SMG

L'antre d'un univers de fous. A vos risques et périls.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Fiction] Fragments maudits.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 18
Localisation : In ZA WARUDO

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Dim 8 Nov - 18:46

VI

 

Le vent animait gentiment cette étouffante nuit d’août, empêchant les gardes postés sur les convois de gémir à propos de la chaleur, pour le plus grand bonheur de Cloud qui n’était ainsi pas obligé de subir les plaintes de ses camarades.

Les deux voitures passèrent le point où était postée l’espionne. Tournant sa dague à corde pour lui donner de l’élan, elle la lança sur l’arrière de la deuxième voiture: la dague parvint à s’accrocher sans faire de bruit ni attirer l’attention; Fan se laissa tomber le plus gracieusement possible et suivi en courant le convoi. 



La pleine lune éclairait leur visage et la sombre nuit d’été, l’ambiance était parfaitement calme et propice aux chants des criquets. La forêt ne dormait pas, et ce qui se passait du côté des humains faisait aussi partie de la vie de la forêt.

Tirant doucement et progressivement sur sa corde pour se rapprocher de la voiture, Akane réussit la première étape. La deuxième consistait à se faufiler et à mettre la deuxième voiture hors du terrain de jeu. 


Deux gardes lui faisant dos étaient postés à l’arrière et étaient faciles à atteindre. 5m la séparait du conducteur, si elle se dépêchait, l’élimination pourrait être rapide et discrète. La voiture déraperait du chemin sans faire de bruit et elle fera la même chose pour la voiture de devant.

Le problème était le suivant : Cloud… Si une petite chose ne se déroulerait pas comme prévu, le mettre hors d’état de nuire serait sans doute difficile. Il fallait prier pour que la chance soit de son côté.


Malheureusement pour elle, il n’y a personne d’autre que moi ici….

Elle se lança. Lâchant sa corde,  l’élue d’Iblis fit un bond sur l’arrière de la voiture: tandis qu’un garde avait une lame cachée enracinée sur son cou, l’autre se fit énuquer par la seule force de la main libre de la brune. Les poussant doucement par-dessus bord sans qu’ils ne fassent grand bruit, le conducteur subit le même sort que le premier garde: une douleur affreuse au cou l’éteint et je le ramassai calmement comme ses deux autres camarades. Ils ne comprenaient pas ce qu’il se passait, non…


Fan sauta avant que la voiture ne dérape de la route, atterrissant derrière le premier garde posté à l’arrière. Posant sa main sur sa bouche et lui enfonçant la lame cachée dans un point mortel. Elle le lança aussi en arrière.


Cloud était un peu en retrait du conducteur, écoutant de la musique. Par chance, ni l’un ni l’autre n’avait entendu quoi que ce soit… Ca y est, ça allait être fini. Plus qu’à tuer le garde et mettre l’élu de Raijin hors d’état de nuire. 

Elle approchait à pas de loup. Encore un peu et-

Iblis lui hurla d’avoir un appui mais elle n’eut pas le temps d’exécuter l’ordre.

Le fait que le corps du dernier garde ait été lancé un peu trop loin fit que la deuxième voiture, dérapant, l’écrasa et provoqua un horrible son qui alerta le conducteur de la première voiture. Il fit un maladroit dérapage qui fit chavirer à la fois Cloud et Akane… l’un contre l’autre.


« Hahahaha, et jai osé prier en faveur de la chance»

Toujours surpris, l’élu de Raijin se fit saisir pendant la bousculade pour tomber par terre en premier. L’élue d’Iblis profita de la confusion pour sortir une autre dague et tenta de la lui planter  sur le bras pour l’immobiliser, mais le conducteur ayant compris ce qui se tramait dénicha un revolver sur le siège d’à côté et tira à côté de Fan pour la déstabiliser dans ses coups.

Conducteur: *prend le talkie-walkie* Omega, ici convoi 15. On rencontre des pr-
Fan: *envoie deux boules de feu, l’une crame le flingue et l’autre envoie au loin le talkie-walkie*


Cloud: *profite du fait qu’elle porte son attention sur le conducteur pour lui asséner un coup de poing et inverse la situation: la mettant à terre sur le ventre et maîtrisant la tête avec sa main, ses bras avec son autre main et le reste du corps avec son poids*  *met le revolver qu’on lui a confié sur sa tempe* Qui es-tu et qu’est-ce que tu viens faire? :/
 
Raijin se réveillait. Sentir l’odeur d’Iblis si proche de lui commençait à le rendre fou…
 
Fan: ….
Mais quel génie.
J’pense pas que tous les fouteurs de troubles viennent se déclarer en disant pourquoi ils font un détournement de marchandise.
Cloud: … *lui enlève sa capuche* ….Hm. Je me disais aussi que je reconnaissais cette voix.
Tu as grandi. Félicitations pour avoir réussi à détourner la moitié du convoi si facilement… Mais tu savais au moins que les armes qu’il contenait sont très dangereuses?
Fan: Je *a un peu du mal à respirer vu qu’il lui force à coller sa tête au sol* ne vais jamais en mission sans connaître parfaitement les causes….Tu sais que les armes que tu emmènes ne sont rien d’autre que du toc?
Cloud: …
Conducteur: *ralenti* Cloud! Je-
Cloud: Continue à conduire. On nous avait prévenus pour la possibilité d’embuscade.
Conducteur: T-tu vas pouvoir maîtriser cet espion? C’est un mage!
Cloud: Nous sommes donc deux.
Continue à faire ton boulot. Je m’occupe d’elle.
Conducteur: …C’est une femme? 
Fan: Beaucoup de gens refusent de croire à cette hypothèse
Cloud: Taisez-vous. *colle le revolver encore plus près* Parle-moi davantage de ce que tu commençais à dire.
 
Raijin faisait de plus en plus de bruit.
 

Fan: Ah, ouais. Les armes que tu transportes ne valent pas plus que mes vêtements. Désolée de t’apprendre ça
Cloud: *tire juste à côté de sa tête et recolle le revolver contre sa tempe* Ne joue pas à ce jeu avec moi. J’ai l’avantage:/
Fan: *regarde la fumée qui s’évapore de là où il y a eu le choc* Hm c’est vrai, j’ai tendance à oublier tellement que je suis confortablement allongée... *Iblis: Ne joue pas avec un ennemi que tu ne contrôles pas sombre idiote  *
L’arme que tu transportes n’est pas ces tas de ferrailles, Cloud. C’est toi. Tu te livres à l’ennemi.
Cloud: *rigole* Qu’est-ce qu’elle est marrante.
Fan: Ton armée a eu la courtoisie de te vendre à Raven, et tu livres à eux par toi-même tellement qu’ils avaient la flemme. Ces gars étaient là pour te maîtriser si jamais tu te rendais compte de la supercherie.
Cloud: Okay, tu commences sincèrement à me taper sur les nerfs…
Fan: …Et encore, oublie ta petite personne, en te rendant là-bas c’est pas toi mais nous tous que tu condamnes.
Cloud: No-?
Fan: Par nous je parle de toi, Makio et moi, les seuls élus vivants et qui n’ont pas élaboré ce projet. Puis ça implique les civils du monde entier, les gouvernements, ton armée, la mienne, les animaux de cette charmante forêt, les forumeurs, Ema- *Cloud frappe sa tête avec le revolver* 
Cloud: ..Tu racontes beaucoup de conneries. Tu n’as vraiment pas changé.
Fan: Et toi tu as vachement grossis, pourtant je le mentionne pas toutes les minut- *se reprend un coup*
Cloud: Ma mission consiste à ramener le reste de ce convoi au point de rendez-vous.  Ton histoire de complot est complètement ridicule.
Fan: Bordel de merde… Tu te dis pas que si ces armes étaient si dangereuses ça aurait fait exploser l’autre voiture qui s’est crashé contre un arbre? Réfléchis un peu.
Je réexplique: Tu es une partie de l’arme qu’ils veulent faire; j’en suis une autre. Tu peux me tuer et ça nous simplifiera la tâche car comme ça ils perdront la partie la plus importante et ne pourront jamais la compléter.
Edward Eastwood est celui qui avait fait les plans de cette arme. Mais avant sa mort il s’en est débarrassé ou les as confié à une personne de confiance; personne ne sait.
Raven cherchant activement ces plans, ils ont quand même des indices et veulent pour cela nous réunir sous leur paume pour poursuivre des tests.
*perd complètement son sang froid* TU TE FAIS VENDRE COMME UNE POMME ET TU ES TELLEMENT BORNE ET CON QUE TU VOIS PAS L’ETIQUETTE COLLEE A TA TÊTE. TRAHISON OUI BONJOUR C’EST MOI JE VIENS VOUS COUILLONNER!
*retrouve son calme* Lâche-moi et retourne à la base en tuant ce conducteur et en disant que les armes ont été prises dans une embuscade. Ils ne réagiront pas vu que c’est du toc et te diront que ça ne fait rien, et auront bien trop peur de te renvoyer à Raven, ils devront utiliser une autre méthode. Capisci?
 


Mais de quoi elle lui parlait? Sa folie ne s’était pas arrangée avec le temps, et ça commençait fortement à l’énerver. L’esprit de Raijin était aussi beaucoup plus actif et lui bombardait des ordres de tuer lentement la femme. Il tentait même de prendre son contrôle de temps en temps, mais la maîtrise de Cloud faisait qu’il n’y parvenait pas… pour le moment.
 
Cloud: Tu continueton hystérieet je te tue.
 
La vipère de Russel remarqua une blessure sur la tête de l’élue d’Iblis suite aux deux coups assénés. Raijin s’excita de plus en plus en voyant un moyen de torture et faire souffrir une élue d’Iblis le mena vers une telle folie qu’il réussit à prendre le contrôle du corps de Cloud.


Cloud (Raijin): *grand sourire* Bonsoir Iblis….Tu te souviens de moi?
Fan: *la prise que Cloud a sur elle devient beaucoup plus forte, au point de lui faire mal* …
Cloud (Raijin): Ton sang paraît tellement délicieux Iblis… *lèche la blessure*
Fan: …. (Je ne veux rien savoir de tes relations avec les autres démons :/) *Iblis: C’EST PAS LE MOMENT DE BLAGUER DÉGAGE-TOI DE SON EMPRISE  SI TU VEUX PAS MOURIR  *
Cloud (Raijin): *passe sa main sur la blessure en souriant tout en dégustant la teneur du sang de Fan à l’intérieur de sa bouche*
 
De l’électricité commença à parcourir le bras de Cloud. S’infiltrant douloureusement dans la douleur tel le venin d’une vipère, l’effet fut immédiat: Akane devenait immédiatement incapable de se débattre.
 Elle n’avait même pas fini de négocier, ça commençait à se corser…

Le «venin» commença à traverser son système nerveux pour lui imposer un état de choc; coupant la connexion entre ses muscles et ses vaisseaux sanguin. Elle n’allait plus être capable de bouger ni d’utiliser sa magie, et comme un serpent qui savoure sa proie en l’immobilisant avec son venin, l’élue d’Iblis allait subir le même sort.
Elle avait envie de crier, mais son état l’en empêchait. Seuls ses yeux pouvaient ressortir cette douleur. Le manque de magie dans son sang commençait à l'étouffer.

Cloud (Raijin): J’ai envie de jouer avec toi Iblis….Mais l’espace ici est vraiment petit. Rien de très excitant pour une vengeance.
Fan: .L-lâche
Cloud (Raijin): Une humaine qui arrive à parler dans cet état…
Fan: l-lâche.

.l
 
 
Alors que les yeux de Cloud avaient pris une teinte de jaune beaucoup plus claire et effrayante, ceux de Fan sombraient dans un rouge écarlate. Au fur à mesure, son expression neutre –affaiblie par le «poison» devenait de plus en plus colérique. Sa pupille commençait à se vider pour devenir blanche, les montées de veines se multipliaient partout…
 
Fan (Iblis): JAI DIT LÂCHE-LA ENCULE.
Cloud (Raijin): Tu as finalement entendu mon appel <3 *rire dérangeant*
 
Une quantité étonnante de flammes parvint à sortir du corps d’Akane, dégageant avec elle beaucoup de particules d’électricité qui devait appartenir au venin.

Débarrassant ses mains de la prise en lui assénant un violent coup de coude pour le faire chavirer de l’autre côté, Iblis fit lever Fan d’une vitesse impossible à suivre à l’œil nu. 

Tandis que le conducteur continuait toujours à conduire sous une vague de peur avec ce qui se passait derrière lui, le démon de feu se jeta sur le corps de l’élu de foudre, invoqua la célèbre épée de Lagi et l’enfonça  brièvement dans le ventre de Cloud.

-

Ce qui était ironique dans cette situation; c’est que Raijin veut tuer Akane et Iblis; Cloud veut simplement la maîtriser et la conduire au QG pour la foutre en cellule; Akane ne doit absolument pas tuer Cloud par principe de mission et Iblis doit se plier à cette volonté.


…Iblis a été invoqué. Lui qui est capable de transformer les plus grandes hectares existantes en pays de lave et de destruction, devait se retenir de ne pas tuer une personne.

-

Prenant sa tête dans sa paume, Iblis envoya une très faible boule de feu et planta son épée au sol pour qu’une étrange énergie de chaleur se dégage et puisse forcer Raijin à faiblir et à abandonner le contrôle sur Cloud. Voyant que Raijin était en effet contraint à abandonner le contrôle, Iblis fit de même.

Fan (Iblis): AKANE ENCHAÎNE LE!
Cloud: *reprend ses esprits* ….
Fan: *se propulse sur les arbres à côté et suit le même parcourt que la voiture* *enchaîne les boules de feu et de lave vers le conducteur*
 
Cloud vit que son camarade était en danger et forma un bouclier de foudre devant lui  pour le protéger des boules de feu qui formaient de petites explosions lors du contact. A cause de son affreuse blessure au ventre –qui allait laisser de grosses séquelles pour le futur- il ne parvenait pas à beaucoup bouger. Il prit son fusil de précision, se posta sur une boîte posée à l’arrière de la voiture et envoya plusieurs balles sur la brune, toutes très bien calculées.

Etant déjà en course libre sur les arbres, Fan avait du mal à esquiver les balles et à répliquer sur le conducteur. Elle se servit d’une branche assez longue pour regagner la voiture,  éparpillant une onde de choc lorsque ses pieds entrèrent violemment en contact avec le sol. Ayant l’avantage d’être plus proche au conducteur que l’était Cloud, elle s’attaqua à lui avec sa dague mais une balle très précise du blond la stoppa nette; elle venait de se loger sur son épaule gauche, la plus importante des deux.

Fan: … *se retourne pour regarder Cloud* Alors tu ne me crois toujours pas.
Cloud: *tient sa blessure d’une main* Tes conneries ont failli nous coûter la vie...
Fan: ….Non, c’est ça qui va manquer de vous coûter la vie. J’espère du moins, je suis pas aussi douée que toi pour calculer la force d’impact de mes coups.
 
Elle lança une bombe fumigène sur Cloud: l’effet de la fumée ne fut pas de longue durée à cause de la voiture en mouvement et du vent, mais cela donna largement le temps à l’espionne de la SSRH de brûler le conducteur en serrant sa gorge avec sa main droite qui commençait à s’enflammer. La voiture commençait à changer aléatoirement de chemin pour qu’elle lâche prise, mais cela ne l’arrêta pas.

Fan décida de prendre un risque. Elle fit jaillir une ‘petite’ éruption sous le véhicule et décampa en se fondant en de petites particules de flammes. 


La voiture explosa; je ramassai le conducteur qui poussa son dernier soupir, mais… L’heure de Cloud n’était pas encore arrivée. Son corps fut sauvagement expulsé contre un arbre avant que le véhicule ne fonça contre un rocher pour exploser encore plus fortement.  

Le blond était entre la conscience et la mort; seule la pensée de sa petite sœur parvint à lui donner la force de rester en vie.

La dernière explosion de la voiture le toucha un peu bien qu’elle se produit plus loin. Il sentit ses énergies le quitter…

Il avait de la chance.
Bien que le conducteur ne fût parvenu pas à envoyer entièrement le message d’alerte,  le QG envoya des troupes pour vérifier ce qu’il se passait. Un hélicoptère survola la scène d’accident, et repéra Cloud.


Il avait de la chance. Il allait être sauvé de ma faux. 

Mais j’avais cueilli suffisamment de fragments pour ce soir, non?
_________
....



 
Le laboratoire de Rinji Weiss était comme une seconde maison pour Akane Nakagawa. Elle s’y rendait quasiment tous les soirs pour qu’il puisse progresser sur sa recherche en ce qui concerne sa malédiction, et comment la soigner.
Cette fois, ce n’était pas la malédiction mais plus pour ses blessures qu’elle devait se faire soigner.
 
Rinji: ..Ton épaule s’en remettra, mais il faudra utiliser une épaulière pour un bon bout de temps.
Fan: Combien?
Rinji: Quelques mois, peut-être 3.


Fan: Aaarf…T’as pas plus rapide?
Rinji: J’ai soigné la blessure Akane. Malheureusement l’os mettra plus de temps à s’en remettre, je peux pas lui faire regagner sa forme d’origine =|
Fan: *soupir*
Rinji: …C’est vraiment un viseur exceptionnel.
Fan: Un viseur exceptionnel qu’est le pigeon d’une armée de con qui a voulu le vendre à Raven… Yup.
Rinji: Je ne veux plus te voir te mêler à ces affaires.
Fan: C’était la mission… Ça prenait en compte à la fois la SSRH et quelque chose qui me concer-
Rinji: *pose sa main sur son épaule qu’est pas blessée* Tu as failli y passer, et lui aussi. Ne te mêle plus des missions concernant Russel ou Inoue.  Ils cherchent à vous réunir, aller les prévenir quand ils sont proches du danger te mettrait aussi en péril non? Demande à d’autres personnes d’y aller.
Fan: C’est pas facile de les maîtriser, tu sais… Makio est intelligent donc la communication est facile, mais Cloud… Il croyait vraiment que ces pauvres armes devaient être livrées. En refusant il ne mettait pas seulement sa personne en danger, mais moi avec. Je te parie que David était posté au point du rendez-vous avec ses hommes à l’attendre et-
Rinji: Voilà une bonne raison de plus pour ne pas recommencer. Cloud n’est pas aussi bête que tu le prétends, il se doutera bien que quelque chose ne tourne pas rond. A lui de décider de son destin. Toi *lui donne une feuille* tu vas emmener ce mot pour justifier ta blessure et tu seras en arrêt pendant trois semaines au moins. Je ne sais pas si ton cerveau s'est remis du choc électrique. :/
Fan: … 
 
Akane avait reçu l’interdiction de s’approcher de la vipère. C’est pour cela qu’elle aura du mal à le stopper quand l’histoire avec Ema se déclenchera…. Car lors de ce moment, le danger vient absolument de partout. Et elle était l’une des seules personnes, avec Rinji, à comprendre ça.
_

Ema fut immédiatement appelée par l’hôpital où Cloud récupérait. Elle partit le chercher sur le champ, et parvint à le faire rentrer chez eux une fois qu’ils eurent la preuve que la rousse avait de quoi le soigner. 


Il était maintenant allongé sur son lit, le torse recouvert de bandages. Ema le faisait manger.

Ema: Alala Aniiki… Je sais pas si je vais pouvoir aller au travail demain à cause de toi .3.

Cloud: Je suis un grand garçon Ema, je vais pouvoir me reposer sans nécessiter ton assistance… 

Ema: Pas question éwé Mon pauvre grand frère a un accident en forêt et est le seul rescapé parmi ses camarades avec une affreuse blessure au ventre, et moi je devrais le laisser agoniser tout seul? Tcha, tou né meuh konnaih pas biene 

Cloud: *rigole* *ça lui fait mal au ventre* A-arrête, tu me fais plus de mal que de bien…

Ema: Tu ne m’auras plus comme infirmière-comique le jour où tu te trouveras une femme, jeune homme :>


…Elle disait ça pour rire….

….Mais l’ironie de destin est tellement puissante qu’elle revient s’éclater sur vous en se moquant de vos propres blagues.
_

18 février 2026.
00h00 et 60 secondes. L’heure du crime?


Non non non… Le 18 février 2026 fut le deuxième jour le plus beau pour Cloud et Ema Russel.
Ce fut le jour de naissance de leur enfant. L’accouchement se passa sans problèmes. Cloud était resté aux côtés de sa femme pour la supporter durant ce moment ô combien douloureux.
Et voilà. Toute cette peine avait abouti.

Un magnifique bébé…

Alors que la rousse se reposait, Cloud prit le nouveau-né dans ses bras et marcha le long de la pièce.
Ses yeux pétillaient de la même couleur que les siens. Sa peau était aussi claire que celle de sa mère, et la couleur de ses cheveux avait l’air d’être aussi la même. Ses traits faciaux n’ayant pour le moment rien de définitifs, c’était impossible de définir à qui il ressemblait le plus mais… 

Il était content. Cloud était content. Il avait réussi à faire tomber Ema sous son charme malgré les barrières sombres qui les séparaient. Mariés et cachés de tout ce qui touchait de loin comme de près à la SSRH, ils étaient maintenant heureux.

Les Russel étaient au complet. La mère, le père, le fils…


Ema, Cloud...



Et Kieran Russel. 

Un fragment aussi impressionnant que sa mère et son père. Ressemblant au physique de l'un, détenant l'aura de l'autre....

_________________


Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate


Attention spoil:
 


Dernière édition par Fan' le Mar 21 Juin - 21:19, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
Just-to-buy

avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Dim 8 Nov - 19:25

"Conducteur: …C’est une femme?
Fan: Beaucoup de gens refusent de croire à cette hypothèse "
.....Je....OK, lol /PAN/


Han, le changement fluide du blanc au rouge c'est vraiment génial. Je sais pas du tout comment t'as fait, mais bravo.


Le combat était vraiment détaillé (l'effet des pieds qui touchent la matière, ondes de chocs, toussa, mes combats sont pas aussi détaillés je trouve) /PAN/


Tant de philosophie, tant d'avancement.....j'ai bien hâte de voir l'évolution de Kieran (du moins une petite scène) dans les prochains chapitres.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA
Cam
Hébergeuse de squatteurs
Hébergeuse de squatteurs
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : feignasse devant son PC/sa WiiU/sa 3DS

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Dim 8 Nov - 20:38

JE LE SAVAIS QUE C'ETAIT LEUR GOOOOOOOOOSSE
Pardon. *tg*
C'est cool sinon

_________________
"Elle est la colère qu'il ne pourra plus exprimer.
Il est le calme qu'elle ne pourra plus jamais obtenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clésé
Seigneur Meow
Seigneur Meow
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21
Localisation : Moscou, Texas

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Dim 8 Nov - 22:22

"une douleur affreuse au cou l’éteint et je le ramassai calmement comme ses deux autres camarades."
Je joue tellement à MGS que j'ai imaginé la Mort qui fulton les âmes des gardes morts *Ouais ouais*

"TU TE FAIS VENDRE COMME UNE POMME" De terre

J'ai eu un mindfuck d'une minute en me disant "Ca y est elle l'a fait, les premiers forumeurs incestes ", puis je me suis rappelé du chapitre précédent *BG*
Et Just a raison pour ce qui est du détail des combats, on voit l'intensité, portée, c'est cool

_________________


"Oh I feel your presence
You'll never leave here
But did you leave me anything?
You're the Phantom of my past..."


Il faut qu'on se suicide, c'est un pari sur l'avenir, et je le prends, parce que je suis un homme en COLERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 18
Localisation : In ZA WARUDO

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Mer 18 Nov - 17:08

VII

 
2027, été.

 
Un bébé papillonnait de fleur en fleur dans le modeste jardin bien entretenu des Russel. Le soleil battait son plein comme tous les autres journées d’été normales, et les vacances laissaient la famille réunie. Le petit Kieran ayant appris à bien se stabiliser courrait de droite à gauche en jouant avec des papillons. Ses parents étaient installés sur la terrasse et discutaient tout en grignotant des biscuits avec du thé.

 
Ema: Regarde-le gambader comme un petit chenapan après les papillons… :3
Cloud: *sourit* Attention Kieran, tombe pas.
Kieran: *sur le point d’attraper un papillon* 8D *s’étale comme une grosse merde*
 


Son père se leva en rigolant et l’aida à se relever. Le jeune roux ne pleura pas, tombant souvent pour un rien, et voir ses parents rire à ses gaffes lui envoyait comme signal que ce qu’il se passait n’était pas si grave. Dans la vie, on tombe souvent, et c’est plus sur la façon de se relever qu’on doit s’attarder, pas vrai…?


Il était habillé d’un t-shirt jaune large pour lui et d’un short bleu qui ne se voyait pas beaucoup à cause de ce dernier. Ses chaussettes blanches remontaient de ses baskets rouges. Son père était habillé d’une manière similaire qui rendait Cloud et Kieran adorables: un t-shirt sans manche noir et un short assez large rouge. Ema, assise plus loin, avait enfilée une robe blanche à bretelles, flottante.


Cloud: *voit que Kieran veut venir dans ses bras* *le prend et le lève en l’air* Beh alors, il est où Kieran? :o
Kieran: *cache son visage avec ses mains* ILEOU ILEOU? x3
Cloud: Je sais pas D8
Kieran: *dégage ses mains* ILEEELAAAAA
Cloud: Encore un autre tour de magie éwé
Kieran: *lui fait un bisou et lui lâche de la magnifique bave sur sa joue*
Ema: Alala, ce problème de dents qui poussent *3*
Cloud: *s’assoit avec Kieran dans ses bras* Ca ne me dérange pas de goûter à sa bave s’il faut le faire pour le tenir propre 
Ema: Tu es affreux…
Cloud: Jalousie? *se prend un petit coup de coude* Ce bébé est notre vie voyons, ça devrait pas nous déranger de nous sacrifier pour son bien-être.
Ema: Je suis celle qui l’a mise au monde mais jamais je n’irai faire ça, Cloud :>
Cloud: Je dois l’aimer plus que toi.
Ema: Tch, c’est ça oui.  Allez viens dans les bras de maman mon chou~
Kieran: MOMAAAAN 8D
 


Ce bébé avait eu un don pour le début de sa vie. Sa capacité à comprendre, assimiler et communiquer était remarquable. Bien qu’il n’avait pas tous les mots pour s’exprimer, il y parvenait d’une façon ou une autre, et comprenait bien ce que leur parent lui disait. Ils pensaient que c’était un effet donné par Raijin: car, en effet, le petit roux fut choisi comme élu successeur de son père, et la ‘vieillesse’ à venir de celui-ci allait être fortement ralentie, voire même stoppée.
Mais ce n’est pas ce qui lui posait problème: cette période fut la plus belle que Cloud avait eu à expérimenter. Toute la sérénité qui lui a été accordée à lui et à sa famille n’allait définitivement pas quitter sa mémoire, il allait s’efforcer de plus belle à ne pas la briser et à la protéger. 



-
 
Kieran était vraiment un sacré petiot. Toujours à courir de droite à gauche, à fatiguer ses parents. Mais Kieran avait aussi un grand cœur pour son âge. Son amour pour ses parents était spectaculaire. Son amour pour tout ce qui l’entourait était spectaculaire.
Kieran: *marche, frappe sans faire exprès le coin de la porte* … *va faire un bisou au coin de la porte pour se pardonner*


-2h plus tard-


Kieran: *se sent toujours mal d’avoir fait mal à la porte* .3.
Cloud: *regarde la télé* …Pourquoi il est assis sur le canapé avec cette tête?
Ema: Je ne sais pas non plus, il a dû faire un cauchemar peut-être…
Kieran:
Ema: JE PEUX PAS SUPPORTER UNE TELLE SCENE *va le câliner en pleurant avec lui*
-
Sa capacité d’adaptation est aussi sacrément développée.
 
Kieran: *devant l’ordinateur portable de sa mère, a des étoiles dans les yeux* ….*appuie sur une touche* *touche au pavé tactile* …
Ema: *entend du bruit, vient vérifier* Kieran, qu’est-ce que t-


-plus tard-
Cloud: …Il a pris ton ordinateur, l’a ouvert et est parti ouvrir son dessin animé préféré tout seul?
Kieran: *toujours devant l’ordinateur* AAAYIIIOOOOOOOOOL
Ema: J’ai l’impression qu’il saura hacker à l’âge de 5 ans D8
Cloud: N’exagère pas les choses. Il est intelligent, oui, mais de là à faire ça…
… *pose sa tête sur l’épaule d’Ema et la câline*
Tiens, vu qu’il est occupé, tu veux pas un peu prendre soin de moi?
Ema: N’as-tu donc aucune honte.. °w°

 
2028, 18 décembre.
 
https://www.youtube.com/watch?v=OPD056jRvd0

La famille Russel mangeait tranquillement. La télé était ouverte sur les infos, et c’était au tour d’Ema de surveiller la façon de manger de Kieran (ce dernier faisant beaucoup de bêtises à table). Le ragoût de Cloud était délicieux, l’ambiance de noël était là mais ce n’est pas pour autant que tout était merveilleux. 



Cloud: Les attaques de Raven se multiplient dans l’autre royaume, hm…
Ema: Ils n’arrêteront donc jamais. *soupir* Dire que j’aidais la SSRH à essayer de les stopper…
Cloud: …et que de mon côté on les aidait.
 
Un malaise s’installa. Kieran le chassa en balançant du pain par terre.
 
Ema: Oy petit chevalier, on va tout de suite se calmer .3.
Cloud: Ce n’est pas bien de jouer avec la nourriture, Kieran:/
Ema: Pourquoi Raven mène autant d’assauts ces derniers temps?
Cloud: Ils doivent penser qu’ils se rapprochent de quelque chose.
Ema: …C’est pas en faisant tout sauter qu’ils risquent de la détruire.. ? 8D
Cloud: Ah, ce qu’ils détruisent est simplement ce qui fait office d’obstacle; les détenteurs de ce qu’ils cherchent sont bien plus difficiles d’accès, et difficiles à tuer.
 
Il savait bien de quoi il parlait. Elle n’avait pas tort, après tout…

« Et encore, oublie ta petite personne, en te rendant là-bas c’est pas toi mais nous tous que tu condamnes. »
« Par nous je parle de toi, Makio et moi, les seuls élus vivants et qui n’ont pas élaboré ce projet. »
« Tu es une partie de l’arme qu’ils veulent faire; j’en suis une autre. Tu peux me tuer et ça nous simplifiera la tâche car comme ça ils perdront la partie la plus importante et ne pourront jamais la compléter. »
« Edward Eastwood est celui qui a fait les plans de cette arme. Mais avant sa mort il s’en est débarrassé ou les as confié à une personne de confiance; personne ne sait.
Raven cherchant activement ces plans, ils ont quand même des indices et veulent pour cela nous réunir sous leur paume pour poursuivre des tests. »


Elle avait raison. Mais son caractère hautain et le fait qu’elle avait réussi à les surprendre l’avait tellement énervé à l’époque que… Il aurait peut-être dû la tuer, après tout.


Fan avait raison. S’il l’avait tué, le plan ne toucherait jamais à sa fin. 
Si ce qu’elle soutenait était vrai; si elle est vraiment la partie la plus importante du projet… Peut-être que Raven serait dissout.
Peut-être que David Cienfuegos se serait tué en estimant que plus rien d’intéressant à combattre ne restait sur ce monde, peut-être que la chef Raven elle-même serait sauvagement tuée par Yemon Kondo –car Cloud était l’un des rares gens à connaître le nom de cet homme-… Ainsi, Coyote et Raijin pouvaient pacifiquement continuer à changer d’élus de génération en génération, sans danger supplémentaire.


Peut-être qu’Akane était vraiment la racine du problème. Il ne connaissait pas toutes les saletés qu’elle avait faites, mais le blond savait bien que ça n’était rien de très honorable. Cette femme serait capable de tuer des gens de sa propre famille sans flancher. Peut-être même qu’elle l’avait déjà fait, tiens…
 

Ema: Cloud… ça a un rapport avec les élus tout ça. Non?
Cloud: ..Plus ou moins…oui.
Ema: L-le nouvel élu…c’est Kieran. *le regarde* Ils le cherchent? Ils cherchent Kieran?
Cloud: Tu sais bien qu’ils ne toucheront pas à un de ses cheveux.
Ema: D’accord, admettons ça… Mais si on le protège, tu as aussi la possibilité d’être capturé. Ils ne savent pas que tu as un enfant et pensent sûrement que tu as encore Raijin en toi.. c’est dangereux.
Cloud: Et tu sais tout aussi bien que moi qu’ils ne pourront jamais m’attraper.
Ema: Je sais bien…Mais ça me fait peur.
Cloud: Tant que je suis là, ils ne pourront rien nous faire. *prend son visage dans ses mains et la regarde intensément* On continuera à vivre tranquillement, Kieran grandira avec toute la paix du monde, deviendra un grand garçon..
Ema: Il faut peut-être qu’il ait 3 ans d’abord…  *le patpat*
 Cloud: …Quand il les aura on pourra même penser à envisager la possibilité d’un petit frère ou d’une petite sœur:oui:
Kieran: Waiiii papaaaaa
Ema: Cloud.. on est à table… é//é
Cloud: *sourit* Tu es rassurée au moins.
 
La chaleur fournie par la cheminée continuait à s’étendre tranquillement sur le salon aux teintes bordeaux des Russel. Ils continuèrent à parler de sujets plus souples, et l’ambiance se relaxa.
 
Cloud avait sûrement raison après tout. Ils n’allaient pas être en danger.

-

Se sentir en sécurité est une chose tellement rassurante. Dans les bras de son mari, c’est comme si plus aucun malheur du monde ne pouvait l’atteindre. Bien que…tout leur passé ait été basé sur un mensonge, Ema était parvenue à s’éprendre de lui. Sa famille comptait plus que tout pour elle à présent ; elle avait abandonné son métier qui constituait sa passion, elle avait dû abandonner la mémoire d’Enes.
 
‘…Et bientôt, elle abandonnera sa vie.’
2028, 22 décembre.

 
Ema: LÂCHEZ-MO-
 
Un tissu s’appuya de force contre les voies respiratoires, ayant un effet quasi-instantané en endormissant Ema. 


Du chloroforme?
 
Le corps de l’anglaise devint peu à peu plus léger et arrêta de se débattre, pouvant à présent se faire transporter sans problèmes. Trois mafieux baraqués se chargeaient de l’enlèvement périlleux: ils ne pouvaient la toucher que pendant la journée quand elle allait faire les courses. Le seul moment où personne ne pouvait se douter de rien.


???: On a enfin cette saleté… !
???2: Calme-toi Francesco, ‘va pas l’faire si tu t’excites toujours pour un rien, mec.
???: J’te raconte pas. :/
???2: Ferme ta putain de gueule. Si on reste planté là comme des branleurs on arrivera à rien. John, prends-la et fous-la dans la voiture. N’oublie pas de l’attacher aussi, elle est liée aux élus, on sait jamais ce dont elle peut être capable.
 
Cet homme était couvert par un borsalino marron qui cachait ses yeux. Son long manteau d’un marron légèrement plus foncé que son chapeau. Sa silhouette était assez fine et peu grande pour un homme, mais son aura parvenait parfaitement à le rendre imposant et digne de confiance. Certaines mèches de cheveux brunes pouvaient aussi être aperçues. Son teint semblant effroyablement blanc.


John: La cible n’était-elle pas Cloud Russel?


Sa voix, extrêmement calme sonnant pourtant presque rauque, avait une sorte d’effet tranquillisant. Aucune personne de sa famille n’allait lui chercher les noises. Enfin, presque personne.


???2: En capturant sa femme on avance plus vite. Il se rendra lui-même très vite tu verras.
John: Et elle finira comment?
???: *sourit* On pourrait s’amuser avec devant les yeux de cet enc-
???2: *lui fout une claque* Idiota! On veut pas réveiller Raijin ou quoi que ce soit, juste extraire du sang lié à ce figlio de puttana.  Calme tes ardeurs. Quant à toi John, je sais pas pourquoi tu as soudainement la putain d’idée de poser des questions dans un moment pareil, mais c’est pas sûr. Si la boss estime qu’elle ne nous sert plus à rien on la tue. Mais y’a beaucoup de chances qu’on la tue car ça servira plus à rien de la garder. MAINTENANT POSE PAS DE QUESTIONS ET AVANCE 
John: Okay, okay. Capisco.
 
Son cœur subissait étrangement une étreinte non-identifiée. Elle allait donc probablement mourir.
Ema. Ema allait… Mais il ne fallait pas non plus désobéir.


C’est ainsi que John commença fortement à haïr mon aura traînante autour du corps d’Ema Russel. Il l’emporta en la portant dans ses bras sans poser plus de questions.
Il observait son visage le long du voyage à pied. Resplendissante, éclatante malgré tout ce qui lui était arrivée et tout ce qui allait lui arriver.
 
 
John: …Désolé.
 
 
2028, 24 décembre.
 
Cloud déposa Kieran chez la nouvelle nounou de ce dernier. Il faisait nuit, et il semblait assez pressé.
 
Nounou: Monsieur Russel… ?
Cloud: *essoufflé* Je vous fais confiance pour le garder ce soir. Peut-être quelques jours en plus, je sais pas. Vous verrez quand je reviendrai. Vous en faîtes pas vous serez payée à valeur juste, voire exagérée. Je peux vous faire confiance?
 
Son regard était plutôt insistant. La femme hocha lentement la tête.
 
Nounou: Mais où allez-vous donc?
Cloud: Affaire  très urgente. *prend Kieran dans ses bras* Papa va partir un moment, d’accord mon chou?
Kieran: …Maman…?
Cloud: Oui c’est ça mon trésor. *lui fait un gros bisou et un gros câlin* Je reviens le plus rapidement possible. Reste sage et ne blesse pas le cœur de la madame, d’accord? Et ne pleure pas. Je reviendrai. Promis?
Kieran: *hoche la tête*
 
La tristesse et l’inquiétude se lisait dans le regard du petit roux. Ca le rendait à la fois très mignon mais ajoutait de la tristesse à la scène. Ne voulant pas voir les larmes couler des yeux de son fils, Cloud enleva son écharpe et la donna à Kieran pour qu’il ait une sorte de doudou à câliner la nuit, pour ne pas se sentir seul.
Ce n’était facile pour personne. Ni pour Cloud, ni pour Kieran, encore moins pour Ema.
Mais Cloud se devait de…
 
 


« Tu peux venir la sauver en te rendant à notre Quartier Général. »

_________________


Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate


Attention spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
Clésé
Seigneur Meow
Seigneur Meow
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21
Localisation : Moscou, Texas

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Mer 18 Nov - 20:59

Je suis étonné de poster avant Kirb alors qu'il y Kieran. A SES DEBUTS EN PLUS BORDEL sdqodzls-
Bref, quand tu dis qu'il prend tout à coeur, c'est on ne peut plus vrai dans le turfu

"Ema: Il faut peut-être qu’il ait 3 ans d’abord…  *le patpat*"
Oh mon dieu ça m'a tué ça m'a rappelé le cours de démographie ce matin "A l'époque, y'avait une dizaine d'enfants par femme, mais ils n'en gardaient même pas la moitié car ils leurs claquaient dans les pattes avant les 1 an " *Adore cette coincidence*

"Cet homme était couvert par un borsalino marron qui cachait ses yeux. Son long manteau d’un marron légèrement plus foncé que son chapeau." Borsalino=Al Capone 8D

"Reste sage et ne blesse pas le cœur de la madame, d’accord?" Ces histoires de coeurs *meurt*

"Mais Cloud se devait de…" DE VOIR DES POTOS

_________________


"Oh I feel your presence
You'll never leave here
But did you leave me anything?
You're the Phantom of my past..."


Il faut qu'on se suicide, c'est un pari sur l'avenir, et je le prends, parce que je suis un homme en COLERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Just-to-buy

avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Jeu 19 Nov - 17:29

"ILEOU, ILEOU, ILÉÉÉÉLAAAAAAAAA! "

Indien: ALÉÉÉAAAWAALILAAAAAAALÉÉÉÉÉÉ! *TG*


Le début se résume par: "C'était une belle journée, il va se passer quelque chose, fin!" *tg*

Kieran, tellement adorable...c'est bien lui qui voudra manger Prinball plus tard? *Je ne me retrouve plus avec tous ces noms* /PAN/
Mais sérieusement, ce chapitre était vraiment con, il va tellement se passer de choses, tellement d'explications, vais-je tenir le coup? D8 *Je veux dire, tout va être lié* /PAN/
J'attends la suite, et à cause du commentaire de Clese, maintenant j'imagine Cloud entrer dans le bâtiment en mode


"Cloud: HEEEEEEEEEEEEERE'S JOHNY! 8)
John: Oui c'est moi. *Sors un flingue* " /PAN/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA
Cam
Hébergeuse de squatteurs
Hébergeuse de squatteurs
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : feignasse devant son PC/sa WiiU/sa 3DS

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Jeu 19 Nov - 19:38

Mon dieu le bordel continue. J'ai une idée de l'identité de ce "John" mais je me fais peut-être des idées :o
super sinon :o

_________________
"Elle est la colère qu'il ne pourra plus exprimer.
Il est le calme qu'elle ne pourra plus jamais obtenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 18
Localisation : In ZA WARUDO

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Mar 24 Nov - 14:10

VIII


https://www.youtube.com/watch?v=5kxbJES85Nc

2028, 24 décembre.
 
« Avance, élu de Raijin. »


Ils bandèrent ses yeux et lui attachèrent les mains. Il ne lui restait plus qu’à faire confiance à ses sens restant pour s’immerger dans l’ambiance froide où un mafieux le guidait.


Cloud Russel n’était pas venu pour se battre. Raven n’aurait pas hésité à exécuter sa femme s’il se montrait imprudent. Mais malgré ce sacrifice, je ne pouvais pas m’empêcher de roder autour de ce quartier général aux teintes sombres….. Cloud n’en savait rien.


Tant pis s’ils le tuaient. Tant pis s’il s’était laissé prendre au piège. Si c’est pour la sûreté d’Ema et de Kieran, tout traitement lui convenait.


Le mafieux l’introduisit dans une pièce silencieuse.


???: Raven-sama, voici l’élu que vous recherchiez.


Sa respiration ralentit en entendant le nom prononcé. Raven…. La chef de ces terroristes ayant donné son nom à l’Organisation. Elle était devant lui, mais il n’en voyait rien.


Raven: C’est donc lui, le pantin de Raijin.

Mais son odeur n’est pas très prononcée.  Tu sais pourquoi?
???: Ah? Euh.. Non. Il est peut-être…malade?


La voix aux premiers abords taciturne de Raven lâcha un rire indiscret face à la réponse idiote du mafieux. Cloud sentit son menton se faire attraper par des doigts lui glaçant le sang: cette personne était-elle bien humaine?


Raven: Tu as attrapé un rhume, propriété de Raijin? Ou est-ce ta folie t’ayant conduite dans les limbes des pécheurs?
Tu n’as vraiment pas de chance, hm. Parmi tous les possibles démons, tu es tombé sur le plus fou. On dit que le sang impur de Raijin a pour effet de maudire ses élus sous un bord beaucoup plus inquiétant qu’Iblis: leur vie est profondément marquée par le péché et le déshonneur les plus graves qui soient.
Je ne sens pas du tout Raijin. Se cacherait-il de moi, dis?
Cloud: ...
Raven: Comme si tu allais me répondre. *le lâche* Mah, extrayez son sang et laissez-le assister sa femme. *on entend de moins en moins sa voix, s’éloigne* Et après on ose nous dire que nous sommes impitoyables envers les gens. Je ne connais pas d’imbécile qui laisserait des amants se retrouver, moi.
 
Son retirement emmena avec elle toute la froideur de la pièce.


…De quel enfer venait-elle? Cloud était stupéfiait. Mais il n’eut pas le temps de réfléchir plus qu’une douleur naquit au sein de son bras droit. Une seringue… Oui, Raven pensait qu’il était toujours l’élu de Raijin et avait besoin de son sang pour une partie du plan conçut autrefois par cet Edward. Le blond sourit ironiquement; il n’était plus le seul à se faire duper après tout. Même si de la magie était restée dans son corps, sa présence dans son sang n’en était plus extraordinaire et ne différait pas d’un autre mage ‘banal’.

https://www.youtube.com/watch?v=OPD056jRvd0

???: On va t’emmener voir la rousse maintenant. Je te préviens maintenant; si tu parviens à ôter ce bandeau de tes yeux, vous irez tous les deux droit en enfer. 

Il se fit de nouveau saisir par la tête pour se faire guider le long de la route.  Son cœur battait de plus en plus la chamade plus il s’approchait d’Ema: son aura, son odeur: tout commençait à se faire sentir.
Le mafieux l’arrêta au bout d’un certain temps. Un cri de surprise parvint jusqu’à ses oreilles, et Cloud sut alors qu’elle se trouvait juste devant lui. Des clés firent du bruit en virevoltant les unes contre les autres, et il y eut un long grincement. Cloud se fit traîner à l’intérieur de la cellule et la porte se referma aussitôt derrière lui.

???: Vous avez la nuit. Profitez-en bien.
Ema: C-Cloud…
Cloud: *sourit* Ema.
???: Tu sais ce qui se passera si tu oses lui enlever le bandeau.
Ema: C’est compris.
???: John, c’est à toi de les surveiller. N’oublie pas ta mission. Si tu y arrives, tu auras peut-être la chance d’être félicité par Raven-sama elle-même.

Les pas du mafieux s’éloignèrent. Voir Cloud dans un tel état ne put empêcher Ema pleurer de toutes les larmes de son corps: elle s’élança aussitôt sur le blond et le serra contre elle de toutes ses forces. Cloud ne put s’empêcher de sourire à nouveau comme un imbécile: la situation était critique, mais la sentir contre soi le rendait tellement heureux. Toute la chaleur chassée par Raven revenait en lui; quand Ema était là, il se sentait redevenir humain.


Ema: Pourquoi tu es venu..pourquoi…
Cloud: Pour toi.
Ema: Idiot! Tu vas peut-être mourir…
Cloud: Je ne mourrai pas. Je suis venu te chercher.
Ema: Cloud…j’ai si peur, si peur… J-je pensais abandonner…


Le mari d’Ema effleura ses cheveux flamboyants de ses lèvres, ce qui la calma quasi-instantanément.

Cloud: Tout va bien se passer…Demain, on sortira tous les deux d’ici et on ira retrouver Kieran.

John était le seul mafieux posté un peu plus loin pour les surveiller, de marbre face à ces retrouvailles. Il suivait d’une oreille leur conversation et sembla être choqué à la mention du nom de leur enfant.

Ema: Il va bien…?
Cloud: Parfaitement bien. Eh, hm,…Ema.
Ema: Oui…?
Cloud: Tu m’as manqué, mais je peux plus vraiment bouger dans cet état. Tu pourrais un peu prendre soin de moi?
La rousse sourit.
Ema: ..Sérieusement, des fois je me demande si je suis pas plus une mère qu’autre chose.
Cloud: Tes caresses ne peuvent pas être égalées, c’est tout. Je suis venu jusqu’ici, je le mérite un peu, non?
Ema: *se pose contre le mur de la cellule, pose la tête de Cloud sur ses genoux et caresse ses cheveux* On jouait aussi à ça quand on était petits. Le vaillant chevalier qui vient à la rescousse de la gentille magicienne que tout le monde prenait pour une sorcière… 8D
Cloud: Oui, tu voulais toujours être une magicienne à la place de princesse. L’histoire de chevalier perdait tout son sens 
Ema: Les magiciennes sont tellement plus cool aussi :<
Cloud: *rigole* Alala…
Je t’aime, Ema.
Ema: Je t’aime aussi.

Ses doigts jonglèrent gentiment avec ses cheveux, caressèrent doucement son visage pour le mener vers le sommeil comme quand ils étaient jeunes…


Une dernière fois.
-

John regarda une dernière fois la cellule avant que certains de ses camarades s’y introduisirent. La drogue injectée à Cloud avait fait effet ; il ne se réveillerait pas avant l’après-midi.
John: …Je suis tellement désolé…désolé désolé désolé désolé désolé désolé…déso… *se frappe*..lé…
 
Il détourna son regard lorsque le cri d’Ema fit rage. Faible, qu’est-ce qu’il était faible. Aucun choix ne se présentait à lui pour essayer de les sortir de ce pétrin.
Alors que les cris gagnaient en octave, le brun continuait à se faire du mal en faisant passer un couteau le long de son bras continuellement. Cela semblait être la seule façon de le tenir ‘calme’.

-FLASHBACK-

Mai 2022.




Une flèche était pointée contre son visage. Un faux-pas, et elle mourrait.


Ema plissa les yeux pour voir l’étranger qui la menaçait avec son arc. Les rayons du soleil infiltrés dans la forêt cachaient son visage, mais son allure était visible et parfaitement athlétique ainsi que bien sculptée.


???: Pas un geste.
Ema : Je pense avoir compris ça…  …Mais, euh, je viens en paix.
???: Tu es de leur armée.
Ema : Il y a eu un malentendu et ces gens-là me prennent pour une ennemie car j’ai pénétré dans ce territoire alors que j’en avais pas l’autorisation! S’il vous plaît, je ne suis qu’une scientifique, pas un soldat é_é
..Mon nom est Ema Russel.  Et vous?
???: Tu n’as pas besoin de connaître mon nom. Et tu possèdes des revolvers.
Ema : Je suis une scientifique, mais il est vrai que j’ai aussi des bases dans le combat 
???: Effrontée… :/ *prêt à la tuer*
Ema : Allons, allons ! Je suis venue voir à quoi servaient les commandes que je recevais à l’armée. Ca m’a apporté ici, au front d’une sorte de guerre civile… Je viens d’apprendre que ce que je créais anéantissait tout un peuple qui a eu le malheur de s’opposer à un allié de ma patrie. Si vous me laissez en vie, je pourrai vous aider.
???: Tu ne me semble pas honnête.
Ema : C’est méchant, ça… 
???: …Viens avec moi. Mais je ne baisserai pas ma garde, alors ne t’avises pas à faire des folies.


Elle hocha la tête et suivi l’homme qui braquait constamment la flèche sur elle. Après une balade quelque peu passive, leur chemin s’arrêta : Ema se trouvait dans leur camp mobile. Il y avait au loin plusieurs tentes avec des blessés. L’homme, un brun aux yeux ténébreux, lui fit signe de le suivre et l’emmena jusqu’à ce lieu. Tout le monde la dévisageait du regard et ça ne l’aida pas vraiment à se sentir en sécurité.


???: Voici les blessés.  Tu reconnais des symptômes ?
Ema : …*s’accroupit pour observer quelques blessés* Fièvre, état grippal, déformation de la peau… Les effets que provoquent les bombes qu’on m’a demandées.


Son regard croisa celui de l’homme qui ne bronchait pas. C’était elle la principale fautive. Elle allait sûrement…


Ema: C’est soignable.
???: Pardon ?
Ema : Je suis celle qui a créée ça, je peux aussi contrer les effets.
???: Et pourquoi faire cela ?
Ema : L’Etat m’a demandé beaucoup d’inventions à but néfaste dernièrement… Je me suis dit que ça devait être en rapport avec la guerre civile de ce petit état, vu que vous avez été annexé il y a pas longtemps. Bien sûr, j’en avais pas le droit, mais je me suis quand même infiltrée dans un convoi pour voir le champ de bataille moi-même 
Je sais je sais, vous me prenez en ce moment même pour une pupute gâtée de parents riches qui ne connait rien à la guerre, mais détrompez-vous: j’ai moi-même connu la misère, d’une autre façon, certes, quand j’étais enfant. Et je suis prête à vous aider.
???: Pourquoi jouer un tel double-jeu ? :/
Ema : J’ai appris pendant ce séjour que vous vouliez juste votre indépendance pour préserver votre culture et vos traditions, et former un état par vous-même. C’est plutôt noble. On ne nous dit pas du tout les mêmes choses, de là où je viens… A la base vous étiez des terroristes liés à Raven qui ont pour but de réduire ces terres en cendres ^w^
???: …
Ema : Je peux vous aider. Je peux soigner et aider au champ de bataille. Quand je serai de retour chez moi, je n’aurai qu’à prétendre et faire des inventions moins efficaces ou qui pourront ‘accidentellement’ se lâcher contre les utilisateurs pour vous donner l’avantage. *lui tend la main*


Enes savait reconnaître la franchise dans les yeux des gens ; l’expression « miroir de l’âme » était parfaitement véridique. Cette rousse était étrange et sortait de l’ordinaire, mais… Dans ses paroles –qu’elle ne mâchait pas-, il reconnut cette franchise.

???: …*lui serre la main* Une erreur et tu seras exécutée.
Ema: *sourit*
Moi, c’est Ema.
???: Tu te répètes.
Ema: Juste pour que tu puisses aussi te présenter 
???: …Je suis Enes.
Ema: C’est un joli nom
Enes: Quoi qu’il en soit… 

Août 2023.


Ema: ENES, ON A REUSSI! Ton Etat est libre, les militaires partent!


C’était la victoire. Un an plus tard, grâce au double-jeu d’Ema et à la stratégie adoptée par Enes, la petite force envoyée de l’Etat se retira et laissa un nouveau état indépendant s’immerger.

La rousse sauta dans les bras du brun.  Tellement de choses en seulement un an! Elle se sentait totalement en phase avec ce peuple. Et en une année, elle s’était tellement rapprochée d’Enes.
L’homme lui sourit.

Enes: Ton aide nous a vraiment été précieuse au final.
Ema: Je te l’avais dit que je faisais des miracles 
Enes: Hm, oui… Tu… comptes faire quoi maintenant que c’est terminé?
Ema: Je viendrai vous voir plus souvent >:3
Enes: Ah… Je suis content d’entendre ça.


Alors qu’elle allait se délaisser de ses bras, Enes renforça le câlin en baissant son visage à son niveau et l’embrassa. Ce fut bref et rapide. Lorsqu’il vit le regard étonné de la petite sœur de Cloud, il se mit à légèrement rougir et rebroussa son chemin, laissant l’ex-forumeuse un peu déboussolée. Mais elle eut un sourire radieux quelques secondes plus tard.


Ema: ENES, MOI AUSSI JE T’AIIIIIME 
Enes: CRIE PAS SI FORT
Ema: ON POURRA S’EMBRASSER PLUS LONGTEMPS LA PROCHAINE FOIS, DIS?


Et l’homme partit en vitesse pour ne pas avoir affaire aux regards moqueurs de ses soldats. Cette femme lui faisait vraiment perdre tous ses moyens.
-


Ils étaient amants.  Cloud avait eu le malheur de découvrir cette relation en 2024, après qu’Ema ait appris la vérité sur leurs origines.
Il ne pouvait pas laisser Enes en vie. Il l’avait simplement.. Tracé, stalké puis… tranché les membres… et l’avait laissé agonisé dans un cadre plutôt charmant; sa chambre.


Comment Ema lui avait pardonné cet acte? Sûrement à cause du semi lavage de cerveau provoqué par le blond. Même elle ne le savait pas franchement.



-FIN DU FLASHBACK-



‘Enes…Je suis tellement…. Conne.
Cloud, malgré ça….je n’arrive pas non plus à t’en vouloir.
Je suis tellement idiote…tellement tellement idiote.’


Sa vision était trouble. A son contact avec le sol, le sang gicla de sa poitrine et de son visage.
 
Les mafieux lui avaient bandé les yeux et les mains de la même façon que Cloud. Ils l’avaient collée contre le mur, l’avaient immobilisée. Ses cris n’étaient pas parvenus à tirer Cloud de son sommeil lourd provoqué par la drogue que le mafieux avait injecté après avoir pris son sang.


« CLOUD..CLOUD…CLOUD REVEILLE-TOI CLOUD »


J’ai sincèrement de la peine pour ce fragment. Elle était autrefois pleine de vie et de naïveté…. Et ça lui a coûté beaucoup de choses.

Les yeux d’Ema s’éteignirent, tout comme la flamme qui alimentait son cœur.  Une mort horrible et indigne de ses accomplissements. Tout le monde n’a pas ce qu’il mérite…

???: Bon, ça c’est fait. On la brûle ou pas?
???2: Raven-sama a dit de la laisser à côté de l’imposteur pour lui faire comprendre qu’il n’avait pas à nous duper. John ira le tuer le matin. Compris John?
John: Oui.
???3: *sort de la cellule* Je vais prendre un bain, j’ai du sang partout à cause de cette grognasse:/

-
La mort: Bonsoir, Ema…
Ema: …
La mort: Je suis venue t’emporter avec moi. Tu seras en paix, à présent.*lui tend sa main*
Ema: …Je suis morte…?
La mort: Oui. Mais le lien t’unissant à ce monde est fort et ton âme semble ne pas vouloir s’en détacher… Veux-tu abréger tes souffrances en allant dans l’au-delà, ou veux-tu errer dans la Psychédélie pour m’échapper et tenter de revenir dans ce monde pour accomplir ton rêve?
Ema: …
La mort: Ema Furlong. Veux-tu défier le destin et braver l’impossible?
Le visage de la mort est…si doux…si éclatant… si envoûtant.
Il est…
-


2028, 25 décembre.

https://www.youtube.com/watch?v=Gt_XTmUtjmw


John: Tu es en retard pour noël, Cloud.

La voix ténébreuse de l’homme parvint à éveiller quelque chose en l’esprit du blond. Il ouvrit doucement ses yeux…Il n’avait plus le bandeau, seules ses mains étaient attachées.


Le visage d’Ema était tourné vers lui. Yeux fermés, bouche ouverte pleine de sang…Un impact de balle sur son front. Vêtements tâchés de sang.


Comme ce jour…quand il était petit…avec sa famille……
Ce n’était pas la même chose.


Ema. Ema. Ses magnifiques cheveux étaient souillés par le sang.
Cloud n’eut même pas la possibilité d’observer plus longtemps le cadavre de l’être qu’il chérissait le plus au monde: un pied se posa sur le corps d’Ema et le fit rouler sur le côté. C’était cet homme; John. Son allure était encore plus sombre que la dernière fois.


John: …Pourquoi ne pas avoir dit que tu n’étais plus l’élu de Raijin? Tu as un enfant maintenant. C'est lui.


Cloud n’arrivait plus à parler. Sa gorge était sèche à force de regarder la mascarade.


John: Elle est morte parce que tu as fait le con… Tu ne peux t’en vouloir qu’à toi-même. Je suis censé te tuer.


John saisit Cloud par le col pour le remonter et le projeter contre le mur. Ce dernier étant sous un état de choc, ne pouvait pas bouger, ni parler, encore moins tenir debout. De son côté, le brun semblait gagner de plus en plus de haine face au blond. Il le saisit de nouveau et lui asséna un violent coup de poing au visage. D’autres coups vinrent l’affaiblir, notamment au niveau de ses côtes, d’articulations. Les mafieux qui passaient à côté de la cellule entendaient des craquements d’os et partirent le plus rapidement possible en frissonnant.


Cloud n’arrivait toujours pas à réaliser la situation. Son cerveau était mélangé, les événements avaient du mal à avoir du sens.
Ce qu’il voyait à présent n’était rien d’autre qu’une paire d’yeux verts clairs… Des yeux en colère, s’enflammant, le pétrifiant.


Un dernier coup le cloua au sol.

John: …*chuchote* Je ne te laisserai pas mourir, toi…. 
???: *vient dans la cellule, sourit* John, tu l’as tué c’est bon?
John: Dégage.
???: Oh tu vas te calm-


Un regard reptilien le pétrifia.


John: J’AI DIT DEGAGE. Je m’occupe de son corps.
???: Quel fils de pute…N-ne déconne pas.


Une fois seul, John ramassa le corps de Cloud. Il était amoché, mais vivant.


John: Profites-en pour regarder Ema une dernière fois. Ca m’étonnerait que tu puisses la revoir après ça.
Cloud: …E….

-

Dehors, le froid était toujours à son apogée. John s’en préoccupa peu et balança Cloud contre un tas de déchet de la ville. Il avait pris la peine de lui dénouer les mains juste avant.


John: Tu sais ce qu’il te reste à faire. Venge-toi de Raven. Moi, ma mission est finie.
Cloud: …tu es…
John:  Je t’avais dit que tu mettais tout le monde en danger, Cloud.


Puis il partit.



John regrettait la mort d’Ema. Il aurait pu la protéger, mais ça aurait foutu en l’air toute sa mission.
Tout ça pour ça….devoir faire face à la mort d’une connaissance…sans riposter. C’est donc ça, se comporter comme un lâche.


John: Tu avais raison… je peux tuer ma propre famille sans flancher, alors une amie… ça change pas de trop.




Cloud regarda la neige du paysage sali de la ville. Cette neige lui rappelait cette nuit de noël quand il était enfant.
…La nuit où il avait trouvé Ema.




Ema. La Furlong.


C'est ainsi que j'ai ramassé ce fragment....

_________________


Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate


Attention spoil:
 


Dernière édition par Fan' le Mer 25 Nov - 13:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
Cam
Hébergeuse de squatteurs
Hébergeuse de squatteurs
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : feignasse devant son PC/sa WiiU/sa 3DS

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Mar 24 Nov - 14:19

Pauvre Ema...
Ca me rend triste pour elle :<
C'est cool sinon, je sens que ça va être encore plus le bordel dans la suite *tg*

_________________
"Elle est la colère qu'il ne pourra plus exprimer.
Il est le calme qu'elle ne pourra plus jamais obtenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Just-to-buy

avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Mar 24 Nov - 14:23

"???3: *sort de la cellule* Je vais prendre un bain, j’ai du sang partout à cause de cette grognasse:/" *Meurt*
Bon bah, un fragment de complété (Ema) , il y a Cloud maintenant....j'ai été assez bluffé. :o (Surtout la fin avec John et Cloud)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA
Clésé
Seigneur Meow
Seigneur Meow
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21
Localisation : Moscou, Texas

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Mar 24 Nov - 22:12

"John: …Je suis tellement désolé…désolé désolé désolé désolé désolé désolé…déso… *se frappe*..lé…"
Réaction de beau gosse

Alors, pour le flashback, je te donne un George RR Martin d'or. Tu amènes un perso dans un retour en arrière que tu commences de faire découvrir puis SPLASH, il est mort Ah d'ailleur tu as écrit le mot "Etat" une fois avec une majuscule, une fois avec une minuscule. Alors je sais pas si tu savais pas ou si tu as fail, mais l'Etat au sens politique, donc pas comme un état mental s'écrit tout le temps avec une majuscule

Ema qui se fait exécuter et moi je rigole comme un con car " ???3: *sort de la cellule* Je vais prendre un bain, j’ai du sang partout à cause de cette grognasse:/" *Logique clésienne*

Sinon je suis déçu, on aura pas eu de "HERE'S CLOUDY" pour le moment *Flemme de mettre le smiley


_________________


"Oh I feel your presence
You'll never leave here
But did you leave me anything?
You're the Phantom of my past..."


Il faut qu'on se suicide, c'est un pari sur l'avenir, et je le prends, parce que je suis un homme en COLERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 18
Localisation : In ZA WARUDO

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Mer 25 Nov - 13:02

Ah en effet j'hésitais, merci d'avoir éclairci ce point Cléclé 8D

J'aimerais même dire que mon but est de dépasser Martinou (comme j'aime l'appeler) en faisant crever tous mes persos de toutes les façons possibles  Enes n'est qu'une partie de mon devoir! *tg*

Nous remarquerons que le mafieux irrespectueux a réussi à se frayer un passage dans la popularité des persos *vous verrez dans un des derniers fragments y'aura plein de mafieux avec des façons de parler complètement déguoulasses et..déguoulasses*

Excusez Cloud pour son manque d'humour, c'est Kieran qui s'est rattrapé du coup avec le ~deuxième délire de 2045 quand il s'est tapé l'incruste chez Rinji en fracassant à moitié la porte  /PAN/

Mais merci pour vos réactions >:3

_________________


Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate


Attention spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 18
Localisation : In ZA WARUDO

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Dim 29 Nov - 22:08

IX


https://www.youtube.com/watch?v=huKEcP-AJ0k
 

Le visage de la mort est…si doux…si éclatant… si envoûtant.
Il est…
Ema: Vous n’êtes pas-
La mort: Je le suis. 
Ema: Ce n’est pas possible…
La mort: Oui, aussi le Maître de la Psychédélie… Mais n’est-ce pas la même chose?
 Tu ne veux donc pas te battre? Soit.
Tu es maligne Ema,
 Tu fais le bon choix.
 
Refusant ainsi cette offre en pensant à un compromis poignant,
Ema s’éteignit à tout jamais.

-
…La neige était teintée de rouge, dans son esprit…
 
Sa respiration saccadée ne faisait qu’empirer les battements de son cœur. Son cerveau rejouait la scène encore et encore. Le corps d’Ema au sol, le sang dominant, l’impact de la balle sur son front…
Ema. Raven avait tué Ema.

John… Paraissait être un ennemi, mais il était sûr, qu’au fond… c’était son ange,  certes déchu, gardien.


Son sang perdait tout contrôle. Raijin n’était plus présent dans son esprit, mais pourtant… C’est comme si la folie qui logeait en lui autrefois reprenait sa place habituelle. Mais cette fois, elle ne voulait pas se cacher; elle voulait s’exposer, détruire, déchiqueter toute forme de vie.
Juste…Annihiler la vie


Mentalement et physiquement à bout, Cloud s’évanouit.
-


Récupéré et désemparé de ne plus revoir sa mère ni de sentir son odeur, Kieran fut difficile à élever. L’aide de la nounou fut d’une aide irréfutable pour le blond, c’était indéniable.  Mais même avec ça… Raijin ne se contenait pas plus qu’il ne le faisait avec le père du petit roux; et ce dernier en fut pour cause sujet à de nombreuses crises. Sa nounou commençait à être à bout de nerfs…


Les voisins, personnes du quartier, ne savaient pas qu’Ema était morte vu qu’ils ne connaissaient même pas les Russel. Pour eux, voir souvent une femme dans la maison confirmait leur pensée: cette présence féminine était, pour eux, la maîtresse de maison, la femme de Cloud.

Ils s’entendaient bien, c’est vrai. Elle se montrait parfois même beaucoup gentille, ce qui instaurait une ambiance de malaise pour cette dernière, car l’homme était… vide. Il continuait à vivre, à s’occuper de son enfant, à lui sourire… Mais à part avec Kieran, il ne communiquait presque plus. Ema continuait à occuper son esprit.


2030.


Kieran venait de remplir sa troisième année et débutait la quatrième. L’événement qui alla chambouler toute sa vie venait de se produire.
Ce fut un matin banal. La nounou toqua à la porte et Cloud vint ouvrir. Il arborait un sourire chaleureux.


Nounou: Bien le bonjour, monsieur Russel!
Cloud: Bonjour à vous, mademoiselle DeMaria. ^^
Nounou: *entre* Je vous vois d’une très bonne humeur ce matin, c’est bon à voir. Les affaires se déroulent bien?
Cloud: Pas plus que d’habitude, mais l’ambiance est meilleure en ce moment, oui.
Nounou: *remarque qu’il est toujours en pyjama* Vous ne vous êtes pas réveillé en retard par hasard?
Cloud: Ah. Je commence un peu tard aujourd’hui.
Nounou: Oh bien alors! Vous voulez que je vous fasse du thé? =3
Cloud: Je ne dis pas non.
Nounou: Vous préférez le noir, c’est ça? J’y vais de ce pas en préparer!
Cloud: *sourit* Vous êtes adorable. Merci.
 
La femme sautilla vers la cuisine après avoir déposé ses affaires. Cloud la regardait avec une grande bonté, presque même de l’émerveillement… Le genre de regard qu’il lançait à Ema.
Mais ce regard était trompeur, car il s’assombrit aussitôt qu’il ferma la porte principale à double-tour. Les volets étant déjà condamnés, elle n’avait plus aucune issue de sortie.

Nounou: Monsieur Russel, Kieran dort toujours? C’est un peu tard non? Vous voulez que je le réveille?
Cloud: Ça ira. Je lui ai dit de ne quitter sa chambre sous aucun prétexte, il doit faire la grasse matinée.
 
Pendant qu’elle préparait le thé, une douce présence se fit sentir derrière la brune. Des bras vinrent s’enrouler autour de sa taille, ce qui la fit incroyablement rougir. Dans son esprit, c’était une scène complètement romantique qui se jouait.

Nounou: C-ce n’est pas le…bon moment ni le..bon endroit °///°

Cloud prit une grande inspiration à la naissance de son cou, pour s’imprégner à nouveau d’une odeur féminine. C’était tellement différent d’Ema. Son expression s’assombrit encore plus, même si la femme ne pouvait pas voir cela.

Cloud: …Si, c’est le moment parfait.
J’espère que Raven te paie bien et que ça valait le coup de nous trahir, mon fils et moi.
Nounou: Q-quoi?!
 
Kieran était sous les couvertures de son lit, pleurant à l’ouïe des pleurs et des cris de celle qui avait sa garde. Une éternité plus tard, le son de la voix de Cloud se fit entendre et l’ordonna de descendre.
Le petit garçon souleva la couverture à motifs étoilés. Ses joues étaient rougies par les larmes salées s’étant écoulées il y a quelques instants. C’était par sa faute qu’elle était morte. Mais il avait pourtant bien fait: cette femme communiquait avec Raven quand son père n’était pas présent.

Il restait coupable. Une vie venait de s’éteindre… par sa faute. Pourquoi  l’injustice commençait dès lors à s’acharner sur lui?
Le rouquin ne savait  pourtant pas encore ce que la vie lui réservait.

Sautant de son lit, il marcha lentement, pas à pas, en direction du rez-de-chaussée. Son père était dans la cuisine tâchée de sang de toute part. Debout, face à ce paysage désolant, le blond restait droit, son regard plongé dans ceux de Kieran.

…Des yeux ambrés pleurant de peur… le même regard qu’Ema il y a longtemps.
C’est lui qui avait causé ça?


Cloud regarda ses mains, et le corps par terre. Tandis que Kieran continuait à pleurer face à ce chaos, son père posa sa main ensanglantée sur son épaule et lui offrit le regard le plus doux qu’il ait jamais montré.

Cloud: *lui efface ses larmes* C’est la dure réalité, mon fils…Mais c’est ce qui arrive aux traîtres. Sèche tes larmes voyons. On a besoin de personne pour survivre… *le prend dans ses bras*
Kieran: P-papa…j-j’ai peur…

« Ema: C-cloud…. j-j’ai peur… » Le même ton, la même innocence. Kieran ressemblait tellement à sa défunte mère.


Son sang commençait à tâcher son fils; comme la folie qui allait peu à peu prendre possession de son âme.
Pour le moment, ce qu’il disait et questionnait avait un sens  pleinement philosophique sans que le rouquin s’en rende compte.

Kieran: P-papa.. Qu-qu’est-ce qu’on devient? J-je me sens triste depuis longtemps…maman… je…

Son regard effrayé parvenait à provoquer un chamboulement au sein du cœur de son paternel. Ces grands yeux allaient être marqués à jamais par la disgrâce par sa faute, pas vrai? Les élus de Raijin… devaient tous y passer. Le démon commençait à planter ses racines dans l’âme de Kieran en ce moment même.

Cloud: Nous découvrons notre vraie nature, mon fils. Viens avec moi. On va se débarrasser du corps en bas.

Chargeant le cadavre amoché sur son épaule et prenant gentiment la main de Kieran de l’autre côté, Cloud avança avec une grande sérénité vers la cave.
 
C’est précisément ce jour-ci que Kieran dériva du chemin de la sainteté.
-


Le découpage du corps n’était pas une tâche facile. L’odeur était infecte et le petit garçon avait déjà dû s’en aller vomir plusieurs fois, mais… Il ressentit pour la première fois quelque chose de plus que de l’amour pour son père: de l’adoration.


Cloud lui expliquait la situation pendant qu’il s’occupait de la sale besogne; Kieran l’aidait à découper les morceaux plus faciles et l’écoutait avec des étoiles dans les yeux.


Il ne le voyait plus comme un meurtrier, mais un délivreur: Un homme sensible prêt à donner sa confiance à quiconque. Mais si jamais on osait le trahir ou devenir une menace pour sa famille… Il ne pardonnait pas.
…Son père possédait un cœur noble. Personne ne voyait ça, sauf lui.

Kieran: *lui tire un peu le t-shirt* Papa…
Cloud: Oui mon chou?
Kieran: *a des étoiles dans les yeux, rougit* M-moi, je te trahirai pas, papa.  Je ne blesserai jamais…ton cœur! E-et si c’est pour notre bien, moi aussi je veux tuer.
Cloud: *sourit* Je suis flatté d’entendre ça, fiston…
Kieran: Je serai aussi fort que toi, t-tu verras! >:3

Il lui fit un bisou sur son front.
La mafia avait pris son fils pour cible; leur envoyée en avait payé le prix.
Kieran se découvrit ce jour-ci son enivrement pour le corps humain.
 
Les années passèrent. Le roux apprit beaucoup de choses, comme à apprendre à maîtriser sa magie, l’art du combat…
 
15 février 2042.
 
Vu que Raijin ne logeait plus en son corps, la vieillesse de Cloud était fortement ralentie, ce dernier n’avait encore aucune ride ni aucun cheveu blanc.
Mais ce qu’il lisait en ce moment même pouvait les faire apparaître d’un coup sous le coup de l’angoisse et de la colère.


«  Cher Cloud Russel,
Nous vous ferons prier de ne plus cacher le nouvel élu de Raijin sous vos bras.
Nous possédons les armements nécessaires pour le kidnapper, telle une certaine Ema, et le tuer après nous en être servi. Vous êtes prié de ne plus faire de bas coup et de nous le livrer sans pièges.
Vous n’êtes que le seul responsable de ce qui est arrivé à elle, ne pensez-vous donc pas la même chose?
Nous sommes sûrs qu’Ema partage les mêmes pensées. Elle doit vaguer autour de nos bâtiments après tout, non? Venez donc lui rendre visite, ça lui fera autant plaisir que le plus beau noël de sa vie ;) Le pire étant la nuit où vous l’avez séparée de sa vraie famille. Après, nous disons ça mais bon… Sans rancune, n’est-ce pas?
Nous avons hâte de nous frotter à vous, monsieur Cloud! Notre dernière rencontre date tellement.
‘Very truly yours’,
Raven. »




…. Kieran est encore menacé.
S’il fallait qu’il se suicide pour assurer la survie de son fils dans ce monde…




Cloud: …Je ferai tout ce qui est nécessaire pour le garder en vie.
-

3 juillet 2052.


Enfin.


La brise de la nuit chaude lui rappelait son combat contre une des autres élues. La même animosité était dans l’air, la même ambiance lourde… Ca le rendait tellement nostalgiques.


L’hérésie de Raijin atteint l’hôte.
Nous sommes marqués par cette hérésie. Mon grand-père, mon oncle, moi, et toi prochainement Kieran… Peut-être t’a-t-il déjà atteint.
Ma vie s’est donc passée sous le joug de l’apogée de cette folie. Je dois y mettre un terme. Je n’hésiterai pas à y mettre un terme.
Ema m’attends ici…je la sens. Raven m’a aussi assurée qu’elle sera là… à m’attendre…
Non. Me voilà de nouveau proie à cette hérésie…
Même en quittant mon corps, Raijin… a laissé des séquelles.
Comme à mon oncle.
Comme il t’en laissera, Kieran…
Je…
Je ne peux pas stopper cette instabilité par moi-même, fiston. Mais toi… je suis sûr qu’avec de la volonté, tu y arriveras. Après tout, tu as hérité de la volonté de ta mère.
Ma vie n’a été qu’un amas de bordel mélangé dans une soupe de mensonges… agrémentés de meurtres pour me cacher à moi-même ce que je suis.. un monstre.
Mais toi…tu es…si pur… fiston. Je sais que tu y arriveras. Tu…
 


Quelque chose tira le blond de ses pensées. La forêt prenait fin, le QG des Raven occupait une place déboisée en plein cœur d’un grand poumon de la terre. Ça lui revenait… oui… il avait enfin retrouvé cette endroit, après tant d’années de recherche.


A l’époque où Ema avait été piégée, les Raven lui avaient donné un rendez-vous sur une frontière lointaine. Là-bas, ils l’avaient privé de vue et l’avait fait voyagé toute cette route pour qu’il ne puisse se souvenir de rien. Et ils l’avaient drogué pour facilement tuer Ema et pour lui brouiller encore plus l’esprit. Ça avait plutôt bien fonctionné, le blond avait dû faire une enquête ayant durée des années pour retrouver cet endroit.
Cet endroit de malheur… qui avait brisé en mille morceaux le futur qu’il s’était construit à coups de massue et de sueurs. Il allait leur faire payer…


Habillé d’un ensemble noir pour se fondre dans le paysage, Cloud hésitait sur son prochain mouvement. La base était bien gardée, et-


https://www.youtube.com/watch?v=vwmQgJcY4IQ

 
Une spectaculaire explosion envoya toute la base en l’air. Des cris de terreur et de douleur se faisaient entendre de toute part, de la chaire s’en allait couvrir le sol autrefois vert éclatant de la forêt, des bouts de corps plus solides les rejoignant. Le feu se propageait à une vitesse ahurissante, comme cette fois lorsqu’il se battait contre Michael Furlong.


Une silhouette volante commença à se dégager de ce paysage: une fine chose poussée dans les airs grâce au seul battement d’une aile. Il n’arrivait pas à percevoir de détails colorés à cause de l’ombre des flammes, mais Cloud sentait que ce regard était braqué en sa direction. La personne continuait à se tirer dans les airs avec sa seule aile d’un air… psychopathe.


L’ancien élu de Raijin sauta de la branche sur laquelle il se trouvait vers l’espace découvert devant l’ancienne base. La chaleur se faisait déjà étouffante, mais par rapport à tout le dur labeur par lequel il était passé pour trouver cet endroit, ce n’était rien.




Cloud: VIENS ICI. CE SERA NOTRE DERNIÈRE CONFRONTATION!
-
 
Voici deux semaines que Kieran s’était séparé de son groupe d’amis pour partir à la recherche de son père. C’était là une affaire encore plus personnelle qu’avant… Ayato l’avait certes aidé à le tracer avec  brillance, mais la suite ne concernait que lui.




« prends soin de toi »… Son père était à la recherche de quelque chose. Jamais il ne l’aurait abandonné sans raison. Il allait avoir sa réponse. Le roux était sûr que ce qu’il allait se passer serait décisif…




Sentant l’aura de son père, Raijin lui envoya un signal au cerveau, comme une sorte de migraine-éclair qui l’aide à gagner des sens plus développés. Et ce signal le rendit tellement fou de joie que le roux ne put s’empêcher de lâcher quelques larmes en pensant à son père.




Kieran: *arrête sa course dans les arbres et se sèche les larmes* Quel gamin je fais… Papa se foutrait de ma gueule en me voyant comme ça.
Yoooosh Kieran. Reprends-toi. T’es un homme. *se donne des petites claques pour reprendre ses esprits*

*se remet à pleurer* Je vais enfin revoir papa… Je suis tellement content putain.
C’est difficile de se faire passer pour un dur qui n’a peur de rien quand on est en réalité la personne qui se sent la plus seule au monde…la personne qui est la plus mal dans sa peau… *serre le poing* *de l’électricité en sort*
Tu brûles d’impatience, démon? Tu sens que quelque chose va arriver?
Je serai sur mes gardes.
…Quoi? Reculer? Pourq-
 


Kieran fit face à l’explosion qui se produisit du côté de la base et de Cloud. A la place d’être hébété par cet événement et choqué, le roux paniqua et continua à toute vitesse sa course. Plus il s’approchait du feu, plus son cœur s’emballait.


Kieran: Papa… Papa…. *voit des silhouettes au loin* ….

L’adrénaline était telle qu’il n’arrivait pas à faire entendre sa voix. Quelques coups portés avec une grande férocité sur sa cage thoracique parvinrent à lui débloquer ses cordes vocales.

Kieran: PAPA!!!!


 
A cette puissante voix, Cloud et la personne en face de lui tournèrent tous deux leurs visages vers lui. Tandis que la mystérieuse personne semblait arborer une expression étonnée mais contente, les traits de son père se déformèrent.

Cloud: Kieran… NON!
REPARS!
IL FAUT QUE TU VIVES, MON FILS!
 


Son fils ne pouvait pas s’empêcher de continuer à pleurer, même si la situation était chaotique. Il avait vu son père, et c’est ce qui lui importait le plus pendant cette seconde.


Mais en voyant l’ennemi à côté…




L’élu de Raijin sentit que le danger était là. Effaçant ses larmes ayant surgis de son cœur d’enfant, il lança le regard le plus froid et effrayant qu’aucune personne ne pouvait arborer:
 
C’était l’expression d’un élu prêt à tout pour protéger quelque chose qui compte beaucoup.  Il avait fait la promesse à son père de tuer pour leur bonheur; et même s’il ne savait pas ce qui se passait, Kieran n’allait pas hésiter une seconde à faire disparaître cette… chose?




 
Moi; La Mort; remit de nouveau ma capuche ébène et m’équipa de ma faux.


Des gens étaient morts, et d’autres allaient encore mourir. Mais qui? Cette arène de feu s’étendait de plus en plus, faisant de la forêt un piège mortel pour qui que ce soit.





Lançons les dés… 

_________________


Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate


Attention spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
Cam
Hébergeuse de squatteurs
Hébergeuse de squatteurs
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : feignasse devant son PC/sa WiiU/sa 3DS

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Dim 29 Nov - 22:16

"C’est précisément ce jour-ci que Kieran dériva du chemin de la sainteté. "
C'est cool, j'attends la suite et le "dénouement final" si je puis dire

_________________
"Elle est la colère qu'il ne pourra plus exprimer.
Il est le calme qu'elle ne pourra plus jamais obtenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clésé
Seigneur Meow
Seigneur Meow
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21
Localisation : Moscou, Texas

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Dim 29 Nov - 22:35

"Dans son esprit, c’était une scène complètement romantique qui se jouait.

Nounou: C-ce n’est pas le…bon moment ni le..bon endroit °///°"
Oh mon dieu en sachant ce qui allait se passer j'étais mort d'avance *Encore en train de reprendre ses esprits*

"C’est précisément ce jour-ci que Kieran dériva du chemin de la sainteté. " Hmm, pourquoi j'ai imaginé un prêtre dire ça?

Le passage de la nounou qui se fait charcut', c'était BG ça

Du côté de Raven, ils sont tellement au courant de tout qu'ils savent pour "Le pire étant la nuit où vous l’avez séparée de sa vraie famille", c'est BG ça

"[22:32:42]Fan' : Et il chiale tel un fragile en voyant son papa *tg*" J'ai lu ce passage au moment où tu l'as dis, au moins on est fixé

_________________


"Oh I feel your presence
You'll never leave here
But did you leave me anything?
You're the Phantom of my past..."


Il faut qu'on se suicide, c'est un pari sur l'avenir, et je le prends, parce que je suis un homme en COLERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Just-to-buy

avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Lun 30 Nov - 15:16

Woh, OK, vraiment tragique.


"Kieran: P-papa…j-j’ai peur…"

Quelques lignes plus tard

"Kieran*Du sang partout*: 8))" *TG*


Ooooh, ça sent la grosse merde à la fin. Aller, défoncez-la ensemble! Tel père tel fils (mais je vois comment ça va finir...=3)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 18
Localisation : In ZA WARUDO

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Lun 21 Déc - 21:20

Fragment n°1: Attente d’un…


Péché.


DERNIERE PARTIE:
X

https://www.youtube.com/watch?v=HUvaj_fCXM4
 
L’ambiance froide malgré cet étouffant incendie leur glaça le sang. Kieran commençait à être sous l’emprise d’une folie inexplicable tandis que son père le regardait d’un air inquiet. La personne en face de Cloud quant à elle semblait plus détendue que ces deux ‘compagnons’ d’infortune.

 
Les globules de Kieran ne se fermèrent pas une seule fois tandis qu’il s’équipa de sa bipenne personnalisée. La silhouette inconnue se baissa instinctivement quand le roux la lança à toute vitesse, mais elle fut surprise par l’arme revenant en arrière tel un boomerang. Sortant les revolvers ayant appartenu autrefois à Ema, Kieran tira face à l’inconnu qui se retrouvait coincé des deux côtés. Un lasso fabriqué en foudre sortit du revolver et s’enroula autour de la silhouette pour la tirer vers lui à toute vitesse, et elle eut ainsi la chance d’éviter la bipenne en pleine face que le roux réceptionna sans problèmes.
Le lasso s’étant enroulé autour du corps de l’ennemi produisait constamment des chocs électriques qui faisaient de l’effet sur son corps; cependant, aucun cri n’en sortait.


 
Cloud: Fiston…Tu n’es pas obligé de rester ici. Ça ne te concerne pas.
Kieran: Cette personne semblait s’adresser à toi. Ça me concerne.
???: ..Fufu…C’est vrai… Raijin est même très important dans cette histoire…
 
Curieux, Kieran approcha le corps emprisonné de soi. Les flammes qui ne constituaient seulement qu’une menace secondaire aux trois personnes éclairèrent ce visage dans l’obscurité de la forêt: Une femme. Du moins, une grande allure de féminité.
L’aspect de ses cheveux d’une longueur étonnante et  noir-corbeau était incroyablement lisse, telle de la soie. Sa carnation lactescente rendait le contraste étrange, et la lueur violette, émanant de ses quinquets légèrement cachés par sa frange, était ensorcelante. Des vêtements modernes la couvraient et une terrifiante grande aile noire naissant de la base de l’omoplate gauche faisait tâche. Figuraient, de plus, des traces de blessures et des convulsions liées aux constants chocs électriques qui lui décernaient une cadence de sorcière.

 
Cloud: KIERAN LÂCHE-LA BON SANG! Tu sais pas à quel point tu es en danger..!
 
Sous l’ordre autoritaire de son père, Kieran eut un instant de choc et lui obéit la seconde-même.  Le corps de la femme eut un mouvement de recul et eut du mal à se stabiliser, comptant sur l’aide de quelques battements d’aile pour retrouver l’équilibre. Et puis…
La même  phosphorescence violette l’embrasa du regard.

 
???: Personne ne sortira de cette prison… Autant nous amuser! Peut-être que toutes ces offrandes attireront les autres démons! Peut-être qu’elles attireront Coyote! J’ai tellement envie de le revoir…!
Cloud: Kieran, pars.
Kieran: *s’approche de Cloud, met sa main sur son épaule* Papa, c’est qui cette chose? Tu me penses con au point de te laisser seul ici alors que je t’ai cherché pendant toutes ces années?
Papa… T’IRAS TE FAIRE VOIR! JE RESTE ICI JUSQU’A CE QU’ON LA TUE.
 
Le blond tourna sa tête en direction de son fils et remarqua qu’il retenait encore tant bien que mal ses larmes. Il sourit avec une étonnante douceur là où Kieran le suspectait de s’énerver, et mit sa main sur la joue de son fils.

Cloud: C’est vrai que tu es devenu un homme.
Fils, donne-moi des armes.
 
Le roux remarqua que les armes de son père avaient été réduites en morceaux sur le côté, de la fumée sortant toujours de ce qui était autrefois son grappin. Un combat contre cette femme avait sûrement débuté quelque moment avant son arrivée… Il lui tendit instinctivement les deux revolvers.
Une absence de réponse gagna Cloud, ému par le fait de revoir quelque chose attaché à Ema. Avec Kieran devant lui et ces deux revolvers, c’était comme si une famille s’était retrouvée. Une famille séparée par l’attente laborieuse d’un péché impardonnable.

 
???: Les Russel réunis, si c’est pas beau~ Tu vois Cloud, j’avais raison quand je te disais que tu retrouverais Ema en venant ici.
Cloud: ..C-..c’est vrai…
Kieran: …P’pa?
???: Il est temps de lui redire au revoir maintenant! La Mort emportera ton fils avec~


D’un mouvement d’aile, des plumes en forme de poignards foncèrent vers Kieran. Pris par surprise, celui-ci s’assura de pousser son père –qui était sur le point de l’aider- de la trajectoire et se protégea d’un bouclier de plasma qui renvoya les projectiles vers leur lanceuse. Elle les envoya plus loin d’un coup d’aile.
 
???: J’ai foutu en l’air toutes mes missions, ces dernières années.. Tout ça à cause d’une complicité irraisonnable entre un démon et son élue. Yemon-sama avait déjà rayé Benzaiten par excès de colère,  le démon de feu s’était occupé du cas de Fujin pour se défendre… Vous étiez notre seul espoir. Le principal objet du projet étant réduit à néant… Qu’est-ce qu’il reste à sauver? Rien. Absolument rien. La colère de l’élu de la Terre ne va pas tarder à nous arracher la peau, et l’origine des nouveaux élus est encore floue –même si je vois bien que ton charmant fils a hérité de Raijin. Regarde-le bouillir rien qu’en entendant le nom de Fujin… *sourit*


https://www.youtube.com/watch?v=_kdbUVN1Pmw



Kieran (Raijin): CREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEVE………..RAAAAAAAVEEEEEEEEEEN……
Raven: Regardez-moi cet or qui fait scintiller des yeux d’horreur…c’est magnifique.


Cloud grimaça en voyant Raijin devenir incontrôlable lorsque le sujet de son frère jumeau fit face mais décida néanmoins de lui prêter main forte.


« Les bottes de combat entraient violemment en contact avec le sol, faisant vibrer tout le rayon autour de l’impact. L’herbe desséchée frissonnait face à cette démonstration  de volonté et de force. Pousser? Plus jamais elle n’oserait, pas là où les pas de Cloud s’achevaient. Le sol craignait comme un possible retour d’un descendant d’Attila, qui seul au frémissement de ses pas, empêchait la verdure de repousser. »


Leur ennemie était Raven, une chef de l’organisation détenant le même nom.

…La forêt semblait être l’endroit parfait pour un règlement de compte….Ca vous rappelle quelque chose?


Si ces trois personnes devaient avoir un point en commun, ce serait le fait de s’adonner totalement à l’hérésie.
Cloud tirait continuellement vers Raven tandis qu’il laissait l’autre revolver charger. Raijin ayant pris possession du corps de Kieran laissa échapper une déferlante de foudre de son corps pour regagner de l’énergie. La foudre en contact avec le feu de forêt provoqua encore plus de dégât qui agrandit l’importance de l’incendie. Un laser de foudre sortant de son corps toucha Raven en plein fouet et l’envoya en direction de Cloud; ce dernier pointa le revolver qui chargeait contre sa tête et pressa la détente qui souleva une explosion de foudre contre la femme. En revanche, la brune amortit le choc de l’explosion avec son aile, et le battement de ce dernier brouilla la vision de Cloud et Kieran. Une armée de plumes noires envahit le terrain et se transforma une par une en corbeaux qui commencèrent à attaquer l’élu de Raijin. Ce dernier invoqua une tornade de foudre qui engloba tous ces ennemis et y lança instantanément sa scie et sa bipenne qui finirent le travail pour sa part. Une fois tous les ennemis achevés à l’intérieur de la tornade, les armes remontèrent, le démon les réceptionna  et fonça vers Raven à la seconde-même.


La femme-corbeau se retourna en sa direction et la volonté de Kieran fit arrêter Raijin d’une façon claire et nette.


Raven: *sa main s’est changée en patte de rapace et tient Cloud en otage, menaçant de lui couper la gorge* Même contrôlé par le démon le plus cyclothymique de l’univers, ce gamin arrive à lui imposer sa décision ^^
Kieran (Raijin): *ses yeux varient entre un jaune éclatant et une couleur ambrée plus humaine* P-..papa…
Raven: Si tu insistes à le garder en vie, c’est toi qu’emmènera la Mort, Cloud.
Cloud: Je n’irai nulle part sans t’emmener avec moi… !
Raven: Ema va être jalouse voyons =3
Cloud: Si tu mentionnes encore son nom-


Le vieux blond saisit le bras de Raven et envoya une petite décharge électrique pour lui faire lâcher prise, enchaînant avec un coup de coude au visage. L’ex-élu de Raijin chargea la femme, empoigna son visage avec sa main et se propulsa sur un arbre contre lequel il y enfonça Raven.

Cloud: JE TE FERAI SUBIR QUELQUE CHOSE DE SI AFFREUX QUE MÊME LA MORT NOSERA ABREGER TES SOUFFRANCES!

Rigolant simplement, le regard ténébreux de la brune se dirigea vers la branche en flamme qui tombait sur eux. Profitant d’être contre le tronc d’arbre, Raven se dégagea de la zone en danger grâce à un puissant battement d’aile qui la fit traverser le tronc en le cassant en deux. L’arbre entier s’effondrait maintenant sur Cloud….
Kieran, sujet à cette scène, laissa Raijin reprendre le contrôle de son corps pour courir plus rapidement et voler au secours de son père: il se jeta contre lui en libérant une quantité importante de foudre pour se booster, le sauvant à temps. Les deux corps se roulèrent par terre durant dix secondes à cause de la pression du saut et de la foudre, demeurant saufs.
Les yeux fauves du possédé  fixèrent pendant un moment ceux de Cloud. Raijin contemplait le résultat de l’œuvre qu’il avait sculpté durant tant d’années, ce qu’il en était advenu.
…Il avait brisé Cloud. Et pourtant, c’est grâce à lui qu’il se tenait en vie.


Cloud: Raijin…merc-
Kieran (Raijin): C’est ton fils. Si tu veux pas le voir tomber en lambeaux à cause de la longueur de la possession, aide-moi à tuer cette grognasse au plus vite.
Cloud: *sourit* J’ai moins de magie mais…Je vais essayer de pas te ralentir.
 
Se munissant des revolvers d’Ema, le chef de la famille Russel bombarda Raven de tirs explosant à son contact pour laisser le temps à Raijin s’approcher d’elle. L’enfant de Cloud sauta  à quelques mètres d’elle pour provoquer un champ électrique une fois ses pieds au sol qui immobilisa l’adversaire. Il la saisit au col et l’envoya vers Cloud qui l’immobilisa à son tour avec le lasso plasma du revolver et lui tira une balle normale au niveau du crâne.  A sa surprise, Raven restait debout, bien que du sang coulait sur ses yeux et ses lèvres. Durant ce silence où seuls les crépitements du feu ajoutaient du son, Raven anima un cercle de magie noir sous les pieds de Kieran. Une fois que la lumière indigo apparut, Kieran lâcha un cri de douleur. Des racines ténébreuses l’immobilisèrent et lui confisquèrent toute utilisation de magie, ce qui força Raijin à se retirer dans son esprit. 
Son père hurla son nom et commença à se diriger en sa direction, mais une vague ténébreuse le cloua contre un arbre.


https://www.youtube.com/watch?v=ETTk83qis0w&index=100

Raven: Je commence à m’impatienter. Montre-moi réellement ce dont tu es capable, Russel. Si tu veux voir ton fils sauf.. *serre le poing, les racines s’enfoncent dans la peau de Kieran*
Kieran: JE VAIS BIEN JE VAIS BIEN C’EST RIEN CA. C’EST JUSTE QUE…LA MAGIE…CIRCULE PLUS…
Raven: *sourit* Ce qui est magique chez les élus, c’est qu’une fois qu’ils ne peuvent plus libérer leur magie, c’est comme si leur sang s’arrêtait de couler. Et les élus de Raijin sont particulièrement sensibles à ce phénomène, car la quantité stockée dans leur corps est bien plus importante que qui que ce soit.


Las de cette discussion, Cloud tira vers une branche au-dessus de Raven et laissa le lasso de plasma l’emporter jusqu’à cet endroit comme il avait l’habitude de faire avec son ancien grappin. Raven vola à son niveau, arracha une plume de son aile et  essaya de le poignarder avec, ses ailes étant constituées de plumes peu banales, aussi dures et dangereuses que de véritables lames.  Le blond se laissa tomber de la branche pour la saisir au dernier moment avec ses mains et se jeta sur la mi-humaine pour lui asséner un coup de boule. Prise par surprise, Raven s’envola dans les airs, faisant d’amples gestes pour que ses ailes blessent un maximum le blond qui ne lâchait toujours pas prise.  Considérant la hauteur suffisante, Raven piqua cette fois vers le sol pour que l’ancien élu la lâche. Cloud en profita pour se défaire légèrement d’elle, et sauta sur une autre branche en prenant appui sur son dos; offrant une impulsion supplémentaire à Raven qui se crasha toute seule au sol, provoquant lors de sa chute une énorme vague ténébreuse remuant les flammes de l’incendie.


Le père de Kieran soupira. La chaleur commençait à devenir étouffante et il ne savait pas si lui et son fils étaient capables de supporter de telles conditions. Pensant à Kieran, il fut alerté et se dirigea en sa direction tandis que Raven semblait être sonnée.  Mais à peine qu’il eut quitté sa branche, Cloud fut mis à terre par un poids derrière lui: la femme-corbeau se téléporta à son niveau, lui avait bloqué les deux bras et s’était jetée par terre avec Cloud comme amortisseur.  


Ventre contre terre, le vieil homme fit confiance à son instinct et poussa sa tête à droite, évitant au même moment un poignard venant se planter du côté gauche. Un mouvement de bassin désespéré l’aida à prendre contrôle sur le poids pesant sur lui et dégagea Raven sur le côté. Il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte  que ses mains avaient été attachées avec des lianes de la même racine ténébreuse qui avait immobilisé le roux plus tôt.


Reculant vers un arbre  dans la volonté de s’en servir pour se remettre debout, Cloud dut esquiver quelques poignards et des lames de ténèbres. Il fit un salto arrière pour accéder plus rapidement à l’arbre et frotta ses poignées contre l’écorce pour se défaire des liens; mais une fois libre, le blond remarqua avec effroi la grande lame ténébreuse foncer vers son cœur.
 
Une explosion souffla du côté de Kieran, une ambiance électrisée s’installant quasi-instantanément.
 
 https://www.youtube.com/watch?v=MHQzXQdqaZ4
 
Un rayon électrique fit chavirer la lame, ratant ainsi Cloud. Raven regarda avec effroi le piège duquel Kieran s’était échappé.

Raven: …Il est sacrément doué.
Kieran:  *perché sur une branche au-dessus de Raven, joue avec sa scie et sa bipenne* Surprise, motherfucker…:/ *donne un coup de pied sur la branche qui prend déjà feu et qui s’étale sur Raven*


Esquivant juste à temps la branche, Raven dut néanmoins subir le courroux de l’élu de Raijin qui déchargea une haine courte mais destructrice sur elle: Sa bipenne vint férocement se loger contre son épaule, déchirant un peu ses os sous pression de la colère, tandis que la scie tournante s’enfonça au niveau de son ventre. Raven, commençant à paniquer, dut pousser le roux plus loin à l’aide d’un coup de pied mais ce dernier rebondit de nouveau comme un sauvage en brandissant à nouveau ses armes. Malgré le sang qui continuait à tâcher ses vêtements, Raven recula en baissant la tête pour éviter la scie et bloqua le bras de Kieran qui tenta de la surprendre avec la bipenne: Se dernier passa son autre bras où logeait la scie pour couper la main de son adversaire.  Cette fois, elle ne put s’empêcher de retenir un hurlement.

Raven: …
Kieran: TU LA SENS LA DOULEUR MAINTENANT?
Raven: …Pas autant que toi d’ici quelques secondes…..
 
Une autre aile poussa sur son dos pour aller de pair avec la première, et une forte poussée de vent déstabilisa l’élu de Raijin. L’incendie changea de direction à cause de cela, se dirigeant à présent au cœur de la forêt où se trouvaient les trois combattants. La chaleur devenait déjà de moins en moins supportable. Kieran sentait ses vêtements fusionner à sa peau.
Une grande main d’ombre dirigée par Raven le prit dans sa poignée, et se dirigea vers un endroit autrefois verdoyant qui était maintenant meurtrit. Un grand rayon de cercle de magie noire s’y était installé, et il semblait y avoir de la profondeur. 

Raven: Le sort qui t’attend est aussi pire que la mort, jeune Russel. Tu séjourneras dans la Psychédélie pour l’éternité, à payer tous les péchés de ta famille. C’est une fin qui vous convient parfaitement. Ton père ne tardera pas à te rejoindre…
 
Kieran tentait de faire disparaître la main d’ombre en relâchant une impressionnante tonne de foudre, qui, malheureusement, ne faisait aucun effet.  Le liquide écarlate qui continuait à tâcher le visage, l’épaule et le ventre de Raven ne s’arrêtait pas, mais plus elle se rapprochait du trou, plus il aspirait le sang.
Raven: La Psychédélie est la résidence de la folie qui entoure toutes les personnes liées au Projet. Le Purgatoire fait bien mince par rapport à cet endroit.

Kieran: SI TU ME LÂCHES PAS JE TE JURE QUE JE TE FENDRAI LE CRÂNE EN DEUX- même si tu me lâches aussi en fait… éwé
Raven: *sourit* Tu as failli me faire battre à mon maximum. Adieu.
 
En claquant des doigts, elle donnait comme ordre à la main de laisser tomber Kieran.  
….C’est étrange, mais cette scène me fit sourire.
 
Cloud: KIERAN NON-
 
https://youtu.be/2UcbHrcFN7c?t=37s

Cloud n’avait pas réussi à se rapprocher du combat, car la transformation de Raven avait causé un enclos ténébreux refusant de céder le passage. Cloud parvint néanmoins à causer une petite brèche en tirant sans arrêt dessus, et se hissa de l’autre côté grâce à un plongeon. En voyant son fils tomber vers ce qui semblait être réellement pire que la mort, il ne prit même pas la peine de réfléchir et fonça avec ses dernières forces vers Raven. Il la saisit lors de sa course, mais ne la lâcha pas pour autant: bien qu’elle se débattait de plus belle, Cloud semblait se revitaliser complètement à l’idée de protéger son fils.
 
…Il se lança, collé à Raven pour ne pas la laisser s’échapper, vers le trou. Ses jambes encerclaient celles de la chef de l’Organisation, et ses bras forçaient sa tête à errer contre son torse.


Kieran continuait à tomber mais se situait plus en hauteur que Cloud et Raven. Le moment était vraiment sonnant, il n’entendait pas ce que son père lui hurlait à cause du tourment de l’enfer sur terre mais l’expression des yeux du blond envoyaient tellement de messages que le roux comprit… Que c’était la dernière fois qu’il allait le voir.

Cloud: KIERAN, DESOLE, JE SUIS….DESOLE!
Raven: *tente de se débattre en vain* LAISSE-MOI SORTIR DE LA ENCULE!!!  
 
Ils tombèrent tous deux à l’intérieur du cercle de magie noire. Et…disparurent. Au même moment qu’il les avala, le trou se ferma… à tout jamais.
Kieran, quant à lui, tomba au sol, déboussolé. Il ne comprenait pas ce qui arrivait, et le feu le fit tomber dans l’inconscience.

Kieran: ..P-p’pa…qu’est-ce que…. *Raijin: ..J’vais t’aider à accepter la situation.*
 
Rassemblant ses dernières forces, Raijin utilisa ce qui restait d’endurance à Kieran pour le contrôler et se tirer le plus rapidement possible de cet enfer où il venait tout juste de perdre son père.
 


Je suis sur un long chemin sinueux.
Je voyage jour et nuit,
Je ne sais pas dans quel état je suis…
Depuis le jour où je suis venu au monde, j'ai immédiatement marché dans une maison où il y a uniquement deux portes.
Je voyage jour et nuit, jour et nuit, jour et nuit, jour et nuit, jour et nuit…
 
A y réfléchir mûrement, le chemin semble être hors d'atteinte à première vue.
Mais à y regarder de plus près, la route n'est qu'à un battement d'aile…
Je voyage jour et nuit, jour et nuit, jour et nuit, jour et nuit…
La route n'est qu'à un battement d'aile
Je voyage jour et nuit, jour et nuit, jour et nuit, jour et nuit…..
 
Cette route ne fut pas simple, les chemins étaient tantôt bossus, tantôt lisses…
Pour terminer mon voyage, j’ai voyagé jour et nuit, jour et nuit, jour et nuit… J’ai voyagé jour et nuit, jour et nuit, jour et nuit… Et me voici à la fin du voyage.
 
….
Je ne sais même pas quel était mon but. Un objet soi-disant puissant, ma seule utilité résidait seulement dans mes poings?
Non seulement ai-je détruit ma propre famille, mais celle de Michael aussi…J’ai forcé Ema à m’aimer…je lui ai fait un enfant qu’elle ne souhaitait même pas. Je lui ai tué son amant. Je lui ai tout enlevé..
….Je me demande ce que Michael est devenu….
Ai-je rendu la vie de Kieran meilleure avec ce sacrifice? Je veux que cet enfant réussisse, qu’il surpasse l’hérésie de Raijin avec sa volonté, là où nous avons tous échoué.
Sérieusement, quand j’y pense…Avoir attendu toute cette vie pour un péché… 
 
-

Cloud Ivan Russel naquit le 8 mars 1994. Raijin le choisit directement comme élu.
Sa fugacité fut difficile à étouffer, c’est pour cela que sa famille déménagea dans une autre ville où personne ne les connaissait, et firent de leur mieux pour cacher à leur tour l’anormalité de leur garçon. Raijin faisait beaucoup souffrir ses élus lors de leur jeunesse, c’est un fait.
….Mais ils ont sous-estimé la folie de Raijin. Cet état d’esprit proche du maniaco-dépressif touche tous ses élus. Un autre fait.


Son hérésie s’est aisément incrustée en l’esprit du jeune Cloud. Il en est venu à tuer toute sa famille pour aucune raison lors du noël de l’année, conduit simplement et bonnement par l’envie d’amusement de Raijin. Ce démon n’aime pas particulièrement ses élus, car il peut simplement s’enfuir d’un hôte à l’autre. Leur mort ne l’importe pas beaucoup.
Ema Naïs Furlong est née le 15 mai 1996. Sa famille, composée de ses parents et de son grand frère Michael, ne comporte pas d’antécédents graves. Leur seule erreur était d’habiter la même ville que Raijin.
Lors de l’accident de noël 1998, Cloud, toujours sous l’effet de Raijin,  emporta Ema avec lui suite à l’incendie causée par le démon. Michael, quant à lui, fut fortement marqué par cette épreuve de la vie dont il gardera les mémoires jusqu’à sa mort à cause des cicatrices causés par le moment où il avait laissé Ema dehors en « sûreté » pour essayer de sortir ses parents de chez lui.
Cloud et Ema grandirent en croyant dur comme fer qu’ils étaient réellement reliés par le sang. Tandis que le jeune homme savait la vérité et commençait à éprouver un sentiment de protection trop puissant, la jeune fille le considérait comme la perle de sa vie. Ils formèrent un duo exceptionnel, et marquèrent la période des « forumeurs » de par leur duo inséparable.


…Mais un jour, en 2024, Ema apprit la vérité sur leurs origines à cause de Michael qui commençait à avoir des doutes sur sa personne. Cloud n’eut d’autre choix que de la séquestrer pour la garder à lui, et parvint, au fil des mois, à la rendre consentante à cet amour bien sombre. Ils tombèrent amoureux l’un de l’autre, et de leur flamme naquit Kieran Russel, le 18 février 2026. Un enfant né par le péché, un enfant tant attendu.
Raven, une organisation aux intentions peu saines, désirait depuis quelque temps d’avoir l’élu de Raijin sous la main, comme les autres élus présents dans ce monde. Fan, de son vivant, avait déjà mis en garde Cloud sur ça, mais ce dernier ne l’écouta peu et avait engagé un combat assez violent contre l’élue d’Iblis.
Pour forcer la main de Cloud à coopérer, Raven captura Ema le 22 décembre 2028. Ce dernier refusant de leur laisser Kieran, le nouvel élu de Raijin, il alla se rendre à sa place, pensant que ça n’affecterait pas tant le résultat s’il mourrait à la place de sa femme et son fils. Mais les choses ne se passèrent pas comme prévu. Raven ordonna à ses hommes de lyncher Ema. Et un mystérieux mafieux tira Cloud hors de la cellule dans laquelle il était tenu prisonnier pour le déposer en ville, tout en l’amochant pour lui faire signe qu’il a fait le mauvais choix.
…Et Cloud dérailla complètement. Il continua à prendre soin de Kieran tant bien que mal, mais la façon dont il se comportait avec lui n’était pas la bonne: son fils apprenait à accepter la folie.
Lorsqu’il reçut une lettre de Raven destiné à le faire sortir de sa cage pour localiser le nouvel élu de Raijin, Cloud décida d’abandonner sa maison et de laisser Kieran en sûreté pour partir à la recherche de la chef et la tuer une bonne fois pour toute. Pour qu’elle arrête de vouloir causer du mal à son fils.


Il trouva ses traces des années plus tard, au même moment que Kieran avait retrouvé ses propres traces…
Leur rencontre du 3 juillet 2052 causa de grands dégâts. Dans un excès de désespoir et de rage, Raven mit le feu à sa base et incendia toute la forêt autour du QG. Là-bas, elle et Cloud auront leur dernier affrontement –et premier réel affrontement-, le tout avec l’appui de Kieran et Raijin.
Alors qu’elle voudra l’envoyer en « Psychédélie », qui est pour le moment inconnu de vous –mais je vous en parlerai plus tard-,  Cloud fut guidé par son instinct paternel et s’y jeta avec Raven prisonnière de ses pieds et bras pour le bonheur de son fils. Enfin, bonheur ou pas, vous le verrez par vous-même, mais Cloud Russel a effectué ce suicide par amour pour son fils.
…Ema et lui ont été fortement affectés par la période de noël, qui est devenu plus une fête cadavérique qu’autre chose, dans les annales de la famille. Toute leur vie a été une simple attente pour que Kieran vienne les délivrer…Mais ce jeune roux symbolise au plus profond de son être leur péché.
 
Voici leur histoire. La peau de la pêche fut mangée d’abord par le destin, et le noyau détruit ensuite par ennui; il laissa néanmoins éclore une racine plus neuve, pleine de résolutions.
Du moins… Malgré tout cela, Kieran Russel, cet enfant symbolisant le péché tant attendu, sera aussi bien plus atteint par l’hérésie de Raijin.
Mais est-ce qu’il saura y faire face….
Telle est la question.
Il se découvrira lui aussi qu’une fois confronté à la vérité.

-

Êtes-vous prêt pour le prochain fragment? Vous ferez face à une fatalité du destin qui laisse peu de choix aux personnes concernées de se battre... Mais soit, vous comprendrez mieux lorsque nous commencerons l'histoire.
La nuit ne fait que de commencer, et le solstice d'hiver n'est pas grand chose par rapport à la durée de celle-ci..

_________________


Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate


Attention spoil:
 


Dernière édition par Fan' le Sam 16 Avr - 21:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
Just-to-buy

avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Lun 21 Déc - 21:45

Oooooh, bordel que j'ai quasiment été hypnotisé par l'action.


Je crois que y'a eu un petit fail de date à la fin, non?


"Leur rencontre du 3 juillet 2052 " Cloud n'est pas mort avant 2045?


Enfin bref, très bonne fin, hâte au prochain fragment. J'ai rigolé comme un con avec le surprise motherfucker

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA
Clésé
Seigneur Meow
Seigneur Meow
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21
Localisation : Moscou, Texas

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Lun 21 Déc - 22:11

*TU m'as volé mon grappin électrique, je note ça wsh :///* *tg*

"Des vêtements modernes la couvraient et une terrifiante grande aile noire naissant de la base de l’omoplate gauche faisait tâche." Une seule aile noire? Ca me rappelle Sephiroth tout ça

"L’herbe desséchée frissonnait face à cette démonstration"
Herbe:
*Pardon*

"…La forêt semblait être l’endroit parfait pour un réglage de compte….Ca vous rappelle quelque chose?"
Le combat contre Michael "Bay". Cependant on dit règlement de compte.

Le passage en jaune-->Père? FIls? Pêché?----->Sins of the FATHEEEEER
Je trouve pas que ce soit hyper utile de faire un résumé du fragment une fois finit, hormis pour le "Psychédélique", mais bon ça peut aider les autres


_________________


"Oh I feel your presence
You'll never leave here
But did you leave me anything?
You're the Phantom of my past..."


Il faut qu'on se suicide, c'est un pari sur l'avenir, et je le prends, parce que je suis un homme en COLERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 18
Localisation : In ZA WARUDO

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Mar 2 Fév - 15:27

Fragment n°2: La fatalité…


 
“Il n'y a pas de fatalité extérieure. Mais il y a une fatalité intérieure: vient une minute où l'on se découvre vulnérable; alors les fautes vous attirent comme un vertige.” Antoine de Saint-Exupéry
 
Changeons de registre. La tragédie liant les Russel est la plus externe aux autres à venir. D’un certain point de vue… Ce sont les fragments que j’ai le plus ménagé. Ils ne forment pas le rouage le plus important.
Ce deuxième fragment ouvrira davantage la porte de la compréhension pour vous. ‘Lina’ Hansen Møller est un individu solidement lié à la Psychédélie.


La malédiction l’a pourtant moins atteinte qu’un de ses compères, mais sa vie reste quand même affectée par plusieurs âmes ne constituant qu’une personne. La mienne.

 __________________________________________________________________________________

Epoque - ???
I
 

 
L’ambiance morbide de la Psychédélie n’est pas un décor mettant les acteurs à l’aise. Excusez-moi de commencer l’histoire dans ces tristes conditions.
Parmi trois âmes, trois substituts, seul un s’amuse. Le premier sacrifice, la main au cœur, peine à suivre les pas effrénés de sa comparse voulant à la fois fuir le danger et assurer sa protection.


Dans ce simpliste édifice ne représentant qu’une marche de l’escalier menant au Monde Parfait, les esprits enchaînés acceptent leur destin et errent sans but entre la vie et la mort. Telle est la Psychédélie. 
Réalité?
Illusion?
Matériel? 
Immatériel?


 Seule moi, la Mort, maîtresse des lieux, peut différencier ces différents aspects. Les esprits passant aux côtés de ces deux fugitifs ne sont rien d’autre que des âmes maudites ou bien trop attachées à la terre sur laquelle elles ont grandies, à leurs convictions, pour accepter pleinement la mort.


Oh, les fuyards viennent de tourner à gauche.
-

???: *épuisée, reprend son souffle* ..T-..Tu vas réussir à tenir?
???2: Mon..coeur… me fait mal… J-je me sens devenir fou..


 Deux mains tapotèrent solidement ses épaules. En relevant sa tête, l’homme vit une femme au visage anguleux, au regard acajou et aux longs cheveux effectuant un dégradé entre le châtain et le blond. Sa peau, blanche, éclairait l’endroit morbide comme une luciole, comme un papillon offrant la vue à son monde mobile sur son dos; un monde complet étayé, dessiné sur ses ailes. Elle était ce qui lui restait d’espoir…Ce qui lui semblait rester de matériel…


???2: ..R-Raina. Je me sens partir. Je…commence à ne plus sentir.
Raina: L-le maître des lieux s’approche… On ne peut plus continuer comme ça.
???2: Laisse-moi le divertir pendant que tu t’enfuis de cet endroit de malheur!
Raina: *l’aide à se relever et met son bras autour de ses épaules pour l’aider à tenir* Tu crois à ce que tu dis, parfois? =|

Ils reprirent leur course à travers la Psychédélie. Le désespoir émanant de leurs corps est ce qui me permit de retrouver leurs traces.

???2: ..I-..il s’approche…
Raina: Comment tu peux sav-


 Le corps de son compère blond se fit sauvagement retirer par des chaînes sortant de l’intérieur du manteau de la Mort. Ne parvenant pas à le retenir à temps, Raina ne pouvait ne rien faire si ce n’était observer la triste scène qui allait s’offrir à ses yeux.

La Mort était là. De très grande allure, le visage caché par une capuche attaché à un long manteau, corps flottant à quelques centimètres de ce qui semblait constituer le sol. Sa faux, fabriquée d’un étrange métal, attendait patiemment au sol, près de son maître. Un œil mouvant se trouvant entre la lame de plusieurs mètres et le manche.
L’étrange détail à propos de la Mort était sa blancheur. Ses accoutrements d’un blond immaculé, son aura –paralysante, mais d’une candeur  immaculée…  Le maître de la Psychédélie, l’être à la faux cueillant les humains tous les jours, était doté d’ailes blanches à l’envergure impressionnante.
La Mort semblait si inoffensive… et… et pourtant…

Et pourtant, elle était en train maudire son ami piégé entre ses griffes. La Mort plongea son bras sur le torse de la cible, et s’abaissa à son niveau tandis que sa main continuait à creuser jusqu’au chemin de son cœur. Un cri inhumain était la seule chose qui avait pu s’échapper du blond, avant que son propre cœur soit arraché par la main autrefois blanche et pure de la Mort. La dernière chose qu’il vit avant de passer du monde des vivants à l’autre, était le visage bien spécial de la Faucheuse… Son corps s’écrasa avec force par terre, toujours face à la chose qui venait de lui retirer son bien le plus précieux.

La Mort: Ne biaise pas tant tes traits, Lloyd. Tu as bravé la mort; par conséquent, ton obtention est un châtiment bien supérieur à ce sort. Te voici enraciné au plus profond de la Psychédélie, déchu du rang humain qui est pourtant le plus bas qu’on puisse avoir.  A l’errance sans but tu es destiné, telles les âmes tant bien lâches qu’héroïques peuplant cet entre-monde. Que ferons donc tes amis, qui avaient placé leur plus grand espoir en votre victoire? ….Qui va pouvoir m’arrêter, à présent?
Lloyd: T..tu as complètement déraillé…
La Mort: Non. J’ai, simplement, beaucoup d’ambitions.
La voix de la Mort était imperturbable. La douceur de son ton stable envoûtait les âmes autour, et ce malgré la tonalité grave et masculine qui en émanait.
La Mort: Prendre le contrôle de la Psychédélie n’a pas été si difficile. Ni battre mon prédécesseur pour la remplacer. Avec de l’ambition…et la volonté…tout est possible.
Lloyd: …Je suis donc maudit…
La Mort: *sourit* Il semblerait. Mais ne t’en fais pas, ta jolie accompagnatrice subira bientôt le même sort.


Raina de son côté était paralysée face à l’aura de la Mort ainsi qu’à son acte. Lloyd venait juste de se faire maudire sous ses yeux, et une imposante magie mystique l’empêcha d’avancer tout le long. Alors que les chaînes abandonnèrent le corps de Lloyd pour disparaître sous le manteau de la Mort, elle se rendit compte que sa peur ne devait pas la retenir une seconde de plus. Ses mouvements étaient remplis d’incertitudes et elle recula lentement tandis que la Mort la perçait de plus en plus avec son regard.

La Mort: *tend sa main* Allons, n’es-tu donc pas le cerveau du groupe? L’idée est très périlleuse, mais je dois te féliciter en personne d’avoir eu le courage de venir jusqu’ici.
Raina: L-Lloyd, tu…
Lloyd: …Qu’est-ce que tu fiches encore ici?
Raina: *continue à reculer* On doit s’en tirer ensemble… !
Lloyd: J-je suis foutu… Va-t’en.
Raina: …
Lloyd: VA-T’EN AVANT QU’IL VIENNE POUR TOI!
 
Ce cri, semblable à l’expulsion de sa douleur lors de sa malédiction, fut détonateur dans l’esprit de Raina. C’est comme s’il parvint à la tirer de l’illusion et à lui donner l’habilité à utiliser de nouveau ses jambes. Croisant une dernière fois son regard avec les yeux foisonnant de beauté du blond, elle fuit.
Sa faux à la main, la Mort la suivit de près, sans se hâter, arborant toujours ce sourire dérangeant invisible à travers la capuche.


La Mort: Les voies de la réincarnation vont te donner un avant-goût de ta ‘vie’ future…  
 
De grandes colonnes de feu jaillirent du sol soudainement tremblant. Raina fut déstabilisée et manqua de se faire hacher dans les éruptions. Se relevant immédiatement de sa chute, elle se remit à courir pour sa vie.

La Mort: …Les morts se relèveront de leurs tombes

Alors qu’elle voulut tourner à une intersection pour semer son opposant, des silhouettes connues de la jeune femme apparurent et lui bloquèrent le chemin. Quatre personnes bloquaient la voie. Leurs corps et visages, pourtant flous et légèrement déformés, ressemblaient affreusement à Just, Cam, Clésé et Rinji.

Raina: C-c’est faux… je ne leur ai jamais rien fait…c-ce n’est pas de ma faute…C’EST LA TIENNE!

Rinji asséna un coup sur le système nerveux de Raina qui la mit directement par terre. Tandis que son corps s’évapora d’un seul coup, les trois autres la maintinrent, levant sa tête face à la Mort qui s’approchait de plus en plus. Des larmes provoquées par le stress commencèrent à couler le long de ses joues.

Raina: Non…non non non non….  Ce n’est pas réel.. pas réel… *essaye de bouger*
La Mort: …Ce fut bref.


Il abattit sa faux contre Raina.
Un éclat lumineux vint s’interposer entre l’arme et elle.
Lorsqu’elle ouvrit les yeux, la jeune femme se rendit compte qu’elle n’était plus maintenue et que Lloyd était face à elle. Ses yeux bleus, les plus beaux yeux qu’elle ait vu de sa vie, la fixaient avec ardeur tandis qu’il avait de plus en plus de mal à supporter le poids de la faux.



Lloyd: J-je suis peut-être maudit, mais ça ne me laisse que d’autres opportunités de te rejoindre là-bas…
Raina: Lloyd… Tu-
Lloyd: *chuchote* Q-quand je détournerai sa faux, prends-la immédiatement et enfuis-toi avec… Ca le rendra moins performant pendant un moment, et te simplifiera la tâche…
Raina: …
Compris.
La Mort: Plutôt mauvais perdant, celui-là.
Lloyd: JE REDEFIERAI LE MAÎTRE DE LA MORT, ET CE MÊME SI CA IMPLIQUE DES REINCARNATIONS DOULEUREUSES!-


Ayant à peine fini sa phrase, le blond fit un mouvement circulaire et attaqua la faux avec une boule de ténèbres qui sembla le choquer une fois envoyée. La faux fut balancée en l’air, et Raina s’empressa de la récupérer au vol tandis que la Mort était occupée avec Lloyd.

Elle se remit à courir et les perdit de vue. Tournant à gauche comme prévu et prenant d’autres intersections sans hésitation, comme si elle les connaissait par cœur, le chemin la mena à une salle composée de milliers de portes. Les seules choses apportant de la lumière dans la Psychédélie étaient les corps des personnes encore vivantes, l’accoutrement de la Mort, et les écritures marquées sur ces portes.  Traînant la faux avec lourdeur, ni le bon numéro, ni la bonne écriture ne se présenta à elle.


La Mort: …Je me demande si tu réussiras à survivre, dans ces mondes.
Raina: …Tu m’as retrouvée… 
La Mort: Ton jeune ami ne m’a pas retenu très longtemps.
Cette fois, sa voix faisait frissonner. Plus rien ne restait de la douceur d’autrefois… Seulement le ton sombre. Et rien d’autre.
La Mort: Je te prierai de bien vouloir me redonner la faux.
Raina: ….
*ouvre une porte, de la lumière en émane* Je crains que ça ne va pas être possible.
 
Elle se jeta dedans. La porte se referma, et la Mort ne bougea pas d’un seul pouce, comme figé.

Un 7 et l’écriture « Yedi » ornaient cet accès.

-

https://www.youtube.com/watch?v=ROKcr2OTgws




La lumière dominait ce paysage. Au contraire de la Psychédélie, les ténèbres ne formaient qu’une petite partie de cette vie.
La paix… Le soleil caressait doucement sa peau.
Elle se sentait revivre.

Raina: …Me voici… Je sens sa présence. Je dois la trouver.

La plaine était calme, les êtres vivants l’habitant vaquaient à leur occupation.  Au loin pouvait s’apercevoir les portes d’un village.

Raina: Elle doit se trouver là-bas… Mais tout d’abord, pour ne pas attiser de trop sa curiosité… *regarde son reflet dans la faux*
 
Il est vrai que cette fille partageait une ressemblance très flagrante avec quelqu’un qu’on connait tous.


D’un coup de lame, Raina se coupa les cheveux d’une manière assez maladroite qui lui arrivèrent à présent au milieu du dos. Elle les attacha, retirant sa frange en arrière, et se regarda de nouveau dans le reflet.

Raina: Ça devrait suffire, je peaufinerai le reste une fois installée là-bas. Je dois réussir…Si jamais j’échoue, le sacrifice de Lloyd… sera vain.
 
L’œil rouge fixé entre la lame et le manche de la faux regarda sa nouvelle ‘maîtresse’. Par on-ne-sait-quel-réflexe, il se ferma, et déclencha un mécanisme complexe qui rétracta la faux entière et se métamorphosa en un simple embout de métal, d’environ 50cm.

Raina: Je devrais aussi me mettre à étudier cette arme…

_________________________________________________

_________________


Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate


Attention spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
Clésé
Seigneur Meow
Seigneur Meow
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21
Localisation : Moscou, Texas

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Mar 2 Fév - 16:58

L'écriture marron-pourpre bien foncée au début...Evite. La visibilité est bof

"Les trois glandus (Ben ouais, si je dis que Rinji est un glandu, on est pas rendu ): Salut, on venait se prendre un petit verre avec Faufau la Faucheuse "


"Un 7 et l’écriture « Yedi » ornaient cet accès." .....
HAN, J'AI COMPRIS, C'EST LA PREQUELLE DE STAR WARS 4, LE RETOUR DU YEDI (Trop fort)

"Il est vrai que cette fille partageait une ressemblance très flagrante avec quelqu’un qu’on connait tous."

Avant cette phrase, j'pensais à une probable fille cachée. De Lina, la ressemblance avec son nom, le physique, mais surtout le coup de la faux. Et de Lyon, dû au rapport avec lloyd, mais surtout le fait d'avoir insisté sur sa blonditude
Puis je me suis dis que ça collait pas. DOnc je dirai plutôt qu'il s'agit de la mère de Lina, mais bon on verra bien (Retourne finir son thé vers Faufau)

_________________


"Oh I feel your presence
You'll never leave here
But did you leave me anything?
You're the Phantom of my past..."


Il faut qu'on se suicide, c'est un pari sur l'avenir, et je le prends, parce que je suis un homme en COLERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Just-to-buy

avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Mer 3 Fév - 23:14

Ouais ça doit être un ascendant de Lina ou quelque chose comme ça

Pas grand chose à dire, parce que pour l'instant....tout est flouuuuu pourquoi Just, Cam, Clese et Rinji? /PAN/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 18
Localisation : In ZA WARUDO

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Jeu 3 Mar - 17:29

II
 
 
https://www.youtube.com/watch?v=bNzYIEY-CcM
 
 Le battement d'ailes d'un papillon au Royaume Champignon peut-il provoquer une tornade à Taiyo?
 
Si un seul battement d'ailes d'un papillon peut avoir pour effet le déclenchement d'une tornade, il en va ainsi également de tous les battements précédents et subséquents de ses ailes, comme de ceux de millions d'autres papillons, pour ne pas mentionner les activités d'innombrables créatures plus puissantes, comme notre propre espèce.
 
Mais si le battement d'ailes d'un papillon peut déclencher une tornade, il peut aussi l'empêcher. Si le battement d'ailes d'un papillon influe sur la formation d'une tornade, il ne va pas de soi que son battement d'ailes soit l'origine même de cette tornade et donc qu'il ait un quelconque pouvoir sur la création ou non de cette dernière.
À cause du clou, le fer fut perdu. À cause du fer, le cheval fut perdu. À cause du cheval, le cavalier fut perdu. À cause du cavalier, le message fut perdu. À cause du message, la bataille fut perdue. À cause de la bataille, la guerre fut perdue. À cause de la guerre, la liberté fut perdue.
Tout cela pour un simple clou.
 
La mort d’Akina, la disparition de Yemon, ont entraîné l’isolation d’Akane. Son isolation l’amena à rencontrer Edward. Traîner avec Edward l’a amenée à rencontrer Rinji. La solide amitié des trois les a poussés à discrètement mettre les voiles au royaume champignon. La volonté de Rinji à maîtriser sa magie l’a poussé à laisser Edward et Fan seuls. La fuite d’Edward a amené, d’une façon indirecte, la rencontre des forumeurs.
Personne ne connaît l’influence de l’effet papillon sur l’histoire, celle-ci ne pouvant être mise sous équation. Enfin, personne… à part moi.
 
Ces fragments sont peut-être les êtres les plus fortement exposés aux battements de l’aile d’un simple papillon. Sensibles au changement du destin,  je suis ici pour mettre les choses en ordre.
…Pour la faire revenir…
 
Qu’en pensez-vous?
 
Les battements du cœur de Raina  peuvent-ils provoquer une tornade à Yedi?
 
 
-
Epoque: 2008.
 
 
https://www.youtube.com/watch?v=BX_t045HSK8

 
Raina suivait une jeune fille des yeux. Une adolescente, environ d’une quatorzaine d’années, à la longue cascade châtain dégradant sur du châtain plus clair, terminant sa descente au creux du dos. Son accoutrement était néanmoins plus simple; elle était vêtue d’un gilet violet sans manche sur un t-shirt blanc, et d’un pantacourt violet laissant place à la vue de ses mollets clairs. Un serre-tête tirait sa frange vers l’arrière.
Une mine sévère ornait ses traits. Raina savait à quel point cette jeune danoise se mettait hors de n’importe quel groupe. C’était aussi son cas. Souriant tristement à cette vue si nostalgique, elle pressa le pas pour rattraper sa presque-sosie voulant s’isoler au plus vite.
 
Raina retraça ce chemin qu’elle connaissait si bien tout en la savourant du mieux que possible. Ce parterre nourri de jonquilles, ces arbres fruitiers proposant leur ombre aux personnes voulant se détendre, ce ciel bleu dévorant la terre à perte de vue… Tout instaurait une notion non-négligeable de paix, poussant Raina à se reposer.
 
Mais elle savait que le temps ne lui était pas donné.
 
Par conséquent, la jeune personne sortit du parc et prit la première à droite: une descente délaissée et escarpée la mena tout droit aux abords de la rivière traversant le village.
 
Dans la plaine rase sous le soleil sans nuage, non loin d’un champ de maïs, la silhouette d’une jeune fille se laissait apercevoir de loin, trempant ses jambes dénudées dans l’eau cristalline de la source. Une brise soufflait gentiment sur le paysage ainsi que sur les cheveux de la personne de tout à l’heure, dansant résolument au gré du vent. La sérénité est ce qui semblait envelopper la scène, mais…

 
Raina: Euh…Excuse-moi?
 
Pas de réponse. Honnêtement, Raina ne savait pas comment s’y prendre. Son cœur battait peu à peu la chamade, donc elle interpella la personne une nouvelle fois.
 
Raina: Hé…Toi!
 
Toujours rien. Soupirant, la fille aux cheveux attachés et à la coupe maintenant plus soignée vu que cette semaine lui avait profité en changements physiques, s’approcha de la silhouette. Au fur à mesure que ses pas se faisaient tous seuls, son cœur battait la chamade: était-ce vraiment la chose à faire? N’était-ce pas dangereux?... Mais aucun autre choix ne se présentait à elle. Prenant une grande inspiration, Raina se laissa guider par son corps et s’arrêta à un mètre de l’autre adolescente qui semblait perdue dans ses pensées.
 
Raina: (Allez, un, deux, trois…) HE! TO-
???: J’TEMMENERAI EN ENFER AVEC MOI CRIMINEL-
 
La réaction surprit autant que Raina que son appellation surprit l’autre. Par un geste brusque et maladroit, car se pensant attaquée, la châtain fut saisie au bras, et ayant tenté de se libérer, elle ne s’attira rien d’autre qu’une plus grande force de la part adversaire. Tout ce déséquilibre les amena à tomber dans l’eau.
 
 
Complètement confuse dans ses pensées, Raina se laissa d’abord porter par le courant: Au cœur de la rivière, le soleil de l’autre côté semblait caractériser un tout autre monde. Un monde voluptueux, prêt à aspirer les âmes voulant y accéder : Mais les racines du monde où elle se trouvait; dans les profondeurs candides de l’eau, refusaient de la lâcher. Ainsi, solidement liée à son destin, elle ne put s’empêcher de penser au cas de son compère, Lloyd. Leurs adieux furent complètement ratés, et aucune idée sur ce qu’il aurait pu devenir ne paraissait dans son cerveau.   

…Mais diable, pourquoi pensait-elle à ces choses-là en se laissant mourir?


Raina: (Je dois trouver une manière de me tirer de l- !)
 
La même solide main que tout à l’heure la tira vers ce monde, prometteur de meilleurs jours.  Une fois ses poumons exposés à l’air, elle ne put s’empêcher de laisser tomber des respirations saccadées, ses yeux grands ouverts, fixant toujours le même orbe de feu. Tandis que son flux sanguin reprenait le cours normal, tout comme cette rivière qui paraissait déchaînée une fois à l’intérieur, Raina fut tirée sur terre ferme.


https://www.youtube.com/watch?v=fvCT-MzPm1A

Son corps, soudainement impuissant après tout cet enchaînement d’événements imprévus, s’écroula sur le gazon fraîchement tondu. L’autre personne poussa sur ses hanches pour la mettre sur le dos, et vérifia que tout allait bien. Durant l’examen, une bouffée d’eau remonta le chemin qu’elle avait suivi pour entrer, et éclaboussa par mégarde la jeune adolescente.
 
Un regard mitigé entre le trouble et la furie la fixa: C’était là une paire d’yeux grands, et sombres,  exactement comme les siens. Les prunelles confondues dans l’iris d’un marron profond virant sur ce qu’on pouvait définir de l’acajou,  une flamme les ravivaient: De la volonté? Colère? Elle ne pouvait pas savoir, car c’était là une caractéristique qui ne lui était pas familière…

 
???: C…Ca va pas bien de faire peur à une inconnue comme ça? T’es folle?!
Raina: Je… *se redresse* On m’appelle Raina!
 
Avec tout ce temps passé dans les limbes, Raina avait complètement perdue de vue les principes de présentation. Ses yeux, contrairement à celle qui lui faisait face, brillaient de fragilité.
 
???: …Oookay…  Moi j’vais t’appeler Idiote.
Raina: *lui prend ses mains* S-soyons amies! 
???: ..Pardon? 
Raina: O-on t’appelle comment, toi? Je veux dire, c’est quoi le nom par lequel les gens te nomment? Enfin, je sais plus si c’est comme ça qu’on disait ma-
???: Lina.
Raina: …Oh?
Lina: C’est Lina Hansen Møller.
Raina: Lina… Ravie de faire ta connaissance, Lina! ^^
Lina: *rougit légèrement* Qu’est-ce qu’il ne va pas bien avec toi…? Plus sérieusement, pourquoi me faire une telle frayeur? Tu ne sais pas aborder les gens correctement?
Raina: Je proteste! Je t’avais appelée, mais tu n’entendais rien.
Lina: Oui, j’écoutais de la musique. Et mes écouteurs sont pétés, grâce à toi.
Raina: …Je t’en rachèterai!
Lina: J’y compte bien.
 
Raina la fixait étrangement, comme si elle redécouvrait un tout autre monde. Ce silence ainsi que regard gênant mit Lina plutôt mal à l’aise.
 
Lina: Y’a quelque chose sur mon visage? :/
Raina: Ah, non, rien… *sourit* Je suis juste contente de m’être fait ma première amie.   
Lina: En voilà quelqu’un de bien bizarre… Tch, quoi qu’il en soit *se lève* On ne peut pas rester ici plus longtemps, il faudrait aller se changer.
Raina: Tu ne veux pas sécher au soleil?
Lina: C’est que…Ça ne me paraît pas très raisonnable.
 
Elle reconnaissait bien ici la personne constamment prudente qui n’allait pas braver les limites des petites folies. Raina se laissa confortablement tomber sur l’herbe, invitant Lina à s’installer auprès d’elle. La danoise semblait un peu gênée d’être aussi proche d’une personne et par le fait qu’elles soient toutes les deux mouillées. Il est vrai que certaines parties de leurs corps étaient plus mises en avant, mais c’est un détail qui disparaîtrait une fois bien sèches.
 
Raina: Alors, Lina…
 

Raconte-moi tout de toi!

_________________


Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate


Attention spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
Clésé
Seigneur Meow
Seigneur Meow
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21
Localisation : Moscou, Texas

MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   Jeu 3 Mar - 18:11

"???: ..Pardon? " M'kay c'est bon on la reconnait

BOon, il se passe pas masse de choses pour l'instant

_________________


"Oh I feel your presence
You'll never leave here
But did you leave me anything?
You're the Phantom of my past..."


Il faut qu'on se suicide, c'est un pari sur l'avenir, et je le prends, parce que je suis un homme en COLERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fiction] Fragments maudits.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fiction] Fragments maudits.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] Dener, héros jusqu'au bout ! Chapitre 3
» [Fan-Fiction] Vous devez inventer avec votre imagination !
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» [Fan-fiction] Il était une légende ... Sélène. Final Chapitre.
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SMG :: Chefs D'oeuvres :: Fictions-
Sauter vers: