de plus en plus vite, jusqu’à couvrir la Terre entière. Et d’un coup, la lumière s’est dispersée dans l’espace en faisant un flash lumineux blanc. Quand la lumière avait disparu, les ennemis avaient disparu. Steve était revenu à lui. Il ne prit pas conscience tout de suite, mais quand il avait repris ses esprits, il m’a regardé, et il a été surpris quand il m’a vu. Il m’a dit : « C’était bien toi alors. C’est bien toi le héros !

– On devrait se tirer Steve, le monde recommence à bouger…

– C’est vrai, je nous téléporte. »

On retourna à la base. Steve m’examina alors de plus près… « Apparemment la cure que je t’ai faite a marché… On dirait que tu as grandi. Tu as aussi changé de vêtements… Ta coiffure n’est pas la même qu’avant. Mais attend, l’arc, l’arc, normalement il est entreposé sur ma planète dans un lieu ultra secret, seuls les dirigeants le connaissent ainsi que leurs fils, comment s’est-il retrouvé sur cette planète, y aurait-il une sorte d’union entre cet arc et son possesseur ? Vraiment, cela m’intrigue… Je me demande ce qu’il va se passer lorsqu’ils découvriront qu’il a disparu, car vois-tu PioarMario, cet arc, est l’arc des éléments, l’arc du héros, on a passé des années à l’étudier sans vraiment le comprendre, il y a encore des secrets sur cet arc qu’on n’a pas encore découvert, à un moment, on a pensé à tenter de l’utiliser pour nous délivrer de notre emprise des pirates, mais on n’a pas pu, cet arc ne délivre son pouvoir qu’à quelqu’un qu’il reconnaît… Longtemps, j’ai cru que c’était moi car il réagissait à mon approche, mais j’ai dû oublier cette idée qui me paraissait un peu folle. Cet arc… Il est uni avec son possesseur… PioarMario, tu es bien l’élu, celui qui va faire régner la paix dans l’univers… Ce qui est bizarre, c’est que, d’après les écrits, il est parlé de 3 personnes et de 3 armes sacrées, non d’un seul… Cela m’intrigue, y aurait-il d’autres élus et surtout d’autres armes ? Vraiment, je me demande… Le pouvoir des éléments est difficile à comprendre…

– Elle est très intéressante cette histoire Steve… As-tu d’autres choses à me dire afin que je comprenne mieux ? J’ai changé de forme pour que personne ne me reconnaisse apparemment. Ça a l’air d’être une protection. Mais comment je peux reprendre ma forme originale ?

– Je crois que tu peux l’activer par la pensée. Essaye. Moi, je n’en sais rien… »

J’ai essayé. Je me suis concentré et j’ai fait l’opération inverse de ma transformation. Après, j’avais repris ma forme normale. J’ai dit à Steve que j’étais fatigué et qu’un somme chez moi ne serait pas de refus… Il m’a alors téléporté et je me suis couché aussitôt… Quelle dure journée ! Je me suis rendormi aussitôt.

A Suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 13:41

Chapitre 4

Naissance d’un héros


Une semaine était passée… Je m’entraînais dans la salle d’entraînement à contrôler mon pouvoir. J’avais réussi à voler grâce à mes ailes. J’avais compris le pouvoir des flèches. Certaines créaient de la glace, d’autres une explosion de feu, et d’autres encore, une décharge électrique… J’étais loin de douter qu’on allait bientôt avoir besoin de moi… Le lendemain, quand je rentrais de l’école, je suis rentré chez moi, et, en ouvrant la porte de la maison, mes parents et tous mes amis ont crié : « SURPRISE !!! » Après tout ce remue-ménage, j’avais oublié mon anniversaire ! Ma mère a dit : « Tu avais oublié ce jour tellement important, c’est ça ?

– Heu, oui… »

J’étais encore surpris par leur surprise et je le fus encore plus quand je vis Steve au milieu des invités je m’approchai discrètement de lui et lui chuchota : « Tu t’étais lié d’amitié avec mes parents avant que tout a commencé ?

– Oui, que crois-tu ? »

Okay… Encore un truc que Steve a fait sur ma vie privée… Bon, ça en est qu’un seul sur des dizaines, alors je ne vais pas le réprimander ! Puis, j’ai fait le truc habituel des anniversaires : Souffler les bougies, ouvrir les cadeaux, manger le gâteau… On va zapper tout cela. Le vrai évènement commença quand mon père alluma la TV pour mettre son émission préférée, et, à la TV, il y avait un flash info : La Banque De France était en plein hold-up et la police n’agissait pas ! Intrigué par cela, mon père mit l’info en direct (oui, BFM TV, LCI, tout ce que vous voulez, quoi !) car ils montraient des images des flashs infos (Le Tsunami au Japon par exemple…) alors Steve me glissa : « C’est une bonne occasion pour toi de te révéler au monde… Va dans ta chambre, je te téléporte au Q.G.

– Ils ne vont pas se douter de quelque chose par mon absence ?

– Non, je ferai un hologramme de toi. Vas-y maintenant. »

J’allai dans ma chambre, Steve me téléporta. Et, dans le Q.G. je me transformai et me téléporta aux alentours de la Banque De France. Des hauteurs d’un immeuble voisin, je vis l’état de la situation. Les policiers n’étaient pas là car les voleurs avaient fait des barrages avec des camions, ce qui empêchait les policiers de venir. Je vis l’hélicoptère journaliste voler en cercle autour de la Banque De France. Là, j’établis un plan et je commençai par tirer une flèche de feu, ce qui fit un mur de feu entre les guetteurs dehors et la banque, là, je me mis sur le toit de la banque et je me laissa tomber nez-à-nez devant ces voleurs. Je leur fis des coups de kung-fu et les mis K.O. pour un bon moment… Puis j’éteignis le feu en tirant une flèche d’eau. Là, j’entrai dans la banque et je vis 3 des voleurs pointer leur arme sur moi, je me mis dans un couloir et sélectionnai une flèche de glace puis je la tirai sur un des voleurs, puis sur un autre et enfin sur le dernier. Les 5 derniers voleurs s’amusaient à compter l’or dans la chambre forte, moi, je refermai la porte du portail derrière eux et je laissais un mot devant la porte pour les journalistes puis je sortis de la banque, j’enlevai un camion pour laisser passer la police puis, je me suis envolé et je me suis téléporté. Je repris ma forme normale et je revins chez moi… Les invités étaient tous scotchés devant la TV l’air ébahis par mon intervention. Les journalistes me donnaient des noms comme « l’archer » pour mes talents en arcs ou encore « le ninja » car j’étais bon en Kung-fu. Ils faisaient des commentaires du genre : « C’était inattendu ! Mesdames et messieurs, une personne contre 100 autres s’oppose à eux ! Mais cette personne compte pour 20 personnes ! Et il l’a emporté par la surprise ! On a vu son combat que de l’extérieur, mais on va voir les caméras de surveillance ! C’est incroyable ! Il a des flèches qui ont un pouvoir, on ne sait comment, mais elles ont un pouvoir ! Il a mis à lui tout seul K.O. tous les voleurs ! Il s’est interposé contre leurs canons ! » En voyant mon mot qui disait : « Avec mes amitiés. Signé : Le Héros des Eléments » Les journalistes m’avaient trouvé un nom. Quand tous les invités étaient partis, un peu avant 20H, mon père avait mis le journal de 20H pour avoir plus d’infos sur l’attaque de la banque… Voilà ce qu’ils ont dit en complet : *voix de femme* Ce matin-là, tout était tranquille. Dans l’après-midi, des camions se sont garés, bouchant les rues. Ce qui a commencé à attirer l’attention. Et, d’un coup, des hommes surgissent des camions des armes à la main. Les passants sont paniqués, ils s’enfuient de la place, laissant le champ libre aux braqueurs. Les camions bloquent le passage à la police. Alors les voleurs attaquent la banque. Les caméras de surveillance ont tout enregistré, mais, impossible de les identifier : ils portent des masques. 5 des voleurs vont dans la banque pour voler l’argent. Mais, autre chose se passe dehors. A ce moment-là, un mur de feu apparaît devant l’entrée de la banque. Et, du toit de celle-là, un homme surgit. Avec des coups d’arts martiaux, il met K.O. les 2 voleurs qui faisaient le guet. Puis, pour entrer dans la banque, il a éteint le mur de feu comme par magie. En entrant dans la banque, les 3 voleurs qui maintenaient les clients couchés se retournent et commencent à lui tirer dessus. En tirant des flèches il gela ceux-ci. Puis, il enferma les derniers voleurs dans le coffre-fort. Il écrivit un message sur un bout de papier devant le coffre-fort, puis il sortit de la banque, libéra le passage à la police et s’envola, puis il disparut mystérieusement. Le mot qu’il a laissé est : « Avec mes amitiés, Signé : Le Héros des Eléments ».

Mon père éteignit la TV. Puis il dit : « Si c’est une sorte de super-héros genre Spiderman ou Superman, on peut dire que les voleurs peuvent se tenir tranquille.

– Ça, c’est sûr ! Répliquai-je.

– Je me demande si c’est une bonne chose pour notre ville ça, demandait ma mère

– Je pense que ça va attirer les touristes… »

Après cette éreintante journée, je ne demandais qu’une chose : dormir.

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 13:42

Chapitre 5

Rumeurs

Le lendemain matin, en allant à l’école, je croisai mon meilleur copain Hugues et on faisait le chemin ensemble, comme on en avait l’habitude. Ce jour-là, on ne fit que de parler du mystérieux héros d’hier. Ah ! S’ils savaient que c’était moi… Ils en feraient une tête. Mais ils ne le savent pas, donc je préfère garder le secret. Ça risque d’être dangereux si je le disais, encore faudrait-ils qu’ils me croient. Ils diraient que je blague, mais mon copain Hugues disait que j’avais une forte ressemblance avec lui, mais en plus âgé, mais ce n’était qu’une impression. Ça me faisait peur quand même… Lors de la récréation, tout le monde parlait de ce mystérieux héros… Un jour, il faudra bien qu’ils apprennent la vérité sur moi, mais ce n’est pas pour demain. Lors d’un cours à l’école, je reçus un message de Steve qui disait de venir vite, à cause d’une nouvelle attaque à New York, je lui ai dit que je ne pouvais pas, car j’étais en cours et que je ne pouvais pas me téléporter au milieu de tout le monde et déjà que d’écrire ce message, c’était limite. Il m’a téléporté quand même, j’ai eu peur que les autres ne me voient pas. Steve m’a alors dit : « T’inquiète pas, j’ai mis un hologramme à ta place, on ne fera pas la différence, c’est de la lumière dure, j’ai copié ton comportement après t’avoir observé pendant des années.

– Un moment j’ai eu peur Steve, mais là tu me rassures. Je ne le savais pas, il fallait que tu me le dises, en même temps, c’est limite de discuter avec un portable…

– Attends, je vais t’apporter un truc pour qu’on puisse discuter en toute tranquillité. »

Il est allé dans une salle, il y est resté un moment avant de revenir avec une sorte de boule quiet et il m’a dit : « Ça, c’est une oreillette, une fois que tu la mets dans ton oreille, elle devient invisible, et ça ne t’empêche pas d’entendre les autres, et en plus, je peux te contacter discrètement avec.

– Ok, que je puisse t’entendre, c’est une chose, mais comment je fais pour te parler après ?

– Je te montrerais après, il faut que tu y ailles maintenant ! »

J’étais complètement absorbé par mes questions. J’ai même oublié pourquoi j’étais ici, je me suis alors transformé et téléporté à New York. C’est parti pour un nouveau combat ! Lorsque je suis arrivé, c’était la nuit, logique avec le décalage horaire. Soudainement, je vis u explosion au loin, je me suis alors dit que c’était la banque qui était attaquée. J’ai déployé mes ailes et me suis envolé. J’ai plané jusqu’à la banque, là, j’ai vu des voleurs qui prenaient des sacs d’argent et qui les mettaient dans un camion, que faisait la police ? Voyant que je n’avais pas le temps de réfléchir, j’ai pris mon arc, je l’ai armé puis j’ai hésité avant de tirer, alors, j’ai assommé 2 voleurs qui faisaient le guet, les autres m’ont vu, alors, voyant qu’ils me tiraient dessus avec des revolvers, j’ai tiré des flèches normales dans leurs revolvers, ce qui les mettait hors service, finie la dégustation de balles ! J’ai donné un coup de pied à l’un d’eux, il était K.O. j’en ai gelé 2 autres avant de donner un coup de poing au dernier. Je suis entré dans la banque, et là, j’ai vu discrètement qu’ils retenaient des gens en otage, il fallait jouer serré. J’ai armé mon arc, puis avant de tirer, j’ai hésité. Je n’ai pas décoché ma flèche finalement avant de réfléchir à un plan d’attaque, comment les libérer sans danger ? J’ai alors eu une idée, j’ai fait un mur de glace, puis un autre, et enfin un dernier, ça formait un couloir pas lequel les otages pouvaient sortir sans craindre les balles. J’ai dit : « Sortez avant qu’ils ne comprennent ! Vite ! Ils ne vont pas tarder à rappliquer ! »

Et, d’un mouvement général, ils sortirent en trombe, pendant qu’ils sortaient je me suis occupé de ceux qui étaient dans le coffre-fort, en les enfermant dedans ! Ils étaient piégés, et le peu qui restait finit par s’enfuir et j’en profitais pour laisser un mot : « Faites gaffe la prochaine fois et bonne chance ! Le Héros des Eléments »
Steve me retéléporta à la base. Encore un exploit qui allait faire jaser les journaux… Le monde entier doit se poser des questions. Je pense aussi que je ne vais pas tarder à avoir des fans, beaucoup de fans, une montagne même ! Et n’oublions pas les « fous » qui penseront qu’ils ont un pouvoir et qui vont tenter de faire comme moi.
Bref, je vais faire de l’agitation.

Il me téléporta dans ma classe, au beau milieu du cours, et, du coin de l’œil, je vis des personnes qui consultaient leur portable avec un air surpris, ça s’était déjà propagé !? Avec les nouvelles technologies, les nouveaux trucs se savent presque instantanément… A la récré, toute l’école était au courant, je n’arrêtais pas d’entendre des compliments, des commentaires et toutes sortes de trucs sur le héros des éléments, ou sur moi plus précisément… A la fin de la journée, je dormis en pensant à ce nouvel exploit… Je pressentais que j’allais avoir du pain sur la planche…

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 13:44

Chapitre 6

Feu du désert


Un mois est passé depuis l’attaque de la BDF, j’ai déjà accompli une dizaine de missions, des centaines de sauvetages et plusieurs journaux ont même créé une rubrique spéciale sur mes exploits ! A cette époque, je me posais une question : pourquoi une telle recrudescence d’attaques spectaculaires sur des banques ou autres juste après avoir acquis mon extraordinaire pouvoir ? Normalement, il ne devrait plus y en avoir… Cela n’était pas logique pour moi… Mais bon, on n’est pas là pour faire de la philosophie, mais pour raconter une histoire (vraie sisi). Vous avez sans doute pas arrêté d’entendre parler d’Al-Qaïda, avec leurs enlèvements, leurs attentats et autres… C’est à eux que l’on doit le World Trade Center par exemple… Je m’étais fixé comme objectif de soit démanteler leur réseau soit au moins libérer leurs otages… Je l’avais dit à Steve, qui a approuvé, et qui pensais que j’avais les qualités pour cela… Il les surveille aussi depuis son arrivée et avait même prévu un plan pour les arrêter, mais attendait de m’avoir trouvé d’abord…

Je m’étais préparé pour cela… Il m’avait même construit un Tank pour au cas où (sisi), il était spécialement adapté pour le sable et était très rapide (100 km/h de pointe) j’avais préparé mon plan et étais prêt pour l’attaque. Steve a même piraté le réseau américain pour leur révéler la position d’Al-Qaïda et le plan pour que j’aie un support. Tout était prêt.

Il me téléporta dans le désert, à 2 km de leur campement. Je me suis transformé et me dirigeais vers eux. Le plan était de détruire leurs défenses anti-aériennes pour laisser l’accès libre aux avions américains pour des frappes aériennes et de geler leurs véhicules pour les empêcher de fuir et de prendre le contrôle de leur base. Dès que j’étais à 1 km d’eux, je me suis planqué et ai tirés des flèches de l’air. Je gelais leurs canons et en faisais fondre d’autres, j’ai emprisonné dans des plantes certains de leurs combattants et quand je vis qu’ils commençaient à s’organiser pour faire tous feu sur moi, je me suis levé et dit à Steve : « Le Tank ! Vite ! Je vais les mater ces gaillards !

– C’est parti pour la phase 2, la plus amusante ! Tu as détruit tout leur anti aérien ?

– Oui, c’est libre, ils arrivent ?

– Exact, leurs avions ne devraient pas tarder, ils se sont dit qu’il n’y avait rien à perdre puisque c’était toi… »

Une fois dans le tank, je pris les commandes et fonçais sur eux, ils étaient visiblement paniqués, mais certains pointaient vers moi des gros missiles, des armes antitanks ! Heureusement, il y avait une lucarne pour pouvoir tirer des flèches de l’intérieur et je pus geler leurs missiles. Ensuite, place au déluge d’obus ! Le canon créé par Steve est un canon spécial tout comme les obus, je pouvais mettre des flèches dans certains obus afin que je puisse ajouter un pouvoir à l’explosion, le canon était un canon de 122 mm, un assez gros calibre et avait une cadence très élevée pour sa classe, car il se rechargeait en seulement 3 secondes. Et pour le blindage, il avait une épaisseur théorique de 75 mm, mais qui était constitué d’un alliage spécial qui donnait l’équivalent de 3 fois l’épaisseur d’un blindage normal, c’est donc l’équivalent de 225 mm de blindage, ce qui est impossible pour un tank car cet alliage est en plus, très léger, et a donc le poids d’un blindage de 50mm, qui de plus est un tank léger donc très rapide ! Je n’avais donc presque rien à craindre… Je pouvais presque enfoncer les lignes ennemies sans rien craindre ! J’avançais vers les tentes et les écrasais comme des fétus de paille, presque rien ne pouvait me résister, et via le radar embarqué, je vis les avions américains qui arrivaient au loin. J’amorçais donc une manœuvre de repli pour ne pas être touché par les bombes. Car je suis résistant, mais pas invincible pour autant. Heureusement, avec ma pointe de vitesse, je pus m’éloigner assez rapidement du champ de bataille pour attendre le raid aérien. J’attendis que les avions aient largués leurs bombes pour pouvoir revenir et refaire un assaut. Les islamistes étaient complètement paniqués, ils tentaient de s’enfuir à bord de véhicules que je n’avais pas mis HS, décidant que j’avais suffisamment nettoyé leur base, je sortis de mon tank et continuais mon « massacre » sur le sol, en gelant les derniers véhicules. Les derniers islamistes qui avaient survécu finirent par se rendre. Les otages étant libérés, je les emprisonnais au sol avec des plantes, faute de menottes. Les otages vont être ramenés par les forces américaines… « Mission accomplie Steve ! On peut rentrer à la maison !

– Exact, tous les signes de vie que je vois sont toi et tous ceux que tu as emprisonné.

– Ok, dis aux avions américains qu’ils peuvent se poser au sol, pour embarquer cette vermine.

– C’est déjà fait, des hélicoptères sécurisés arrivent pour cela. Tu n’as plus qu’à partir. Je vais te téléporter, ainsi
que le tank.

– Ok, je rentre à la maison.

– Attention ! Derrière toi ! Il y a quelque chose qui vient d’apparaître ! »

Je me suis retourné, et quelqu’un m’attendait, il tentait de sauter sur moi, un couteau à la main, ce n’était pas un islamiste ! Je fis un bond en arrière et décochai une flèche, mais, incroyablement, ma flèche passa à travers lui et il disparut, je le retrouvai derrière moi, il retentait de sauter sur moi, mais cette fois, je fus plus rapide et je finis par lui décocher une flèche de glace. Et je me retrouvais avec quelqu’un emprisonné dans de la glace devant moi et qui avait un couteau dans la main, dans une position horrible à voir… « Téléporte-moi cette fois Steve, avec cet étrange individu emprisonné.

– Ok, c’est parti ! »

Cette fois-ci, je me retrouvais bel et bien dans la base, avec l’inconnu gelé devant moi… Steve me dit : «
Comment a-t ‘il réussit à échapper à ma surveillance ?! C’est la première fois que cela arrive ! Et si… Non, cela est impossible

– Qu’est-ce qui est impossible Steve ?

– Que quelqu’un d’autre connaisse le secret de la téléportation… Mais vu l’avancée technologique de la Terre, d’en
doute très fort…

– Tu penses que quelqu’un d’autre aurait pu venir sur la Terre aussi ?

– Non. Personne à part moi ne croyait à cette légende. Tous disaient qu’elle était infondée… PioarMario, là, j’ai peur… Je ferais une enquête dessus plus tard, d’abord, il faut dégeler ce type pour savoir ce qu’il voulait. Peut-être nous en dira-t-il plus si nous l’interrogeons…

– Oui il se fait tard là… Une dernière chose Steve… Comment as-tu conçu ce tank ? Je n’ai jamais vu quelqu’un réaliser et surtout assembler quelque chose tout seul… Surtout un véhicule.

– Sur ma planète, la réalisation de quelque chose est très facile. A partir du moment où on a une idée et qu’on sait comment faire pour la réaliser, on peut faire n’importe quoi… On a des sortes d’usines ouvertes et utilisables au public pour réaliser des prototypes… Je te dis que notre technologie est très en avance, tu en as une autre preuve… Et aussi, je suis… particulier, même sur ma planète, j’ai encore plus de facilités à réaliser des équipements que n’importe qui, sur ma planète.

– Sinon, as-tu réalisé d’autres véhicules à part ce tank ?

– Bien sûr, tu peux utiliser une voiture équipée, il y a une sorte de double étage avec un accès sur le toit pour tirer sur les autres voitures par exemple, elle a un pilotage complètement automatique, des armes équipées et camouflées, et aussi de la nitro… Tu as aussi une moto tout terrain qui peut même monter des pentes à la verticale grâce à ses pneus spéciaux, elle peut planer via des ailes repliables intégrées, pour les obstacles à angles droits, elle a une capacité de saut… Tu as aussi un hors-bord équipé en torpilles et un système de moteur très puissant qui pourrait même subir le courant des chutes du Niagara et les remonter, il peut se transformer en submersible et est équipé d’un sonar 360°. Tu as même ta propre locomotive qui pourrait même créer des rails éphémères qui durent quelques dizaines de seconde en cas d’urgence, ce qui lui permet de rouler sur des voies sans rails, il est entièrement équipé en armes de guerres : missiles, mitrailleuses lourdes, canons de tanks, il a même une possibilité d’artillerie avec des obus de 360 mm. Et sa vitesse de pointe est de 1000 km/h… Je suis en train de te concevoir ton avion et ton hélicoptère…

– Steve… Merci. Avec tout cela, ils n’ont qu’à se tenir tranquille les méchants ! Il se fait tard, je dois rentrer.

– Ok, d’abord, reprends ta forme normale s’il te plaît…

– Oups, j’avais oublié. »

J’avais repris ma forme et Steve me téléporta chez moi… Al-Qaïda n’a qu’à bien se tenir, je vais retrouver leurs bases et les démolir… La mission « Feu du Désert » n’est pas encore terminée, loin de cela !

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 13:46

Chapitre 7

Un renard ?


La mission « Feu du désert » a commencé il y a une semaine, tous les otages qui étaient détenus jusqu’à présent ont étés libérés… Il s’agit maintenant de dissoudre les organisations islamistes. Mais cet épisode est un peu spécial, il vous parle d’une évolution de mes pouvoirs… Vous allez comprendre en lisant l’épisode. Cela a commencé avec la détection par Steve d’un signal inconnu… « PioarMario, tu as vu ça ?

– Quoi ? Cet étrange point qui clignote sur la mappemonde ?

– Oui, je n’ai jamais vu ce signal auparavant, il est étrange… Sa composition est inconnue.

– Ah bon ? Tu veux que j’aille voir qu’on en ait le cœur net ?

– Oui, je vais t’y téléporter. Mais fais gaffe, on ne sait jamais ce que l’on va trouver…

– T’inquiète, je sais gérer. Je ne suis plus un apprenti maintenant. »

Steve me téléporta à la source du signal inconnu. C’était en plein milieu de la jungle amazonienne, qui pourrait être inexploré. J’avançais doucement, mon arc armé, prêt à tirer à chaque bruit suspect. Au bout d’un moment, je ne repérais rien et finis par me dire que c’était peut-être une mauvaise transmission d’un signal brouillé quand j’entendis un jappement. Je me retournais et vis un renard qui fonçait sur moi, je me tenais prêt à tirer quand il s’arrêta juste devant moi. Je dis à Steve : « Steve ? Tu as vu ? Ce renard est bizarre. On dirait qu’il m’attend pour faire quelque chose…

– Je sais pas ce que tu peux faire là, essaye de le suivre…

– Ok. »

Et, incroyablement, le renard voulait que je le suive. C’est ce que j’ai fait, et je le suivais depuis 10 minutes quand je vis qu’il avait disparu en passant entre deux arbres ! Je me demandais où il était passé quand j’essayais de faire comme lui, et au moment où j’ai franchi les deux arbres, la jungle avait changé d’aspect ! C’était devenu une forêt normale avec des grands arbres et des cabanes perchées avec une sorte de parcours d’accrobranche entre elles. Il y avait des renards et des humains qui travaillaient ensemble ! J’avais du mal à croire ce que je voyais, et ce que j’ai vu ensuite m’a encore plus bouleversé, un renard s’était transformé en humain juste devant mes yeux ! C’était vraiment incroyable ! J’étais bouche-bée. Je contactais Steve pour lui dire « Steve, tu as vu ce
qu’il s’est passé ? J’ai du mal à y croire

– PioarMario ? Je ne te reçois pas bien, où es-tu ?

– J’ai traversé une sorte de portail invisible et j’ai complètement changé d’endroit, j’ai du mal à comprendre. Cet endroit est vraiment extraordinaire !

– Un portail invisible tu dis ? J’en connais quelques-uns à Elémenta mais je ne pensais pas qu’il y en avait sur Terre…

– Les gens de cette contrée sont vraiment incroyables, on dirait qu’ils ont tous le pouvoir de se transformer en animal !

– Bizarre… Essaye d’en savoir plus en interrogeant les gens qui sont présents… »

Je m’approchais de quelqu’un pour tenter d’établir le contact avec celui-ci

« Excusez-moi, je pourrais savoir où je suis ici ?

– Vous êtes étranger non ? Vous êtes dans un des pays perdus qui s’appellent « Les contrées animalières ».

– Et comment vous faites le prodige de pouvoir vous transformer en renard ?

– Oh, ce n’est pas bien compliqué, allez demander au temple là-bas.

– Ok, merci. »

Je me suis dirigé comme il l’avait dit vers ce temple, et arrivé à l’intérieur, je vis une étrange salle où il y avait des colonnes, des torches éclairaient l’intérieur, il y avait des sortes de gravures et des dessins le long du mur dont je ne comprenais pas la signification… Au centre de tout cela, il y avait un autel avec une énorme statue de renard taillée dessus. On dirait qu’elle est peinte, car elle était colorée, comme je le voyais, on aurait vraiment dit qu’elle était réelle. Comme je ne voyais personne, je décidais d’aller voir ce qu’il y avait plus loin… Et au bout d’un moment, je finis par apercevoir quelqu’un. J’essayais de nouer le contact avec elle « Bonjour, je pourrais savoir ce que c’est que cet endroit ?

– Vous êtes ici dans le temple Renardier. Nous célébrons ici le culte à la nature.

– Et, je me pose une question : comment vous faites pour vous transformer en renard ?

– C’est parce que nous avons reçu la bénédiction des dieux.

– Quèsaco ?

– Nous avons tous passés l’épreuve de la vérité qui nous permet de savoir si on est digne de recevoir ce pouvoir. Les étrangers le peuvent aussi, mais c’est beaucoup plus dur pour eux…

– J’aimerais bien pouvoir passer le test. C’est possible maintenant ?

– Notre loi autorise les étrangers à le passer, mais je dois t’expliquer une chose : normalement, lorsque notre
peuple passe l’épreuve, celle-ci dure plusieurs jours et est extrêmement difficile. Le test pour les étrangers est bien plus facile, il dure un ou deux heures, et nous leurs accordons le même pouvoir. Mais, en cause de la difficulté moindre, leur compréhension de leur seconde forme et leur appréhension est moindre, ainsi est le test que je vais te faire passer. Nos jeunes s’entraînent toute leur enfance pour le réussir, je suppose que pour les étrangers, s’ils connaissent le contenu des épreuves, une semaine leur suffirait. Voilà donc l’épreuve que je vais te faire passer, si tu veux bien me suivre… »

Je le suivis à l’extérieur du temple, il m’amena en haut d’un arbre où il y avait une sorte d’échelle mais tendue à
l’horizontale. Il me dit : « Voilà le premier test : tu dois traverser cette échelle afin d’arriver de l’autre côté, mais fais attention, les vents sont très forts ici. Autant te dire que ça bouge. »

Je commençais l’épreuve, j’essayais de traverser en gardant l’équilibre debout. Mais ce n’étais pas chose simple puisqu’il avait raison, les vents étaient terriblement violents ici… J’avais du mal à garder l’équilibre… Il fallait tendre mes mains de chaque côté et tenter de rester le plus droit possible. J’avais fait la moitié du chemin quand une bourrasque me fit perdre l’équilibre et je tombai en avant. J’étais positionné à 4 pattes sur l’échelle et me dis que, dans cette position, c’était plus facile de garder l’équilibre, je finis la 2ème moitié plus rapidement que la première du coup. Lorsque je fus arrivé de l’autre côté, l’autre qui me regardait se transforma en renard et traversa très facilement le pont. Lorsqu’il se retransforma je dis : « Ah ben oui forcément, c’est plus facile ! » Il sourit quelques secondes puis repris un air sérieux. Il me demanda encore de le suivre pour aller à une autre épreuve. Il m’amena jusqu’à un grand arbre et me dit : « Il faut que tu réussisses à aller jusqu’à la plateforme en haut en grimpant là-bas et tu pourras aller à l’épreuve suivante »

Je m’accrochais à l’arbre et essaya de trouver des prises et commençai à grimper, pendant ce temps, je voyais l’autre qui me regardait d’en bas fixement. Et, à ce moment, je voyais des sortes d’excroissances de l’arbre et je ne comprenais pas ce que c’était, je décidais de continuer à monter, et j’étais à 2 mètres de la plateforme quand je vis qu’à la fin, il n’y avait pas de prises, l’arbre était tout lisse. Je cherchais donc une branche pour m’appuyer dessus lorsque je vis un minuscule rebord et décidais de m’appuyer dessus. Je me rendais compte qu’il amenait jusqu’à la plateforme et essaya donc de garder l’équilibre. Je finis par arriver à la plateforme, et l’autre, voyant que j’étais arrivé, se retransforma en renard et sauta de rebord à rebord jusqu’à la plateforme. « Hum, tu as réussi avec brio la deuxième épreuve, on va donc passer à la dernière… »
Il m’amena donc jusqu’au sommet de l’arbre et là, je découvris une sorte de parcours d’obstacle installé sur la cime de la forêt ! « Il faut que tu réussisses à faire ce parcours sans tomber et avec une limite de temps, donc je te conseille d’y aller. »

Je partis instantanément, en courant sur la fine épaisseur de la « piste », je grimpais le long d’une échelle, passais sous des barres, en sautais d’autres, dans des tunnels et courus de toutes mes forces en zigzaguant les derniers mètre et arrivais à l’arrivée presque en plongeant puisqu’il y avait un vide. L’autre vint à ma rencontre en venant en renard. « Félicitations, tu as réussi la dernière épreuve tu as réussi le test, tu es digne de devenir un des nôtres. Suis-moi, nous allons effectuer le rituel sans plus tarder. »

On redescendit via une sorte de base jump avec un énorme matelas en bas et cela donnait des sensations tout simplement énormes ! Puis on revint au temple où il y avait pas mal de monde qui était réuni. Tous avaient été mis au courant aussi vite !? Sur l’instant, ça m’a impressionné, puis je me suis dit qu’ils avaient été mis au courant à l’avance. Lorsqu’on fut arrivé au centre du temple, à l’autel, là où il y avait la statue de renard en couleur dessus. Puis le rituel commença, les prêtres répétaient une sorte d’incantation magique avec des paroles dont je ne comprenais aucunement le sens. Et là, un évènement incroyable est arrivé, j’ai vu la statue bouger, ou du moins trembler, et se fissurer, et d’un coup, elle cassa et un renard géant en sortit ! Tout le monde se mit à genoux et je fis de même. J’entendis alors : « Relève-toi PioarMario, tu n’as pas besoin de t’agenouiller devant moi. C’est presque moi qui devrais le faire d’ailleurs.

– Co… comment connaissez-vous mon nom ?

– On n’a pas de secrets pour moi, je connais le monde et les légendes, qu’elles soient d’ici ou d’ailleurs
PioarMario. Mais on n’est pas ici pour bavarder, mais pour t’octroyer un nouveau pouvoir. Approche. »
Je fis ce qu’il m’a demandé, je me suis approché de lui en marchant. Et lorsque je fus suffisamment près, il souffla sur moi. Et là, je sentis que je changeais, je sentais que des poils me poussent, me mains se rétrécissaient, je rétrécissais, et là, je vis que je me transformais en renard, j’avais une couleur légèrement plus vive que les autres et une sorte de symbole qui se distinguait difficilement sur la tête, comme si ça représentait des flammes. A la fin, je sentis que ma nouvelle forme n’était pas tout, je sentais une nouvelle énergie, je sentais du feu et là, d’un coup je vis que j’étais entouré de feu, j’émanais des flammes, je repris vite ma forme normale pour éviter un drame, je voyais que tout le monde me regardait avec un air hébété. Quand ça se calma, le grand renard me chuchota à l’oreille : « Tu peux te transformer quand tu veux, tu n’as qu’à faire comme tu fais pour ton
autre forme

– Merci pour tout, je vais en faire bon usage de ce pouvoir »

Je descendis de l’autel, j’allais partir quand j’entendis « Que la chance t’accompagne PioarMario »

Je me retournais, il s’était retransformé en statue. Je considérais cela normal et m’en alla. Je sortis du temple et retournais vers le portail pour retourner sur la Terre. Quand je fus sorti, Steve me contacta direct ! Il est comme ça lui quand il s’inquiète ? Dès qu’il retrouve quelqu’un, direct : « Tu étais où PioarMario ? J’ai trop flippé là ! » Sisi, il m’avait vraiment dit cela ! Bon, revenons à nos moutons : « J’étais dans un endroit inconnu, si tu veux bien me retéléporter, je vais te montrer ce que cela m’a apporté

– Ok, j’espère que cela en valait la peine »

Il me retéléporta à la base et il me dit : « Bon, montre-moi ce que cela t’a apporté cette escapade

– Regarde »

Je me suis transformé en renard sous l’œil ébahi de Steve et le feu que je générais était très important, je repris donc vite ma forme normale avant de détruire la base. « Heu, tu es sûr de pouvoir le contrôler le feu ?

– Je pense que oui, mais il faudra d’abord que je m’entraîne du coup alors… C’est un nouveau pouvoir, je ne le contrôle pas très bien tu sais.

– La salle d’entraînement est libre d’accès pour toi tu sais, tu n’as qu’à demander…

– Ok merci, faut que j’aille me reposer là, je suis crevé !

– PioarMario, il est que 14 H, tes parents vont se poser des questions, tu peux le faire ici si tu veux, je ne t’en empêche pas, tu pourras aller travailler ce soir du coup.

– Excuses moi, mais cela m’a complètement pompé mon énergie ce pouvoir. Je te dis bonne nuit. »

Je suis allé me coucher dans un lit dans la base…

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 16:48

Chapitre 8

World of tanks


Une semaine est passée depuis l’escapade en jungle amazonienne, je n’ai pas encore eu à me servir de mon nouveau pouvoir mais maintenant, je savais le maîtriser et contrôler le feu qui émanait de moi. Mais aujourd’hui, on n’est pas là pour parler de mes progrès, mais pour raconter un évènement extraordinaire, qui m’en apprendra plus sur les problèmes qu’a la Terre. Tout a commencé lors d’une récré, j’étais en train de discuter avec mes potes et d’un coup Steve m’a appelé : « PioarMario ? Il faut que tu viennes, il se passe un truc grave à New York ! »

Je me suis éloigné de mes copains avant de répondre à Steve : « Excuse, fallait juste que je ne parle pas devant mes potes ou plutôt, mimais de parler, car sinon, ils auraient eu des soupçons.

– Pas grave, j’ai essayé de rendre le plus discret possible, mais je pense qu’on pourrait faire difficilement mieux…

– Bon, téléporte-moi alors, que je comprenne ce qu’il se passe. »

Il me téléporta à la base, et commença à expliquer la situation : « Une invasion de tanks a commencé à New York il y a peu de temps, et le plus bizarre, c’est qu’ils se sont téléportés !

– Ah bon ? Je croyais qu’il y avait que nous qui pouvions ! Ça veut dire… Que nous ne sommes pas seuls, seuls à régler les problèmes de la Terre, qu’il y en a d’autres qui viennent de ta planète, mais pas pour y faire le bien.

– Oui, et je me demande aussi qui viendrait d’Elémenta à part moi pour vouloir la dominer…

– Steve… Faut y aller, ça à l’air urgent !

– Oui, je te téléporte. »

J’ai juste eu le temps de me transformer avant que Steve me téléporte et que je puisse prendre mon élan. Je me disais « (Des tanks… Je ne sais pas si je vais réussir à les détruire. Mais ! J’en ai un aussi ! Je n’ai qu’à lui demander !) Steve, tu peux me téléporter mon tank ? Généralement, il faut combattre le feu par l’eau mais étant donné que je n’ai pas l’eau nécessaire (Un avion quoi), il faut alors combattre le feu par le feu, téléporte-moi mon tank, je vais éradiquer cette racaille !

– Ok, il arrive, prépare toi à sauter dedans ! »

Le tank apparut devant moi, je ne vais pas vous en faire la description bien sûr, je l’ai déjà fait, je sautais directement dedans et ferma l’entrée, je venais juste d’y entrer quand une explosion retentit juste à côté « Des canons automoteurs ! Je vais faire gaffe ! Faut que je bouge, c’est leur point faible : la mobilité ! » Je démarrais le tank en trombe et commença à me diriger vers les autres tanks qui étaient en bas du plateau où j’étais, je m’engageais dans la pente tout en me dirigeant vers un autre tank léger à faible blindage, je m’y connaissais en tanks, surtout ceux de la 2nde guerre mondiale grâce à ce jeu culte dont je n’énoncerais pas le nom… Oui je n’arrête pas de répéter ce mot mais comment voulez-vous que je fasse autrement ? Bref, j’ai foncé dans un autre char léger à 100 km/h, autant dire que ça fait des dégâts ! Il a explosé à l’impact et le mien n’a même pas eu une éraflure ! Je pourrais tous les dézinguer comme ça, mais où serait le plaisir ? J’ai donc commencé à tirer sur d’autres chars, qui étaient déjà plus résistants mais qui ne résistaient pas à mes obus à charge creuse qui les transperçaient comme du beurre, ils explosaient directement à l’impact ! Je continuais ma route en zigzaguant entre les gratte-ciels et en les one-shootant presque tous. Aucun d’eux me résistait, et ça m’ennuyait un peu, je me suis laissé donc prendre quelques tirs, qui, évidemment, ne me faisaient rien ! En même temps, ce ne sont que des canons vieux de 70 ans… J’en avais détruit bien une bonne cinquantaine lorsque j’arrivais à une colline, où Steve m’avait dit que les canons automoteurs étaient, et en effet, il y en avait bien une dizaine posté là. Dès qu’ils m’avaient vu, ils tentaient de pointer leurs canons vers moi, mais je les pris de cours avec une rafale à 6 obus puis une autre à 4 qui a vidé mes deux barillets de tir. Je commençais à recharger les autres, je mis bien une bonne minute lorsque Steve m’interpella, il me dit : « Fais gaffe ! Il en reste un ! Prépare-toi ! Et il n’a pas
l’air comme les autres, il a l’air lourdement armé et a même 2 canons et un meilleur blindage ! »

Je me suis remis aussitôt à mon poste de combat et, en effet, un nouveau tank arrivait, il grimpait la colline mais avec une moins bonne facilité que moi, c’était un char lourd celui-là, et avec 2 canons, ça allait être difficile de l’avoir ! Je tentais de l’étudier, il avait 2 canons, 1 plus gros que l’autre, qui avaient d’être respectivement de 120 et 150 mm, son blindage avait l’air d’être du même alliage que le mien, un de ses 2 canons, celui du dessus en l’occurrence, et celui de 150 mm avait l’air d’être convertible en canon d’artillerie, grâce à un énorme débattement vertical (excusez du jargon) mais par contre, il a l’air de pivoter lentement et de ne pas être rapide, mais ça va être dur de faire un carrousel (technique qui consiste à tourner autour de l’adversaire sans être à
portée du canon et sans le rattraper, réalisable dans le jeu uniquement par des light tanks (Tanks légers) comme
le mien), car, si j’en fait un, il va utiliser son autre canon pour resserrer de plus en plus l’écart entre les deux jusqu’à être dans son angle de tir. Donc c’était une mauvaise idée, il aurait fallu que je sois avec quelqu’un d’autre pour tenter un contournement (oh, et allez-vous faire fo*tre !) et le frontal contre frontal était une mauvaise idée aussi… Je tentais donc de trouver un moyen en démarrant et en zigzaguant autour de lui, je lui tirais quelques obus d’abord de frontal, qui ne percèrent pas le blindage et tenta ensuite de tirer sur son canon pour en mettre un hors service et pour pouvoir tenter un carrousel, mais cela échoua. Il ne me restait plus qu’à tenter de tirer dans son moteur et, je venais de partir de biais en exposant mes flancs quand soudain il tira et me « tracka » (déchenilla) j’étais incapable de bouger, il tira ensuite avec son autre canon puis attendit un moment avant de retirer, il n’avait pas de système de barillet, il rechargeait les obus un par un ! Je tentais donc une dernière chance en vidant mes 3 barillets dessus, soit 18 tirs sur lui à la suite ! Mais seulement un ou deux pénétrèrent et tira ensuite sur mon moteur, et l’enflamma ! Mon tank était en feu ! Il allait exploser, je sortis immédiatement avant qu’il explose et me couchai à terre. Un moment j’oubliais que l’autre était toujours là et restai là, je repris rapidement conscience de la situation et me remis debout, je fis apparaître mon arc pour tenter de le geler, mais cela n’eut aucun effet ! Soudain, j’eus une idée, je me suis transformé en renard et me jeta sur lui, je m’agrippais dessus et il tenta de me faire tomber en tournant, en avançant, en bougeant, sans succès, et, lorsque je repris mon équilibre, je fis générer des flammes intenses à très haute température et réussis à faire fondre le métal et à pénétrer à l’intérieur du tank, où il y avait personne, seulement… des hologrammes ! Cette fois, c’était sûr, on n’était pas seuls ! Je détruis tout l’intérieur du tank en mettant le feu partout, même au râtelier à munitions ! Je sortis donc vite avant qu’il n’explose dans un énorme bruit retentissant de canon ! Toutes les personnes qui ont vu le combat entre nous deux n’en revenaient pas que j’étais en renard, elles étaient ébahies. Ça va encore jaser dans les journaux… Puis je contactais Steve et lui dis « Bon, ben, je te dois un tank Steve

– Pas grave, je vais le réparer et il sera comme avant, je vais aussi ramener l’autre afin de l’étudier pour tenter d’en savoir plus sur nos ennemis…

– Ok, là on peut dire « mission accomplie ! »

– Ouaip, je te téléporte… C’est fini pour aujourd’hui ! »

Il me retéléporta à la base et je pus me retransformer et il me ramena ensuite chez moi. Dure journée ! Je retournais à l’école où mon prochain cours avait déjà commencé… 2 minutes après, le cours était terminé et on pouvait rentrer chez nous, mon meilleur copain, Léo m’interpella alors : « Dis, tu sais la dernière ?

– Non, c’est quoi ? Répondis-je avec un air faussement étonné

– Il a dézingué à lui tout seul une armée de tanks !

– Ah bon !? Et comment il a fait ?

– En fait, il avait son propre tank, d’ailleurs, je voulais te demander si tu le connaissais, vu que t’es un gros « je
sais tout » dessus. » Il me montra une photo de mon tank sur mon Smartphone et je répondis : « Ce modèle est inconnu, comme s’il l’avait réalisé lui-même, mais je distingue des caractéristiques de char léger malgré son canon de 122 mm et il a l’air d’être raisonnablement rapide, ce qui est étonnant malgré un blindage de 100 mm.
» En fait, je n’ai fait que dire sa fiche d’identité. « Waouh ! Il a l’air sacrément équipé lui. A la fin, il a affronté une sorte de boss tank qui lui a dézingué le sien, mais ce qui m’a encore plus impressionné, c’est que, quand il est sorti, il a pris une forme de renard, a fait fondre son blindage et l’exploser de l’intérieur avant de ressortir, je ne savais pas qu’il pouvait faire cela ! Ça doit être géant d’avoir un pouvoir comme ça !

– Oui, c’est sûr, il doit être vachement équipé lui, et je suis sûr que ce qu’il ressent doit être impressionnant ! »

Ah, il ne croyait pas si bien dire lui, s’il savait… Il n’arrêterait pas de me poser des questions. Mais je ne devais pas révéler mon identité, il fallait que j’attende encore. On a continué de parler de ses exploits ou plutôt de MES exploits et je suis rentré me coucher…

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 16:50

Chapitre 9

Chaude fourrure


Une semaine encore plus tard, l’incident de New York a beaucoup, mais beaucoup fait parler de moi, car c’est surtout mon tank et ma nouvelle forme qui a beaucoup surpris ou choqué. Ce jour-là, c’était le week-end, j’étais en train de réfléchir sur le fait que ils m’avaient dit que ma forme de renard n’était pas la seule, qu’il y en avait encore d’autres, je me demandais alors : Lesquelles ? De quelles autres formes voulaient-ils me parler ? Où étaient-elles et comment y arriver ? Soudain, juste après, Steve me contacta : « PioarMario, tu te souviens du signal de quand tu as eu ta forme de renard ? Eh ben, il y en a un nouveau ! Cette fois-ci, il se situe dans la Sibérie, viens-vite pour éclaircir cette affaire !

– Ok, téléporte-moi ! Je vais voir de quoi il s’agit ! »

J’ai juste eu le temps de me téléporter à la base avant qu’il m’y retéléporta là-bas… Cette fois-ci, j’étais en plein milieu de la Sibérie, sans aucune protection. Autant vous dire que ça caillait ! Après de longues minutes passées dans ce froid glacial, je décidais de prendre ma forme de renard et ce fut le soulagement immédiat, ma température remonta aussitôt. Soudain, un loup apparut aussitôt derrière moi, cette fois-ci, je le compris : « Bonjour PioarMario, je t’attendais. Tu désires avoir un nouveau pouvoir ? Suis-moi alors.

– Mais… Comment se fait-il que nous nous comprenons ?

– Tous les animaux se comprennent, ce n’est pas comme lorsqu’on est sous forme humaine où nous nous comprenons seulement une seule langue. Quand tu es un animal, tu comprends instinctivement les autres, quelle que soit son espèce…

– Ok, il est où le portail alors ?

– Juste ici, suis-moi. »

Je l’ai suivi et en effet, le portail se situait entre deux arbres et lorsqu’on le franchit, le paysage changea encore une fois de visage, ce n’était plus la banquise plate, mais une énorme forêt de conifères enneigée, je ressentis que la température était plus chaude mais gardais quand même ma forme de renard pour garder de la chaleur. Un village sous forme d’igloos et de terriers apparaissait devant mes yeux, une grosse structure en pierre taillée surgit, ce que j’ai pris donc pour le temple où j’allais avoir mes épreuves… Le loup qui m’a conduit ici me dit alors « Le temple est ici, viens, je vais te conduire au maître.

– D’ailleurs, j’aimerais savoir ton nom quand même…

– Oh, excuse-moi, je m’appelle Occebu, je m’excuse, j’avais oublié, viens, tu vas passer l’épreuve. »

Il me conduit donc jusqu’au temple et jusqu’à la salle où il y avait la statue de loup géante. Je me disais dans ma tête : On va bientôt se rencontrer, je voudrais en savoir plus sur ma destinée, puisque l’autre m’en avait bien parlé… A toute !

On a continué le chemin jusqu’à la personne qui faisait passer les tests. A ce moment-là, je repris ma forme humaine pendant que l’autre qui m’a amené s’en allait. Le testeur, qui me vit, dit : « Bienvenue PioarMario, je suppose que tu es là pour passer les épreuves, suis-moi, nous allons commencer.

– Ok, j’espère que cela ne va pas être dehors car sinon, je vais avoir froid.

– Hélas, elles se déroulent dehors, car le froid est justement une épreuve à supporter…

– Bon, ok, ce n’est pas grave, on va le faire quand même. »

Il m’amena alors dehors et commença par dire : « Ta première épreuve consiste à tenter de trouver un chemin grâce à ton odorat, car il y a une zone où il y a plein de charognes, il faut donc que tu retrouves cet endroit grâce à ton odorat.

– Je voudrais juste demander un truc : j’ai le droit de prendre une autre forme pour pouvoir le retrouver.

– Je ne pense pas non, il faut juste que tu fasses confiance en ton nez. »

Je partis aussitôt. Je commençais par tenter de trouver une piste, ou au moins une trace de l’odeur qu’il m’avait décrite afin de tenter de me guider. Je fermais donc les yeux, j’inspirais profondément et me concentrais sur mon nez, sur les odeurs que je sentais… Je restai comme ça un peu de temps jusqu’à ce que je décèle une vague odeur. Je tentais de trouver d’où elle venait et tentais de me diriger vers elle, je gardais les yeux fermés et m’avançait vers l’endroit. L’odeur se faisait plus forte et je marchais vers elle pendant 5 min comme ça jusqu’à ce que j’ouvre les yeux et vis que j’étais arrivé. L’autre me suivait un peu loin derrière moi en forme de loup, lorsque je le vis, il reprit sa forme normale et se dirigea vers moi. Il me dit alors : « Tu as réussi la première épreuve, on va passer à la dernière, cette épreuve en a fait mourir certains, aussi je te recommande donc de redoubler de prudence…

– Bon… Ok, allons-y alors ! »

Je commençais l’escalade et pris des prises qui n’étaient pas couvertes de neige et m’accrocha dessus, il y avait bien 100 mètres à escalader, et lorsque je vis un rebord de pierre, je décidais donc de le longer et au bout de celui-ci, il y avait des sortes de marques creuses qui, visiblement, amenait jusqu’en haut. Je me dis : « C’est aussi facile ? Bon, allons-y alors ! » Une fois arrivé en haut, l’autre sauta de rebord en rebord jusqu’à en haut. Il me dit : « Bon, on avait oublié de le retirer celui-là, mais tu as quand même réussi à ne pas avoir le vertige, ce qui est déjà pas mal, tu peux donc recevoir ton pouvoir, suis-moi, on va faire la cérémonie… »

Il m’amena donc jusqu’à une sorte de nouveau base jump qui avait un trampoline incliné en bas et me dit : «
C’est un raccourci jusqu’à la ville, on va l’emprunter pour y retourner. »

Je sautais donc et soudain, lorsque j’atterris sur le trampoline, je fus repropulsé vers le haut jusqu’à la ville où il y avait un matelas de réception. Géant ! Une fois que l’autre avait atterri, on alla ensuite jusqu’au temple, où tout le monde était déjà arrivé… Je m’installais donc à l’endroit qui se situait devant l’autel et attendis donc qu’ils commençaient à faire leur rituel. Je regardais la statue qui commençait à craqueler, elle se fissurait de partout et le loup géant sortit d’un coup en brisant la fine couche de pierre qui l’entourait. Tout le monde s’agenouilla alors, moi, je restais debout. Le loup géant me dit alors : « Bonjour PioarMario, tu as fait bon usage de ton pouvoir depuis la dernière fois ?

– Oui, il m’a beaucoup servi dernièrement. Je pense qu’un de plus ne me ferait pas de mal…

– Donc, là tu es prêt pour le recevoir ?

– Oui. »

Aussitôt après que j’ai répondu « oui », il s’avança vers moi, s’assit, je voyais les autres se boucher les oreilles et soudain, le loup hurla, il hurlait tellement fort que j’eus presque envie de me boucher les oreilles, mais je résistais et je me sentis encore rétrécir, me faire pousser des poils et mon corps changer de forme, à la fin, j’avais la forme d’un loup gris clair avec des rayures foncées qui faisaient étrangement un motif familier. Lorsque le grand loup eut fini d’hurler, je le fis à mon tour, et soudain, le temple étant le seul endroit sans glace, il y eut de la glace qui couvrit le sol qui partait de moi et qui commençait à se diriger vers les autres, je m’en rendis compte et arrêtais aussitôt d’hurler. Tout le monde autour de moi paraissait surpris. Le grand loup dit alors : « Hum… Cette glace va mettre longtemps à partir. Il faudra régler cela plus tard. Un immense pouvoir t’habite PioarMario, et tu n’as pas fini d’en découvrir les limites, aussi éloignées soient-elles, même moi, je n’en connais pas l’étendue tellement il est grand. Je n’ai juste comme fonction que de t’éclairer sur ton chemin.

– Vraiment, merci pour cela. Bon, il va falloir que j’y aille, j’ai besoin de m’occuper de mes affaires.

– Rien ne te retient d’y aller PioarMario, tu es libre d’aller et venir à ta guise…

– Ok, merci pour tout !

– Bonne chance PioarMario ! »

Je m’en allais, toujours dans ma forme de loup pour ne pas avoir froid jusqu’au portail qui me ramenait dans ma vraie dimension et dès que j’y fus arrivé, Steve me téléporta à la base. Dès que j’y fus, je repris ma forme humaine, et il me dit : « Ouf, tu es revenu PioarMario, comment ça s’est passé ?

– Très, bien, j’ai acquis un nouveau pouvoir comme tu l’as vu, il me permet de créer de la glace autour de moi.
Je ne vais pas te montrer ici, je risque de geler ton instrumentation. Je peux te montrer dans la salle d’entraînement sinon si tu veux…

– Ok, je te programme. Vas-y. »

J’allais donc dans la salle d’entraînement et attendis que Steve ait programmé le milieu pour me transformer en loup et du coup, hurler et de la glace apparut sous moi, qui recouvrit donc le sol, et je remarquai qu’elle progressait plus ou moins vite selon la hauteur du hurlement que je produisais et du coup, cela pourrait s’avérer important pour moi… Après ma démonstration, Steve me dit : « Très intéressant… Tu as remarqué ces rayures sur ton corps ? Si mes souvenirs sont bons, ce sont des symboles d’écriture de ma planète qui appartiennent à notre langue des légendes. Celle d’un peuple qui est à l’origine des légendes qui définissent notre planète… Auraient-elles un lien avec ton pouvoir ? C’est la question que je me pose… Pour l’heure, il faut que tu rentres chez toi, il commence à faire tard.

– Oui, effectivement, car je suis vidé, j’ai besoin de me coucher… »

Il me téléporta chez moi et je suis allé me coucher…

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 16:52

Chapitre 10

Fendre l’air dans les cieux


Le lendemain matin, je me suis levé assez tôt, j’avais dit à Steve que je voulais faire une séance d’entraînement dans la journée pour apprendre à mieux contrôler mon nouveau pouvoir. Il fallait que je sache les contrôler à la perfection, si je voulais ne pas provoquer d’accidents au moment où je devrais les utiliser. J’y ai donc passé pas mal de temps, au fur et à mesure de ma séance, je comprenais petit à petit comment l’utiliser, de nouvelles idées d’utilisation germaient dans mon esprit. Et à la fin de la séance, j’ai estimé savoir suffisamment le contrôler pour qu’il me soit pleinement utile en pleine bataille. Mais peu après, Steve m’a informé qu’un nouveau signal était apparu, cette fois-ci, dans les montagnes rocheuses aux USA. Il m’a donc téléporté directement à l’endroit le plus proche du signal, cette fois-ci, il faisait une bonne température, je n’avais pas besoin de prendre de forme particulière. J’ai donc cherché celui qui me guiderait jusqu’à l’épreuve. Je regardais dans toutes les directions, cherchant avec ma vue perçante lorsqu’un aigle qui volait en cercles concentriques piqua vers moi, et il s’est alors révélé sous sa vraie forme. « Bienvenue PioarMario, je t’attendais, tu me suis pour qu’on aille à l’épreuve ? »

Je l’ai donc suivi, j’ai escaladé la montagne à mains nues quand cela était nécessaire, alors que lui n’avait qu’à prendre sa forme d’aigle pour grimper ces surplombs rocheux. On finit par arriver dans le portail qui menait à sa dimension et on y entra. Cette dimension était formée de gigantesques falaises où toutes les maisons étaient construites à flanc de montagne, une ville qui était dans la montagne en sorte. Et, partout, des aigles ne cessaient de voler, en cercles concentriques. Mon guide m’amena donc à l’endroit où est l’épreuve, et là, il me laissa devant le « sage », qui m’accueillit et me pria de le suivre. On se dirigea donc vers le flanc de la falaise, où il expliqua : « Notre peuple, avant de recevoir la bénédiction de notre maître, doit effectuer des épreuves où ils doivent s’entraîner pendant toute leur vie afin qu’ils puissent prouver leur mérite. Ces épreuves sont les suivantes : Ils doivent travailler leur vue afin d’avoir la possibilité de voir aussi bien qu’un aigle, que ce soit sous leurs deux formes, ils doivent aussi travailler leur capacité d’escalade, et enfin leur contrôle dans l’air en chute libre. Mais, ces épreuves ont aussi été conçues pour que seul le héros des éléments, que je suppose que c’est toi, puisse réussir, sans qu’il ait eu besoin de s’entraîner auparavant. On va donc commencer par la première épreuve, qui a pour objectif de tester l’acuité visuelle des personnes. Nous avons disséminé dans la vallée 5 cibles, chacune étant d’une couleur différente, et faisant chacune 10 cm de diamètre, tu dois me dire quelles sont leurs couleurs et où elles se trouvent. »

Je me suis dit intérieurement « Bon, cela devrait être facile, puisque j’ai une vue extrêmement développée. » J’ai donc commencé à chercher ces cibles, j’ai repéré tout de suite la première, située à flanc de falaise, et de couleur rouge, la deuxième était de couleur jaune et était située en bas de la vallée, j’ai eu plus de mal à repérer celle de couleur verte, qui se confondait presque avec l’herbe située en bas, la 6ème était difficile aussi, de couleur marron se confondant presque avec la falaise, et la dernière, j’ai cherché longtemps avant de la repérer, était de couleur bleu ciel et cerclée d’une fine bordure noire située au sommet de la falaise. J’ai notifié tout cela au sage et il a validé l’épreuve. Il a ensuite dit : « La prochaine épreuve est une épreuve d’escalade, il faut que tu grimpes à mains nues jusqu’au sommet de la falaise où on est situés. Je te souhaite bonne chance. »

Je me suis donc concentré car il y avait beaucoup plus de hauteur à gravir par rapport à la dernière épreuve, mais la dernière, les pierres était glissantes, là, la surface était bien rugueuse et j’avais des gants pour me prémunir des coupures. Je me suis donc élancé et ait commencé à grimper. Je progressais vite, j’avais l’habitude de grimper maintenant, j’y suis parvenu en moins de 20 minutes et le sage m’attendait au sommet. Il a validé l’épreuve et m’a ensuite dit : « Voici maintenant l’épreuve finale, il va falloir que tu te jettes dans le vide et que tu contrôles ta chute simplement avec ton corps. Tu dois atterrir ici *il désigna un endroit qui était au milieu de la falaise et où il y avait une sorte de filet* Si tu réussis, tu seras digne de recevoir ton pouvoir. Bonne chance. »

Je me suis concentré, j’ai fermé mes yeux et ai fait le vide dans mon esprit, je me suis rappelé donc comment contrôler une chute dans le vide, et une fois que j’étais satisfait, je me suis élancé. J’ai sauté comme si je faisais un plat et ai écarté les bras de mon corps, je me suis penché en avant pour me diriger vers le centre de la vallée, j’arrivais à avancer vite mais la résistance que j’opposais à l’air et la vitesse de la chute me gênaient. Une fois que j’ai estimé être au bon endroit, j’ai piqué afin de ne pas dévier et ai ralenti ma chute seulement au tout dernier moment. J’ai atterri dans une sorte de tapis de mousse très rembourré et je n’ai eu aucunement mal. Le sage arriva peu après à côté de moi et me dit simplement que j’avais réussi l’épreuve. Il appela des congénères qui me prirent avec leurs serres et me portèrent. Ils me déposèrent à l’endroit où il y avait le temple et le sage arriva peu après moi, suivi de dizaines d’aigles qui se posèrent. La cérémonie me donnait vraiment l’impression que j’étais important, je n’avais jamais eu cette impression avant. Au centre de la salle était installée une sculpture d’aigle et donnait vraiment l’impression qu’il était vivant, comme s’il allait prendre son envol. Puis tout le monde s’installa, et le sage commença à murmurer des paroles dans un langage que je ne comprenais pas et la sculpture se fissura, des craquelures apparurent et elle se brisa d’un coup, laissant apparaître un fantastique aigle royal qui avait un air majestueux. Il regarda dans toutes les directions, examinant chacune des personnes présentes dans la salle puis reporta son attention sur moi.

« Bienvenue PioarMario, je suppose que tu n’es pas ici pour faire la causette avec moi ?

– Non, bien sûr puisqu’il s’agit que je reçoive un nouveau pouvoir, j’imagine bien que j’en aurais besoin plus tard.

– Je suis d’accord PioarMario, et puis cela ne fait même pas 24h que tu as reçu ton dernier pouvoir, on a décidé, chez nous, d’accélérer le processus car on a pressenti que quelque chose de grave est en train de se dérouler dans ton monde, l’ampleur est telle qu’on ne l’avait imaginé mais cela s’intensifie de plus en plus alors on s’inquiète bien sûr. Et on a donc décidé de prendre cette décision car il en va de l’équilibre du monde, si tu n’es pas assez puissant pour le conserver, on risquerait de le regretter, d’où cette décision. Après ce pouvoir, il ne t’en restera plus que 2 à acquérir et on a aussi quelques impression pour un 3ème pouvoir, qui supplanterait tous les autres, mais qui nécessiterait aussi l’usage des autres, mais que tu auras besoin seulement en dernier recours. Maintenant, es-tu prêt à recevoir le cadeau que je vais te donner ?

– Oui. »

Juste après, il prit une longue inspiration, et poussa un cri, un seul, mais tellement perçant qu’il me vrillait les tympans, et je sentais que mon corps se modifiait encore une fois, il s’illumina, je sentais que les os de mes bras, de mes pieds changeaient, comme s’ils fondaient et que des plumes coururent tout le long de mon corps, sauf à mes pieds et elles grandirent de plus en plus, jusqu’à ce que la transformation s’acheva, et je me dévoilais sous ma forme définitive, j’étais un aigle royal, avec une musculature puissante et je sentais aussi que ma vue s’était encore plus accrue. Je me suis contemplé encore quelques secondes avant de ressentir une nouvelle impression, je sentais que quelque chose se déplaçait autour de moi, bien qu’invisible, j’avais l’impression de le contrôler avant de me rendre compte, qu’autour de moi, des bourrasques violentes étaient apparues, elles frappaient tout le monde, et ils avaient tous du mal à s’accrocher au sol, j’ai donc repris immédiatement ma forme humaine avant de vouloir m’excuser. Mais avant que j’aie pu formuler un mot, l’aigle parla :

« Tu n’as pas à t’excuser PioarMario, ton pouvoir est resté inactif pendant trop longtemps, il fallait qu’il s’écoule d’un coup, avec une violence inouïe, apprends à le contrôler et tu ne referas plus la même erreur. Il ne me reste plus beaucoup de temps pour te dire que, maintenant que tu as reçu mon pouvoir, tu es considéré comme un membre de cette civilisation à part entière, cela est le cas aussi pour les autres que tu as rencontrés et que tu vas rencontrer. Et, du fait de ton statut d’Héros des Eléments, tu peux proposer n’importe qui tu veux à l’épreuve, même étrangère à cette civilisation, s’il réussit, il recevra lui aussi mon pouvoir et sera considéré comme un membre de la civilisation à part entière, ne l’oublie pas cela, car cela te sera utile plus tard.

– Je ne l’oublierai pas.

– Encore une dernière chose : dans les épreuves que tu devras affronter, les autres te seront parfois d’aucun
secours, en ces cas-là, s’arrêter et prendre le temps de réfléchir peut aider, détends-toi et analyse le problème qui te fais face, tourne le et retourne le dans tous les sens, et là, peut-être quelque chose qui t’a échappé t’apparaîtra. Ne te dis pas qu’un ennemi est invincible parce qu’il a la force brute. Si tu as l’intelligence, tu pourras le dominer et réussir à franchir ton obstacle. Maintenant, vas-t-en et va affronter le destin, PioarMario, héros des éléments. »

Après qu’il ait terminé cette phrase, il commença à changer et il reprit sa forme de statue de pierre froide et inanimée. Peu de temps après, celui qui m’avait amené dans cette dimension se présenta à moi et dit : « Notre maître est l’incarnation de la sagesse, il n’est pas sage, c’est la sagesse. Cela est de même pour le Grand Renard, lui est l’incarnation de la Malignité, et le Grand Loup, lui est l’incarnation de la puissance collective. Ne l’oublie jamais cela, cette information te sera utile plus tard, car quand tu seras confronté à un problème, tu sauras à lequel tu devras demander conseil. Et comme il a montré devant toi sa grande sagesse, il doit vraiment te tenir en haute estime pour cela. »

Je m’en suis allé et je suis retourné au portail, en prenant ma forme d’aigle et en faisant attention à ne pas produire d’accident cette fois-ci. Une fois retourné dans ma dimension, Steve m’a téléporté et je lui ai expliqué avec de brèves phrases ce que j’y ai fait. Ensuite, je suis allé me coucher.

A Suivre…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 16:53

Chapitre 11

Faire trembler la Terre


Le lendemain matin, je me suis levé tôt pour apprendre à maîtriser mon nouveau pouvoir et j’y suis parvenu, notant quelques observations, comme le fait que je puisse contrôler la direction et la vitesse du vent que je génère, alors que mes flèches de vent me permettent seulement de contrôler la direction sans pouvoir toutefois contrôler la vitesse. Puis, au terme de ma séance d’entraînement, Steve m’a prévenu qu’un nouveau signal était apparu, cette fois-ci, au milieu de la savane africaine. Je me suis préparé et Steve m’a téléporté peu de temps après. Je me suis donc retrouvé en plein milieu de la savane africaine, sous une chaleur étouffante et j’ai donc attendu celui qui allait me guider. Peu de temps après, j’ai vu un guépard filer vers moi, mais, vu sa démarche et son allure, j’avais l’impression que c’était un vrai guépard et non une personne que je devais rencontrer, j’ai donc sorti mon arc du carquois, me préparant à tirer au cas où, mais, au moment où j’allais tirer, le guépard a ralenti l’allure et s’est arrêté devant moi, il a alors repris sa forme humaine avant de me dire : « Bienvenue PioarMario, excuse-moi de t’avoir fait peur, je n’avais pas prévu cette réaction de ta part, tu veux me suivre afin que je t’amène au lieu de l’épreuve ? »

Je l’ai donc suivi, en prenant ma forme de loup afin de pouvoir suivre sa vitesse et ne pas prendre trop de retard, ce n’est pas pour rien que le guépard est considéré comme l’animal le plus rapide du monde. Il avait toujours de l’avance lorsqu’on arriva devant le portail. Lorsqu’on y entra, nouveau changement de décor, cette fois-ci, c’était une plaine qui semblait ne pas avoir de fin, il y avait des maisons en terre cuite de temps en temps, et je voyais d’ici le temple où je devrais aller plus tard. Celui qui m’a accueilli m’a donc amené chez le sage qui allait me faire passer l’épreuve. Il m’a accueilli : « Bienvenue PioarMario, je suppose que tu es ici pour passer le test, je ne me trompe pas ?

– C’est exact, je suis bel et bien ici pour passer le test qui me permettra d’avoir accès à un nouveau pouvoir.

– Très bien, suis-moi alors, je vais te mener là où es l’épreuve, afin que tu puisses la faire pour que nous sachions si tu es digne de recevoir ce pouvoir. »

Il m’a donc mené au lieu de la première épreuve : une piste de course où il y avait des bornes qui marquaient le point de départ et le point d’arrivée. Il m’expliqua donc ce qu’il fallait ce que je fasse : « Voici la première épreuve : tu dois courir aussi vite que tu peux sans t’arrêter jusqu’au point d’arrivée que tu vois là-bas. En fonction du temps que tu réaliseras, je déciderais si tu as réussi ou non cette épreuve. Bien sûr, tu dois effectuer cette épreuve sous ta forme humaine, tu n’as pas le droit d’utiliser une de tes autres formes. Tu partiras quand je te donnerais le signal de départ. »

Je me suis donc préparé à partir, je me suis donc mis dans une position de départ typique d’un coureur sportif avant qu’on lui donne le signal de départ, et je me suis concentré afin de partir juste après le signal de départ. Une fois qu’il l’a donné je suis parti aussi vite que je le pouvais, j’étais rassuré quand il m’avait dit que c’était une épreuve de sprint, avant que tout cela n’arrive, j’étais déjà très rapide pour mon âge, et depuis que j’ai ce pouvoir, mes performances physiques s’étaient accrues, du coup non seulement j’étais encore plus rapide, mais en plus j’étais bien plus endurant, je pouvais donc faire toute l’épreuve au maximum de mes capacités. J’ai donc accéléré continuellement jusqu’à ce que j’arrive au maximum de ma vitesse et j’ai donc tâché de garder cette vitesse aussi longtemps que je le pouvais. Je devais avoir 500m à parcourir selon mes calculs, et je suis donc arrivé au bout en une trentaine de secondes. Une fois que je suis arrivé, le sage a pris sa forme de guépard et m’a rejoint en une dizaine de secondes. Une fois qu’il fut devant moi, il m’a dit : « Très bien PioarMario, tu as réussi cette épreuve avec brio, tu peux donc passer à l’épreuve suivante. »

Il m’a donc amené vers une rangée d’arbres il m’a dit : « L’épreuve suivante consiste à aller d’un bout à l’autre de cette rangée d’arbre sans mettre un pied au sol et avec autant d’agilité que tu le peux. »

Je me suis donc préparé, je me suis concentré et j’ai regardé d’où j’étais toute la rangée d’arbre et ai réfléchi à quel trajet j’allais prendre, afin de pouvoir arriver au bout aussi rapidement que je le pouvais. Une fois que j’ai fait le trajet dans ma tête, je me suis élancé, j’ai couru sur les branches qui étaient les plus solides et je me propulsais en me balançant de branche en branche et en utilisant des branches assez souples comme tremplins, d’essayais d’éviter au maximum les branches les plus fines afin de ne pas risquer de les casser et de tomber, et j’ai continué comme cela jusqu’à l’autre bout de la rangée d’arbre. Le sage m’a rejoint pas longtemps après et m’a dit : « Très bien, tu as réussi la 2ème épreuve, on va donc passer à la dernière afin de valider ton test. »

Il m’a donc amené jusqu’à une sorte de parcours d’obstacles qui ressemblaient à ceux que j’avais fait dans les 2 premiers tests et m’a dit : « Il faut que tu traverses ces obstacles aussi rapidement que tu le pourras, et en fonction de ton temps, on décidera si tu as réussi ou pas. »

Je me suis donc concentré pour la troisième fois, puis je me suis élancé et j’ai couru, je passais au-dessus des haies lorsque c’était possible, en dessous, j’ai grimpé à un mur à l’aide d’une corde, j’ai sauté sur plusieurs plateformes à la suite, jusqu’à ce que j’arrive au bout de l’épreuve. Une fois arrivé, il m’a rejoint et a dit que j’avais réussi l’épreuve : « Bravo PioarMario, tu as réussi le test, tu es digne de recevoir ton pouvoir et de l’utiliser. Suis-moi, on va faire ce qu’il faut pour que tu puisses le recevoir. »

Il m’a donc amené jusqu’au temple, où tout le monde était déjà réuni et je me suis placé comme d’habitude : devant la statue du grand guépard. Tout le monde s’est agenouillé, où s’est assis, selon la forme qu’ils avaient pris, et le sage a commencé à énumérer des incantations, qui permettaient d’invoquer le grand guépard, lorsqu’il a fini, la statue se fendilla, des craquements se firent entendre et la statue se brisa net, délivrant le guépard qui bondit hors de cette enveloppe minérale. Il s’ébroua pour enlever le reste de pierre qui restait sur lui, projetant des éclats dans tous les sens puis il s’intéressa à moi : « Voilà que tu en es à ton troisième pouvoir PioarMario, ce pouvoir que je vais te donner est l’avant-dernier que nous allons te donner avant que tu sois quasiment au maximum de ta puissance, comme mon confrère a déjà sûrement dû te le dire, tu as encore un autre pouvoir en toi, on tente de te sonder pour tenter de savoir ce que c’est. Mais, malgré tous nos efforts, on ne parvient à en déceler de lui seulement sa puissance. Nous avons cependant réussi à en déterminer sa nature, ce pouvoir, qui est ancré en toi depuis ta naissance, est de la même nature que ceux que nous t’accordons. C’est un pouvoir, qui, lorsque tu y auras accès, te permettra de te transformer en une autre forme, mais ce qui nous étonne le plus, c’est, qu’à la différence de ceux que nous t’accordons, il est déjà présent en toi, mais tu n’y a pas accès, alors que nous, ceux qu’on t’accorde sont des pouvoirs qui viennent totalement de l’extérieur, seul le lien que tu as avec les éléments renforce leur puissance. Pour changer de sujet, la crise qui va bientôt traverser la Terre va avoir une grande ampleur, mais pas telle que l’on avait imaginée, donc je pense que tu pourras la régler sans avoir besoin de ce pouvoir. Cependant, je dois te prévenir : le jour où tes pouvoirs te sembleront maigres par rapport à un défi que tu devras affronter, tu auras sûrement besoin du pouvoir dont on t’a parlé, à ce moment-là, il faudra que tu partes en quête pour le chercher, et on pourra probablement t’y aider, de notre côté, on continue à te sonder pour en savoir plus, et tenter d’avoir des indices sur ce pouvoir.

– Très bien je comprends, je te remercie profondément pour toutes ces informations.

– Bien, je vois que tu acquiers de la sagesse, cela est une bonne chose, cependant, n’oublie pas : la sagesse ne te sera pas utile en toute circonstance, le courage aussi te sera important, car, parfois, se montrer audacieux en surprenant l’ennemi peut parfois faire la différence, aie toujours en toi une réserve de courage pour surprendre l’ennemi là où il t’attendrait à te voir laisser tomber. C’est le conseil que je te donne, maintenant agenouille-toi et prépare-toi à recevoir mon don. »

Je m’exécutai et je le vis prendre une longue inspiration, puis il rugit, ce rugissement était majestueux, empli de la puissance de la nature, c’est difficile à décrire car ce rugissement m’a laissé tellement de sensations différentes. J’ai alors rétréci et me suis couvert de poils, une queue m’a poussé et mes vêtements ont disparu, comme s’ils avaient fusionné avec mon corps et à la fin, j’avais l’apparence d’un grand guépard majestueux et qui incarnait une belle puissance féline. Je me suis observé, heureux de constater les changements, et tentant d’imaginer ce que ce pouvoir m’ouvrait comme nouvelles possibilités, quand soudain, cette nouvelle impression de puissance m’envahit, je ne voyais aucun effet apparent et soudainement, une onde de choc traversa la terre, causant un gigantesque séisme autour de moi, j’ai repris en hâte ma forme normale, et j’ai constaté que, bien qu’il y ait eu des tremblements, cela n’avait causé aucun dégât, même pas de fissure. Une fois la panique calmée auprès des locaux, le Grand Guépard me donna un nouveau conseil :

« Ne t’inquiète pas si tu as peur de ne pas contrôler ton pouvoir, tu y arriveras à chaque fois, seulement à chaque fois, la première fois qu’il voudra s’activer, il tentera de s’échapper d’un coup, libérant toute l’énergie qui s’était accumulée en toi, c’est comme une bouteille bouchonnée, si tu la remplis avec de l’air à l’intérieur, il va s’accumuler, la pression va augmenter jusqu’à ce qu’elle se relâche d’un coup en faisant échapper tout l’air, c’est exactement ce qui s’est passé, maintenant, je pense que si tu te retransformais, cela ne se produirait plus, tout comme l’air s’échappe d’un coup de la bouteille en une fois, pas en deux fois. Ainsi, il ne reste plus qu’un pouvoir, je n’ai pas l’autorisation de t’en dire plus, mais pour assouvir ta curiosité, je peux seulement te dire que, lorsque tu auras acquis ce pouvoir, tu pourras aller à ta guise n’importe où sur la Terre, vraiment n’importe où. Maintenant, vas, héros des éléments, et accomplis tes devoirs. »

Il se remit sur le socle de l’autel et je vis qu’il commença à devenir terne, il s’assombrit, se rigidifia jusqu’à prendre la forme et la consistance d’une statue. Je suis alors sorti du temple et je suis allé jusqu’au portail pour retourner dans ma dimension et que Steve me téléporte au Q.G. Je lui ai donc parlé de ma nouvelle forme et de ses particularités, puis je lui ai aussi demandé de me préparer une combinaison de plongée car j’avais obtenu l’info que ma dernière forme serait aquatique, et que bien que je sois le héros des éléments, je ne suis pas amphibie et ai donc besoin de respirer sous l’eau, il a dit qu’il me préparait cela pour la nuit, puis je me suis entraîné à contrôler mon nouveau pouvoir avant que j’aille me coucher, j’avais hâte d’être au lendemain pour pouvoir recevoir ma dernière forme.

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 16:54

Chapitre 12

20 000 lieues sous les mers


Le lendemain matin, je me suis réveillé et je me suis habillé, avant que Steve me téléporte, lorsque je suis arrivé, il m’a donc présenté la combinaison de plongée qu’il m’avait préparé, je l’ai essayée, et Steve a fait du bon travail, pace qu’elle était pile à ma taille et parfaitement étanche. Je me suis donc un peu habitué à nager après, avant que Steve me prévienne qu’un nouveau signal avait apparu, cette fois en plein milieu de l’océan Pacifique. Steve m’a donc téléporté, avec ma combinaison, à l’endroit où le signal avait fait son apparition. J’ai regardé ce qu’il y avait en surface de mon point de chute, aucune île, rocher ou récif, j’ai donc plongé pour tenter de déceler l’entrée du portail, et je ne voyais rien, autant du côté de la vie de la faune que d’un signe avant-coureur indiquant la présence d’un portail. J’ai donc continué à explorer, avant que je remarque qu’un dauphin, qui avait remarqué ma présence, s’approche de moi, il me fit un signe avec les nageoires, comme s’il me demandait de le suivre, je l’ai donc suivi, et il m’a mené vers le portail. Je l’ai donc traversé, et de l’autre côté, il y avait une magnifique citée à la surface de l’eau. Les maisons étaient très particulières puisqu’elles étaient bâties de sorte qu’il y ait deux parties, une partie émergée qui était à l’air libre et une autre engloutie, qui était deux fois plus volumineuse que la partie émergée. Le dauphin qui m’a accompagné m’a amené jusqu’au sage qui allait me faire passer le test avant de partir. J’ai enlevé le masque de ma combinaison de plongée pour pouvoir comprendre ce qu’il allait dire et pouvoir me faire entendre, puis le sage a commencé à me parler :

« Bienvenue PioarMario, te voici au dernier endroit que tu devais aller pour recevoir ton pouvoir, avant que je te fasse passer le test, je vais te conter l’histoire de notre citée, car notre cité, elle, a une histoire pour sa fondation, alors que les autres cités, elles, en ont pas à proprement parler, elles en ont peut-être une, mais leurs habitants ne la connaissent pas, faute que leurs ancêtres leur aient transmise, nous, on connaît l’histoire de notre cité depuis qu’elle a été créée et je vais te la conter :

« Au début, notre cité n’était pas située dans cette dimension, elle était située dans la vôtre, sous la forme d’une des cités les plus rêvées, les plus impressionnantes de l’époque, tu as certainement dû en entendre parler : L’Atlantide. Notre cité, elle a prospéré, elle était en avance sur son temps, notre technologie était bien plus en avance que celle de n’importe quelle civilisation de l’époque. Nous étions riche, l’opulence était partout, il n’y avait pas de pauvres, tout cela a duré des centaines d’année, avant que ne vienne la catastrophe.

« Cette catastrophe, l’évènement est resté dans la mémoire de tous et son déroulement est resté de manière très précise dans la mémoire des nôtres : un raz de marée gigantesque a englouti notre île, dispersant ses richesses, détruisant nos habitations, peu de personnes ont survécu, les récifs sur lesquels notre citée a été bâtie se sont écroulés, ne laissant qu’un tas de ruines. C’est alors que nous avons eu une apparition : un dauphin gigantesque est apparu, il est venu nous voir, et constatant que nous avions désespérément besoin d’aide, nous a indiqué de le suivre, il nous parlait en pensée, car ne pouvant parler, c’était le seul moyen de communication qu’il ait trouvé, nous l’avons suivi, et il nous a amenés dans cette dimension, on est repartis de zéro, on a reconstitué des richesses, et lorsqu’il a constaté que nous étions bel et bien installé, nous a offert un cadeau, la possibilité de se transformer en dauphin. Cela nous ouvrait la voie à de nouvelles possibilités, la possibilité de parler sous l’eau via les ultrasons, la possibilité de naviguer rapidement et efficacement dans l’eau. On a donc accepté le cadeau, et nous a demandé une dernière requête : construire un temple dédié à son culte. Nous l’avons fait, et lorsqu’il fut achevé, il se plaça sur l’autel et se transforma en statue de pierre. Avant de partir, il a appris à un seul d’entre nous, qu’il avait désigné, le moyen de le contacter, par exemple pour les dons, et aussi en cas d’urgence extrême. Bien sûr cette personne avait quelques obligations à respecter : l’interdiction de transmettre ce moyen de l’invoquer sans son accord, ne pas l’utiliser pour des choses sans importance ou sans raisons apparente, et faire passer un test, de difficulté bien moindre, aux étrangers de passage qui voudraient recevoir son don. Ce moyen d’invocation s’est donc transmis de génération en génération jusqu’à ce que ce soit mon tour. Bientôt, je vais devoir me relever de mes obligations, et transmettre cette invocation à une personne digne de la recevoir, en attendant, je dois te faire passer le test pour voir si tu es digne de recevoir le don. Suis-moi, nous allons commencer.

– Attendez, je voulais demander quelque chose avant, cela ne gêne pas que j’utilise cette combinaison de plongée où les épreuves que je vais passer devront se faire sans ?

– Non, ici, tout le monde s’entraîne toute sa vie pour avoir la meilleure capacité d’apnée sous l’eau pour le bien des tests, toi, comme tu n’as pas eu cet entraînement, et même si tu vas passer un test plus facile, tu vas avoir des temps sous l’eau aussi longs, car leur test, qui se déroule sur plusieurs jours, se constitue de nombreuses épreuves, du même genre que celles que tu vas passer, et donc, tu vas rester aussi longtemps qu’eux sous l’eau, et donc je pense qu’il vaut mieux ne pas mettre ta vie en danger, vu ton importance, par contre, tu devras retirer tout ce qui facilite ta propulsion sous l’eau, comme tes palmes. Mais tu pourras garder la combinaison et le masque si tu le désires. Maintenant, suis-moi, nous allons commencer. »

Il m’a donc amené à un endroit où il y avait une sorte de petite source, dans l’eau je distinguais un trou, probablement un chemin creusé dans la roche que je devrais traverser.

« La première épreuve que tu devras faire est celle-ci, tu vas devoir aller d’un bout à l’autre de cette caverne engloutie, le plus rapidement que tu pourras. Tu es prêt ?

– Oui.

– Alors, vas-y. »

J’ai donc plongé, en prenant une longue inspiration avant, puis je me suis engouffré dans le tunnel englouti, je me propulsais en utilisant les parois et en battant des pieds, le chemin était très escarpé, de temps en temps, il y avait des passages à angle droit où je devais le contorsionner pour passer, mais je réussis tant bien que mal à arriver de l’autre côté en un seul morceau. Au bout, le sage m’attendait : « Très bien, tu as réussi la première épreuve, on va donc passer à la deuxième, suis-moi. »

Je l’ai donc suivi, on a nagé jusqu’à atteindre un endroit où il y avait des anneaux qui flottaient sur l’eau. Il m’a expliqué le but de l’épreuve : « Quelqu’un va passer entre ces anneaux, tu devras, quand il aura fini, passer dans les anneaux dans le même ordre et dans le même sens, il ne va montrer qu’une fois, mais tu as autant d’essais que tu veux, ce test a pour but de vérifier ta mémoire. Sur ce, bonne chance. »

Je me suis donc concentré, la personne est arrivée, et j’ai tenté de retenir autant d’informations que possible. Elle est passée entre les anneaux, passant par le dessus ou par le dessous, il y avait 10 anneaux, une fois qu’elle avait fini, je me suis remémoré le schéma et me suis concentré, puis une fois que j’ai estimé que je savais le faire, je me suis élancé, j’ai passé les anneaux dans le bon ordre, passant par au-dessus lorsqu’il fallait passer par au-dessus, au-dessous lorsqu’elle avait fait la même chose, lorsque j’ai passé le dernier anneau, le sage a dit que j’avais réussi l’épreuve. Il m’a enjoint de le suivre pour la dernière épreuve. On a donc nagé jusqu’à un dernier endroit et il m’a dit : « Voici un parcours d’obstacle sous-marin, tu devras le franchir aussi vite que possible, des indications sont donnée sur la manière de le parcourir, fais attention, il y a des obstacles qui peuvent te blesser, sur ce, je te souhaite bonne chance. »

Je me suis concentré, ai inspiré à fond, puis j’ai plongé, je me suis élancé sur ce parcours d’obstacle, les premiers obstacles étaient des palissades que je devais passer par en dessus ou par en dessous. J’ai ensuite dû traverser un endroit bas où il y avait des barbelés juste au-dessus de moi, je devais donc m’accrocher au fond pour pas me blesser, j’ai donc continué, franchi tous les obstacles avant d’arriver au bout, là, j’ai refait surface et ai respiré profondément. Le sage est arrivé et m’a dit que j’avais réussi l’épreuve. « Tu as réussi le test avec les honneurs, suis-moi, on va faire la cérémonie. »

On a donc plongé, lui s’est transformé en dauphin, moi je l’ai suivi et on est allés au temple pour aller faire la cérémonie. Dans le temple, il y avait déjà tout le monde, tout le monde était rassemblé autour de la statue de dauphin qui trônait sur l’autel au centre. Une fois que je me suis installé, devant la statue, puis il a commencé à énumérer les incantations, j’essayais de comprendre ce qu’il disait, mais rien à faire, c’était dans une langue qui était inconnue pour moi, et il parlait tellement vite que je n’arrivais pas à retenir les syllabes qu’il employait. Lorsqu’il a fini de parler, dans le seul endroit qui était à l’air libre du temple, j’avais oublié de préciser que le temple était quasiment entièrement immergé, la statue a commencé à se fendiller, à se fissurer, à craqueler, les fissures firent bientôt tout le tour de la statue avant que le Grand dauphin en sorte avec un grand bruit. Les éclats de pierre ont coulé au fond, glissant sur sa peau qui était complètement lisse. Il examina vite l’assistance avant de s’intéresser à moi, en me parlant par la pensée : « Bienvenue PioarMario, je suppose que tu sais pourquoi tu es ici, après toutes les épreuves que tu as dû faire ?

– Oui, je sais exactement pour quelles raisons je suis ici.

– Très bien, tu sais donc que c’est me dernier pouvoir que nous avons à t’accorder, et que après, quand tu auras résolu la crise qui va traverser la terre, tu pourras, si tu le souhaite, te mettre en quête du dernier pouvoir dont je t’ai parlé. Le rôle que tu auras à jouer dans le monde qui t’entoure est très important, je pense que tu n’en connais pas les limites, ta place va être très importante ici, déjà, dans ta dimension, tu imposes le respect aux uns, force la haine aux autres. Les personnes ont des opinions très diverses sur toi, PioarMario donc il faudra que tu fasses en sorte que tout le monde ait une idée juste sur toi et non fondée sur des rumeurs que les personnes qui ont des griefs contre toi ont propagées, cela nécessite un travail extraordinaire et très difficile, peu en sont capables, mais cela viendra avec le temps pour toi, tu as ces capacités en toi, et tu sauras laisser ta trace dans ce monde où il y en a beaucoup à découvrir, combats l’oppression, aide la résistance pour des raisons justes, aide les opprimés à sortir de l’influence des puissants qui n’ont pas des intentions bienveillantes, réduis le mal, favorise le bien, voilà ce qu’il faudra ce que tu fasse pour gagner le cœur du plus grand nombre. Maintenant, prépare-toi et reçois le don que je vais te faire. »

Je me suis donc détendu, je me suis laisser couler comme une pierre, prêt à recevoir ce nouveau pouvoir. Puis le Grand Dauphin s’est concentré, et a émis des ultrasons puissants, je pouvais les entendre, sous forme de sons très peu audibles mais cependant très aigus, je me suis senti changer, cette fois-ci je n’ai pas rétréci, je me suis senti grandir un peu, mes pieds se sont soudés, mes bras se sont aplatis et allongés, tout mon corps se déformait, jusqu’à ce que je prenne l’apparence d’un dauphin fier et puissant, qui forçait l’admiration, j’ai appris à contrôler chacun de mes nouveaux membres, chacune de mes nouvelles capacités quand soudain, une nouvelle puissance, cette impression de puissance m’envahit encore, et je me suis rendu compte que des courants marins violents sont apparus autour de moi, déséquilibrant tout le monde qui avait du mal à résister. J’ai repris en hâte ma forme normale, avant que le Grand Dauphin me parle en pensée : « Voilà maintenant que nous t’avons donné tous les pouvoirs qui nous était possible de transmettre, use les pour faire le bien, faire régner la justice et aider les faibles. Apprends à les contrôler, résous cette crise et lorsque le moment sera venu, viens nous voir afin que nous puissions t’aider à avoir accès à cet immense pouvoir qui dort en toi, à ce propos, on n’en sait pas plus, pendant que tu combattras le mal au nom des innocents, nous tenterons de savoir comment avoir accès à ton pouvoir et t’aiderons quand il nous sera possible. Maintenant que tu as reçu nos dons, tu peux proposer qui tu veux au test, s’il réussit, il recevra notre don aussi, pense-y si tu es bloqué pour la crise qui va traverser la Terre. Maintenant, va PioarMario, héros des éléments et donne de l’espoir à ceux qui l’ont perdu. »

Il se retransforma en pierre et je sortis du temple et pris le portail pour revenir dans ma dimension. Steve me téléporta au Q.G. je me suis entraîné à contrôler mon nouveau pouvoir et me suis couché, prêt à franchir toutes les épreuves qui se dresseraient devant moi.

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 16:56

Chapitre 13

Complot


Le lendemain matin, je me suis réveillé et Steve m’a téléporté au Q.G. car j’avais besoin de m’entraîner à contrôler mes différentes formes, pour ne pas perdre le contrôle de mes pouvoirs dans un moment critique, cela m’a pris toute la matinée, puis, Steve m’a demandé de sortir. Il avait quelque chose à me montrer m’a-t’il dit. « Cela m’a pris du temps, mais j’ai enfin réussi à finir l’avion que tu m’avais demandé, prépare-toi à accueillir une œuvre d’art ! »

Il est allé à son écran de contrôle, il a tapé sur quelques touches de clavier, puis une porte gigantesque s’ouvra en coulissant, les deux battants s’écartaient lentement, non sans donner une impression de solidité, et la lumière tomba dans le hangar, dévoilant un magnifique avion de chasse avec des tubes lance-missiles, des mitrailleuses à 360° et des gigantesques réacteurs dont je n’arrivais pas à déterminer la source de carburant, je me suis informé auprès de Steve et il m’a dit : « Les réacteurs sont assez spécial, j’ai utilisé une technologie avancé qu’on utilise sur Elémenta, qui consiste à utiliser l’air qui circule autour de l’avion pour faire tourner des turbines et ainsi, avoir un moyen de propulsion propre, en plus d’être très efficace. Il y a juste au démarrage où il n’y a pas de vent, à ce moment, on utilise une pile à énergie nucléaire qui a une autonomie quasiment illimitée. Il y a aussi un mode de décollage vertical, pour les cas où tu n’aurais pas assez d’espace pour décoller.

– Je me demandais, du coup, ce que je vois là-bas est un gigantesque téléporteur ? Tu ne peux pas le téléporter où tu veux sur la Terre comme tu le fais avec moi ?

– Non, car je dois t’expliquer un truc : Le téléporteur marche pour des choses d’une certaine taille. Toi tu peux passer, la moto pourrait passer, la voiture aussi, et le bateau, de même, par contre, pour le tank, j’ai trouvé une parade, en réalité, le tank est composé de plusieurs pièces avec des aimants surpuissants qui le maintiennent ensemble, quand je téléporte le tank, je désactive les aimants et je téléporte toutes les pièces chacune à part, mais c’est comme si je téléportais le tank en entier, quand il est téléporté, je réactive les aimants et le tank se reforme de lui-même, et cela n’affecte en rien ses performances. Pour le train, là, je n’ai pas eu le choix, il a fallu que j’utilise un autre moyen de téléportation, qui consiste à téléporter des objets entre deux téléporteurs de même modèle, et donc je ne peux le téléporter qu’à des endroits fixes. J’ai réussi à créer une vingtaine de portes de sortie, ce qui te permettra de circuler sur toutes les voies du monde. Mais pour l’avion, étant donné ses dimensions et sa nécessité d’être en un seul morceau, je n’ai pas pu faire comme l’avion, j’ai dû créer encore un autre téléporteur, qui était adapté à ses dimensions. J’ai créé cette fois 10 portes de sorties, réparties uniformément sur le globe. De l’extérieur et inactif, ces téléporteurs sont totalement invisible, mais lorsque tu devras l’utiliser, ils pourront être vus, mais j’ai fait en sorte de les installer dans les endroits les plus isolés possible pour minimiser les risques qu’on voie, et il y a un autre problème, il faudra l’utiliser dans les deux sens, c’est-à-dire, que lorsque tu auras fini ta mission, il faudra aussi que tu utilises une des portes pour rapatrier l’avion au Q.G. il en est de même pour le train.

– D’accord, j’ai compris, je ferais attention à tout cela. Merci Steve, cela va beaucoup m’aider ce que tu as réalisé. »

Pendant que j’étais en train de discuter avec Steve des nouveautés de l’avion qu’il m’a réalisé, regardons ce qui se passe ailleurs sur la Terre, dans un endroit que seule une poignée de gens connaissent, qui est souterrain et dont personne n’en connaît l’entrée. Une dizaine de personnes était réunies ici, dans le but de réaliser d’épouvantables machinations :

« Bien, nous voilà au complet, on peut donc parler du sujet du jour : la réalisation du projet Epsilon. Où en est-on dans le projet ?

– Le projet en est à sa phase finale, prêt à être exécuté.

– Très bien, si tout est prêt, alors c’est très bien, mais, messieurs, si je vous ai tous convoqués ici, c’est que nous avons un problème. Vous avez certainement entendu parler du Héros des Eléments ?

– C’est exact, si on ne l’élimine pas rapidement, il risquerait de compromettre nos plans.

– C’est pour cela que je vous ai convoqués, j’ai un plan pour éliminer le héros des éléments, tout d’abord, nous devons le forcer à révéler sa véritable identité, pour cela j’ai fait des recherches, et j’ai découvert qui il était, je n’ai aucun doute sur ce sujet, et j’ai réfléchi à une manière de l’éliminer, j’ai donc élaboré un plan, il faut qu’on réduise à néant l’admiration que les foules ont pour lui et que les gens le détestent, et lorsqu’on aura fait cela, on pourra l’éliminer proprement et sèchement, messieurs, que pensez-vous de mon plan ?

– C’est audacieux, il ne s’y attendra pas.

– Je pense que cela pourrait convenir.

– Vous êtes un génie, mais comment réaliserons-nous cette phase ?

– J’ai mon idée, maintenant, faites ce que vous avez à faire, et ne parlez de nous à personnes. Messieurs, sur ce, à bientôt ! »

Laissons ces messieurs faire leurs projets qui n’aboutirons jamais à rien, et retournons à moi, Steve m’a appris à piloter l’avion qu’il m’avait fabriqué, les commandes étant simples et l’avion étant très facile à manier, je suis arrivé à mes fins très rapidement. Puis, je suis allé dans la salle d’entraînement pour m’entraîner à contrôler mes pouvoirs. Puis je suis allé me coucher, attendant qu’on ait besoin de moi.

Le lendemain matin, Steve m’a réveillé en urgence car il y avait un problème m’a-t’il dit. J’ai juste eu le temps de m’habiller avant qu’il me téléporte au Q.G.

« Steve ? Que se passe-t-il ? C’est quoi le problème ?

– On est confrontés à un très gros problème, ce matin, une organisation a piraté toutes les chaînes du monde entier pour t’adresser un message.

– Pourquoi toutes les chaînes du monde ? S’ils avaient piraté une seule chaîne, je l’aurais écouté aussi ? En même temps, peut-être que c’est une démonstration de puissance ?

– Je n’en ai aucune idée, toujours est-il qu’il faut que tu regardes. »

Il a tapé sur le clavier de son écran de contrôle et une tête d’homme apparut sur l’écran, on e voyait pas son visage, seulement sa silhouette, l’écran scintillait, comme si la transmission était mauvaise et des mots apparaissaient de temps à autre sur l’écran, il disait : « Nous sommes l’Organisation, nous n’avons pas de nom, nous allons conquérir le monde. Nous allons bientôt lancer le projet Epsilon qui va ravager la Terre si nos exigences ne sont pas satisfaites, prenez garde, car si vous ignorez ce message d’avertissement, vous allez le payer très cher. Vous avez un seul moyen d’échapper à votre destin : livrez le Héros des Eléments, vivant, sans qu’il puisse opposer de résistance. Ceci est le seul moyen d’échapper à votre destin. Vous avez 1 mois, ce délai passé, si notre exigence n’est pas satisfaite, nous lancerons le projet Epsilon. Vous avez 1 mois. 1 mois… 1 mois… 1… mois…mois…mois… »

L’écran est devenu noir et une horloge est apparue, elle comportait le nombre de jours, d’heures, de minutes, de secondes et de millisecondes avant l’échéance de leur demande.

« C’est sur toutes les télévisions du monde, là ?

– Non, seulement sur une chaîne par pays, et pas les principales, celles qui sont les moins regardées mais celles où tout-le-monde à accès. J’ai tenté de pirater leurs serveurs pour que les émissions reviennent à la normale, mais rien à faire, leur défense est du béton armé, même moi je n’arrive pas à la percer.

– D’accord, bon, à partir d’aujourd’hui, on a un nouvel objectif : récolter le plus d’informations possibles sur cette organisation, tenter de trouver leurs chef, et les mettre sous les verrous avant la fin de leur mois.

– Cela va être très dur, ils doivent avoir très peu de liens hors de leur Q.G. et ces liens doivent être très bien cachés, il faudra chercher, et je pense qu’ils ont dû décider de ne pas sortir de leur Q.G. avant la fin du mois.

– D’accord, il va falloir creuser très profond alors, on va surveiller chaque caméra de surveillance, et noter tout ce qui cloche depuis l’émission de message, ces gens-là laissent forcément des traces, ils ne peuvent pas s’évaporer complètement dans la nature.

– Très bien, en attendant, je te conseille de faire profil bas, le temps qu’on réussisse à démanteler l’organisation ou le temps que le mois s’écoule. Tu peux toujours aussi te livrer, comme ils le demande, mais moi, je ne pense pas que ces gens-là tiennent parole, je pense que, même si tu te livrais, ils lanceraient leur projet quand même, cela me paraît d’être d’un trop gros enjeu pour qu’ils laissent tomber comme ça.

– Très bien, alors qu’attendons-nous ? Mettons-nous tout de suite au travail, plus vite on démantèlera cette organisation, moins les masses vont s’exciter. »

On s’est donc mis au travail, on a fait des recherches par géolocalisation, voir ce qui cloche dans le comportement des gens, ceux qui ont disparu sans laisser de traces, trouver des traces de cette organisation fantôme, j’ai pensé alors que les agences secrètes gouvernementales devaient faire exactement la même chose que nous en ce moment, je n’ai pas pu m’empêcher de sourire. Après une heure de recherches infructueuses, j’en ai eu marre et j’ai demandé à Steve que je voulais discuter avec mes copains, parce que bon, c’est bien d’être le héros des Eléments, mais il faut avoir une vie sociale aussi. Pendant ce temps, Steve a dit qu’il allait coder la machine pour qu’elle recherche à notre place et que les recherches se fassent de plus en plus précises et ciblées. Il m’a donc téléporté au lycée (on était le mercredi et j’étais maintenant en première, oui je sais, le temps ne concorde pas, mais fuck la logique) j’ai donc retrouvé ma classe de première, depuis ma transformation et ma révélation au public, j’étais entré dans le cœur des personnes, je le constate à chaque fois que j’en parle aux personne, presque tout le monde a de la sympathie pour moi, pour mon action, mon combat contre la violence, la délinquance. Je suis donc allé voir me copains, et je les voyais en train de discuter du piratage des chaînes de télévision. « Tu as donc vu cela ? Ils se prennent pour qui pour exiger cela ? D’accord, ils ont piraté toutes les chaînes du monde entier, mais leur exigence est trop lourde, et un mois ? Ils sont sérieux, personne ne va y accéder à leur exigence, je suis sûr que le Héros des Eléments va les voir et leur dire 2 mots à ceux-ci.

– Ouais, trop grave, c’est sûr, en plus, je suis sûr, que, si jamais le Héros se livrait, ils le feraient quand même leur truc, cela m’a l’air trop important pour qu’ils laissent tomber.

– Salut les mecs ! Alors, vous avez vu ce qui s’est passé aussi ?

– Oui, on a vu, et comme tu viens de l’entendre, il vaut mieux que le Héros n’en tienne pas compte et aille leur péter la gueule plutôt que de satisfaire leurs exigences.

– Je suis tout à fait d’accord, je parie que, en ce moment, il est en train de faire tout ce qu’il faut pour les trouver, parce que des personne comme ça, c’est trop prudent pour que ça laisse des traces.

– C’est vrai, donc il mettra un peu de temps avant de faire cela, mais espérons qu’il le fera, cela rendra notre belle Terre un peu plus tranquille.

– Ok, ah voilà que ça sonne, on va en cours ? »

On est donc allé en cours, je n’ai pas retenu grand-chose de ce qu’avait dit le prof, puisque tout le monde n’arrêtait pas de parler de cet incident. Steve m’informait aussi de temps à autre de l’avancée des recherches : toujours au point mort, zéro piste pour l’instant. Alors je me suis dit, tant qu’à attendre, autant en profiter en allant à l’école pendant quelque temps. J’ai profité à fond de cette journée et je suis rentré chez moi le soir pour me coucher, une page se ferme, une autre s’écrit.

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 16:57

Chapitre 14

Révélation


Le lendemain matin, je me suis réveillé, et, pour une fois, je ne suis pas allé au Q.G. je préférais laisser Steve faire ses recherches, il le vaut mieux, pour ne pas le déranger trop, autant le laisser se concentrer au maximum sur ses programmes informatique et utiliser ce temps libre efficacement, je suis donc allé à l’école.

L’Organisation a laissé son décompteur tourner, diffusant de temps en temps des messages pour rappeler aux personnes que l’horloge tourne toujours. J’imagine qu’ils doivent bien rager là-bas quand ils voient qu’ils ne me font pas peur. Je suis donc allé à l’école avec mes copains pour apprendre, bien que je devenais sage, ma culture générale n’était pas totalement établie, il fallait donc que je l’entraîne. Et tant que j’y suis, je vais parler de mes copains.

Il y a R, c’est mon meilleur ami, il a un an de plus que moi, enfin, dans ma forme normale, car avec ma forme d’Héros, c’était comme si j’avais 18 ans, et parfois j’oublie que je suis plus jeune que j’en ai l’air, il aime les jeux vidéo, ses préférés ? Les pu*ain d’assassin’s creed de Ubisoft quand ils ne font pas de la merde, il aime beaucoup courir et il se révèle utile en cas de besoin.

W est mon 2ème meilleur ami, quand ce n’est pas mon meilleur ami bien sûr, il a le même âge que R, mais lui préfère les jeux de stratégie sur PC, notamment Civilisation V, quelques week-ends, on joue ensemble parce que c’est l’un des seuls qu’on ait en commun, donc on essaye d’en profiter au maximum. Lui aime tout ce qui peut être un défi pour lui, bien qu’il ne soit pas particulièrement sportif.

C n’est pas vraiment mon ami, mais je pense qu’on le pourrait car il est l’ami de Romain et W, donc je pense qu’on pourrait bien s’entendre. Il est très doué en escalade et aime bien tenter de repousser sans cesse ses limites, son jeu préféré ? Far Cry quand il y a un fu*king de Vaas bien charismatique dedans.

F est un bon copain, notamment parce qu’on a un gros point commun : on joue tous les 2 à Sup Com, donc autant dire que cela nous rapproche, et qu’on en parle tous les deux, de nos tactiques, nos fails, nos tests… Autant dire que c’est surtout parce qu’il joue à Sup Com que je le considère comme une ami.

Voilà, j’ai présenté tous mes amis qui étaient le plus proche de moi, et on est tous allé en classe. Le reste de la classe était plus calme qu’hier, car les autres ne faisaient pas beaucoup d’allusions à ce qui s’était passé la veille. Le prof de math a donc pu faire un cours normal, sans trop de chahut. On était dans le dernier étage du lycée, on avait donc pas beaucoup de bruit de la part des élèves qui passaient dans le couloir. Je me suis donc intéressé au cours et n’ai pas vu le temps passer.

Ce qui se passait pendant ce temps, au Q.G. de l’Organisation :

« La première phase du plan a marché, on a excité les masses parce qu’on a demandé le Héros en rançon, mais les gens se sont désintéressés de lui parce que personne ne connaît son identité, les gens ont donc aucun moyen de faire pression sur lui, et ont abandonné tout espoir de pouvoir être utile de quelque manière que ce soit. Messieurs, il est donc temps de passer à la deuxième phase du plan : obliger le Héros des Eléments à dévoiler sa véritable identité. Tout est prêt ?

– Oui, la bulle anti-téléportation est déployée et les explosifs incendiaires sont prêts.

– Parfait, alors, préparez-vous à tout faire péter, le spectacle va être magnifique, avec des effets spéciaux ultra-proches du réel et un fond de drame. »

Si j’avais idée de ce qui se tramait pendant ce temps, j’aurais peut-être agi autrement, mais il est trop tard, je ne peux pas remonter dans le temps, et de toute façon, je préparais à faire ce que j’ai fait, ce n’était qu’une question de temps. Donc j’étais en train d’écouter le professeur avec intérêt, profitant de la joie de pratiquer des mathématiques, quand soudain un évènement se fit, un évènement dont je ne m’y attendais pas et dont Steve n’avait aucun moyen de le prévoir. Une explosion retentit et elle était tout près de ma salle de classe, la porte s’ouvrit, la serrure arrachée du mur par la puissance de l’explosion. Tout le monde dans la classe se mit sous les tables, même le prof, seul moi restait debout, je suis allé dans le couloir voir s’il y avait un endroit où passer, mais rien à faire, le feu barrait le passage et l’extincteur était inaccessible, dans le couloir, la sonnerie d’alarme retentit et tous les élèves sortirent dans le couloir, personne ne resta dans les salles de classe, sauf la nôtre, nous étions coincé, sans possibilité de sortie. J’ai donc refermé la porte et contacté Steve. Dans la classe, tout le monde me regardait, impressionnés par mon sang-froid : « Steve, que se passe-t-il ? C’est un accident où c’était voulu ?

– Je pense que c’était voulu, d’après les images de l’explosion, elle a été par un explosif qui a la particularité d’être très incendiaire, voilà pourquoi les flammes te barrent le passage, c’était voulu.

– Mais qui voudrait faire cela ? Oh non, je parie que c’est un coup de l’Organisation, ils connaissent ma véritable identité. Mais on peut toujours empêcher que tout le monde connaisse mon identité, tu peux me téléporter ?

– Attends une seconde… Hein ? Un bouclier anti-téléportation ? D’où il sort ? Je n’ai vu cela que sur Elémenta. Je suis désolé, je ne peux rien faire.

– C’est ça leur intention… Ils veulent que je révèle ma véritable identité. Très bien, alors, faisons ce qu’ils demandent et exposons-nous au monde entier !

– Tu es sûr, si tu te débrouilles bien, tu peux encore cacher un moment ton identité.

– Non, je suis catégorique, je suis sûr, je cache ce secret pour nous deux depuis trop longtemps, le moment est venu que tout le monde sache qui je suis réellement.

– Très bien, je te laisse faire alors, bonne chance pour la suite. »

Il a coupé la conversation, je me suis mis debout et j’ai soufflé, tout le monde dans la classe était médusé, j’en avais presque oublié que l’école flambait et qu’on était coincés. Un de mes camarades eut enfin le courage de poser une question : « Qu’est-ce qui se passe ? Il n’y a pas de sortie possible ?

– Non, le feu bloque le passage, on est coincés dans cette classe.

– Tu en es sûr ? Il n’y a pas de moyen de passer ?

– Je te dis que non, il y a une barrière de flammes dans le couloir, il n’y a aucun moyen de rejoindre le point de rassemblement.

– J’y pense, la caserne n’est pas loin, les pompiers seront ici d’un moment à l’autre.

– J’ai peur que le feu entre dans la salle avant qu’ils puissent nous secourir, cette bombe… Ce n’était pas un simple pain de C4, il y avait sûrement un accélérateur de feu et du pétrole dedans, ce n’est pas possible que le feu bloque aussi vite le passage autrement. Ils utilisent beaucoup de moyens pour que leur plan réussisse, ces personnes-là sont prêtes à tout.

– Mais, PioarMario, de quoi tu parles ? « Ils », « leur plan », on se croirait vraiment dans un film d’action, et comment sais-tu avec autant de précision ce qui a déclenché cet incendie, tu ne parles quand même pas de l’organisation qui s’est révélée hier ? Si c’est le cas, à qui en voudraient-ils ?

– En effet, tu as deviné, c’était bien une action de l’organisation. Quand tu demandes à qui ils veulent du mal avec cette action, c’est à moi qu’ils en veulent. Tu vas comprendre dans deux minutes, même si je doute que tu aies déjà compris. » Je me suis alors dirigé avec calme devant le tableau, là où était le prof avant que l’explosion n’ait lieu et qu’il se réfugie sous son bureau et qu’il rejoigne les élèves au milieu de la classe sous les tables. Puis j’ai fait face à tout le monde et ai parlé, avec une voix à la fois pleine d’assurance et de culpabilité : « Mes amis, mes camarades, monsieur, j’ai quelque chose à vous dire et à vous révéler, bien que je doute que certains aie déjà compris, mais je vais le faire quand même. Depuis le début, j’ai su que cela allait me donner une grande responsabilité. Ce secret me torturait parfois, me rongeant du fond de l’âme. Quelquefois, j’ai voulu vous le révéler, mais à chaque fois, je n’ai pas pu, parce que cela représenterait un très gros risque, et des conséquences très lourdes, à la fois pour moi et pour vous, notre sécurité en pâtirait. Mais voilà qu’aujourd’hui, je vais faire tomber la cape qui me recouvre et me révéler au grand jour, je vais l’assumer pleinement, totalement, parce que mesdames et messieurs, je suis… » Et à ce moment, je me suis transformé, passant du statut de simple lycée à grand héros admiré de tous. Puis j’ai fait apparaître mon arc. « Le Héros des Eléments… » J’ai baissé mon regard, comme si j’acceptais mon fardeau, tout le monde me regardait, comme s’ils avaient avalé trop d’informations en même temps. Du coin de l’œil, je voyais mes copains me faire un clin d’œil. Me rendant compte que le feu progressait, j’ai repris la parole : « J’étais trop occupé à vous parler que j’en ai presque oublié le feu, vite ! Rassemblez-vous tous à la fenêtre ! (J’ai contacté Steve et lui ait dit :) Steve, fais parvenir par l’extérieur une flèche-grappin et 35 tyroliennes !

– Ok, je t’envoie, ça, le bouclier m’empêche juste de te téléporter et de téléporter directement des objets, mais je peux t’en faire parvenir par l’extérieur en les téléportant hors du bouclier, ce bouclier bloque simplement la téléportation, autrement personne n’en ressent les effets. Je t’envoie une roquette avec tout ce dont t’as besoin dedans. »

Tout le monde s’est rassemblé à côté des vitres, puis je leur ai dit de se baisser, peu de temps après, la roquette de Steve entra, traversa une vitre et alla se planter dans le mur opposé, je courus à la roquette, sortit la flèche grappin et les tyroliennes, j’ai armé la flèche, accroché la corde au plafond via un système qui permettait d’accrocher à tout que m’as mis Steve, puis j’ai tiré la flèche, qui s’est planté à un arbre dans le parc, après avoir testé la solidité de la corde, j’ai expliqué à tout le monde : « J’ai installé une tyrolienne, voilà ce qu’il faut pour la descendre, qui a déjà fait de l’accrobranche ? (Tout le monde a levé la main, même le prof) Alors, vous savez que normalement on est accroché à la tyrolienne, là vous ne lâchez surtout pas avant d’être arrivé au bout, sinon vous risqueriez de vous blesser, pas de mourir, mais d’avoir des fractures, et aussi, lorsque vous arrivez au bout, essayez d’enlever votre tyrolienne aussi vite que vous le pouvez, car sinon, cela va créer un empilement qui risque d’être dangereux, vous avez compris ? (Tout le monde hocha la tête) Bien, alors allez-y, tiens, C, montre l’exemple, pour prouver qu’il n’y a pas de danger tant qu’on s’accroche bien. » C s’élança, en s’accrochant à la tyrolienne et arriva au bout sans difficulté apparente. « Très bien, les dames en premier alors, allez, vite, vite, il faut se dépêcher, allez, allez, on maintient la cadence. » Les élèves descendirent un à un au bout, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que le professeur. « PioarMario, tu passes après moi ?

– Non, il faut d’abord que je vérifie s’il n’y a pas d’élève piégé dans l’incendie, puis de toute façon, il faudra aussi que j’aide les pompiers qui ne vont pas tarder.

– Très, bien, s’il y en a qui s’étonnent que tu ne viennes pas, je leur expliquerais.

– D’accord, allez-y, chaque seconde compte. »

Le prof s’élança puis rejoignit les élève, Steve m’avait donné un rab de tyroliennes, au cas où j’en avais besoin, donc je me suis dirigé vers la porte, puis je l’ai ouverte et ait aussitôt pris ma forme de renard, car lorsque je me suis entraîné à contrôler mes pouvoirs, j’ai découvert que je ne craignais pas le feu sous cette forme. J’ai donc pris ma forme de renard et ai commencé à explorer les différentes salles de classe, de nombreux morceaux de plafond étaient tombés et le feu n’arrêtait pas de gagner du terrain. Il commençait déjà à se propager aux étages inférieurs. J’ai ouvert une autre porte et ai découvert une demi-douzaine d’élèves qui s’étaient réfugiés sous les tables, j’ai repris ma forme normale et ai demandé : « Pourquoi vous n’êtes pas sortis ?

– On était en train de sortir avec notre classe lorsqu’un morceau du plafond est tombé et nous a barré le passage, alors on s’est réfugié en hâte ici.

– D’accord, suivez-moi, je vais vous ouvrir un passage. »

J’ai repris ma forme de renard et ai contrôlé les flammes pour qu’elles s’écartent sous notre passage, on a ensuite rejoint la salle où il y avait la tyrolienne, j’ai expliqué aux élèves comment ils devaient descendre puis je suis retourné voir s’il restait des élèves, il n’y avait plus personne au dernier étage, je suis allé voir à l’étage inférieur, c’était pareil, alors je suis retourné à la salle de la tyrolienne et suis moi-même descendu. Une fois en bas, j’ai décroché la corde et l’ai ramené là où nous étions. Les pompiers sont arrivés et ont accouru à côté du bâtiment en flammes. J’ai rangé mon arc avec mon carquois et je suis allé les voir, ils ont d’abord étés surpris de me voir et m’ont posé une question : « Monsieur le Héros des Eléments ? Que faites-vous ici ? On n’imaginait pas que vous viendrez.

– Non, ne m’appelez plus le Héros des Eléments, je m’appelle PioarMario maintenant, c’est mon nouveau nom.

– Très bien PioarMario, sinon, quelle raison vous amène ici ? »

J’ai vu des pompiers qui se dirigeaient vers la porte d’entrée et leur ai aussitôt crié : « Si vous y allez pour voir s’il y a des personnes coincées, ce n’est pas la peine, j’ai déjà fait sortir tout le monde et vérifié ensuite : il n’y a plus personne !

– PioarMario, comment avez-vous fait cela en aussi peu de temps ?

– Parce que j’étais à l’intérieur même du bâtiment lorsque l’incendie s’est déclaré.

– Mais, c’est impossible que vous y soyez au moment où… A moins que… Vous avez révélé votre véritable identité ?

– Oui, tous les élèves que vous voyez là la connaissent maintenant, j’ai décidé que j’en avais marre de vivre dans l’ombre. Il est temps que je montre au monde entier qui je suis et aussi, il faudra que j’explique toutes les raisons de mes interventions.

– En tout cas, PioarMario, je pense que tu pourras être d’une grande aide pour éteindre cet incendie, tu as une idée de ce que tu peux faire ?

– Je pense que je pourrais aider, en éteignant une partie de l’incendie au dernier étage, je pourrais tirer une flèche d’eau dans la vitre brisée ici et l’eau pourra aussi étouffer en partie le feu, vous voulez que je fasse cela ?

– Oui, cela me paraît une bonne idée, et cela facilitera l’extinction, d’autant plus que les lances à incendie ne sont pas encore installées. »

Je me suis donc exécuté, j’ai sorti une flèche d’eau puis j’ai visé dans la vitre et ai tiré, instantanément, l’eau a jailli, éteignant une partie de l’incendie au dernier étage. Une fois satisfait de l’aide que j’ai apportée, j’ai discuté avec des pompiers qui étaient venu me voir pour que je leur explique les causes de l’incendie. Je leur donc ai décrit l’explosion, les particularités de la bombe que j’avais décelé, les effets que cela donnait au feu… Une fois satisfaits des informations que je leur ai données, ils sont allés interroger les autres élèves qui étaient massés en bas, pendant ce temps, les pompiers, qui avaient installé les lances à eau commençaient à éteindre l’incendie. Constatant qu’on avait plus besoin de moi, je suis sorti du lycée, jusqu’à ce que Steve dise que j’étais sorti hors de la zone du bouclier anti-téléportation, puis il m’a rapatrié au Q.G. puis Steve m’a accueilli en disant : « Tu es content de l’avoir fait ?

– Oui, je devais le faire, il en allait de ma conscience, maintenant que je suis soulagé de ce poids, je me sens vraiment plus tranquille.

– Très bien, mais cela va entraîner beaucoup de conséquences, je ne sais pas comment l’Organisation va réagir avec cela, j’ai peur de ce qu’ils ont prévu, on dirait qu’ils veulent vraiment monter les gens contre toi. »

Comme si le fait que Steve en parle ne suffisait pas, voilà que tous les écrans du Q.G. devinrent noir, puis la même silhouette de personne apparut, et elle commença à parler : « Nous savons tous que le Héros des Eléments a dévoilé sa véritable identité, nous savons aussi qu’il s’appelle PioarMario et est lycéen en France dans la région d’Île-de-France, face à ces nouveaux évènements, nous avons pris une décision, désormais, comme vous connaissez l’identité du Héros, vous pourrez le livrer plus facilement, et en conséquence, vous n’avez plus trente jours pour livrer le Héros, mais seulement quinze jours, quinze jours pour livrer le Héros des Eléments, alias PioarMario, quinze jours, prenez une décision : protégez-le et vous serez tous détruits, livrez-le et nous abandonnerons totalement notre projet Epsilon. Prenez la bonne décision car vous n’aurez pas de seconde chance, une fois votre décision prise, vous ne pourrez plus revenir en arrière. Vous avez quinze jours, quinze jours… quinze jours… quinze… jours… jours… jours… »

Les écrans revinrent à la normale, sauf un qui indiquait le compteur de jours avant l’exécution de leur projet. « Steve… Là, je pense que je suis dans le caca, les personnes vont se retourner contre moi maintenant, je pense que je ne vais plus sortir d’ici dans ma forme normale, il faut que tu mettes ma famille et mes amis en sécurité, sinon, ils risquent de se retourner contre eux. Amène-les carrément ici, je pense que c’est le seul endroit où ils seront en sécurité, car, n’importe où d’autre dans le monde, l’Organisation s’en prendrait à eux.

– D’accord, je prépare cela, et je les amène demain, cela n’a plus d’importance que le monde sache que je t’aide.

– Si ça a de l’importance, car, grâce à ça, on a une avance sur l’organisation, on va les amener ici pour les 15 prochains jours, et je leur demanderai de taire le secret sur toi, je leur dirais que c’est une nécessité.

– Ok, comme tu veux, va te reposer, je prépare tout cela. »

J’ai donc suivi son conseil : je me suis reposé, la tête emplie de tourments.

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 16:59

Chapitre 15

Sentiments


Le lendemain matin, je me suis levé, Steve m’a dit que tout était prêt, il a préparé les salles où ils logeraient, le temps que la crise passe, le confort qu’il leur faudrait, ce qu’il faut pour ne pas qu’ils se sentent mal à l’aise ici quoi. « On commence par qui ?

– Ce qui est le plus logique bien sûr, mes parents et ma sœur, amènes-les ici.

– Très bien, je le fais. »

Il tapa sur son clavier, et quelques secondes après, mes parents et ma sœur apparurent dans la salle. Ils furent d’abord surpris, puis ils me virent, et ils m’ont dit : « PioarMario, c’est toi ?

– Oui c’est vraiment moi, excusez-moi de ne pas vous l’avoir dit, mais c’était une question de sécurité, aussi pour moi que pour vous.

– Ne t’inquiète pas, on comprend, mais, quel est cet endroit ?

– Vous êtes ici dans mon Q.G. c’est d’ici que je pars pour réaliser mes mission, Steve l’a construit spécialement pour moi.

– Steve ? C’est lui ?

– Oui, en réalité, ce n’est pas un humain de la Terre, il vient d’Elémenta, une planète, magnifique, mais en danger constant d’être détruite, et le seul moyen pour lui de la sauver était de me trouver, moi.

– D’accord, mais pourquoi nous avoir amenés ici ?

– A cause de l’organisation, vous savez pourquoi j’ai révélé mon identité hier ? C’est parce que ils veulent me
mettre à dos du monde entier, et si je ne vous avais pas protégés, ils s’en seraient pris à vous pour me faire chanter, or tu ne le sais, ce ne serait bon, ni pour moi, ni pour vous, ni pour le monde entier d’ailleurs, alors, j’ai pris la décision, que, tant qu’on n’aura pas détruit cette organisation, de vous protéger. »

Je leur ai parlé pendant encore 10 minutes, expliquant les raisons de mon acte, comment j’étais devenu qui je suis et les dangers que représente l’organisation pour le monde actuel. Puis, Steve a téléporté tout le monde, par groupes de 5 au maximum, ma famille du côté de mon père, de ma mère, mes grands-parents, et finalement, mes amis les plus proches. Une fois ces derniers arrivés, je les ai menés là où ils allaient séjourner, puis je les ai laissés, aidant Steve à réaliser sa tâche difficile : tenter de retracer l’organisation pour trouver leur cachette et leurs dirigeants afin de les éliminer (attention, par « éliminer », je n’entends pas tuer, mais les empêcher d’agir). J’étais en plein plongé dans ce travail, quand ma sœur arriva : « PioarMario, je peux te parler ?

– Attends (j’ai fini de taper au clavier, puis je me suis tourné vers elle), que se passe-t-il ?

– PioarMario, si tu n’arrives pas à arrêter cette organisation avant qu’elle ne réalise son plan, tu penses que le monde entier sera plongé dans une guerre ?

– Je ne pense pas que ce soit l’objectif de l’organisation d’éradiquer la race humaine, je pense plutôt qu’ils veulent la contrôler, mais ce qui me fait peur, c’est que ni moi, ni Steve n’avons aucune idée par quel moyen ils veulent atteindre cet objectif, j’ai bien peur qu’on sous-estime la menace qui nous entoure.

– Dans ce cas, si on devait en venir aux armes, tu sais que je serais toujours derrière toi.

– Si on devait en venir aux armes, j’ai déjà une idée de comment on pourrait se défendre, et ce moyen impliquera que vous y participez, vous. Toi, R, W, C, F, nos cousins, tous ceux qui ont moins de trente ans devront participer à la lutte contre l’Organisation, à la sauvegarde de la paix, mais, ne t’inquiète pas, vous ne serez pas aussi faibles que vous ne le pensez, cependant, si cela doit arriver, vous devrez suivre un entraînement pour augmenter vos capacités physiques, qui sera très dur je te préviens.

– Très bien tu me rassures PioarMario, je te laisse, je sais que tu as du travail. »

Elle est partie retourner dans sa chambre. Je me suis remis à la recherche de l’Organisation. Lorsque j’en avais marre et que j’étais fatigué, je suis allé me coucher.

A Suivre…

(Oui, ce chapitre est court, et alors, qu’avez-vous à en foutre ? /PAN/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 17:01

Chapitre 16

Le Projet Epsilon


14 jours plus tard, le projet Epsilon allait être activé aujourd’hui et on en était toujours au point mort pour les recherches d’informations sur l’Organisation. Il restait une heure, Steve et moi, on a donc abandonné les recherches et on a décidé de les laisser faire, vu qu’on ne pouvait rien faire d’autre, Steve a contacté tous les services secrets de renseignement, eux aussi en était au point mort. J’ai réuni tous ceux que j’ai rapatriés dans ma base, et on a attendu. Les chefs d’états m’ont tous donné leur soutien dans cette épreuve, si jamais cela était grave. Chaque seconde était une minute, chaque minute était une heure. Il restait 15 minutes, le monde entier était devant leur télévision, attendant l’heure fatidique, quelque part dans le monde, les chefs de l’organisation devaient jubiler. 5 minutes, mon cœur battait à tout rompre, 1 minute, je transpirais, j’étais stressé, 30 secondes, 15, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, 0. Un fois que le compteur a affiché 00 : 00 : 00 : 00 : 00. Les écrans de la salle de contrôle se sont mis à s’affoler, des alarmes retentirent partout, et sur la carte du monde, des points rouges apparaissaient, puis d’autres, des taches, elles s’étendaient, rapidement, jusqu’à recouvrir toutes les terres émergées.

« Steve, c’est quoi, ça ?

– Ce n’est pas vrai, c’est beaucoup plus grave que ce que je craignais. Tu vois ces taches PioarMario, ce sont des ondes, des ondes néfastes, elles contrôlent les gens et les font admirer une personne. Le monde entier aime l’Organisation, il est sous leur contrôle. Et ils t’haïssent. J’aurais dû y penser, maintenant, il est trop tard pour stopper cela. PioarMario, je crains qu’il ne soit trop tard pour sauver la Terre. »

Je me suis effondré, j’ai été vaincu, je ne suis plus le héros des Eléments. Soudain, dans ma tête, des souvenirs éclairs passèrent : « Ces transformations modifient la structure de ton corps, autant, cela te rendra sans doute insensibles à des choses qui modifient les humains. » « Tu es maintenant un membre de cette civilisation, PioarMario, tu es en droit de proposer n’importe qui au test, et du fait de ton statut d’héros des éléments, de les commander. » J’ai repris confiance, je me suis relevé et me suis tourné vers tous ceux que j’ai ramenés dans ma base : « Frères, sœurs, parents, famille, amis. Nous sommes les seuls humains qui ne sommes pas contrôlés par l’Organisation, nous sommes le seul espoir de la Terre, aussi je vous demande, ceux qui ont moins de 30 ans et qui ont plus de 13 ans, êtes-vous prêts à vous battre ? Cela est une nécessité, nous le devons, si on veut survivre ! Êtes-vous prêts, ma sœur, Romain, Wilfried, Clément, Florian, à faire des sacrifices pour délivrer le monde, si oui, venez, et sauvons l’humanité. Ensemble, nous sommes indestructibles, ensemble, nous sommes invincibles, ensemble, nous nous rebellerons, ensemble, on va gagner ! Levez-vous, et changeons le destin du monde ! »

Tout le monde m’a acclamé, et ceux qui avaient entre 13 et 30 ans virent à côté de moi, ma sœur, R, W, C et F accoururent. J’ai matérialisé mon arc et l’ai brandi vers le ciel, tout le monde, même Steve a aussi brandi le poing ! Ce moment d’unité, d’émotion forte, je ne l’oublierais jamais, il est ancré en moi tellement profondément que je ne puis l’oublier. Car ce moment a aussi été décisif dans l’histoire de la Terre, sans lui, la Terre ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui…

Tout le monde retourna dans ses logements provisoires, sauf ceux qui étaient à côté de moi et Steve, quand tout le monde fut parti, je me suis intéressé à eux : « Vous vous souvenez de la mission des tanks à New York ? A un moment je me suis transformé en renard si vous vous souvenez.

– On s’en souvient, mais pourquoi tu nous dis cela ?

– Mon plan repose sur cela. Steve m’a expliqué que les ondes de l’Organisation n’ont d’effet seulement sur les humains, les animaux en sont immunisés. De même, bien que dévastatrice, cette technique a un inconvénient : elle doit être diffusée à partir d’antennes radio déjà existantes. Je pense donc que l’organisation, lorsqu’il y avait déjà des structures existantes, a utilisé les antennes radio qui étaient déjà implantées. Ce qui signifie, que pour certains endroits, il y aura seulement à détruire l’antenne émettrice pour libérer les personnes de l’entrave de l’Organisation. Cependant, je me doute que l’Organisation aura donc bien défendu cet endroit, j’ai donc demandé à Steve de me faire un inventaire des villes ayant ces particularités : Il y a bien sûr Paris, avec la tour Eiffel, New York, qui utilisent le WTC one comme gigantesque antenne radio, les Emirats Arabes Unis, avec Bur Kalifa, la plus haute tout du monde, la liste est petite, mais si on libère déjà ces endroits là, on pourra commencer à monter la résistance. Cependant, pour que ce plan marche, j’ai besoin d’une armée. Voilà où je veux en venir, j’ai besoin de vous pour réunir les animaux de chaque race que je vais vous assigner et aussi, pour que je puisse vous transmettre des ordres. Cependant, moi, j’ai eu ces pouvoirs facilement, vous, il vous faudra vous entraîner. Pour avoir ces pouvoirs, vous devez avoir des capacités physiques extraordinaires, vous allez vous y mettre maintenant, après vous avoir assigné une race à chacun. Vous vous doutez que je n’ai pas eu seulement le Renard, j’en ai quatre autres, mais que je n’ai pas eu l’occasion d’utiliser pour l’instant. J’ai le Loup, l’Aigle, le Guépard et le Dauphin. Chacune des formes nécessite une capacité surdéveloppée. Je vais les assigner logiquement, en fonction de vos capacités déjà existantes. W, tu auras le renard, je pense que c’est celui où t’auras le moins de difficultés, Sœurette, je ne veux pas te décevoir, et je pense que tu feras tout pour y arriver, tu auras le Loup, je sais que c’est ton animal préféré, je te donne cette chance de l’être, je compte sur toi pour ne pas me décevoir.

– PioarMario, merci mon frère, pour ce cadeau que tu me fais, je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour y arriver.

– Je n’en doute pas. C, tu auras l’Aigle, celui-ci nécessite de savoir très bien escalader, comme tu fais de l’escalade, je pense que c’est le plus adapté pour toi. R, tu auras le Guépard, tu es déjà très rapide, entraîne-toi et je pense que tu n’auras pas de problème, enfin, F, tu auras le Dauphin, vu ton tour de taille et tes capacités de course, je pense que ce sera le plus facile à obtenir pour toi. Vous avez tout compris ? Très bien, alors commencez tout de suite à vous entraîner et, lorsque vous serez prêts, je vous amènerais à l’endroit où vous allez pouvoir obtenir ces pouvoirs, et lorsque vous l’aurez fait, on commencera la contre-attaque ! »

On a tous brandi le poing et ils se sont dirigés vers la salle d’entraînement. Puis, je suis allé voir Steve et lui ai dit : « Programme l’entraînement adapté à chacun, le monde est en danger, on ne peut pas permettre d’échouer.

– Je fais cela tout de suite, PioarMario, tu as du cran, tu gardes ton sang-froid. Tu es un être exceptionnel, il n’y a aucun doute. Je pense vraiment que tu es celui qui va délivrer Elémenta de l’étau où il est piégé.

– Je suis d’accord Steve, l’univers entier à besoin de moi pour que je le sauve, on a atteint un point de non-retour, on doit maintenant continuer… Ou périr. »

On a observé du coup comment s’entraînaient ceux qui étaient dans la salle d’entraînement, leurs capacités augmentaient très vite, chacun augmentait ce qu’il fallait pour réussir le test.

« Ils y mettent plus d’ardeur que je ne l’aurais pensé, surtout ma sœur, s’ils continuent à ce rythme, dans une semaine, ils seront prêts. En attendant, je vais continuer à les surveiller, leur donner des conseils sur l’entraînement et sur l’épreuve. Continue à les surveiller Steve, je vais me reposer. »

Je suis donc allé me reposer, sans cesser de penser au calvaire que le monde était en train d’endurer. Je suis le seul espoir de la planète, le seul, le véritable. Je suis PioarMario, le Héros des Eléments !

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 17:03

Chapitre 17

Instincts


Une semaine plus tard, les 5 que j’avais choisi s’était rudement entraînés, aujourd’hui, c’est la dernière journée qu’ils s’entraînent, ensuite, on va passer les tests. J’étais dans la salle d’entraînement, je leur donnais des conseils pour maximiser au mieux leurs performances lors des épreuves : « N’oublie pas de trouver de bons appuis, n’hésite pas à tirer très fort pour te propulser si tu le peux, très bien, c’est parfait, je pense que tu es prêt W. C, alors c’est bon, tu arrives à te diriger dans l’air en chute libre ? Montre-moi, la position, parfait, les réactions, parfait, les contrôles parfait, je pense que tu es prêt toi aussi C, bravo, va te reposer en attendant que je t’y amène demain. Ma sœur, ça y est, t’arrives à supporter le froid, pas de tremblements, ta température est parfaite, tu arrives à te diriger à l’odorat, la neige ne te gènes pas pour escalader, parfait, tu es prête toi aussi, va te reposer. R, tu fais de bons sprints, tu es à l’aise dans les arbres, c’est ok, tu peux y aller, enfin F, tu as perdu assez de poids, tu es à l’aise dans l’eau, tu as une très bonne mémoire, PERFECT ! Vous êtes tous prêts, c’est parfait, allez-vous reposer, on passe l’épreuve demain. »

On est donc tous sortis de la salle d’entraînement, ils sont tous allés dans les lits et dormir, les épreuves de demain allaient être dures, alors il fallait qu’ils soient en pleine forme, il fallait donc que je maximise leurs chances de réussite, mon plan reposaient en très grande partie sur eux et aux performances des animaux qu’on va recruter pour libérer la Terre, c’est comme ça, on a besoin de libérer la Terre, et lorsque ce sera fait, le monde ne sera plus le même… Je suis donc aussi allé me coucher, en pensant aux épreuves qu’ils allaient devoir passer le lendemain.

Le lendemain matin, on a décidé de commencer par C, étant donné que les conditions seraient plus favorables pour lui le matin, j’ai donc commencé avec lui, Steve nous a téléportés tous les deux dans les montagnes rocheuses, là où il y avait le portail. C portait un casque spécial, destiné à ce qu’il ne subisse pas les effets des ondes de l’Organisation. Lorsqu’on a franchi le portail, il l’a enlevé et m’a bien assuré qu’il ne ressentait aucun effet secondaire néfaste. On s’est donc dirigés vers le temple, voir le sage qui nous ferait passer l’épreuve, il nous accueilli à bras ouverts : « Bienvenue PioarMario ! Je suppose que tu es ici pour faire passer l’épreuve à ce jeune homme gaillard, je ne me trompe pas ?

– C’est exact, si vous êtes au courant de ce qu’il se passe sur Terre ?

– Oui PioarMario, c’est une tragédie, si tu le désires, on peut t’aider à résoudre cela, nos deux mondes sont liés tu sais, si l’un va mal, l’autre aussi, on a faibli PioarMario, mais on a toujours la même vigueur, on fera donc tout ce qu’on peut pour t’aider, quoi qu’il nous en coûte !

– Je vous remercie, mais on n’est pas ici pour bégayer aux corneilles, il faut donc que vous fassiez passer le test à cet ami, il s’appelle C, et je suis sûr qu’il réussira l’épreuve.

– Je n’en doute pas PioarMario, cependant, tu dois rester ici, il doit passer l’épreuve seul, c’est la règle, et on ne fera aucune exception.

– Je comprends, je vais donc attendre ici. »

J’ai chuchoté à C avant qu’il parte : « ça va aller, si tu n’oublies pas ce que je t’ai appris, ça passera comme sur des roulettes, allez bonne chance ! »

Il est donc sorti, accompagné par le sage, ils sont donc partis, et j’ai attendu que mon copain revienne de l’épreuve. J’étais quand même un peu stressé, car j’avais peur qu’il échoue à l’épreuve, cela compliquerai mes plans. En attendant qu’il revienne, je suis donc allé au temple, aller voir la statue du Grand Aigle, de toute façon, je savais qu’il allait directement ramener C au temple et ne passerait pas par la maison où il était.

J’ai donc examiné la statue, je l’ai regardée sous tous ses angles, tentant de trouver des imperfections, mais j’avais beau m’acharner, je n’en trouvais aucune, c’était vraiment comme s’il s’était statufié de son vivant. J’étais plongé dans sa contemplation quand j’ai aperçu mon copain arriver au temple. J’ai donc arrêté d’examiner la statue et ai attendu que mon copain approche pour connaître le résultat. Lorsqu’il fut à côté de moi, je lui ai demandé : « Alors ? Ça s’est bien passé ?

– Il a dit que j’avais réussi, c’était plus dur que je ne l’imaginais, mais j’ai réussi.

– Tu as réussi ! J’avais des doutes, mais je comprends maintenant que j’avais tort de douter de toi, je suis content pour toi, tu dois être fatigué ?

– Un petit peu, mais ça ira, je me reposerais en rentrant.

– Très bien, on ne va pas tarder alors, il faut que tu reçoives ton pouvoir. »

Le sage m’a fait signe et je me suis alors écarté, les locaux commençaient à arriver, il a donc mené C jusqu’à l’autel, je me suis positionné sur le côté de la statue, car je me doutais que le Grand Aigle aurait des choses à me dire, autant être à un bon endroit pour que la discussion ait lieu. C s’est placé à l’endroit qu’il fallait, puis le sage a commencé à énumérer les incantations. J’essayais de les déchiffrer, mais j’avais beau m’acharner, je n’y comprenais rien. J’ai donc attendu que la formule se termine. Aussitôt qu’il ait terminé son incantation, la statue commença à se fissurer, à craqueler, les bruit se multipliaient de façon croissante, des morceaux de couches de pierre commençaient à tomber, j’ai jeté un œil à C, il avait l’air éberlué. Et, d’un coup sec, dans une gigantesque explosion de pierre, l’Aigle sortit de sa prison de pierre, il s’ébroua pour enlever les dernières particules de pierres qui subsistaient sur son dos, puis il commença à scruter l’assistance avec ses yeux perçants, puis il s’intéressa à C. Il avait l’air de le dévisager, de l’estimer, de le juger. Puis il lui parla, et le fait qu’il parla surpris grandement C : « Bienvenue chez nous C, tu es ici parce que tu as réussi le test qui impose à tous ceux qui veulent recevoir mon pouvoir de le passer. Par ta bravoure et ton courage, ainsi que ton amitié avec PioarMario, tu as montré à tous de quoi tu étais capable, c’est-à-dire beaucoup de choses. Il faut que tu aies conscience que le don que je vais te faire est unique, rares sont ceux qui l’ont, et ils sont tous ici. Utilise-le à bon escient, ne répands pas le mal avec, tu risquerais de le regretter. Je vais donc encore te le demander : es-tu prêt à recevoir ce cadeau, en ayant conscience de toutes les conséquences que cela t’apporteras ?

– Oui, je suis prêt, si je veux avoir le pouvoir d’aider ma planète à se libérer de l’emprise où elle est retenue, je suis prêt à endurer tout ce qu’il faut pour cela.

– Très bien, alors voici mon cadeau »

Il regarda à nouveau l’assistance, comme pour vérifier que tout le monde était prêt, puis il piailla, le piaillement était très aigu, je me bouchais les oreilles car c’était strident, C avait l’air de vouloir aussi se boucher les oreilles et il n’avait pas l’air de savoir quoi faire, il me regarda donc, et je lui fis « non » de la tête, il résista donc et je l’ai donc vu faire l’incroyable transformation à laquelle j’ai été témoin aussi. Il rétrécissait, changeait d’apparence, sa silhouette devint bientôt indiscernable et lorsque l’Aigle eut fini son cri, je revis C mais sous l’apparence d’un aigle, il fut d’abord surpris par ce changement, je supposais aussi que les nouvelles sensations qui devaient l’envahir l’étonnaient aussi. L’Aigle, satisfait du cadeau qu’il a fait, s’est alors intéressé à moi : « PioarMario, la crise dont nous avions pressenti les effets a bel et bien eu lieu, elle traverse le monde en ce moment-même, je voulais donc te dire que tu avais tout notre soutien pour cela, on peut aussi te fournir de l’aide, par le biais de l’instinct. Tu ne le savais sans-doute pas, mais on peut commander aux simples animaux, et on peut leur demander de s’allier à toi pour libérer le monde. Si c’est ce que tu désires, on te fournira cette aide, et ainsi t’aider dans ton entreprise, PioarMario, est-ce que c’est ce que tu désires ?

– Oui, c’était justement dans cet objectif que j’ai emmené mon ami ici, je ne pourrais pas faire cette bataille seul, j’ai besoin de l’aide des animaux sauvages pour réussir mon plan, oui, si cela est en votre pouvoir, demander-leur de s’allier à nous, car il en est autant de notre intérêt que du leur. J’accepte ta proposition Aigle, et qu’elle puisse nous aider à sauver la Terre.

– Tu parles comme un sage PioarMario, tu as de la sagesse, je te souhaite bonne chance et que ton entreprise atteigne ses buts. »

Il se raidit et commença à se statufier jusqu’à ce qu’il soit comme avant. Je me suis alors dirigé vers C et lui ai dit : « C, si tu veux reprendre ta forme normale, il faut que tu te concentres sur ta forme humaine, c’est comme ça qu’il faut faire. »

Il essaya donc le conseil que je lui ai donné, il eut l’air de se concentre, et je le vis reprendre sa forme normale. Il avait l’air encore surpris par ce qui venait de se passer : « PioarMario, c’est… géant ! Je n’ai pas de mots pour décrire ce que je ressentais, merci, je suis sûr que cela va nous aider dans notre objectif.

– Très bien, reprends ta forme d’aigle, ce sera plus pratique pour retourner au portail, au lieu de devoir escalader le chemin. »

Il s’exécuta et je fis de même, et on décolla pour sortir du temple pour retourner au portail, C sut instinctivement voler, je n’ai pas eu à lui donner de cours, et cela le surpris. On est donc retournés au portail, et Steve nous ramena directement au Q.G. on reprit notre forme normale et il nous dit : « Alors ?

– Ça s’est passé comme sur des roulettes !

– Très bien, on passe au suivant, qui veux-tu envoyer cette fois ?

– Ma sœur, je pense que c’est l’heure idéale pour y aller.

– Très bien, préviens-là, je vais vous téléporter. »

Je suis donc allé voir ma sœur, qui attendait, elle m’a vu arriver et m’a dit : « C’est mon tour ? » je lui ai répondu par un hochement de tête, et elle est venue. Steve nous a alors téléportés en Sibérie, à côté du portail. Je n’ai pas pris ma forme de loup, malgré le froid qu’il faisait, pour ne pas décourager ma sœur, de toute façon, elle avait reçu un entraînement spécial pour résister au froid, donc il fallait qu’elle le mette à profit, j’ai donc résisté et on a franchi le portail. Une fois passés tous les deux dans l’autre dimension, on s’est dirigés vers la maison du sage, lorsqu’on est arrivés, il nous a dit : « Te voilà de retour PioarMario, je sais pourquoi tu es venu, et on va tout de suite y aller, le test est difficile, et il ne faut pas qu’il dure trop longtemps. Quand vous jeune demoiselle, nous connaissons la raison de ta venue, vous êtes la grande sœur par le sang de PioarMario, et cela vous donne une certaine… position ici. Suivez-moi, on va commencer le test. »

Il a donc amené ma sœur, et je suis resté ici, une fois qu’ils sont partis, je suis allé au temple, pour attendre l’arrivée de ma sœur. La glace qui s’était formée lors de ma transformation n’avait pas fini de fondre, ce qui rendait l’endroit un peu glissant. J’ai donc attendu ma sœur en méditant et en continuant à élaborer ma stratégie pour vaincre l’Organisation. J’ai passé une demi-heure dans cet état avant que je ne voie arriver ma sœur, je me suis alors levé et me suis dirigé vers elle en lui posant cette question : « Alors ?

– J’ai réussi ! Je n’ai pas eu de difficultés à passer l’épreuve, je n’ai pas trouvé que c’était difficile, bien au contraire, j’ai trouvé que ça manquait un peu de piquant quand même.

– Ta sœur à des qualités extraordinaires PioarMario, elle avait la volonté de réussir l’épreuve, c’était comme un but ultime pour elle. Elle réussirait, elle était faite pour cela. Ignorer ces capacités serait une erreur pour toi PioarMario, fais attention.

– D’accord, je tâcherais d’y prendre garde à l’avenir. »

Le sage m’a donc hoché la tête et on s’est dirigés tous les trois vers l’autel, je me suis placé à côté de la statue comme tout à l’heure, et ma sœur s’est installée devant, je l’ai entendu murmurer « Alors c’est lui qui dirige les loups… Il est imposant et a l’air digne. Je n’arrive pas à y croire que mon rêve va se réaliser… » Le reste de ses paroles s’est évanoui car le sage commença à réciter l’incantation, la pierre se fissura, craquela et dès que le sage ait fini l’incantation, elle se brisa net, comme si elle avait explosé de l’intérieur. Le Grand Loup se dévoila alors dans toute sa splendeur. Il scruta l’assistance, comme pour vérifier que personne ne manquait, puis il s’intéressa à ma sœur : « Bienvenue dans notre demeure sœur de PioarMario, on s’intéressait tous les 5 déjà à PioarMario, mais moi j’ai aussi porté une attention particulière à toi, sans que mes confrères le fassent, par ton lien du sang avec PioarMario, tu disposes d’une partie de ses pouvoirs, bien que ce soit moins imposant que chez PioarMario. Tu es une personne digne d’intérêt, tu vas avoir un grand rôle à jouer dans la bataille qui va déchirer le monde. Prends garde, tu es beaucoup plus importante que tu ne le penses. Ainsi, utilise le don que je vais te faire avec prudence, il est arrivé qu’il se retourne contre des personnes qui l’ont reçu, ainsi je te le demande : acceptes-tu le cadeau que je te fais ?

– Oui, je l’accepte, rien ne pourra ne me faire changer d’avis.

– Alors, ainsi soit-il ! »

Il prit alors son inspiration, puis il hurla, cette fois-ci je n’avais pas besoin de me boucher les oreilles, puisqu’il dirigeait son pouvoir vers ma sœur, et ce n’était pas insupportable comparé à l’autre fois, ce hurlement était magistral, révélateur de la toute-puissance de la nature. Je vis alors ma sœur changer, rapetisser, sa silhouette devint méconnaissable tant que le hurlement dura, jusqu’à ce que le Grand Loup se taise. C’est alors que la lumière qui irradiait ma sœur se dissipa, révélant une louve magnifique, fière, digne de l’être, et soudain, elle hurla, cet hurlement était chargé d’émotion, il exprimait à la perfection le rêve de ma sœur, le racontait et expliqua comment il est devenu réel, soudain, j’ai remarqué quelque chose de bizarre, j’ai plissé des yeux avant de me rendre compte que de la glace se formait autour de ma sœur, elle s’étendait, lentement, telle une tache d’huile sur la surface de l’eau. Comme elle continuait son hurlement, je l’ai appelée, une fois, puis deux fois, puis elle s’intéressa à moi. Elle reprit sa forme normale et me demanda pourquoi je l’ai arrêtée : « PioarMario, pourquoi tu m’as arrêté en plein hurlement, je n’avais jamais ressenti autant d’émotions alors pourquoi m’as-tu arrêté ?

– Sœurette, regarde, quand tu as hurlé, de la glace s’est créé autour de toi, elle s’est propagée partout. Tu as exactement le même pouvoir que moi lorsque je me transforme en loup. C’est extraordinaire, je n’imaginerais pas que cela pouvait arriver.

– C’est vrai, ah oui tu as raison, je ne m’en étais pas rendue compte, mais en effet, cela s’est bel et bien produit. PioarMario, je n’imaginerais pas que je serais aussi importante, les évènements me dépassent. J’espère que je ne créerais pas de catastrophes…

– Ton lien du sang avec PioarMario t’a bel et bien donné une partie de son pouvoir, utilise-le à bon escient, et cela te sera profitable. Il est temps pour moi de me retirer, ainsi je vous souhaite toute la chance pour vous pour réussir votre entreprise. Et je vais aussi lancer un appel à tous les loups qui peuplent la Terre, ainsi que mon homologue t’as promis PioarMario. Tu auras toute l’aide nécessaire. Bonne chance à tous les deux, et puisse votre instinct vous guider. »

Il s’est retransformé, on s’est excusés auprès du sage, puis on est revenus dans notre dimension. Steve nous as rapatriés au Q.G. et je lui ai narré tout ce qui venait de se passer. Puis je suis allé faire passer le test aux trois derniers restants, ils ont tous les 3 réussi, et j’ai dit à Steve que je repoussais l’attaque de 2 jours, car il fallait que je m’occupe de ma sœur. Je lui ai aussi dit de créer des armes spéciales pour les animaux et il a dit qu’il s’y mettait tout de suite. Puis je me suis couché, encore surpris par ce que j’ai découvert.

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 17:04

Chapitre 18

Préparatifs


Le lendemain matin, je me suis réveillé tôt, et ait aussi réveillé mes amis et ma sœur, on est allés dans la salle d’entraînement, il fallait qu’ils contrôlent leurs formes, et je devais aussi donner un entraînement spécial à ma sœur. Steve a donc programmé la salle d’entraînement et on est tous entrés dedans. Pendant que mes 4 amis s’entraînaient de leur côté, moi j’ai donné un cours à ma sœur : « Transforme-toi, on va commencer ». On s’est donc tous les deux changés en loup, et je lui ai dit : « Bon, le pouvoir que tu as est très particulier, il dépend de ton hurlement. Je vais te montrer et tu vas tenter de faire de même »

J’ai donc hurlé à hauteur normale, changeant la hauteur du hurlement de temps en temps, et modulant la forme de la glace qui se formait autour de moi, créant des formes complexes. Lorsque j’ai fini, ma sœur a fait de même, et a su reproduire à la perfection ce que j’avais fait, cela m’a étonné, je ne pensais pas qu’elle y arriverait du premier coup ! Lorsqu’elle eut fini, je lui ai dit : « Sœurette, tu as réussi du premier coup ! Je ne pensais pas que tu y arriverais, j’ai déjà mis du temps rien qu’à comprendre cela.

– Je ne sais pas pourquoi aussi, j’ai l’impression que c’est évident de comment il faut que je fasse, je n’ai pas l’impression de ne pas comprendre comment il faut que je fasse.

– Tu as l’instinct. L’instinct est ce qui caractérise les animaux, et il est très présent chez toi. Je vais te faire faire encore quelques exercices et on va voir si tu y arrives aussi bien. »

Je lui ai donc donné des exercices, de difficulté croissante, qu’elle arrivait tous. Elle savait même mieux maîtriser son pouvoir que moi ! Lorsque j’ai été à bout d’idées, on a arrêté l’entraînement là, et je suis allé du coup aider mes amis, pour leur donner des conseils. Quand j’ai estimé qu’ils maitrisaient tous leur pouvoir à la perfection, j’ai décidé d’arrêter l’entraînement et de passer à une autre phase de mon plan. Les Grands Animaux avaient dit qu’ils avaient commandé aux animaux sauvages de nous aider, il était temps de voir si c’était vrai. J’ai donc chargé à chacun d’aller là où il y avait le plus grand nombre de chaque sur la terre, j’y suis allé avec ma sœur, car je me doutais que les loups allaient être les plus importants. J’ai donc dit à mes amis ce qu’ils devaient demander, puis Steve nous a téléportés chacun à l’endroit prévu, je suis donc allé avec ma sœur en Sibérie. Où Steve avait dit que les loups étaient en train de tous se rassembler à un endroit particulier. En effet, il avait raison, tous les loups qui vivaient en Sibérie étaient en train de se rassembler. Lorsqu’on arriva, tous nous regardèrent (on était déjà sous forme de loups). C’est alors que 5 d’entre eux se dirigèrent vers nous, et nous parlèrent : « Vous êtes bien ceux dont on a entendu parler, via notre dieu ?

– Oui, je suis bien PioarMario, le héros des Eléments, et voici ma sœur. Parlez-vous au nom de tous ceux qui sont présent ici ?

L’un des cinq se détacha des autres.

– On a effectué un vote pour déterminer qui serait notre porte-parole ici, on en a désigné 5, mais je parle bien en effet au nom de tous ceux qui peuvent se battre.

– Vous savez alors sans doute que les humains sont en danger en ce moment-même sur Terre ?

– Oui, en effet, on a senti que des changements s’étaient effectués de leur côté, ils semblent plus agressifs.

– Je suis ici pour vous demander de nous aider, seuls, on n’arrivera pas à triompher de ceux qui les contrôlent. Ensemble, on peut dominer tout. J’ai besoin de vous, et si vous nous aidez, je suis sûr que les humains vous en récompenseront, on a tous à y gagner dans cette affaire, sinon, je crains que leurs nouveaux maîtres ne veuillent tous vous exterminer.

– On en a débattu, et on a décidé qu’on allait aider ceux qui nous demanderaient notre aide. Nous acceptons ta proposition, elle est généreuse.

– Très bien, j’ai amené ici ma sœur, car, lors des combats, je ne vous donnerais pas mes ordres directement, je vous les transmettrais via son intermédiaire. Vous êtes d’accord ?

– Nous acceptons.

– Très bien, on va se battre demain, nous allons aussi vous fournir de quoi tenir tête face aux humains, ils ont la technologie, mais nous allons aussi vous en pourvoir, ainsi, vous n’allez pas être sans défense face à leurs armes.

– Tu es prévoyant PioarMario, notre dieu avait raison, tu vas bien réunir les humains et les animaux.

– Très bien, soyez prêts demain, pour la première bataille. »

Steve nous rapatria donc au Q.G. et on reprit notre forme humaine, Steve m’a alors dit : « PioarMario, les armes que tu m’as demandé de faire sont terminés, tu veux que je te les présentes ?

– Oui, je veux bien Steve.

– J’ai fait ce que tu m’as demandé aussi, comme tu ne veux pas tuer de personnes, car elles sont contrôlées et qu’elles ne sont pas soumises à leur volonté, j’ai dû adapter les armes à cette volonté, elles seront quand même suffisante pour mettre hors de combat tous les ennemis que vous croiserez. Alors, voilà ce que j’ai fait pour les aigles, étant donné que cela ne devait pas être trop lourd, il a fallu que je fasse léger, j’ai donc conçu pour eux ces lance-missiles à deux usages, les missiles peuvent avoir différents effets, selon leur volonté, ils peuvent créer un écran de fumée, étourdir les personnes touchées, les aveugler, ils ne sont pas létaux, lorsqu’ils auront utilisé leurs deux missiles, ils pourront utiliser la mitraillette qui est installée dessus, elle n’est pas létale mais paralyse les ennemis touche. Comme protection, ils auront des gilets pare-balles légers mais pouvant quand même arrêter des balles de 15mm.

– Ok, pour les loups, tu as fait quoi ?

– Pour eux, j’ai fabriqué des sortes de mitrailleuses qu’ils fixeront sur leur dos et qu’ils activeront avec leurs crocs, pareil que pour les aigles, elles ne sont pas létales et paralysent simplement. Des petits réacteurs sont aussi installés pour leur permettre de sauter un peu plus haut. Ils ont des protections plus lourdes que celles des aigles. Pour les renards, j’ai dû penser à propos de leur audace. Ils auront donc un gilet de camouflage, ils seront plus furtifs, et ils pourront poser des mines aussi grâce à cela, les mines sont spéciales, leur effet peut varier aussi, ça peut aller à emprisonner la cible dans un piège dont les cordes ne peuvent être coupées à les étourdir. Du côté des guépards, ils auront des combinaisons plus légères, pour ne pas trop les ralentir, ils auront aussi des petits réacteurs, comme pour les loups, leur combinaison leur facilitera plus le corps-à-corps donc, ils sont équipés de piques installés dessus, ces piques sont idem, non létales et paralysent les personnes touchées. Enfin, pour les dauphins, eux auront des masques à oxygène pour qu’ils respirent plus longtemps sous l’eau et des lance-torpilles intégrés, ce seront les seul à avoir des armes explosives, mais je compte sur eux pour les utiliser intelligemment et ne pas tuer avec, mais cela était nécessaire, s’ils voulaient couler des bateaux. Cela te convient ?

– C’est parfait Steve, merci, on va pouvoir lancer la contre-attaque ! »

Je suis donc parti avec les nouvelles armes de Steve voir chacune des races, afin de leur expliquer le fonctionnement de ce qu’il avait préparé, tous furent satisfaits et comprirent vite comment cela fonctionnait. On était prêts pour la grande bataille !

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 17:05

Chapitre 19

« Paris Libéré »


On s’est réveillés le lendemain matin, lorsque l’aube a commencé à poindre sur Paris, on a décidé de cela à cause des aigles, car étant donné leur mauvaise vision nocturne, cela serait trop dangereux pour eux sinon. Une fois que la lumière était suffisante, on a commencé à se préparer pour l’attaque, mes amis et ma sœur se sont équipés, sous leur forme animale, de leur équipement spécifique, puis Steve les a téléportés pour dire aux autres animaux de se préparer. Une fois qu’ils m’ont envoyé les messages disant que tous étaient prêts, j’ai dit à Steve que c’était bon, pour l’occasion, j’ai réuni tous ceux qui logeaient dans le Q.G. à suivre le déroulement de l’attaque, non seulement pour montrer de quoi j’étais capable, mais aussi pour aider Steve si jamais il était débordé par le travail. J’ai alors donné le signal à Steve et il m’a téléporté à Paris, il a aussi téléporté les 5 groupes d’animaux à chaque endroit prévu pour eux. L’objectif était clair : couper l’antenne de la tour Eiffel pour libérer Paris. Mon point de départ était loin de ceux des autres, mais j’étais assez loin de la tour Eiffel, comme je me doutais qu’elle était rudement gardée, on a décidé de l’encercler, de mettre hors d’état les défenses anti-aériennes avant que les aigles prennent d’assaut la tour Eiffel, d’ici là, ils vont survoler Paris à une altitude suffisamment haute pour ne pas qu’on les voie. J’ai donc sorti mon arc et ai préparé une flèche de glace. Des soldats patrouillaient à côté de moi, j’ai attendu qu’ils soient passés pour grimper sur le toit de la maison qui était à côté de moi. J’ai ensuite évolué dessus, Steve m’informant de la situation de tel ou tel groupe, Steve m’avait aussi révélé une information qui m’a inquiété : l’Organisation a installé un destroyer sur la Seine, je lui ai demandé comment avaient-ils réussi à lui faire remonter la Seine, sa réponse m’a laissé perplexe : « Ils ont dû le rendre amphibie, et l’ont acheminé par grosses pièces détachées puis l’ont réassemblé à Paris.

– Ok, préviens F qu’on va avoir besoin de leur aide, il faut le couler, sinon notre plan risquerait de tomber à l’eau. »

Il s’est exécuté, et F m’a répondu (note : même sous ma forme humaine, je comprenais le langage des animaux) qu’ils allaient s’en occuper. Je me suis alors détendu, et essayais de rester sur le toit sans qu’on me voie. L’une des 10 batteries anti-aériennes se trouvait proche de ma position, c’était aussi mon objectif de m’en occuper, s’ils me repéraient, ils risqueraient de s’en servir contre moi. J’ai donc avancé, cheminée par cheminée jusqu’à être proche d’eux, soudain, ils furent alarmés, on devait les avoir prévenus de l’attaque, et ils ont commencé à le diriger vers le ciel, voyant l’urgence, je suis sorti de ma cachette et ai tiré une flèche de glace, l’un des 5 fut gelé, un a donné l’alarme et 3 d’entre eux dégainèrent leurs mitrailleuses, pendant que le 4ème commençait à tirer dans le ciel. Le 3 firent feu et je dus me mettre à couvert. Lorsqu’ils eurent vidé leur chargeur et qu’ils le changèrent, j’ai profité de l’occasion pour geler celui qui contrôlait la batterie. Les autres avaient rechargé et refirent feu, l’un des 3 tenta d’enlever le bloc de glace où il y avait son camarade emprisonné dedans mais il n’arrivait pas à le bouger, alors il donna des ordres aux deux autres puis il refit feu sur moi. J’avais en plus de mon arc des grenades spéciales préparées par Steve, on ne les voyait pas, et elles étourdissaient l’ennemi, j’en ai donc lancé une, puis lorsqu’elle explosa, j’ai gelé les 3 militaires restant et ai pris le contrôle de la batterie. Peu après R me contacta : « PioarMario ! On est en difficulté, on a pris le contrôle d’une des batteries mais la deuxième est bien plus défendue, on n’arrive pas à déloger ceux qui y sont, et plusieurs des nôtres sont blessés. On a besoin de toi, immédiatement ! »

Il coupa la communication, j’ai alors dit à Steve : « Téléporte ma moto, ils sont à l’autre bout de la ville, je n’arriverais jamais à temps sinon !

– Ok, saute du toit, je te la téléporte sous toi. »

J’ai donc sauté du toit, elle se matérialisa juste sous moi, aussitôt que je l’ai enfourchée, je l’ai démarrée et suis parti en trombe. Je devais traverser la Seine pour rejoindre les guépards mais tous les ponts devaient être lourdement gardés par l’Organisation, aussi Steve m’a dit que je pouvais utiliser un tremplin qu’il avait matérialisé à un endroit particulier, j’y suis donc allé, et lorsque j’étais bien en face, j’ai accéléré jusqu’à 400 km/h, puis j’ai sauté, le saut m’a propulsé tellement haut que j’ai atterri sur les toits de l’autre côté. J’ai donc continué mon chemin sur ceux-ci, jusqu’à rejoindre les guépards, là, j’ai ralenti, puis j’ai sauté de la moto que Steve a téléportée, puis je me suis transformé en Guépard, tous ceux que j’ai croisé m’ont expliqué le problème : les soldats avaient installé leurs batteries au milieu d’un endroit avec peu d’adhérence, aussi la plupart glissaient et tombaient à terre, et ils avaient construit leur batterie dans un bunker. Plusieurs des guépards étaient blessés, aucun était mort, mais cela n’allait peut-être pas tarder, aussi j’ai trouvé la solution, j’ai donc mobilisé mon pouvoir. Et ai déclenché un tremblement de terre, changeant le sol, la boue s’est infiltrée et j’ai fait remonter à la surface de la terre sèche, non glissante, lorsque ce fut fini, cela m’avait fatigué un peu, mais ça irait. J’ai donc relancé l’assaut, montant en première ligne, les soldats dans le bunker ont étés déstabilisés et ont dû tomber, je suis donc rentré dedans et ai grogné, pris de panique, les soldats ont déposé leurs armes et ont levé les mains en signe de reddition. Les autres sont rentrés et ont emmené les soldats captifs. On avait pris le contrôle de cette batterie, peu après Steve m’a informé que toutes les batteries étaient sous notre contrôle, je suis alors sorti du bunker, et ai dit qu’on pouvait lancer l’assaut contre la tour Eiffel. Puis j’ai repris ma forme normale et ai dit à C : « Le danger est neutralisé, commencez à attaquer !

– Ok PioarMario, on va les mettre hors de combat ! »

Steve m’a donc téléporté sur le champ de mars et j’ai donc vu (le ciel était nuageux) des centaines d’aigles sortir des nuages en piquant, lançant des missiles sur la tour puis remonter en tournoyant. Les soldats dans la tour tentèrent de répliquer, mais chacun d’eux fut aussitôt paralysé peu de temps après. J’ai alors vu se diriger vers moi C avec 4 autres aigles, ils tenaient dans leurs serres des bâtons reliés à une sorte de trapèze, j’ai donc attrapé celui-ci, et ils m’amenèrent vers le haut de la tour Eiffel. Une fois arrivé en faut, j’ai lâché le trapèze et atterris du coup à la base de l’antenne de la tour Eiffel, j’étais arrivé à notre objectif, maintenant, il fallait faire en sorte de le neutraliser. J’ai demandé à Steve de se tenir prêt, car si on la coupait, d’autres antennes prendraient le relais, le seul moyen donc d’empêcher cela est de pirater l’antenne pour qu’elle dégage une autre onde, une onde qui annihile les effets de l’onde de l’organisation. J’ai donc branché des fils électriques sur l’antenne, dès que cela fut fait, Steve commença directement à pirater l’antenne, le fait qu’il le fasse à partir de l’antenne-même était le seul moyen de contourner les défenses érigées par l’organisation. Cela pris 2 minutes à Steve, et lorsqu’il commença à diffuser l’onde libératrice, je sentis une onde d’air se propager autour de la tour Eiffel, comme une explosion de bien-être se fit autour de la tour. Steve me contacta aussitôt après : « C’est fait, et j’ai l’impression que ça marche ! Se réjouissait Steve, Les militaires de l’organisation cessent le feu les uns après les autres, les soldats abandonnent leurs postes les gens sont maintenant libérés de l’emprise de l’Organisation ! On a réussi PioarMario !

– Très bien, répliquais-je, diffuse un message aux habitants de Paris et demande-leur de se réunir sur le champ de Mars.

– Pourquoi PioarMario ? S’étonna Steve.

– Je pense qu’un discours s’impose, expliquais-je, les personnes ont besoin de saluer leur héros.

– Comme tu voudras. »

Aussitôt Steve s’exécuta, j’entendis les haut-parleurs de la ville diffuser le message que j’avais demandé à Steve. Quelques minutes après, je vis, du haut de la tour Eiffel les gens commencer à arriver sur le champ de Mars, une demi-heure plus tard, ils étaient des milliers, et une heure après le message, je distinguais au bas mot, un million de personnes réunies. A ce moment, j’ai décidé de descendre de la tour, je me suis changé en aigle et ai plané autour de la tour, au milieu du ballet aérien exécuté par les aigles, puis je me suis posé sur le premier étage de la tour et me suis avancé au rebord. A ce moment, lorsque les gens m’ont aperçu, une ovation gigantesque retentit, toutes les personnes, quelles qu’elles soient m’acclamaient en tant que leur libérateur. J’ai demandé à Steve d’amplifier ma voix et ai commencé à parler : « Paris. Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé, mais… Paris libéré ! » Nouvelle ovation du public, plus intense encore, j’ai continué. « Ainsi l’a dit le Général De Gaulle lors de la libération de Paris durant la Seconde Guerre mondiale. Cette fois-ci Paris a encore été capturée, mais une nouvelle fois libéré. Je sais que je ne ferais pas aussi bon que notre illustre prédécesseur, mais je tiens à vous dire que je ne vous laisserais pas tomber. Nous avons prouvé une nouvelle fois que Paris, en tant que capitale de la France, ne se laissera jamais détruire par l’oppresseur, et qu’elle doit rester, pour l’éternité, le symbole de la France, le symbole des français, le symbole de la liberté ! Je vous le promets, jamais je ne vous laisserais tomber, aussi retors que soit l’oppresseur… En cela, je tiens à vous dire : Merci » Nouvelle ovation générale du public, qui hurlait à tout rompre. Je me suis alors retiré, alors que le public continuait à ovationner. Steve m’a alors téléporté au Q.G., et a ramené toute l’armée là où elles étaient avant l’attaque, en laissant quelques groupes pour défendre la tour Eiffel. Nous avons réussi notre première bataille, mais la guerre est encore loin d’être gagnée… On était en train de débattre du moyen d’attaquer New York lorsque les écrans du Q.G. devinrent tous noir. L’Organisation voulait nous envoyer un message. Mais cette fois-ci, ce n’était plus la personne énigmatique qui apparut, mais un visage d’une personne bien réelle. Un visage qui annonçait la mort et la désolation, qui faisait imaginer au premier coup d’œil la personnalité de la personne. Celle-ci parla en ces mots : « PioarMario, héros des éléments ? Vraiment ? Laissez-moi rire ! Je parie que cette personne ne sait même pas affronter seul un ennemi puissant ! Des minables soldats qui ne savent pas reconnaître un fusil d’un bâton, ça je n’en doute pas, mais un ennemi surentraîné qui connaît toutes les règles du combat ? Je parie qu’il ne tiendrait même pas deux minutes ! Ainsi, je défie PioarMario en un combat singulier, dans le désert du Sahara. Un combat qui aura lieu sans armes, à mains nue, à la seule force des poings. Et ainsi on verra qui est le plus fort entre nous deux. Si jamais je devrais perdre, nous arrêterions le projet Epsilon et nous rendrons. Mais si je gagne… Il sera mon esclave pour l’éternité ! PioarMario, n’oublie pas : demain, dans le désert du Sahara, à midi, sois prêt ! Ne te comporte pas comme un lâche ! Prépare-toi à souffrir ! »

Le message s’arrêta là. Steve, et tous les autres qui étaient là pour la scène furent consternés, on aurait dit qu’ils avaient perdu tout espoir. Moi, c’était tout autre, j’étais déterminé plus que jamais, à mettre fin à cette mascarade. J’ai donc serré les poings et ai tendu un doigt vers l’écran en disant, à la surprise générale : « Je relève le défi ! » Je ne pouvais plus reculer. Le sort de la Terre se jouerait à un combat singulier.

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pioar

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mer 9 Sep - 17:07

Chapitre 20


Le combat final



Le lendemain matin, je me suis levé très tôt pour m’entraîner, ce combat était le seul moyen pour moi de prouver ma volonté de justice et de donner de l’espoir à tout le monde. Je me suis entraîné très dur, je me donnais à fond. Lorsque midi approcha, je me suis préparé à partir. Steve fit les préparatifs pour la téléportation. Je me suis donc détendu, puis lorsque midi sonna dans le Q.G. Steve me téléporta directement. La chaleur étouffante du Sahara se fit sentir tout de suite.

Mais ce n’était pas le moment de reculer, car déjà je vis l’ennemi arriver à son tour. J’avais abandonné mon arc et mes flèches au Q.G. et lui-aussi n’avait pas d’armes. On s’est d’abord observés un moment, avant qu’il s’élance directement sur moi, je me suis élancé aussitôt après. On courait chacun l’un vers l’autre, sous le soleil ardent du Sahara. On était sur le point de faire une rencontre brutale, mais juste avant, je me suis transformé en Guépard et ai bondi sur lui. Soudain, lui-aussi, et ce fait m’a surpris très fort, il s’est transformé, mais en ours. Il était sur le point de me donner un coup de patte violent, quand, mû par l’instinct, je me suis transformé en aigle, esquivant du coup la patte griffue.

J’avais le soleil au-dessus de moi, l’autre leva les yeux et fut aveuglé, j’ai profité de cette occasion pour fondre sur lui et lui donner un violent coup de bec. Le sang jaillit et lui, comme si la douleur lui avait fait retrouvé la vue, il tenta de contre-attaquer d’un coup de griffe alors que j’étais sur le point de reprendre de l’altitude, heureusement j’avais anticipé la direction de l’attaque et eut juste le temps de battre un coup des ailes pour faire un brusque écart, mais la patte me toucha quand-même et des plumes volèrent du bout de mon aile gauche. J’ai aussitôt repris de l’altitude, mais tandis que j’utilisais un courant ascendant, il se transforma en vautour et s’élança à ma poursuite, en montant en flèche à une vitesse extraordinaire. Moi, surpris par cette vitesse de montée, j’ai vu la rencontre venir, mais, la surprise m’ayant « paralysé » un instant les réflexes, j’ai pas pu esquiver le coup de bec au poitrail gauche, ni l’ongle qui me blessa l’aile droite. Après ces coups handicapants pour moi, il voulut s’éloigner de moi, mais comme il n’avait pas d’autre moyen que de plonger, il m’exposa très brièvement son dos et sa queue, j’ai aussitôt sauté sur l’occasion pour attraper sa queue avec une serre, j’ai battis des ailes pour garder l’équilibre et je l’ai tiré vers moi, rapprochant son dos, et ai profité de l’occasion pour lui enfoncer mon bec à la hanche droite.

Il piailla, et moi, étourdi par l’intensité du cri, j’ai desserré ma prise, il a profité de l’occasion pour se libérer et plonger vers le sol, il se posa et se retransforma en ours, ce fait m’avais surpris, soudain, j’aperçus du sable bouger à un endroit, ce sable monta en une colonne et forma une petite boule, de la taille d’un poing. Il savait contrôler les éléments, comme moi ! Il lança du coup la boule sur moi, et je me la pris en pleine tête. Je fus sonné et tomba au sol. Ma chute fit voler un peu de sable autour de moi, mais cette chute mis à jour une chose incroyable : une pointe de flèche sortait du sol, à quelques cm de ma tête. Mais surtout, ce qui me frappa, c’est qu’elle étincelait, ce n’était pas la lumière du soleil qui la faisait reluire, mais elle semblait produire sa propre lumière ! J’avais donc repris ma forme humaine et ai déterré la flèche. Cette flèche… Elle luisait de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Un souvenir éclair me vint soudain, je me suis rappelé le moment où j’ai pris ma transformation pour la première fois, la flèche que j’avais décoché ce jour-là était de couleur arc-en-ciel. Elle était exactement comme celle que je tenais dans mes mains en ce moment, au milieu du désert du Sahara. J’ai donc rangé cette flèche dans mon carquois. Je me suis donc retourné, car, absorbé par la flèche, j’avais complètement oublié le combat. D’un coup la douleur de mes blessures revint et je vis que je saignais de l’épaule droite et que j’avais des entailles à la tête, je perdais du sang. J’avais du mal à marcher, je titubais. L’ennemi avait repris sa forme humaine aussi. Il s’approchait de moi, je vis qu’il était touché lui-aussi.

Lorsqu’il fut suffisamment proche de moi, il me fit un crochet du droit que je n’ai pas pu esquiver, car j’étais épuisé, je n’avais plus d’énergie pour combattre. J’avais perdu. L’ennemi me parla enfin :
« Tu es plus fort que je ne l’avais imaginé, néanmoins, tu n’étais pas assez puissant pour me battre ! Par ma victoire sur toi, je prouve ma suprématie. Tu as perdu. Maintenant, tu vas devenir pour le reste de ta vie mon esclave ! »

L’ennemi me tourna le dos, comme s’il me considérait comme inférieur et éclata d’un rire machiavélique. J’étais consterné, si je n’ai pas pu réussir à battre lui, qu’en était-il des pirates de l’espace, pouvais-je les battre ? A ce moment-là je doutais. Tandis que j’étais en train de ruminer ma défaite, une pièce du puzzle m’apparut au grand jour et j’ai instantanément su ce qu’il fallait que je fasse pour remporter la victoire. Mû par cette volonté nouvelle, je me suis relevé, j’ai pris mon arc, je l’ai brandi, comme si j’absorbais la lumière du soleil avec puis j’ai sorti la flèche arc-en-ciel. Je l’ai encochée et ai bandé l’arc, à ce moment, l’ennemi se retourna, dévisagea un sourire qui en disait long sur son état, et lorsqu’il découvrit moi, en train de bander l’arc, prêt à tirer, il haussa un sourcil qui marqua sa surprise, néanmoins il ne souriait plus. Il lança : « Es-tu lâche à ce point PioarMario ? Refuses-tu ta défaite au point de ne pas respecter les règles qu’on s’est définies pour remporter la victoire ? C’est une grave erreur que tu es sur le point de faire PioarMario, je te pensais plus digne que cela.

– Non, ce n’est pas cela. Les individus comme toi ne méritent pas d’avoir un combat à la régulière. Trop de mal est en toi, inconnu. Je vais seulement te montrer la voie qu’il faut suivre. Cette flèche, que tu aperçois n’est pas comme les autres, elle a le pouvoir d’éradiquer un extrême, bien ou mal, cela dépend de la volonté du tireur, sur la planète d’où elle a été tirée. Votre règne touche à sa fin, ennemis. Que votre vie soit meilleure dans l’au-delà ! »

Et j’ai décoché la flèche. Elle partit à une vitesse incroyable dans un splendide trait de lumière. Il traversa l’inconnu de part en part. Celui-ci eut une impression d’horreur en voyant la lumière le traverser. La flèche fit le tour du monde, traversant maisons, montagnes, arbres, êtres vivants et air. Les satellites de l’espace ont vu une bande de lumière faire le tour de la Terre. Lorsqu’elle revint à son point de départ, la bande de lumière s’élargit sur les côtés et recouvrit la Terre d’un voile blanc, dans l’espace, un bref moment, la Terre fut entièrement blanche, d’un blanc qui était pur, qui symbolisait la paix.

Et soudain, la lumière se dispersa dans l’univers entier dans un flash éblouissant hyper intense. Lorsque la lumière eut disparu, l’ennemi était à terre, mais il avait changé d’apparence, lorsque je le vis je reconnu avec horreur Hugues, mon meilleur ami. Je n’arrivais pas à y croire. Steve nous a aussitôt téléportés au Q.G. en prenant soin de mettre Hugues directement dans une cellule de prison du Q.G. J’étais encore sous le choc, je n’arrivais pas à y croire qu’il soit devenu mon pire ennemi… Je n’arrivais pas à y croire, pendant ces instants, de sombres nuages envahissaient mon esprit.

Cette brume à l’air maléfique m’empêchait toute idée heureuse et me plongeait dans une profonde dépression. Je n’arrivais vraiment pas à y croire… Pour moi, c’était irréel. Soudain, un rayon de lumière perça la brume maléfique et la dissipa, tout devint un peu plus clair pour moi, mais je n’aurais la conscience tranquille que quand je l’aurais interrogé. C’est ma sœur qui vint me parler en premier, elle accourut à moi, toute joyeuse, elle ne montrait pas de signes d’inquiétude :
« PioarMario ! Tu as réussi ! Tu as sauvé la Terre entière du mal dont elle était emprise ! Je te remercie maintenant.

– Merci sœurette. Tes mots me vont droit au cœur. Cependant, le fait que j’aie sauvé la Terre ne me fera pas oublier que j’avais perdu le combat. J’ai perdu tout espoir. Aide-moi, sinon je sombrerais dans le néant.

– PioarMario, que se passe-t-il ? S’est-il passé quelque chose lors de votre combat ?

– L’ennemi que j’ai combattu. Cet ennemi, c’était Hugues, mon meilleur ami, je ne comprends pas comment il est devenu… Ce qu’il est aujourd’hui. J’ai besoin de savoir, mais pas tout de suite, il faut d’abord que je récupère, je suppose que lui aussi, il ne doit pas être en état de parler actuellement.

– Ça va petit frère, ne dramatise pas quand même ! Profite de cet instant ! Le monde entier doit t’acclamer maintenant. Savoure ces instants comme jamais, car je pense que tu n’auras pas souvent dans ta vie l’occasion de ressentir ces émotions… Respire frérot, et contemple ta gloire !

– Tu as raison grande sœur. Il faut que j’aille de l’avant ! Il faut que je montre au monde entier que je ne laisserais pas le chaos s’installer sur Terre, aussi grand que soit l’ennemi ! Merci grande sœur. Maintenant allons saluer cette masse du monde qu’est l’être humain ! »

J’ai donc avancé, pour pouvoir regarder les écrans du Q.G. afin de voir l’ampleur de mon admiration, et les résultats dépassèrent mon attente, la quasi-totalité du monde m’adulait et ferait n’importe quoi pour me rencontrer. Cela me donna des frissons. Je pense que cela a fait peur à ma sœur aussi. Là c’était trop, je me suis dit que le monde entier ne va pas supporter cela. Je me suis alors rendu compte du poids que cela représentait. J’ai directement abandonné mon idée. Ce ne serait pas bon pour personne. J’étais devenu trop puissant. J’ai réfléchi très rapidement à une solution. Une seule éventualité s’imposait dans ma tête. Elle ne me plaisait pas mais c’était la seule solution : partir. Partir le temps que cela se calme. J’ai donc expliqué à Steve ma proposition, il répondit ainsi :

« Je suis d’accord PioarMario, rester ici n’entraînerait que des malheurs. Il faut absolument que tu partes, le temps que les gens comprennent. Le seul endroit où tu puisses aller est Elémenta. Comme cela, tu feras d’une pierre deux coups. Non seulement tu empêcheras des complications néfaste pour les terriens, mais en plus, tu pourras aider Elémenta à se libérer de l’emprise des pirates de l’espace. Je venais de terminer le vaisseau spatial quand tu étais revenu. Il est prêt à l’emploi, veux-tu partir tout de suite ?

– Oui. Tant pis pour l’interrogatoire d’Hugues, je te laisse t’en charger, et tu me transmettras les résultats. Cette affaire est importante, plus vite ce sera réglé, mieux ce sera. Je pars tout de suite, sans préavis.

– Je comprends. Puisse la chance t’accompagner dans ton voyage et que ton arc ne perde jamais de sa souplesse !

– Merci Steve, tes mots me font chaud au cœur. Je suis maintenant prêt pour un nouveau départ. Ces pirates n’auront qu’à bien se tenir ! Au revoir Steve, et à bientôt ! »

J’ai embarqué dans le vaisseau spatial. Les commandes étaient intuitives et je suis le manier tout de suite. J’ai donc décollé, je suis sorti cette fois-ci par l’unique entrée et sortie du Q.G., celle-ci se trouvant dans l’Himalaya. Et je suis parti dans l’espace, m’éloignant de la Terre, Steve me transmis les coordonnées d’Elémenta, une fois que j’ai repéré la direction, j’ai enclenché l’hyperespace et de la Terre, Steve me vit disparaître instantanément, c’est le moment de vivre de nouvelles aventures, pour avoir un nouveau départ !

FIN (Du premier épisode)




The Heroes of Elements


Les Origines


Dernière édition par PioarMario le Dim 27 Sep - 18:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Just-to-buy

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   Mar 15 Sep - 14:38

....Mouais....


Pas mal, au début j'ai accroché mais après....c'est pas l'histoire qui est fade, c'est la manière de le présenter. Tout un dialogue ou une narration contracté en un gros paragraphe, pas espacé dépendemment les circonstances d'une action, manque de couleur et de mise en place.
Le style romanesque, ça je m'en fout (l'a déjà utilisé) , c'est le choix le plus logique pour une histoire sérieuse.
Après, c'est probablement pas ton genre de faire des chapitres longs en hauteur, mais quelques espaces auraient pas fait de mal.
S'il y a une suite dans cette histoire qui sera sur un autre topic, essaie de mettre plus de couleurs et d'espaces pour attirer l'attention du lecteur. Comme tu avais fait sur les premiers chapitres

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Heroes of the Elements Episode 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Heroes of the Elements Episode 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Syl-Iriah de Raging Heroes peinte par Thomas David
» [Software] Besoin d'Aide pour Bionicle Heroes
» [Software] Bionicle Heroes ou Bionicle The Game ?
» Justice League : Heroes Nations (PC Based)
» Items non disponible dans le magasin et Hot Deals de Battlefield heroes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SMG :: Chefs D'oeuvres :: Fictions-
Sauter vers: