SMG

L'antre d'un univers de fous. A vos risques et périls.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Recueil de gags

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 19
Localisation : Au fond, comment puis-je être sûre d'être là où je suis et pas en train de rêver dans mon lit? "d'accord"

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Sam 7 Avr - 22:22

"Ryu : Elle est sérieuse cette peste ? Elle tient vraiment à jouer avec mes nerfs, c'est pas possible... =/" Appelle Akemi, elle va résoudre le problème en moins de deux  *ça parle pas de porte connasse*




"?? : Ce que je suis ? HA ! Tout ce que tu saura, c'est mon nom, ninja ! Je m'appelle Wendi Blowmind" 'tain dommage que ce soit pas Mindblown
Sinon ça aurait été "Je m'appelle Wendi  *tg*
"Ryu : Blowmind... ce nom me dit quelque chose... "   *tg*


Sur le coup cette Wendi m'a rappelé un boss de super paper mario j'sais pas pourquoi x) j'aime beaucoup la musique de son combat



"Homme : Jonathan. 
Ma réaction: https://youtu.be/yF00xX-p28Y?t=1m14s

La réaction de Dio: https://youtu.be/o-8Zi1YhdRA?t=8s




"qu'il se passionnait pour toutes sortes de formes d'art comme la peinture, la musique ou même la sculpture" ok je l'aime  *tg*




Le rythme de cette partie était en effet plus intéressante à suivre, tu as eu raison  Je suppose qu'on en saura plus aussi sur le JOJO dans tes autres gags (enfin je suppose? i dunno)
Bon gag!

_________________
Parler du désert, ne serait-ce pas, d'abord, se taire, comme lui,et lui rendre hommage, non de vains bavardages, mais de notre silence?





Attention spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 19
Localisation : Au fond, comment puis-je être sûre d'être là où je suis et pas en train de rêver dans mon lit? "d'accord"

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Sam 14 Avr - 12:42

Wooow ma main a tellement pris une vieille claque quand je me suis remise à écrire, je pleure *tg*

Je vous poste un gag qui clôture le délire que j'ai organisé il y a quelques semaines de cela. Je vous remercie par ailleurs de votre participation :D

Je veux tellement m'habituer à réecrire d'ailleurs, ça me déçoit de voir tout ce que j'ai perdu en quelques années x) même si ce serait pas toujours posté (même si j'aurais beaucoup à gagner à poster des trucs pour recevoir vos avis, et juste pour me forcer à être plus régulière), je tiens à faire de mon mieux! J'attends surtout ces vacances d'été pour mobiliser pour de bons les éléments pour mon histoire, et recommencer ma fiction (j'y mets un point d'honneur je ferai en sorte que ce soit la version finale   )

C'est donc un one shot sur la relation d'entraide qui va se construire entre Fan et Makio, et amenant une fin au délire. Je considère le moment où Fan a dû vulgariser Iblis&Coyote aux autres avec Makio comme passée, on est à ~1 semaine après les événements :o


Petite chose que j'avais oublié de préciser par ailleurs: Les souvenirs de la Psychédélie sont très flous dans la mémoire de ceux qui l'ont expérimenté. Certains ont carrément oublié ce qui s'y passait, d'autres en gardent le souvenir d'un cauchemar: bref, personne sait si c'est vrai, et y'a une étrange aura qui fait que personne n'ose beaucoup en parler, et ça tombe définitivement dans l'inconscient au bout de quelques jours.
Voilà voilà! :D


_____

 
-Ça ressemble donc à ça, la Tatsucoïde…
-Sa forme te choque ?
-Pas vraiment ! Mais je l’avais pas imaginé aussi fragile, c’est sûr.
-C’est juste une apparence. N’est-ce pas cette vision que tu as de la plante qui lui donne toute sa beauté, quand on se dit qu’elle peut être transformé en un matériel rare et solide?
 
La plus jeune sourit à ces mots. Ses grands yeux curieux analysaient la plante sous tous les angles. On aurait dit un cristal piégé à l’intérieur d’une tige.
 




-De là d’où je viens, on dit que les choses les plus fragiles d’apparence cachent toujours une robustesse à tout épreuve, mais qu’il faut tout simplement avoir la technique nécessaire pour faire éclore cette solidité. Lorsque cette robustesse se découvre et que l’objet fragile parvient à garder son apparence chaste, c’est à ce moment-là qu’elle s’accomplit et qu’elle devient réellement belle.
-Tu penses que ça s’applique qu’aux objets ?
-Comment ça?
-Moi aussi je veux devenir robuste ! Tu penses que je pourrais devenir une tatsucoïde?
 
Makio sourit. La petite fille face à lui rendit la plante à son détenteur.
 
-Je pense qu’on a tous quelque chose à gagner à essayer de ressembler à une tatsucoïde. Pourquoi ne pas essayer?
 
C’est en se plongeant dans ces yeux verts ambrés qu’il se rendit compte que la couleur lui rappelait fortement un piège naturel capable d’immobiliser n’importe quel insecte, et, à autre échelle, n’importe quel animal.
Une couleur douce et lente à empoisonner, mais aussi acide une fois que l’arrière-goût se dévoile. Makio avait eu la même impression lorsque Fan s’était réveillée dans la grotte d’Enma.
-
 
Il avait trouvé des inconnus évanouis dans la grotte d’Enma. En voyant l’état de leur corps étalé comme des feuilles d’automne, il sut directement que la bourrasque psychédélique s’était déchaînée sur eux. Makio remercia son dieu de l’avoir laissé dans les sous-sols de la grotte plus longtemps malgré le péril qu’il encourrait également.
Les corps des gangsters se réanimèrent avant ceux de l’autre groupe, et ils décampèrent sans même adresser de parole au tout jeune mercenaire. Après quelques minutes d’efforts de la part de Makio, les autres se réveillèrent les uns après les autres. Leurs corps étaient couverts de blessures et de sueurs, et la plupart d’entre eux étaient sujets à de violent spasme avant de reprendre leur souffle.
Dieu merci, ils n’ont rien, se dit le mercenaire. Seule une jeune fille semblait être restée sous le choc de ce qu’elle avait pu vivre -ou ne pas vivre ?- après la bourrasque psychédélique. Elle secouait le dernier corps inanimé, et pendant un moment, Makio se demanda si c’était la personne malchanceuse du groupe qui avait dû y laisser la vie, ou si ça valait encore le coup d’essayer de la réanimer.
 




-Ca va aller ? Ton amie n’arrive toujours pas à se réveiller?
-Non, lâcha-t-elle faiblement, les joues dévorées par ses larmes.
 




Quelqu’un du groupe vérifia le pouls inexistant de la fillette et tenta de la réanimer par lui-même, mais ça ne fonctionna pas. Les deux autres étaient encore sous l’effet du voyage qu’ils venaient d’effectuer, et n’arrivaient donc pas à se recentrer sur la réalité.
Pris de pitié pour l’autre fille qui n’arrivait pas à stopper ses larmes, Makio caressa amicalement son épaule, ce qui eut pour effet de la déstresser.
 
-Ça va aller, t'en fais pas... -puis, il se tourna vers les plus âgés du groupe; Vous avez pris un sacré risque en venant à la grotte d'Enma, vous savez. C'est pas fait pour n'importe qui, on peut y mourir de manières vraiment... diverses ^^'
-Mourir…’ répéta la brune à lunettes en frissonnant. Ses petits spasmes reprirent de plus belle.
-Cette grotte est aussi connue pour sa bourrasque psychédélique quand on y dérange trop l'atmosphère, vous êtes drôlement chanceux d’en sortir... et je suis sûr que votre amie aussi peut- oh mais! Je reconnais ce visage!
 
 

Ce fut comme une madeleine de Proust. La vue de ce visage le ramena dans les forêts vierges d’Enelbe, où il avait rencontré une jeune fille bien curieuse avec qui le courant était passé dès la première seconde. Il n’aurait cependant jamais imaginé la voir à nouveau dans de telles circonstances. De nouveau, ce petit courant dans son cœur se déclencha et libéra une tension étrangère. Ce n’était ni de la haine, ni de la sympathie, encore moins de l’amour. Mais c’était présent.
Voulant aider une personne du groupe -Gael qu’il se nommait, s’il avait bien entendu- à la réanimer, Makio se positionna à côté du petit corps frêle et poussa le corps de la fillette sur le côté pour venir lui apporter des soins. Son corps basculant sur la droite, la marque du kanji ‘feu’ sur son cou s’exposa sans défense à l’élu des ténèbres.
Il sentit la tension monter. Coyote l’amenait à approcher ses doigts du cou frêle. Il toucha la marque d’Iblis, qui rejeta elle-même une autre tension dépoussiérant les environs.
Des yeux d’un vert particulier, d’un vert presque ambré, s’ouvrirent avec un éclat dangereux qui fixa Makio. Une couleur qui lui rappela  un piège naturel capable d’immobiliser n’importe quel insecte, et, à autre échelle, n’importe quel animal. Un éclat doux et lent à empoisonner, mais aussi acide, une fois que l’arrière-goût se dévoila à lui.
Une main agrippa son cou avec férocité. Non, ce n’était pas le regard de la jeune fille à laquelle il avait parlé.

 




Et il se fit projeter en dehors de la grotte, perdant connaissance. Coyote avait pris son contrôle. Mais contrairement à Iblis, ce n’était pas la première fois qu’il faisait ça avec son nouvel élu. Cependant, Iblis ne s’était pas rouillé malgré sa dernière élue, et força son passage jusqu’au corps de Makio pour l’enfoncer dans un tronc d’arbre qui prit feu. Après un dernier coup de pied qui cassa le tronc, Iblis se positionna au-dessus de son ennemi de longue date pour lui serrer la gorge. Coyote parvint à supporter la douleur et inversa la position, rendant le même coup à son ennemi.
 
-TU ES DE RETOUR, FIGLIO DE PUTTANA…
-Ravi de te revoir, Luciano… ! C’est ton éveil dans ce corps ? Tu sais que tu vas pas pouvoir tenir comme ça bien longtemps ?
 
Du feu se propageait automatiquement du corps de Fan, déclenchant un feu de forêt assez conséquent. Coyote pouvait observer les veines de la fille se pomper en magie continuellement, sa peau frétiller et trembler sous le coup de la puissance. Elle ne tiendrait pas plus d’une trentaine de secondes.
Iblis s’en rendit compte et renoncer à tuer Coyote, délaissant soudainement son emprise. Cependant, l’autre démon s’en était fait une autre idée: il voulait en finir, et immobilisa le corps plus frêle de la gamine en posant tout son poids sur elle et l’étranglant de plus belle. Il allait libérer son énergie magique lorsque Makio parvint à reprendre conscience.
Tch, ce sera pour une autre fois, je suppose.
 
-fin de la musique-
 
Et ce fut le calme. Accroché à Fan se trouvait Lt, ayant voulu arrêter le combat des deux plus tôt. A deux pas se trouvait Gael, blessé en tentant de s’interposer également.
Makio tourna sa tête vers l’élue d’Iblis. D’un regard, tout eut un sens.
 
-j…je crois que j’ai fait pipi…  
 




L’état de Fan était pitoyable. Et en effet, son corps avait relâché toutes ses tensions musculaires après l’éveil de son démon. Quelques montées de veine avaient explosé, son bras et jambe droits furent déchiquetés par Iblis, et sa condition asthmatique faisait tourner la machine infernale de son corps.
 




Malgré l’énorme tension entre leurs deux démons qui venait tout juste de causer cette affaire, Makio ne put s’empêcher de ressentir de la sympathie pour Fan.
-
 




Akane avait eu la trouille de sa vie. N’ayant toujours pas de certitude quant à la réalité des choses dans la « Psychédélie » (chose sur laquelle aucune personne du groupe ayant expérimenté ce voyage put remettre des mots clairs sur ce qu’il s’était passé), son identité était à moitié dévoilée. Au moins ils ne sauraient pas qu’elle s’appelle Akane Nakagawa… mais tout de même.
Elle était toujours autant faible et en danger, maintenant que les gens savent. De plus, la petite ne sut toujours pas dans quelle case mettre l’élu de Coyote : un ami ou un ennemi ? Elle osa enfin lancer la question, une semaine après, lorsque Makio commença à travailler sur le renforcement du stand. Ils étaient posé dans un petit atelier extérieur construit par le garçon, en train de préparer des planches pour la bâtisse, près d’un chêne panaché de Kaaniye qui illuminait les environs.
 




-Si nous sommes ennemis ?’ il réfléchit un instant. ‘J’irais pas jusqu’à là… mais c’est vrai qu’il  y avait une animosité étrange, quand on se connaissait pas tout à fait. Ca doit plus être lié aux démons que réellement nous. Je ne te déteste pas, même loin de là *3*
 




Une douce caresse vint balayer les cheveux coiffés de la plus jeune. Akane regarda Makio et lâcha un soupir relaxé.
 








-Ça me rassure alors… j’aurais pas voulu m’entretuer avec quelqu’un comme toi, de toute façon… je sais même pas correctement me battre. Tu m’aurais facilement défoncé 
-Ha ! Tu as Iblis tu sais. Il m’aurait haché en moins de deux.
-Vraiment?
-Ne va pas essayer ça ou lui donner cette idée, mais il est bien plus puissant que Coyote, et ça c’est vrai, même si ça me fait mal de l’admettre ^^’
-Je me fiche de sa puissance, à vrai dire.. de toute façon, ça a duré quoi, 1 minute ? Notre combat je veux dire. Et j’avais l’impression de mourir !
-C’était que l’éveil… et il n’était pas à la hauteur de ses réelles performances.’ Makio arrêta ce qu’il était ne train de faire, puis s’accroupit face à la fillette; ‘Tu sais, il ne bat pas que Coyote non plus. J’ai entendu dire qu’Iblis était le plus puissant parmi les démons qui restent… tu cours un plus gros risque que moi. Tu as intérêt à te faire discrète et ne plus avoir peur d’Iblis, maintenant que ce qui est fait est fait. Il a décidé de s’éveiller et de t’accepter pleinement, donc… essaye d’en tirer une force, d’accord ? Tu as l’air courageuse, je suis sûr que tu en es capable.
-Ça va être très long… il ne communique presque pas.
-Force-le. Il a accepté ton corps, tu dois lui imposer tes règles aussi pour que ça fonctionne.
-C’est ce que tu as fait avec Coyote ?
- Ca a été beaucoup plus simple avec Coyote ! Même si oui, il a aussi son caractère. J’ai dû forcer deux trois p’tites choses ^^
-…Bon et bien… c’est pas comme si j’avais le choix… de toute façon..(J’aurais voulu qu’Edward soit là… ou même m’sieur Kondo …><)
 




Une voix résonna dans son corps: « Oublie-les. Maintenant, c’est plus que nous deux. Et en face, le monde. »
Akane sursauta, en regardant autour d’elle. Quelques secondes passèrent puis elle comprit que la voix appartenait à Iblis. Makio sentit l’aura et lui sourit encore. C’est comme s’il ne savait faire que ça.
 




-L’aura du démon est plus ou moins forte par rapport à son état d’esprit, juste pour que tu le saches. Plus vous serez sereins, plus elle sera aussi lisse qu’un après-midi sans vent !
-C’est pour ça que je ne sens pas tant que ça Coyote, mais que je vois quand même que quelque chose cloche avec toi ? :o
-Tu as plus ou moins raison ^^ Ce sera long, et tout le monde n’a pas cette sensibilité au paranormal, mais veilles-y.
…Coyote m’en veut de te donner toutes ces informations. Mais tu sais, petite, je pense que je vais continuer’, il souleva le menton de l’Idricienne avec ses mains gantées ‘car je pense qu’on pourrait former un bon duo, tous les deux, quand tu te familiariseras plus avec cet élément. On a tous les deux à y gagner à rester en vie dans un monde hostile à notre présence ^^
 




Etait-il triste, enjoué, ou méfiant face à la vie ? Elle ne savait pas dans quelle case le placer, mais acquiesça, enlevant une feuille panachée lumineuse de ses cheveux.
 
-Vous avez bien fait de construire votre ‘stand’ à côté de ce chêne. C’est un spécimen très rare qui a dû être importé ici de mon pays. Ses feuilles, si elles sont bien entretenues, luisent même dans les heures sombres et apportent une ambiance féerique à n’importe quel endroit.
-Je trouve aussi ses feuilles vraiment belles ! Peut-être qu’on fera des pique-niques sous le chêne de temps en temps
-Bonne idée ! Tiens, si tu es fascinée par ce genre de choses…
 




Sa main fouilla dans le sac posé sur son établi et retira une tatsucoïde pour la tendre à sa cadette.
 
-Ça ressemble donc à ça, la Tatsucoïde…
-Sa forme te choque ?
-Pas vraiment ! Mais je l’avais pas imaginé aussi fragile, c’est sûr.
-C’est juste une apparence. N’est-ce pas cette vision que tu as de la plante qui lui donne toute sa beauté, quand on se dit qu’elle peut être transformé en un matériel rare et solide?
 
La petite sourit, et une brise de vent fit danser les feuilles du chêne panaché de Kaaniye, qui, en plus de sa couleur, émerveillait aussi par le bruit que produisait ses feuilles lorsqu’elles se frottaient les unes contre les autres; faisant ressurgir des souvenirs aux deux démons qui turent leur haine réciproque pendant un instant.
 
Tous les éléments se mettaient en place pour construire une maison physique et spirituelle.

_________________
Parler du désert, ne serait-ce pas, d'abord, se taire, comme lui,et lui rendre hommage, non de vains bavardages, mais de notre silence?





Attention spoil:
 


Dernière édition par Fan' le Lun 20 Aoû - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
Clésé
Seigneur Meow
Seigneur Meow
avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 22
Localisation : Moscou, Texas

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Sam 14 Avr - 13:18

"Je veux tellement m'habituer à réecrire d'ailleurs, ça me déçoit de voir tout ce que j'ai perdu en quelques années x)"
ET TA FIC C'ETAIT PAS DE L'ECRITURE?

"(j'y mets un point d'honneur je ferai en sorte que ce soit la version finale )"
https://youtu.be/UeHPnyROz3k?t=1m20s

"-Force-le. Il a accepté ton corps, tu dois lui imposer tes règles aussi pour que ça fonctionne. "
Ne pas faire la blague sur le mot règle, non non non.

Eh du coup, les gens, quand vous rajoutez des trucs de notre univers dans un gag, prévenez-moi. Ici pour le coup du chêne je le rajoute sur la fiche du stand

_________________





Bande de prolos avec vos merguez transhomophobe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 24
Localisation : En train de me préparer pour une nouvelle aventure passionnante... non je déconne, j'attends l'heure du prochain repas chez moi.^^

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Ven 20 Avr - 22:54

Voyons voir ce premier gag du reboot de ma kohaï

...

Ok, une musique de ce jeu fabuleux qu'est Child of Light, ça commence bien


La discussion entre Fan et Makio est franchement mignonne.^^ (et je doute que Fan puisse devenir une plante. Par contre, devenir plus forte, c'est clair qu'elle va le devenir. )


Ah, le flash back du dernier délire. Classe, comme dirait Georges du "Fond de l'affaire" *ça n'a rien à voir* *TG*


"-…Bon et bien… c’est pas comme si j’avais le choix… de toute façon..(J’aurais voulu qu’Edward soit là… ou même m’sieur Kondo …><)"


Koji Kondo : Je suis là !

*pas ce Kondo là, andouille ! * Je sais *TG*



Bref, premier gag assez sympa pour ce remettre dans le bain

_________________
Si vous êtes curieux, cliquez sur ce spoiler... MAIS... à vos risques et périls !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 24
Localisation : En train de me préparer pour une nouvelle aventure passionnante... non je déconne, j'attends l'heure du prochain repas chez moi.^^

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Mar 8 Mai - 17:30

Vous l'attendiez avec impatience, hein ? COMMENT CA NON ? NE NIEZ PAS ! JE SAIS QUE VOUS NE TENEZ PLUS EN PL- *TG*

Bref, voici le nouvel épisode des aventures de mes persos. J'espère que ça vous plaira^^


On ne devient pas combattant. On EST combattant. Il suffit juste d'un peu de temps pour le découvrir.

https://www.youtube.com/watch?v=5c4x9M3v-ug
https://www.youtube.com/watch?v=OSNI28B0Kac


Les cloches de l'horloge retentirent dans la ville de Gardermiles. Une ville de Scarborough connue pour ses nombreux dédales de rues. Un vrai labyrinthe. Il n'est pas aisé d'y circuler et encore moins d'y vivre, mais on s'y fait. La nuit était tombé à cet endroit depuis presque une heure. Les derniers établissements fermèrent leur portes. En particulier la bibliothèque dont le bruit de la serrure résonnait dans la rue. La jeune bibliothécaire prit le chemin de sa maison.


Bibliothécaire : (Enfin fini ! Je vais pouvoir m'éloigner de ce silence quotidien pour deux bonnes semaines de congé. Une fois à la maison, ce soir, c'est pop corn et film d'horreur, héhé ! )


Les pas des escarpins de la jeune demoiselle raisonnaient sur le pavé des rues désertes. Tout était tranquille... un peu trop, en y repensant. Comme si quelque chose semblait se préparer. Mais peut-être étais-ce son imagination ?


*coupez la musique*


Soudain, un bruit sourd, comme si quelqu'un avait fracassé une bouteille en verre au sol, se fit entendre. La jeune bibliothécaire se retourna.


Bibliothécaire : ... Qui est là ?


Personne ne répondait. Elle continuait sa route, mais d'autres bruits étranges survirent. Des pas lents et une espèce d'objet lourd et métallique qui glissait sur le bitume. Sentant son rythme cardiaque s'accélérer, elle fit de même avec ses jambes et tenta de se cacher dans une impasse pendant que son mystérieux poursuivant s'éloigna. Elle poussa un soupire, avant qu'une main velue d'un être imposant, ne se mette sur sa bouche.


Bibliothécaire : Mmmh ! MMMMH !
??? : *passe la lame d'une hache sous son cou* Pas de bruit. Sinon, je vais te refaire une beauté, ma beauté !
Bibliothécaire : Mmmh... *tombe dans les pommes*


https://www.youtube.com/watch?v=R9L-o5Ietyo (Opening (juste la musique. Imaginez le visuel vous même *TG* )


https://youtu.be/WfAdh4iUGP4?t=39s


Meurtres en deux semaines ! Il y a un nouveau psychopathe en ville ! (partie 1)


Le matin s'était déjà levé dans la grande cité de Fubuki. Une belle matinée "d'Hiver passé" en perspective. Dans la maison des Yukito, le jeune ninja que nous connaissons bien, visiblement encore dans un sommeil profond est subitement interrompu par son réveil matin. Un bon coup de poing vigoureux le faisant valdinguer plus loin *NDL : C'est un réveil anti-choc prévu pour les haters de réveils* et il émergea tout en s'étirant et en bâillant.


Gael : Et voila, encore une journée qui commence avec un ninja épuisé. *se redresse* Je savais que je n'aurais pas dû regarder ce tournoi d'Hanafuda si tard... Mais c'était tellement passio-... *snif* *snif* Tiens ? Quelqu'un est en train de préparer le petit déjeuné ? (Serais-ce maman ? Impossible ! Elle sait bien que je peux me débrouiller pour ça. Et elle doit déjà être au travail depuis un moment...) ALORS C'EST QUI ???


Le jeune ninja accouru dans la cuisine, sans prendre le temps de se changer, ni même de mettre un pantalon. Arrivé dans la pièce (en slip), il tomba nez à nez avec Jasmine, avec un tablier, en train de servir à table plein de bonnes choses pour le petit dej'. Des pankakes au caramel, des gaufres à la cannelle et aux myrtilles, du pain perdu, des onigiris, dorayakis et d'autres choses plus classiques comme des céréales faites maison, du jus de pomme et du chocolat chaud.


https://www.youtube.com/watch?v=PwoWFOpHQHY

Jasmine : Ah ! Tu es enfin debout ? On devrait te rebaptiser Gael la marmotte. AHAHA !
Gael : C'est toi Jasmine ? Bonjour ! Je ne savais pas q- ^^


Gael s'arrêta net comme si il venait de penser à quelque chose. Il sentait que ses jambes étaient encore fraîches. En baissant les yeux vers le bas, il remarqua qu'il était en slip devant son amie de toujours.


https://youtu.be/uU3Z4qb2n0o?t=4s



Gael : AAAAAAAAAAAAIIIIIIIIE ! *met ses mains devant lui* Désolé Jasmine ! Ne regarde pas ! Je ne savais pas que tu étais là, je n'ai pas eu le temps de mettre un pantalon !
Jasmine : Hu ? *regarde* Ah, ça ? T'en fais pas. Je ne suis pas du genre timide. Tu peux rester comme ça devant moi, du moment que tu ne vas pas plus loin.
Gael : (Plus... Loin ? )
Jasmine : Allez, installes-toi et mange tant que c'est chaud. Tu en auras bien besoin avec ce qui t'attends aujourd'hui en matière de missions.
Gael : En matière de missions ? Tu sais donc ce qui m'attends aujourd'hui ?
Jasmine : Hé bien, pas vraiment. Mais je sais que ta mère m'a conseillé de te préparer un petit déjeuné copieux avant que mon resto n'ouvre et avant ta mission du jour.
Gael : Il doit y avoir une raison. En effet. Mais bref, je vais me remplir la bedaine, sans attendre ! Ca a l'air mortel, tout ces trucs !
Jasmine : Merci. J'ai rajouté deux trois recettes de mon resto, en plus de tout le reste. Tu en auras pour ton argent, même si c'est gratis.


Le jeune ninja s'installa et attaqua les pankakes et les onigiris en buvant son jus de pomme pendant que Jasmine rangeait la cuisine. Pendant qu'il le sirotait, un des chocolatines pains au chocolat, flottait devant ses yeux pour aller dans un coin de la pièce. Gael recracha sa boisson et se mit à hurler.


Gael : AAAAAAAAAAAH ! *saute au plafond* *se cogne la tête sur le mur avant de redescendre* C'est vrai ! Y a pas de lustre dans la cuisine ! *rétrécis avec sa technique Mini Mini* AAAAAAAAAAAAH ! *bondit et s'accroche à une des nattes de Jasmine*
Jasmine : Mais qu'est-ce- *saisit sa natte* Qu'est-ce qui te prend tout à coup ?
Gael : IIIIIIIII- IL Y A UN FANTÔME CHEZ MOI ! FAIS QUELQUE CHOSE ! *pointe le pain au chocolat qui flotte* REGARDE ! C'EST PAS NORMAL QUE LA NOURRITURE FASSE DES TRUCS AUSSI ZARBI !
Jasmine : AHAHAHAHAHA ! Mais décidément tu es trop ! Il n'y a aucun fantôme chez toi, voyons !
Gael : Alors... C'EST QUOI CE FOUTOIR ???
Jasmine : Shinyxx. Arrête de faire ton timide et de faire peur à Gael. Montre toi.
??? : D'accord. Je pense que c'est mieux comme ça.


Shinyxx, le compagnon animalier de Jasmine, apparu devant les deux ninjas, avec le pain au chocolat à la main.


Gael : *reprend sa taille* Jasmine ? Qui est-ce ?
Jasmine : J'avais oublié de te le présenter ces derniers temps. Gael, je te présente Shinyxx, mon animal de missions.
Gael : Ton animal ? Depuis quand les robots sont considérés comme étant des animaux ?
Shinyxx : Encore avec ce mot ? Mais vous avez quoi avec les robots, vous les humains ???
Gael : Hein ?
Jasmine : Malgré les apparences, Shinyxx n'est pas un robot. Il vient de la dimension Faunia et c'est à ça que ressemblent les habitants de son monde.^^
Gael : Hé bien. Sacré trouvaille. Où est-ce que tu es allée le chercher ?
Jasmine : Je te raconterai ça une autre fois. Dépêche toi de manger, tu va être en retard, sinon.
Gael : Oui, tu as raison. *mange à la vitesse de Son Goku*


*fin de la musique*


https://www.youtube.com/watch?v=6HKTSdhMD6A


Peu après, Gael se retrouva (dans sa tenue de ninja et le ventre bien rempli), devant sa mère, au temple Ryuuki. Elle lui expliqua la mission du jour.


Tsuki : Mon fils, cette fois-ci il va y avoir du très lourd pour la mission du jour.
Gael : Vraiment ?
Tsuki : Tout à fait. Ta mission va se dérouler à Gardermiles en Scarborough. Depuis deux semaines, plusieurs disparitions se sont succédées la nuit à cet endroit. Les premières fois, le mystérieux coupable n'a laissé aucune trace de ses méfaits. C'est à partir des derniers jours qu'il a commencé à "dévoiler" ses horreurs. Au moins quatre cadavres ont étés retrouvés avec le ventre ouvert et complètement vidés des organes vitaux.
Gael : Wow... si Jasmine était là, je pense qu'elle n'aurait pas supporté entendre toute cette histoire.
Tsuki : Au passage... est-ce que tu as bien mangé tout à l'heure ?
Gael : *tombe au sol (un peu comme dans cette scène https://scontent.fbru1-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/15542363_1142377715882230_7794734286789223223_n.png?oh=53c46e20b222de21ee1c6cf543026de5&oe=5AE6077A )* *se relève* Oui maman, c'était délicieux. Mais ne nous écartons pas du sujet.
Tsuki : Oui, excuse moi. *ahem* Les autorités de cette région n'ont rien trouvé de particulier comme indice, mais ils savent que le suspect commet ses méfaits la nuit.
Gael : SUPER ! J'ai qu'à y aller, lui tendre un piège et BAM ! Une nouvelle carte dans ma collection !
Tsuki : J'ai bien peur que cela ne soit impossible, mon petit ourson polaire.
Gael : COMMENT CA ??? MAIS JE SUIS PARFAITEMENT CAPABLE DE ME LE FAIRE !
Tsuki : NON ! Vu la gravité de ces meurtres récents et en ce qui concerne les quelques indices trouvés, ce psychopathe a l'air vraiment dangereux. En plus, cette mission est à la fois dans la catégorie "combat" et "recherche". Tu seras accompagné d'un partenaire.
Gael : Un partenaire ? Et par qui ?
Chibana : Par moi, mon cher !


Un flash de fumée apparu dans toute la pièce et Chibana Akizumi, la sensei de la classe de Gael, entra en scène ! https://image.noelshack.com/fichiers/2018/19/2/1525789997-chibana.png


Chibana : *prend la pose* Chibana Akizumi est dans la place ! *fait briller ses lunettes*
Gael : Chibana-Sensei ! C'est avec vous que je vais partir en mission ? Quand est-ce qu'on part ???
Tsuki : Avant que vous ne partiez, j'aimerais te donner quelque chose, mon fils.


Tsuki tendit une petite boite en bois renfermant cet objet. https://vignette.wikia.nocookie.net/finalfantasy/images/1/1e/Ivory_Flute_%28unused%29_FFIX_Art.jpg/revision/latest?cb=20130519113822


Gael : Qu'est-ce que c'est ? Une espèce de pipe en bois ? Je n'ai jamais fumé pourtant ! Je suis trop jeune !
Tsuki : Tu n'y es pas du tout, mon fils.
Chibana : Elle a raison, tu sais. Ce que tu tiens dans les main ne sert en aucun cas pour abîmer ses poumons. Il s'agit d'un appeau ninja. Instrument à vent traditionnel de notre village, il fut crée en 1840 par Akira Sarutobi, un inventeur de génie de notre glorieuse cité. Autrefois appelé Pokketo et utilisé pour l'usage musical et théâtral, les utilisateurs se rendaient compte au bout de plusieurs soufflets dans cette flûte que de nombreux oiseaux assistaient aux différentes représentations où on y jouait parmi tout les autres instruments. Finalement, Akira décida de créer un nouveau modèle de Pokketo pour l'usage ninja afin de permettre aux guerriers de Fubuki de créer des liens avec les animaux.^^
Gael : *s'est endormit*
Tsuki : Chibana ?^^'
Chibana : *claque des doigts devant lui*
Gael : *se réveille* HEIN QUOI ? Euh, oui oui, j'ai compris ce que c'est. Mais à quoi ça va me servir cette espèce de flute ninja ?
Tsuki : Hé bien, je suis heureuse de t'annoncer qu'il est temps que tu reçoives ton animal de missions.
Gael : KEWAAA ? SERIEUX ? Je... je vais avoir un animal de missions comme Jasmine et Ryu ?
Tsuki : Exactement. Cet animal en question était le miens quand j'étais encore kunoïchi il y a plus d'une dizaine d'années. Il s'appelait Sora. C'était un faucon nubilien. Il était remarquable, gracieux et très utile pour me mener à la réussite. Cependant, après avoir été élue chef du village, il s'est retiré de ses fonctions. Mais si tu joues un certain air avec cet appeau, il reviendra aussitôt. Je lui ai donné un code musical qu'il puisse reconnaître avant qu'il ne me quitte et je lui ai dit que son prochain équipier de missions sera mon futur fils.
Gael : C'est nickel tout ça ! Mais... tu ne m'as pas dit ce que je devais souffler là dedans.
Tsuki : Oh, tu trouveras bien vite, mon poussin. Saches que la réponse n'est jamais loin de toi.
Chibana : Je suis certaine que Tsuki a raison. Mais assez perdu de temps ! Allons à la gare pour commencer notre long trajet vers Gardermiles.
Gael : Vous avez raison, Sensei ! *prend une pose classe* Attention à toi l'éventreur de Gardermiles, car voici qu'arrive ton pire cauchemar ! Fubuki débarque pour t'arrêter !


*coupez la musique*


A suivre !

_________________
Si vous êtes curieux, cliquez sur ce spoiler... MAIS... à vos risques et périls !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 19
Localisation : Au fond, comment puis-je être sûre d'être là où je suis et pas en train de rêver dans mon lit? "d'accord"

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Dim 27 Mai - 20:44

"??? : *passe la lame d'une hache sous son cou* Pas de bruit. Sinon, je vais te refaire une beauté, ma beauté !" purée c'est un méchant et il sait pas faire des punchlines dignes d'un méchant :/ *tg*


Alors, je comprends maintenant la dernière critique de Lt par rapport au côté cliché du shonen classique; en soi, ça peut être intéressant d'utiliser ces codes, mais seulement si suffisamment bien amené, et avec d'autres éléments qui permettraient d'apporter une nouveauté. Car entre nous, rester simplement dans du déjà-vu c'est pas la chose la plus intéressante non?  En plus on sait tous que tu as des qualités d'écriture et une imagination louable, tout ce que tu as à faire c'est de prêter attention à ces clichés et à faire progresser ton histoire (car malgré ce que je dis bien tu introduis bien l'univers de tes ninas) dans ton style également 8D


Sinon, ça suit bien la ligne que tu t'es tracée, ça veut pas dire que c'est à jeter ou quoi o/ je dis ça car entre nous on peut progresser encore plus si on s'aide avec des critiques (constructives, après on mâche plus ou moins nos mots), alors prends pas ça à la négative et fournis-nous une de tes bonnes suites, moi je sais que t'en es capable  

Puis je pense que cet effet d'utilisation du cliché se ressent encore plus avec ce qui est compris dans cette partie: dans les animes les épisodes fillers sont  là pour une certaine raison (en général pour une question de timing par rapport au manga adapté), du coup adapter ce genre de concept à l'écrit ça peut ne pas avoir le même intérêt car c'est pas les mêmes codes. Mais ça veut pas dire que c'est à abandonner! Si toi tu aimes ce genre de parties, il faudrait alors peut-être penser à les rendre plus longs et à nous plonger plus dans l'univers des persos


Voilà c'est tout ce que j'avais à dire, j'attends ta suite en tout cas!


(je tiens à dire que le scénar avec le tueur psycho qui traîne à la Jack l'éventreur est cool, hâte d'en savoir plus)

_________________
Parler du désert, ne serait-ce pas, d'abord, se taire, comme lui,et lui rendre hommage, non de vains bavardages, mais de notre silence?





Attention spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 24
Localisation : En train de me préparer pour une nouvelle aventure passionnante... non je déconne, j'attends l'heure du prochain repas chez moi.^^

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Lun 28 Mai - 17:24

Meurtres en deux semaines ! Il y a un nouveau psychopathe en ville ! (partie 2)


https://www.youtube.com/watch?v=TPtIOxdAclY *transition style anime*


https://youtu.be/m6ZhmZa9mrQ?t=7s


Le crépuscule tomba sur la ville du crime. Une silhouette habillée d'un long manteau noir et encapuchonnée par dessus le marché, tentait de passer inaperçu auprès des derniers passants qui traînaient encore dans la rue... jusqu'à ce qu'il arriva devant une bouche d'égout dans une petite rue tranquille. En frappant 3-4 fois sur le métal, une voix en sortit peu après.


??? : Je suis là. *fait glisser le couvercle en bas* Entre vite.
???2 : Un deux trois, attention en bas ! *saute dedans*


Le mystérieux personnage obscur atterrit en plein sur la tête de celui qui lui avait ouvert le passage (et qui se retrouva plaqué au sol) : le fameux tueur en série qui terrorisait la ville de Gardermiles depuis quelques temps. Il faisait assez sombre, son apparence était assez difficile à percevoir... mais on pouvait remarquer qu'il était plutôt imposant en comparaison avec le personnage encapuchonné. (ce dernier avait un timbre de voix assez juvénile)


???2 : J'ai dit de faire attention en bas, gros nigaud. Au moins, vu ta position, tu vas pouvoir me servir de paillasson. *essuie ses chaussures*
??? : Hmpf... ravi de te rendre service.
???2 : Trêve de service, monsieur le boucher. *le relève* J'ai entendu dire que les ninjas de Fubuki arrivent ce soir à Gardermiles.
??? : Finalement, le plan a l'air de se dérouler comme prévu.
???2 : Ces ninjas vont être attirés par tes "crimes" comme un vautour face à un macchabée ! Même si le vautour préféra se régaler plutôt que venir fouiner. Mais c'est un peu le but pour reprendre ce que ce Fubukien a enlevé ! J'attends ce moment depuis bien des semaines !
??? : Qu'est-ce que tu me conseilles de faire ?
???2 : 1) Attends la nuit tombée avant de te montrer. 2) Essaye de te repérer par mes signaux de lumière pour ne pas te perdre dans les rues. Cette ville est un vrai labyrinthe. 3) Badigeonne tes croissants de jaune d’œuf avec un pinceau avant de les enfourner pendant 15 minutes à 200°...
??? : (Son humour me rend barge, c'est pas vrai ! )
???2 : 4) Laisse les traces de tes crimes derrière toi pour les attirer dans la gueule du grand méchant loup. Montre toi pour attraper l'un d'entre eux UNIQUEMENT quand ils seront séparés. 5) Garde la pèche jusqu'au bout ou ta poire risque d'y passer. 6) Attends que son coéquipier ne vienne lui porter secours. La suite, tu la connais.^^
??? : D'acc'. Compte sur moi, Jackie.
Jackie : Très bien, Kramer. *lui présente sa main* Bonne chance, gros psychopathe.
Kramer : *lui serre la main* KKRKRRRAAAAAAHHHHH !



Le petit personnage encapuchonné avait placé une poignée électrique dans la paume de sa main. Il la retira peu après.


Jackie : Mais tu es fou ? Tu vas nous faire repérer ! Baisse d'un ton ! *emprunte une autre échelle pour sortir à un autre endroit de l'égout* Même si dans ton cas, ça serait plutôt d'une morue ! Ahahaha ! *sors une espèce de bonbon de sa poche et le croque* *sort de l'égout et remet le couvercle*
Kramer : ... Mmh... je vais enfin savoir ce que valent ces ninjas... (je dois la vie à Jackie. Je n'ai pas intérêt à me rater !)


Une espèce de lame métallique grattait les parois du mur des égouts et provoquait quelques étincelles, pendant que le dénommé Kramer ricanait doucement.


Kramer : Mais avant toute chose... je vais leur donner quelques petites frayeurs lorsqu'ils fouleront le pied sur la ville !


Le tueur en séries planta sa lame métallique sur le plafond en pierre. Une secousse se produisit sur tout le périmètre de Gardermiles... ce phénomène eu pour conséquence une pétrification totale de toute la population (aussi bien les rares habitants encore dehors que ceux à l'intérieur des habitations et autres bâtiments.

*fin de la musique*


Une demi-heure plus tard, Gael et Chibana arrivèrent en train à la gare de la ville labyrinthe. Une fois descendus du train...


Gael : Enfin on y est ! Par contre, la nuit vient tout juste de tomber... le moment parfait d'une journée pour qu'un criminel puisse faire sa sale besogne !
Chibana : Techniquement, ils n'ont pas d'heure précise pour commettre leur méfaits... bien que celui-ci préfère l'obscurité à la lumière.
Gael : Vous voyez ? Bon, on commence par quoi ?
Chibana : Nous allons enquêter en ville. Il y aura peut-être des habitants qui vont nous confier de précieux indices.
Gael : Ca roule ! Allons-y !


https://www.youtube.com/watch?v=NcLcNnJSNjI


Arrivés dans les dédales de rues de Gardermiles, un vent de calme carressait leur esprits d'une manière assez inquiétante.


Gael : Hé bien... on peut pas dire que cette ville déborde d'ambiance nocturne...
Chibana : Gardermiles a toujours été beaucoup plus vivante en journée et ce, depuis longtemps. Le maire de cette ville est très à cheval sur le couvre feu. Mais il y a un truc qui me chiffonne...
Gael : Quoi donc, sensei ?
Chibana : Si je me souviens bien, le couvre feu de Gardermiles commence à 22h25 précise. Or, il est... *regarde sa Suta Watch* Seulement 21h57.
Gael : Et alors ? Il y a des soirées encore plus calmes, je suppose...
Chibana : Mais nous n'avons encore rencontré aucun passant... pas un chat... ça me perturbe...
Gael : Quand on parle du loup. *pointe au loin* Il y a un type au bout, près de ce lampadaire.
Chibana : Tiens donc... tu as raison, Gael !


En effet, un homme habillé d'un manteau beige et coiffé d'un chapeau melon, se tenait debout, dans la direction opposé de nos ninjas... il restait figé, comme si il attendait quelque chose... enfin, c'est ce que pensait nos deux héros.


Gael : Monsieur ?
??? : ...
Gael : Euh... bonsoir ? Nous aimerions vous poser quelques questions. Nous sommes de la cité de Fubuki et nous enquêtons sur le mystère d-
??? : ...
Gael : Je rêve ou ce vieux shnock m'ignore ? Hey, je vous parle !!!  
??? : ...
Gael : VOUS POURRIEZ AU MOINS ME FAIRE UN SIGNE DE LA TÊTE OU MÊME RÉAGIR A CA ! *tapote son index dans son dos*
??? : ...
Gael : *lui attrape la veste par derrière et le secoue comme un cerisier* IL Y A QUELQU'UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUNNN ???
Chibana : GAEL ! Ca suffit ! Tu veux te faire remarquer dans toute la ville, ma parole ???
Gael : Mais c'est lui, Sensei ! Il ne veut rien entendre !
Chibana : Hein ?... Laisse moi voir ce curieux personnage...


Chibana s'approcha de l'homme et le regarda dans les yeux. Son visage semblait totalement figé. Aucune étincelle de vie ne semblait transparaître dans ses yeux ou même sur sa peau.


Chibana : Tiens donc... *utilise le scanner de sa Suta Watch sur ses yeux* *regarde les résultats* C'est bien ce qui me semblait. Ce pauvre homme a été pétrifié.
Gael : Sérieux ? Qu'est-ce qu'il a vu pour qu'il soit dans cet état ? Un truc qui fout les jetons ???
Chibana : Non pas "qu'est-ce qu'il a vu" mais "qu'est-ce qu'il a SENTI". Apparemment, quelqu'un ou quelque chose aurait utilisé une secousse statique. Une sorte de magie noire que très peu savent maîtriser. Celui qui la provoque est capable de pétrifier la population d'une ville entière pendant plus de 28h. Seul de très rares antidotes sous la forme de bonbons au miel sont capables de contrer ses effets si on se trouve sur place. Ce qui explique pourquoi tout paraissait calme lorsque nous sommes arrivés.
Gael : Mais pourquoi avoir utilisé cette magie ? Serais-ce pour avoir plus de facilité de commettre ses meurtres dans la plus grande discrétion ?
Chibana : Oh-oh ! Belle déduction, mon élève. C'est également ce que je pensais au départ. A moins qu'il n'ait utilisé cette magie pour éviter qu'on obtienne le moindre indice pour le retrouver ?
Gael : VVVVVV- Vous pensez qu'il sait qu'on le cherche ?
Chibana : Je ne sais pas. Mais il faut s'attendre à tout. Pour l'heure, nous allons essayer de chercher une piste par nous même. Évite de t'éloigner, mon élève. On se perd facilement dans cette ville.
Gael : Compris, Chibana-Sensei !


Chibana utilisa à nouveau le scanner de sa Suta Watch pour chercher quelque chose qui leur permettrait de retrouver la piste du coupable et de l'arrêter. Plusieurs minutes passaient jusqu'à ce que la kunoïchi à lunettes tomba sur un élément posé sur le sol. Quelque chose qui ressemblait à un morceau de peau de 5cm découpé et ensanglanté.


Chibana : Stop ! Je crois que j'ai trouvé quelque chose. *sors une pince ninja pour attraper le morceau depeau*
Gael : Je crois que Jasmine a eu de la chance de ne pas être choisie pour cette mission.
Chibana : Mmh... *utilise sa Suta Watch* *scan juste l'ADN du bout de peau* Très intéressant... ce bout de peau a été découpé du corps d'une personne masculine d'une trentaine d'années, aux cheveux bruns et au taux de glycémie assez élevé... il serait donc diabétique. Cet homme semblait être en train de rentrer chez lui au vu du taux de sueur sur les pores -ce qui pourrait laisser penser qu'il était en mouvement et assez pressé- quand tout à coup, le séisme a frappé et l'a figé sur place. C'est alors que notre suspect est intervenu et a commencé à découper la chair de ce pauvre homme. Mais présentant notre arrivé, il l'a emmené dans un autre coin de la ville pour éviter qu'on ne le trouve... et tout ça, c'est moi qui l'a déduit.^^
Gael :  Vous n'avez jamais pensé à faire détective plutôt que ninja ?
Chibana : C'était un de mes rêves... mais finalement, j'aime trop travailler à Fubuki. A présent, pressons le pas pour trouver l'endroit où se cache notre suspect.
Gael : Et comment on fait ?
Chibana : ... Gael...
Gael : Oui ?
Chibana : Il suffit de suivre les traces de sang que la victime a laissé derrière elle ! Maintenant viens ! *part déjà devant*
Gael : ... https://youtu.be/FTzYSE5Rtec?t=2s Mon éclair de génie de tout à l'heure n'était que de la chance, je crois.    *rejoins Chibana*


Finalement, ils arrivèrent dans une impasse où était posé sur le sol, la victime en question. Le ventre ouvert, vidé complètement de ses organes et avait de multiples entailles partout sur le reste du corps, le tout baignant dans une mare de sang.


Gael : Bwo... Je crois que je vais être malade ! Je ne suis pas comme Jasmine, mais il y a des limites à tout...
Chibana : Il a été d'une vitesse affolante pour faire ça... c'est pas croyable...
Gael : On a affaire à un vrai malade...
Chibana : ...
Gael : Je ne sais pas pourquoi il agit comme ça, mais on doit à tout prix le retrouver.
Chibana : ...
Gael : Sensei ?
Chibana : ... Il y a quelque chose que je ne comprend pas...
Gael : Quoi donc ?
Chibana : ... Hé bien-


*coupez la musique*


Soudain, un bruit sourd survint quelques mètres plus loin, comme si quelqu'un frappait contre un mur avec un objet lourd et métallique.


https://www.youtube.com/watch?v=-tkzSyD8i5s


Gael : Vous avez entendu ? C'est tout près ! JE VAIS ME LE FAIRE ! *va dans la direction en question*
Chibana : GAEL ! NON ! IL FAUT RESTER GROUPÉS !
Gael : ON SE CONTACTERA PAR SUTA WATCH ! NE VOUS EN FAITES PAS !
Chibana : GAEL !... Je n'aime pas cette histoire... *regarde le bout de peau et le cadavre*


Gael arriva finalement dans une autre rue, cette fois-ci avec un autre cadavre, planté sur le mur d'une habitation, la lame d'une hache traversant son crâne et les briques du mur.


Gael : ... Ok là ça commence à m'inquiéter...


*coupez la musique*


La Suta Watch de Gael se mit à sonner. Gael ouvrit la communication par hologramme pour parler à Chibana.


https://www.youtube.com/watch?v=Ts-lTAzDnUk


Chibana : Gael, il faut absolument que tu m'écoutes à l'avenir ! Reviens vite à mes côtés ! Nous ne savons pas à qui nous nous attaquons. Sans compter qu'il y a un truc qui ne tourne pas rond.
Gael : Mais de quoi vous parlez ?
Chibana : J'ai examiné d'avantage le cadavre et le bout de peau que j'ai trouvé au sol. Et j'en suis venue à la conclusion qu'il n'y a AUCUNE PLAIE qui correspond à sa forme, sur tout le corps.
Gael : Ca veut dire que-
Chibana : Tout à fait. Ce bout de peau n'appartient PAS à ce cadavre.
Gael : MAIS... pourtant on a suivit les traces... et d'après votre déduction-
Chibana : Je sais. Il se passe des choses pas très logiques. C'est pourquoi tu dois impérativem-
??? : CETTE COMMUNICATION EST INTERROMPUE !


L'image de Chibana se brouilla, on entendit des cris, des coups échangés, des attaques magiques et autres bruits métalliques à l'autre bout, jusqu'à ce que la communication se coupa brusquement.


Gael : Qu'est-ce qu... Chibana ? Sensei ? Répondez ! SENSEI ??? SENSEIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!


*fin de la musique*


*ending thème* https://www.youtube.com/watch?v=5xwFPW_8714


PROCHAINEMENT

https://www.youtube.com/watch?v=P7s5gyI4B3M


Gael : Chibana-Sensei, où êtes vous ???
Jasmine : J'espère qu'elle ne s'est pas faite... enfin tu vois quoi ?
Shinyxx : C'est votre Supérieur, elle est bien plus coriace que vous ne le pensez.
Ryu : Ce Kramer semble être prêt à tout pour parvenir à ses fins. Par contre, il a l'air bien sûr de lui pour attirer la colère de Fubuki... ou parfaitement inconscient. =/
Gael : Apparemment, il aurait un équipier qui convoite quelque chose que je possède. C'est pour ça qu'il tue des innocents ???
Sayaka : Mais il est complètement ccccinglé !
Tsuki : Ce genre de monstre est capable de dépasser les limites pour avoir ce qu'il veut.
Gael : En tout cas, ce Kramer a l'air totalement monstrueux ! Je n'ai jamais vu un adversaire aussi... flippant et coriace ! Vous pensez que je suis capable de l'affronter ?
Jasmine : Tu peux le faire, j'en suis certaine !
Ryu : Tu es ninja de Fubuki oui ou non ? Alors montre lui !
Tsuki : Et puis si tu retrouves Chibana à temps, vous aurez toutes les chances de votre côté.
Gael : Mais comment réussir à la trouver ? Visiblement marcher sur les toits ne suffit pas, Gardermiles est horriblement brouillonne comme ville... je crois qu'il serait temps de faire revenir Sora ! Je suis sur que sa vision de rapace me sera utile !
Tsuki : Tu connais le code musical ?^^'
Gael : Pas encore. Mais je vais trouver. Il le faut ! Chibana-Sensei compte sur moi ! Alors que retentisse la musique !



Dans le prochain épisode : A la recherche de Chibana-Sensei ! Kramer se déchaîne pour la bonne cause !


Gael : AU NOM DE FUBUKI, JE T'ARRÊTE !

THE END !

_________________
Si vous êtes curieux, cliquez sur ce spoiler... MAIS... à vos risques et périls !

Spoiler:
 


Dernière édition par gaelrasengan le Sam 21 Juil - 21:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Just-to-buy

avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Mer 30 Mai - 20:55

Le reboot a à peine commencé ça sent déjà la grosse merde. (gag de Fan)

globalement, on voit que y'a pas grand chose de changé, si ce n'est qu'un début qui a l'air d'être déjà travaillé vu que c'est un reboot et pas un désordre comme avant (par rapport a moi) , et cette fois, comme on l'a témoigné dans le délire, les forumeurs seront encore plus pas sortis du bois, vu qu'on se lie un peu tout.


Bref, on se voit en 2022 pour la fin /PAN/


Ensuite, Gael, sachant que je me suis pas mal fait une idée avec les commentaires de Fan et LT qui résument un peu tout, bah...moi j'ai aucun sens critique, mais bon, l'effet anime je finirais par les enlever au fur et a mesure. Si tu réserves un truc plutôt dramatique ça ne deviendrait presque plus nécéssaire de garder l'effet joyeux.

Pas mal tout ce que j'ai a dire, ouaip, j'ai tout rattrapé ce que j'ai manqué mais parce que pas de pavé je me suis réservé ceux sur cette page. /PAN/

_________________
-manque d'inspiration en cours-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA En ligne
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 24
Localisation : En train de me préparer pour une nouvelle aventure passionnante... non je déconne, j'attends l'heure du prochain repas chez moi.^^

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Mer 6 Juin - 21:00

Bon, je ne sais pas si Fan a déjà lu cette dernière partie, mais ça ne fait rien. Si je veux que mon délire débute vers la fin du mois, alors je dois impérativement éviter de trop traîner en ce qui concerne "poster les parties des gags" *TG*

Du coup, voici la partie 1 du gag suivant (et normalement, ça sera le dernier avant le délire) :


On ne devient pas combattant. On EST combattant. Il suffit juste d'un peu de temps pour le découvrir.

https://www.youtube.com/watch?v=b9NlVu2UEu0


22h05. Gardermiles. Une ombre rasait les murs en toute discrétion, observant depuis plusieurs minutes nos ninjas de Fubuki près de l'une de ses victimes. D'une façon aussi rapide qu'étrange, il rampa en prenant une autre forme, jusqu'à une autre ruelle pour laisser une autre de ses traces en lançant une hache sur une autre victime pétrifiée. Puis il fit demi-tour jusqu'à arriver près de nos ninjas. Et, laissant l'un d'entre eux aller vers l'endroit où il s'est fait entendre, il "plongea" dans l'ombre du 2e ninja et attendit quelques instants.


Chibana : *regarde le bout de peau et regarde d'avantage le cadavre* C'est bien ce qui me semblait, milles millions de neurones ! *utilise sa Suta Watch* *contacte Gael*

L'hologramme de Gael apparu sur la montre high tech.


Chibana : Gael, il faut absolument que tu m'écoutes à l'avenir ! Reviens vite à mes côtés ! Nous ne savons pas à qui nous nous attaquons. Sans compter qu'il y a un truc qui ne tourne pas rond.
Gael : Mais de quoi vous parlez ?


Pendant la discussion, l'ombre de Chibana semblait s'élever doucement et prendre derrière elle, une forme monstrueuse.


Chibana : J'ai examiné d'avantage le cadavre et le bout de peau que j'ai trouvé au sol. Et j'en suis venue à la conclusion qu'il n'y a AUCUNE PLAIE qui correspond à sa forme, sur tout le corps.
Gael : Ca veut dire que-
Chibana : Tout à fait. Ce bout de peau n'appartient PAS à ce cadavre.
Gael : MAIS... pourtant on a suivit les traces... et d'après votre déduction-
Chibana : Je sais. Il se passe des choses pas très logiques. C'est pourquoi tu dois impérativem-


https://www.youtube.com/watch?v=xIZzz9RFpsI


Mais la kunoïchi à lunette n'eut pas le temps de finir qu'elle dût esquiver un coup de poing couvert d'épines d'ombres, qui atterrit en plein sur le sol. Kramer était devant Chibana https://image.noelshack.com/fichiers/2018/22/2/1527609460-ebd82a6015f935ab61837fc570e65889.png


Kramer : CETTE COMMUNICATION EST INTERROMPUE !
Chibana : QU'EST-CE QU- *esquive des coups de faux d'ombre*
Kramer : RESTE TRANQUILLE, BLONDINETTE ! TU NE SENTIRA BIENTÔT PLUS RIEN !
Chibana : RÊVE TOUJOURS, MONSTRE ! *frappe du pied au sol* TOURMENTS ROCHEUX !


Des pics de pierre sortirent du sol pour essayer d'empaler ce monstre, mais l'attaque passa à travers, comme si il n'était que pur esprit.


Kramer : Pas de chance ! Maintenant c'est à mon tour. *ses yeux rouges brillent de mille feux* KRASHAR VINTUS SLASH !


Un flash de lumière rouge survint et la puissance de cette attaque était si violente qu'elle interrompu la connexion des montres ninja.


*coupez la musique à 00:31*





https://www.youtube.com/watch?v=R9L-o5Ietyo


https://youtu.be/WfAdh4iUGP4?t=39s


A la recherche de Chibana-Sensei ! Kramer se déchaîne pour la bonne cause ! (partie 1)


Pendant plusieurs minutes, Gael essayait de joindre Chibana par tout les moyens en modifiant les paramètres de sa montre, mais rien n'y fit. Celle de sa Sensei semblait être totalement HS. Notre pauvre ninja s'arrachait presque les cheveux en songeant à la situation présente.


https://www.youtube.com/watch?v=J9L-GwVQ_LI


Gael : C'est pas vrai... c'est pas vrai ! Alors si je récapitule la situation : je suis tout seul, dans une ville labyrinthique, je ne sais pas ce qui est arrivé à Chibana-Sensei, sa Suta Watch semble être HS et il y a un psychopate fanatique de gore qui rode dans les environs et qui pourrait très certainement me zigouiller à tout moment... je ne pense pas que la situation peut-être pire...


Gael resta silencieux quelques instants, se calma peu à peu... et regarda le ciel d'un air sérieux.


Gael : (Je ne veux pas revenir à Fubuki sans Chibana ! Peut-être qu'en grimpant sur les toits, j'arriverai à m'orienter ou même à entendre quelque chose...)


Après quelques sauts muraux, le ninja habillé de bleu arriva sur un toit et essaya de s'orienter. Mais Gardermiles était VRAIMENT une ville labyrinthe. Il était très difficile de s'orienter, sans compter qu'aucun bruit ne semblait attirer son attention. Ses espoirs semblaient perdus.


Gael : (Plus facile à dire qu'à faire !... Cette ville est immense et aussi calme qu'une bibliothèque. Pour pouvoir réussir à trouver quoi que ce soit, il faudrait se diriger encore plus haut. Voler, quoi... mais je ne vois pas-...) Attends... *fouille dans sa poche* Oui ! L'appeau de Sora ! Si je trouve la bonne musique, il viendra m'aider !... Mais qu'est-ce qui pourrait l'attirer ?... Mmh...


*coupez la musique*


Gael approcha ses lèvres de l'instrument et joua cette musique https://www.youtube.com/watch?v=ZiFsjDlbv04 (jusqu'à 00:13). Mais rien ne se passa.


Gael : Mmh... c'est pas la bonne... essayons autre chose !


Gael essaya cette musique https://youtu.be/G1V46mD4wfQ?t=7s (jusqu'à 00:19). Mais le faucon tant attendu ne pointa toujours pas le bout de son bec.


Gael : J'étais persuadé que c'était bon pourtant, cette fois-ci ! ET PUIS D'AILLEURS, COMMENT TU VEUX QUE JE TROUVES LA BONNE MUSIQUE ? IL Y A DES MILLIONS DE MILLIARDS DE MILLIARDS DE POSSIBILITÉS ! JE N'Y ARRIVERAI JAM- Attends... qu'est-ce que maman m'avait dit, déjà ?


https://www.youtube.com/watch?v=Blyh6gbUbiE


-Flash back-

Tsuki : Souviens toi mon chéri. La gourmandise est un vilain défaut.

-Fin du flash back-


Gael : NON ! NON ! Pas ça !


-Flash back n°2-

Tsuki : Tu devrais penser à te laver d'avantage les cheveux par semaine. Crois-moi, c'est une question d'hygiène !

-Fin du flash back n°2-


Gael : Mais noooon ! Quand elle m'a présenté l'appeau, maudite cervelle ! *frappe sur sa tête*


-Flash back n°3-

Tsuki : Tu trouveras bien vite la mélodie, mon poussin. Saches que la réponse n'est jamais loin de toi.

-Fin du flash back n°3-


Gael : Oui ! C'est ça ! La réponse n'est jamais loin de moi... ... ... Mais alors... ça voudrait dire que...


En regardant dans le trou de la petite flûte, il remarqua qu'un cylindre de papier entourait les contours de l'intérieur de l'instrument. En le sortant et en dépliant le papier, il tomba finalement avec le fameux code musical !


Gael : COOL ! Maintenant je comprend pourquoi elle disait ça. Cette fois, c'est la bonne.


*coupez la musique*


https://www.youtube.com/watch?v=bYG0kGH5Lw8 Le signal résonna dans toute la ville et encore plus loin.



Quelques secondes après, une silhouette ailée apparu dans le ciel et se dirigea vers Gael. Il chuta en piqué à une vitesse affolante et au moment où il se trouva pile devant notre héros... il le baffa avec son aile et notre pauvre Fubukien se retrouva propulsé plus loin sur le toit, pendant que Sora se posa sur une cheminée. https://image.noelshack.com/fichiers/2018/22/2/1527618531-sora.png


Sora : Ca t'apprendra à vouloir dérober le bien d'autrui, maudit voleur !!!
Gael : *se redresse* Hein ? Mais tu ne vas pas bien ??? Je t'ai appelé avec cet appeau ! Et je ne l'ai pas volé !
Sora : Et alors ? Ça ne justifie rien. *l'observe un peu d'avantage* Même si tu possèdes l'emblème de Fubuki sur ta tenue, je pense que Tsuki n'aurait jamais confié cet instrument à un simple ninja comme toi ! Ce n'était pas ce qui était prévu, il y a de cela quelques années !
Gael : ... Tu es sérieux ? Tu ne sais pas à qui tu parles, ma parole ???
Sora : J'avoue que non.
Gael : ... Je suis le fils de Tsuki Yukito. Gael.
Sora : ... Tu es son fils ?
Gael : Exact.
Sora : ... ... ... Tu ne lui ressemble pas, pourtant.
Gael : https://www.youtube.com/watch?v=dqPxDYdbgoc *assis dos tourné, plus loin* Pourquoi tout le monde pense pareil ?  
Sora : Parce que c'est vrai. Il n'y a aucun trait de Tsuki sur ton physique.
Gael : Ah ça... Oui... je sais... c'est une longue histoire. *revient vers lui* Mais j'ai vraiment pas le temps ! J'ai besoin de tes services, Sora ! Je suis totalement paumé ! Alors comment je pourrais te prouver que je suis sincère ???
Sora : Bon, si tu insistes. Je vais te poser des questions sur Tsuki. Si tu réponds bien, sans me donner d'erreur, alors tu auras dit la vérité. Sinon, tu peux dire adieu à tes globes oculaires !
Gael : Alors je t'écoute.^^ (j'espère qu'il ne sera pas trop vicieux pour les questions )


https://www.youtube.com/watch?v=dRj5BQk4Y7A


Sora : Bien. Première question : que faisait-elle avant de devenir chef de Fubuki ? En dehors de son métier de ninja.
Gael : Fastoche ! Elle était dans un groupe de rock : Dawn Smash, avec lequel elle a remporté un certain succès. Et ensuite, quand il s'est dissous, elle a décidé de pratiquer la médecine.
Sora : Exact. Deuxième question : est-elle droitière ou gauchère ?
Gael : Gauchère. Et je peux même te dire qu'elle se sert à chaque fois de cette main là pour lancer le Kinokyu qu'elle m'a transmit.
Sora : C'est juste. Troisième question : Tsuki a un porte bonheur qu'elle ne dévoile qu'aux personnes les plus proches dans son cœur. Quel est ce porte bonheur ?
Gael : Une écaille du dieu dragon Hikami. Il a toujours été très proche du village et plus particulièrement de notre famille. Parfois, elle s'en sert pour calmer la douleur d'une brûlure.
Sora : ... Impressionnant. Encore une question : que t'a-t-elle dit au sujet de cet appeau ? Vu que selon toi, c'est elle qui te l'a confié ?
Gael : Après avoir mentionné le fait que tu as été son animal de missions quand elle était encore jeune et que tu t'es retiré après son élection en tant que chef de la cité, elle m'a parlé du code musical. Si tu le reconnaissais, cela voulait dire que moi, son fils, a besoin d'un nouveau compagnon de missions. Et pour trouver ce code musical, tout ce qu'elle m'a dit, c'est que la réponse n'est jamais loin de moi. J'en ai donc déduit que le code était à l'intérieur de l'instrument.^^'


Sora s'approcha de Gael, silencieux pendant quelques secondes.


Sora : Tu es bien le fils de Tsuki ! Il faut croire que ma méfiance m'est montée à la tête. Désolé, cher Gael. Je serais honoré d'être ton nouveau coéquipier.
Gael : Je t'accepte à condition que tu y ailles doucement à l'avenir avec le claquage d'aile.
Sora : Ahaha ! C'est compris, mon jeune ami. A part ça, si tu me disais pour quelle raison tu as besoin de moi ?
Gael : AH OUI C'EST VRAI ! Mon sensei, Chibana Akizumi, est portée disparue ! J'ai essayé de la contacter avec ma Suta Watch, mais apparemment, la sienne serait HS. Nous sommes venus ici pour enquêter sur un tueur en séries qui fait froid dans le dos et je commence à me demander si il ne l'aurait pas déjà attrapée !
Sora : Ne t'en fais pas, Gael. Jadis, Tsuki m'a apprit à ressentir le Ki Primaire d'un ninja jusqu'à plusieurs kilomètres d'écart. Et tu peux te rassurer, je ressens encore son énergie quelque part en ville. Je vais survoler les environs et retrouver sa trace promptement. Une fois que je l'aurais détectée, je tournerai dans les airs, pile en dessous de l'endroit en question pour t'indiquer où te rendre.
Gael : Super ! Vas y Sora ! J'attends ton signal avec impatience !


*fin de la musique*


Sora déploya ses ailes et s'envola. Il scruta avec sa vision puissante, toutes les rues et ce, dans les moindres détails. Après quelques minutes, il aperçu une sorte d'ombre rampante pour le moins étrange, qui avançait rapidement dans les rues de Gardermiles, jusqu'à s'arrêter devant une petite place circulaire. Une personne surgit de cette flaque noire, se plaqua contre le mur et se laissa glisser sur le sol. C'était Chibana. Visiblement toujours vivante, mais profondément endormie.


Sora : (Ca doit être Chibana... mais d'où venait cette espèce d'ombre étrange ? Serais-ce le fameux tueur en série ?... Je n'aime pas ça... c'est sans doute un piège... mais si ce n'est pas le cas, je ne peux pas retourner vers Gael... qui sait ce qui pourrait arriver à son sensei si je ne suis pas là pour surveiller ?... Cher fils de Tsuki, j'espère qu'il ne t'arrivera rien non plus. Dans tout les cas, je me suis longtemps préparé pour ce jour !)


Sora se mit à tourner autour de l'endroit où se trouvait Chibana. Gael vit le signal de Sora et se précipita vers l'endroit. Pendant ce temps, non loin de l'endroit où était posé Chibana, Kramer attendait patiemment.


https://www.youtube.com/watch?v=jC_bEuqPjWo


Kramer : ... *regarde en l'air* Tiens... curieux ce faucon qui tourne en rond à cette heure...
Jackie : *dans l'esprit de Kramer* Kramer ?^^
Kramer : ... Jackie ? Où es-tu ?
Jackie : Dans une cabine téléphonique à 20m d'ici !
Kramer : Je vois...
Jackie : La cible approche. Je ressens la force de ses cartes diamant arriver de plus en plus dans ta direction.
Kramer : Très bien. Je vais l'accueillir comme il se doit ! Fais moi confiance !
Jackie : Je sens que ça va être vraiment drôle. Amuse-toi bien, mon ami !


Jackie sortit de la cabine téléphonique et s'étira tout près d'un lampadaire... révélant son visage à l'insu des rares habitants pétrifiés encore à l'extérieur. https://i.skyrock.net/6839/63326839/pics/3263679558_2_5_p1yt47nE.jpg


Jackie : Ahahaha ! Foi de Jackie le clown, je suis sûr que papa va être fier de moi ! Bientôt nous serons tous réunis, je suis trop content ! *sors un peigne et se recoiffe* Gael Yukito, la vengeance est un plat qui se mange froid ! Et fais moi confiance, Kramer ne fera qu'une bouchée de toi, mon gros poulet ! AHAHAHAHA !


*coupez la musique à 00:47*


A suivre !

_________________
Si vous êtes curieux, cliquez sur ce spoiler... MAIS... à vos risques et périls !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 19
Localisation : Au fond, comment puis-je être sûre d'être là où je suis et pas en train de rêver dans mon lit? "d'accord"

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Sam 9 Juin - 18:28

J'ai préféré le rythme de tes deux dernières parties, on rentre plus facilement dans l'histoire et le ratio action est cool  

(le coup des 10000 flashback m'a fait marrer d'ailleurs *tg*)


Reste à voir comment ça va continuer! (sache que tu ne le sais pas mais y'a un moment qui ressemble à une scène dans la partie 5 de Jojo voilà)

_________________
Parler du désert, ne serait-ce pas, d'abord, se taire, comme lui,et lui rendre hommage, non de vains bavardages, mais de notre silence?





Attention spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 24
Localisation : En train de me préparer pour une nouvelle aventure passionnante... non je déconne, j'attends l'heure du prochain repas chez moi.^^

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Mer 27 Juin - 19:11

A la recherche de Chibana-Sensei ! Kramer se déchaîne pour la bonne cause ! (partie 2)

https://www.youtube.com/watch?v=TPtIOxdAclY *transition style anime*


https://www.youtube.com/watch?v=DUpa5FhBFkA (jusqu'à 00:41)


Notre ninja tout de bleu vêtu, s'approchait de plus en plus de l'endroit où Sora avait indiqué la position de Chibana, tendit que Kramer était caché dans la pénombre et Jackie perché sur le toit d'une haute maison, attendant le début du spectacle. Finalement, Gael arriva devant son sensei, couchée au sol, visiblement endormie.


Gael : Sensei ! Sensei ! *la secoue* Réveillez-vous !
Chibana : ...
Gael : Pitié ! Si vous vivez, Chibana-Sensei, manifestez-vous ! Le psychopathe peut surgir d'un instant à l'autre !
??? : Tu ne crois pas si bien dire !
Gael : Que-


Un poing d'ombre sortit du sol entre les deux ninjas et toucha de plein fouet le ventre de Gael qui valdingua plus loin. Se prenant un réverbère, il se releva assez difficilement, pendant qu'il crachait quelques gouttes de sang. Kramer était devant lui, ricanant (ce qui effraya assez bien notre héros au vu de son apparence assez ténébreuse). Jackie riait également en voyant le coup porté.


https://www.youtube.com/watch?v=R4RvEmSRVbo


Jackie : Ahahahaha ! Y a pas à dire, il s'est fait avoir comme un bleu ! Il aurait dû changer de tenue avant de venir, ça lui a porté la poisse.^^
Gael : QQQQQQ... Qu'est-ce que c'est que ce truuuc ???
Kramer : *s'approche de Gael* Je m'attendais à autre chose de la part de Fubuki. Surtout après avoir réussi à arrêter autant de connaissances proches, dernièrement.
Gael : ... *lève la tête* De... de... quoi tu parles ?
Kramer : Peu importe. Je ne suis pas du genre à taper la causette avec un moucheron qui vient fourrer son nez dans les affaires d'autrui.
Gael : *reprend ses esprits* COMMENT CA ? Tu as tué des dizaines d'habitants de Gardermiles et tu essayes de nous tourner en bourrique avec tes fausses pistes qui mènent vers tes dernières victimes !
Kramer : Ahahahahaha !
Gael : Qu'est-ce qu'il y a de marrent ?
Jackie : *toujours perché* (Il n'a décidément aucun sens de l'humour ! )
Kramer : Je savais que ce plan allait marcher mais je ne pensais pas à ce point ! Vois-tu, je n'ai tué personne ici. Tout ceux que j'ai attrapé ces dernières semaines sont enfermés quelque part dans cette ville labyrinthique. Et les différents cadavres que j'ai laissé il y a quelques jours, jusqu'à aujourd'hui, sont en réalité des leurres !
Gael : Quoi ? Mais... ils ont l'air si réels !
Kramer : Je les ai juste crées à partir d'ADN des humains que j'ai capturé. Ces leurres, bien que ressemblant à ces derniers à l'extérieur et à l'intérieur, ne sont que des coquilles vides de vie ! Vois-tu, j'ai organisé cette petite frayeur et tout ce plan depuis ton arrivée... car le seul que j'ai envie de trucider, c'est toi !
Gael : ... *se lève et tourne autour* Et... pourquoi tu tiens tant à vouloir me tuer ? J'ai fait quelque chose de mal ?
Kramer : Oui, mais je ne te dirais pas quoi. Car j'aime quand mes adversaires me quittent sans rien savoir de plus !
Gael : JE SERAIS LA A LA FIN DE CE COMBAT ET TOI DANS UNE DE MES CARTES DIAMANT !
Jackie : *sourit grandement lors de la prononciation de ce mot*
Sora : *toujours dans les airs* (Je suis là dés que tu as besoin de moi, Gael. Pour l'heure, voyons voir comment tu te débrouilles...)


*coupez la musique*


https://www.youtube.com/watch?v=2XUw1NxJS2k


Gael se créa trois doubles de glace et encercla Kramer avec ces derniers, pendant que Kramer ne bougeait pas d'un muscle.


Gael : T'es vraiment imprudent pour un monstre !
Tout les Gael : FAUNE CRISTALLINE !


Les quatre envoyèrent des faucons de glace en rafale sur Kramer. Mais ces dernières passèrent à travers son "corps" et détruisirent les trois clones pendant que Gael sauta à temps... mais se prit tout de même un oiseau de glace dans la jambe. Ce dernier retomba au sol et se fit enchaîner par un autre coup de poing de Kramer, qui le fit propulser sur un mur. Le monstre d'ombre enchaîna en envoyant une nouvelle attaque magique : une scie circulaire faite d'ombre sortit du sol et se dirigea vers Gael et plus précisément vers son entre-jambe.


Gael : AAAAH ! *esquive à temps* *la scie disparaît après avoir découpé un peu le mur*
Jackie : AHAHAHAHAHA ! Alors ça, cette attaque m'a scié !
Gael : *bondit très haut* CHAINES D'HIRUKO !


Les chaines de glace sortirent des mains du jeune ninja pour tenter de saucissonner le monstre... mais sans succès : l'attaque passa à travers une fois encore.


Gael : MAIS COMMENT TU FAIS CA ???
Kramer : *attrape Gael en allongeant son bras et le claque au sol* Disons que plus je me balade dans l'obscurité, plus je deviens insensible à pratiquement toutes les attaques... oh ? Tu sais quelle heure il est ?
Gael : Eeeeuh... très très tard ?
Kramer : Non... c'est l'heure du cours de dissection ! *son autre bras se transforme en scalpel* Je vais couper court à ce combat une bonne fois pour toutes !
Jackie : (C'est exactement ce que j'allais dire ! )
Gael : PAS TOUT DE SUITE ! SORA ! MAINTENANT !
Kramer : Sora ?


Une paire de serres de rapace se planta en plein dans la tête de Kramer... et contre toute attente, l'intervention de Sora lui fit enfin des dégâts ! Il recula et lâcha Gael avant qu'il ne pousse son dernier soupir.


Sora : Il s'en est fallu de peu.
Gael : On dirait que les coups physiques lui font effet ! Sora, continue de l'occuper pendant que je lui sorte le grand jeu !
Sora : Bien reçu ! *cri de faucon*



Sora se précipita sur le visage de Kramer en volant à la vitesse de l'éclair. Gael fit une position en prenant appui sur une jambe et...


Gael : LA RAGE DU PIVERT ! *fonce vers Kramer* *glisse pour lui donner un coup de pied uppercut* *se relève et lui donne des centaines de coups de pied rapides et puissants par seconde*


Kramer est envoyé plus loin, pendant que Sora se détache de son visage. Kramer se leva et sautilla sur place comme un boxeur.


Kramer : Tu tapes fort, petit ninja. Mais je suis encore là !
Gael : C'est pas vrai ! Je fais un cauchemar !
Kramer : Oui, tu fais un cauchemar ! Et crois-moi sur parole, tu ne te réveillera jamais ! *son bras s'allonge pour attraper Gael*


Pendant que sa main gargantuesque attrapa le ninja, son ventre se transforma en une espèce de déchiqueteuse faite d'ombre, tendit que son bras télescopique tentait de l'attirer dans cette machine de la mort. Gael essayait de résister en poussant avec ses pieds sur le sol, pendant que Sora donnait des coups de bec et de serres sur le bras. Mais Kramer continuait de l'attirer sans vraiment broncher.


*fin de la musique*


Gael : J'ARRIVE PAS A M'EXTIRPER ! JE NE VEUX PAS CREVER !
Sora : GAEL ! QU'EST-CE QU'ON PEUT FAIRE ?
Gael : SI CHIBANA-SENSEI ÉTAIT AVEC MOI, J'AURAIS DÉJA UN MEILLEUR AVANTAGE ! *crie fort* CHIBANA ! RÉVEILLEZ-VOUS, PUNAISE ! J'AI BESOIN DE VOUS !
Chibana : *toujours endormie dans son coin*
Gael : NOM D'UN RAMEN PÉRIMÉ ! ELLE A DÛ SUBIR UNE MAGIE SOPORIFIQUE, J'EN SUIS PRESQUE SÛR !
Kramer : Hé oui. Magie soporifique de ma fabrication. A présent, tu es seul face à ton destin !
Sora : C'EST CE QUE TU CROIS, KRAMER ! *fonce vers lui en esquivant au passage son autre main*


Mais au lieu d'attaquer une fois encore son visage, il se dirigea vers Chibana et poussa son cri de rapace sous forme d'une espèce d'ultrason bien chargé en décibel. La kunoïchi à lunettes se réveilla en sursaut.


Chibana : HEIN ? QUE... QUOI ? Où est-
Gael : CHIBANA ! VITE ! IL VA FINIR PAR ME TRANSFORMER EN STEAK HACHÉ !
Chibana : *prend appui avec ses pieds sur le mur* *fonce vers Kramer et lui donne un coup de pied tornade sur la nuque* NE TOUCHE PAS A MON ÉLÈVE, SALETÉ !
Kramer : AAAH !


Le ventre de Kramer reprit sa forme et lâcha par la même occasion, notre ninja.


Gael : OUI ! Vous êtes arrivée à temps ! *Sora se pose sur son bras* Bravo Sora !
Sora : Merci, mon jeune ami.
Chibana : Oh... alors comme ça tu es Sora ? C'est un plaisir de te rencontrer. Et merci de m'avoir tiré de ce sommeil de plomb.^^'
Kramer : *relève sa tête* Je dérange ?
Gael : Non non. Mais par contre, si tu pouvais apporter quelques croissants. Je commence à avoir la dalle.
Kramer : Tu les mangeras dans l'au-delà, une fois que ce combat sera terminé !
Chibana : Désolé Kramer, mais c'est toi qui va perdre ! Car Chibana est dans la place !


https://www.youtube.com/watch?v=SJDmGuyd__4



Chibana : *serre ses poings* MEGAFORCE ! *ses muscles grossissent à vue d'oeil jusqu'à atteindre ceux d'une catégorie poids méga lourd* *et prennent une couleur grisâtre par la même occasion*
Gael : Vu comment il vous a fait un coup vache avec sa magie soporifique, je crois que je vais laisser vous occuper du boss final.
Chibana : Je n'y vois pas d'inconvénient.
Kramer : Enfin je vais m'amuser ! Après je m'occuperais du petit bleu. Approche, poulette !



Kramer n'eut pas le temps de réagir qu'il se prit au moins dix coups de poings par secondes pendant un certain temps. Il voulu riposter avec ses propres coups de poing, mais en frappant sur le ventre de la kunoïchi baraquée, il se fit mal aux mains. Chibana attrapa sa tête et le claqua au sol. Elle termina en grimpant sur le toit d'une maison et tomba en piqué sur sa cible, tout en tourbillonnant sur elle même comme un tir bouchon. Une fois atterrit dessus, un nuage de poussière se propagea et la terre trembla un peu. Une fois dissipé, Kramer ne bougeait plus, pendant que Chibana se tenait debout sur son ventre.


Chibana : Game over, Kramer !
Gael : Alors, Kramer ? Elle est où la poulette ?


Après quelques secondes, le ventre de Kramer s'ouvrit comme une bouche ornée de dents coupantes, pour tenter d'engloutir Chibana, mais cette dernière s'extirpa plus loin, pendant que le monstre d'ombre se releva tout doucement.


Gael : Il est encore debout ???
Sora : C'est impossible !
Chibana : Gael ! NE PERD PAS DE TEMPS ! CAPTURE-LE !
Gael : C'est pigé ! *sors une carte diamant vierge* Kramer, au nom de Fubuki, je t'arrête ! *lance sa carte*


Mais au moment où cette dernière toucha la cible, elle se désintégra complètement.


Gael : HEIIIIIIIN ???
Jackie : *toujours perché* (Héhéhé. Surpris ? )
Kramer : J'ai été crée... pour éviter d'être aspiré... par ces genre d'artefact magiques ! C'est pas demain que tu me capturera ! Pas de chance pour le moucheron.
Gael : IL M’ÉNERVE AVEC CETTE INSULTE ! AAAAAAAAAAAAAH ! *balance un Kinokyu par accident*


L'attaque lumineuse toucha Kramer et, contre toute attente, le traversa complètement... à la différence qu'ici, cela a provoqué un trou circulaire en plein dans son ventre. Comme si la lumière l'avait blessé.


Kramer : GNAAARRH !
Jackie : ... Oh-oh...
Chibana : ... Là pour le coup, tu as eu une idée de génie !!!
Kramer : Je dois... filer...
Gael : *gasp* SORA ! EMPÊCHE LE DE SE FAIRE LA MALLE !


Sora fonça vers Kramer et lui griffa sans arrêt le visage.


Gael : *s'éloigne un peu* VA-T-EN SORA ! ET FERME LES YEUX AVEC CHIBANA !
Sora : *s'éloigne plus loin et ferme les yeux*
Chibana : *fait pareil*
Gael : LE TROISIÈME OEIL DE NINIGI !


Un troisième oeil apparu sur le front du héros. Ce dernier s'illumina doucement, suivit des deux autres. Et peu après, un flash doré aveuglant, durant quelques secondes, s'étendit dans toute la ville. Quelques secondes qui permit à Kramer de disparaître complètement. *fin de la musique* Pendant que la vision redevint normale, Jackie (qui a eu l'intelligence de fermer aussi ses yeux en entendant Gael le mentionner) vit que sa création était à présent de l'histoire ancienne.


Jackie : Il... a battu Kramer !... Mais ce n'est rien, je suis heureux car je vais pouvoir récupérer ce que je cherche ! *sors une carte à jouer représentant un sablier* Templùk !


Jackie la balança au sol. Une fois plantée près de nos héros, une bulle verte et transparente se forma et s'agrandit tout en enveloppant les cibles (un peu comme ça https://youtu.be/4J2TMvNhmNk?t=4h2m25s ). A l'intérieur, le temps passait au ralenti... mais pas pour Jackie qui descendit d'une manière très acrobatique vers le sol. Et une fois entré dans la bulle, il fouilla dans la sacoche de Gael et sortit ses cartes diamant...


Jackie : Enfin ! Je les ai dans mes mains ! *sort trois d'entre elles représentant Wendi, Cheat et Incendio* Il est temps pour moi de déguerpir ! Papa m'attends avec impatience !^^


Une fois remit dans la poche, les cartes en question, Jackie s'en alla avec ce qu'il convoitait depuis longtemps, tendit que sa carte magique se transforma en poussières et redonna la notion du temps exact à nos héros qui ne s'étaient aperçus de rien.


Gael : OUI ! On l'a eu, Chibana !
Chibana : Il était coriace pour un monstre. Mais il y a toujours ce mystère en ce qui concerne les cadavres... on aurait dû l'interroger pour en savoir plus.
Gael : Pas de soucis. Il m'a déjà tout dit pendant que vous dormiez.


Gael lui résuma tout ce qu'il avait dit au sujet de son plan et des habitants prisonniers.


Chibana : C'est bien beau tout ça, mais ça ne nous dit pas où il les a enfermé...
Sora : Je crois savoir. *se pose sur le bras de Gael en lui donnant une clé* Kramer avait laissé ça avant de disparaître. Je crois sans mauvais jeux de mots qu'il s'agit de la clé du mystère.
Gael : Oh je crois que je vais t'adorer, toi !



Et nos ninjas terminèrent leur soirée en trouvant l'endroit où étaient enfermés les personnes que Kramer avait kidnappé (ils se trouvaient dans une cave à vin abandonnée plutôt spacieuse). Sora utilisa son attaque d'ultra son pour les réveiller de la magie de la défunte créature, pendant que petit à petit, dans la ville, les habitants pétrifiés revirent à la vie. Il ne resta plus que pour Chibana d'aller faire un rapport rapide au maire de la ville et de repartir à Fubuki pour un repos bien mérité.

...

...

Mais le ledemain matin, Gael accouru en pyjama au Temple Ryuuki pour informer sa mère de quelque chose de terrible.



Gael : *ouvre la porte de son bureau d'une manière violente* ELLES ONT DISPARUES !
Tsuki : AAAH ! *sursaute* Mon chéri ! Tu m'as fait peur ! Qu'est-ce qu'il y a ???
Gael : ELLES ONT DISPARUES ! MES CARTES DIAMANT ONT DISPARUES !!!
Tsuki : QUOI ? Tu veux dire tout ton paquet ?
Gael : NON ! Trois d'entres elles seulement ! Mais elles contenaient les derniers adversaires que j'avais capturé, dont une que Ryu avait emprunté pour une mission !!!
Tsuki : Vraiment ??? Et... Tu sais quand ça a pu se produire ?
Gael : Pas du tout ! Je suis dans une impasse, maman ! J'avais bien affronté Kramer hier et n'avais perdu qu'une carte vierge pour essayer de le capturer. Il ne me semble pas avoir senti quelqu'un me voler des cartes... ou alors il est hyper rapide ou utilise une technique d'invisibilité. Mais là encore, mes sens sont affûtés comme des couteaux. Je l'aurais remarqué !
Tsuki : ... C'est vraiment étrange... je vais mener une enquête, mais je ne te garantie rien. Nous avons très peu d'indice sur le suspect qui aurait pu commettre ce vol...


https://www.youtube.com/watch?v=D4hPZVCgioQ (jusqu'à 00:56)


Alors que Gael et Tsuki souffraient pour tenter de comprendre ce qui s'était passé, attardons-nous sur ce qui se passe ailleurs, sur un autre continent. La nuit était tombée depuis un moment. Des pas légers résonnaient dans une plaine déserte, au beau milieu de nulle part. Jackie arriva devant une roulotte au design très festif et qui était la seule chose qui émettait une lumière vive autour de tout ça. Il frappa trois fois à la porte. Et une voix en sortit.


??? : Entre donc, mon fils. Je t'attendais avec grande impatience.
Jackie : *ouvre la porte* J'en étais sûr, papa !


Dans la roulotte, au fond, se trouvait un bureau où était installé quelqu'un, lisant un journal humoristique et buvant un milkshake vanille-fraise.


*fin de la musique*


??? : *derrière son journal* Tu les as ?
Jackie : *sors les trois cartes* Je te l'avais promit, mon papounet chéri ! *les lance sur la table*


https://www.youtube.com/watch?v=HMWAKW303pg (jusqu'à 00:59)


Une fois devant lui, il posa son journal, les regarda quelques instants, et sortit de la pénombre. C'était un homme d'une trentaine d'année habillé comme un scientifique fou dangereux (avec quelques éléments clownesques) https://image.noelshack.com/fichiers/2018/26/3/1530115119-professeur-hector-blowmind.jpg mais aux manières très soutenues. Il s'approcha du garçon clown et lui fit un câlin.


??? : Excellent, mon fils ! Je suis terriblement fier de toi. *le lâche*
Jackie : Je sais.^^
??? : Grâce à toi, la machine va pouvoir redémarrer à plein rendement.
Jackie : Il faudra juste que j'utilise un de mes pouvoirs pour les faire sortir de ces prisons.
??? : Celà ne prendra pas longtemps, j'en suis persuadé. Après tout, il n'y a que du positif pour l'instant. Maintenant que nous sommes tous réunis, nous allons pouvoir reprendre les préparatifs ! Et d'ici quelques semaines, le grand cirque épatant et hypnotisant du professeur Hector Blowmind renaîtra de ses cendres pour LE PLUS GRAND BONHEUR DE CETTE PLANÈTE !
Jackie : Je sens que ça va être tordant ! AHAHAHAHA !



*fin de la musique*


*ending thème* https://www.youtube.com/watch?v=5xwFPW_8714


PROCHAINEMENT

https://www.youtube.com/watch?v=P7s5gyI4B3M



Gael : GRAAAH ! Celui qui a ôsé voler mes cartes, si je le retrouve, il va-
Tsuki : Ne soit pas si pressé, voyons !
Gael : Pourquoi ça ??? Tu ne vas pas me dire qu'il faut encore analyser la situation car on ne sait pas à qui j'aurais affaire ?
Jasmine : C'est ce que je pensais aussi. Surtout que ce Jackie a un passé assez difficile. Comme le reste de sa famille.
Gael : Sérieux ?
Jasmine : Faire partie d'un grand cirque, ce n'est pas de tout repos. Surtout quand il y a des difficultés familiales.
Ryu : Quand même, leur mère quitte leur père à cause de son succès grandissant... ce n'est pas un peu exagéré ?
Chibana : C'est plus compliqué que ça. Et puis bon, certaines femmes sont assez compliquées à comprendre dans une relation.
Jasmine : Mais si on lui avait dit que son départ allait complètement transformer le cercle familial, elle aurait changé d'avis, j'en suis sûr.
Ryu : Transformés, c'est le mot. C'est devenu la foire aux monstres ! Je pense que le professeur Blowmind a vu tellement grand que c'est devenu une toute autre personne ! =/
Gael : Bon, je pense qu'on sait déjà assez de choses dans ce cliffhanger. Il faut laisser un peu de suspens aux spectateurs !



Dans le prochain épisode : Un spectacle tombé dans l'oubli ! Le triste destin de la famille Blowmind !


Gael : AU NOM DE FUBUKI, JE T'ARRÊTE !


The End !

_________________
Si vous êtes curieux, cliquez sur ce spoiler... MAIS... à vos risques et périls !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clésé
Seigneur Meow
Seigneur Meow
avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 22
Localisation : Moscou, Texas

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Mar 3 Juil - 0:28

"Jackie : Ahahahaha ! Y a pas à dire, il s'est fait avoir comme un bleu ! Il aurait dû changer de tenue avant de venir, ça lui a porté la poisse.^^"

"Sora : *toujours dans les airs* (Je suis là dés que tu as besoin de moi, Gael. Pour l'heure, voyons voir comment tu te débrouilles...)"
"Comme ça s'il crève direct on saura qu'il faut fuir "

"Jackie : AHAHAHAHAHA ! Alors ça, cette attaque m'a scié ! "



Bon Gael je sais que c'est pas très très respectueux de lire tes deux gags que maintenant mais voilà j'ai rien foutu en juin, je me rattrape, tout ça

_________________





Bande de prolos avec vos merguez transhomophobe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 19
Localisation : Au fond, comment puis-je être sûre d'être là où je suis et pas en train de rêver dans mon lit? "d'accord"

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Mer 11 Juil - 23:03

Alors c'est bizarre, le combat a bien tenu en haleine, c'était globalement facile et très agréable à lire... mais j'arrive pas à trouver de quoi commenter xD

J'ai particulièrement aimé le dialogue de début avant que le combat ne reprenne, puis du coup les antagonistes "comiques" qui brisent eux-même les clichés (on le voit encore mieux ce côté avec la fin quand Jackie va voir son papa), le fait que tu ais bien structuré ce chapitre pour mettre un joli cliffhanger à la fin.... bref c'était bien ficelé quoi!

J'ai hâte de voir comment va se dérouler la suite, sachant qu'on a eu la chance de savoir à quoi s'attendre de ce papa en délire :D

_________________
Parler du désert, ne serait-ce pas, d'abord, se taire, comme lui,et lui rendre hommage, non de vains bavardages, mais de notre silence?





Attention spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 24
Localisation : En train de me préparer pour une nouvelle aventure passionnante... non je déconne, j'attends l'heure du prochain repas chez moi.^^

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Dim 12 Aoû - 21:09

Bon, je bloque toujours sur le gag de la famille Blowmind, alors à la place, je propose un petit gag bonus HS que j'ai fais pour le fun, histoire de présenter une nouvelle venue dans les persos "clin d'oeil" (que vous reverrez assez souvent dans les gags et en apparaissant quelques fois en délire... mais rarement avec un gros rôle )

En m'inspirant d'un épisode filer de Naruto et d'une autre oeuvre plus francophone *TG* (du moins pour cette 1ère partie)

On ne devient pas combattant. On EST combattant. Il suffit juste d'un peu de temps pour le découvrir.


https://www.youtube.com/watch?v=6MBX-JJblLY


Une fin de matinée à Fubuki, deux ninjas se trouvaient sur une plaine, face à face. Il s'agissait de Gael et sa mère Tsuki. Étant tout les deux en congés, ils s’entraînaient depuis plusieurs minutes, à fond. Chacun étaient éssouflés, mais ils étaient prêts à repartir de plus belle.

Gael : Je ne vais pas... me laisser faire aussi facilement !
Tsuki : Nous verrons, mon fils.
Gael : *fonce vers elle en se créant des doubles de glace* *l'encerclent* ON VA GAGNER, LES MECS !
Tous : CHAINES D'HIRUKO !

Les quatre ninjas lancèrent des chaines de glace, mais le chef du village tourbillonna sur elle même pour les réduire en poudreuse, une fois qu'elles s'entre-choquèrent. Et elle se débarrassa de deux clones d'un simple coup de pied, avant de faire des pirouettes arrières pour esquiver les Kinokyu que balancent son fils et le dernier de ses doubles.


Tsuki : *bondit très haut* GLACIER DES TITANS !


Un cube de glace géant se forma au dessus de son fils, avant de chuter vers le sol. Mais notre jeune ami utilisa sa technique de la fusée explosive pour passer à travers et le briser en mille morceaux. Sortant son bâton juste après, il fonça en piqué sur Tsuki pour la frapper un bon coup. Mais elle l'attrapa à la volée, avant de se rendre compte que c'était un double de glace qui lui explosa en pleine face. Gael apparu derrière elle et ils s'échangèrent des coups (que chacun contra à sa façon), et... s'arrêtèrent brusquement pendant trois secondes avant de terminer sur...

Tsuki : Il est temps d'en finir !


*coupez la musique*


https://www.youtube.com/watch?v=zIrzUcyCOuE


Gael : Je suis prêt ! *fait des mouvements mi-art martial mi-danse sous le rythme de la musique* *commence à 00:06* UN POT... DE CRÈME ! UN POT-DE-CRÈME !
Tsuki : *fait pareil* UN SAC... DE RIZ ! UN SAC-DE-RIZ !
Gael : *...* UN PANIER... DE FRUITS ! UN PA-NIER-D'FRUIT !
Tsuki : *...*  UN PLAT... DE CREVETTE ! UN PLAT-DE-CREVETTE !
Gael : *...* UN BOL... DE RAMENS ! UN BOL-DE-RAMENS !
Tsuki : *...* UNE GLACE... AU CITRON ! UNE GLACE-AU-CITRON !
Gael : *...* UN THÉ... AU JASMIN ! UN THÉ-AU-JASMIN !
Tsuki : *...* UN POT... DE CRÈME ! UN POT-DE-CRÈME !

*coupez la musique à 00:33*


Gael : NAAAN !
Tsuki : AHAHAHAHA ! J'ai bien peur que tu aies perdu, mon petit canard. Donc c'est toi qui va déblayer toute la neige de notre jardin, avant le repas de midi.^^


C'est alors qu'une voix se fit entendre dans les arbres.


??? : QUO-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH !


Avant d'entendre un bruit de chute assez lourd. Les deux ninjas qui ne comprenaient pas ce que c'était, accoururent avant de tomber sur une jeune demoiselle, un peu assommée, au sol. https://image.noelshack.com/fichiers/2018/32/7/1534093180-lilly-diamond.png


??? : Oooh... ça va laisser une belle bosse pour ce soir, je crois.  
Tsuki : Vous avez eu de la chance de ne pas être tombée sur un rocher... je n'ose même pas imaginer ce que vous auriez eu à la place.^^'
Gael : Attendez... je ne vous ai jamais vu ici... Qui êtes vous ?... Je suis sûr de vous avoir déjà vu quelque part, pourtant.
??? : C'est bien possible, mon cher. *se lève* Je m'appelle Lilly Diamond ! Je suis reporter pour le journal "Flash Discovery" et aussi envoyée spéciale pour différentes chaines de télévision dans le monde.
Gael : Une reporter à Fubuki ???


https://www.youtube.com/watch?v=R9L-o5Ietyo


https://youtu.be/WfAdh4iUGP4?t=39s



Tout ce qu'il faut savoir sur Fubuki ! Projecteurs pointés sur Gael ! (partie 1)


Lilly : Tout à fait. Je me suis cachée discrètement dans cet arbre pour observer votre entrainement. J'avais prévu de vous interpeller une fois que vous ayez terminé, mais je ne m'attendais pas à ce dénouement... particulier. C'est pour ça que j'ai chuté de ma branche par surprise.
Gael : Ahahaha ! Ne vous en faites pas. Ce n'est pas comme ça que tout les entraînements se terminent ici. C'est juste un truc sympa qu'on a inventé pour nous départager quand ce dernier prend trop longtemps, par exemple.
Lilly : Vraiment ? Dites-m'en plus sur vous et sur Fubuki... C'est pour ça que je suis ici, d'ailleurs.
Tsuki : Que voulez-vous dire ?
Lilly : Fubuki existe depuis des lustres. Ils ont aidés de nombreuses personnes dans le monde et ont réalisés pas mal de prouesses héroïques. Cependant, d'après un sondage récent, il reste encore dans le monde, énormément de personnes qui n'en ont jamais entendu parler ou n'ont jamais visités votre glorieuse citée. Et c'est pour ça que je suis ici : pour faire un reportage sur certains des ninjas de Fubuki et d'autres anecdotes et infos croustillantes qui raviront mes lecteurs ! *passe le micro à Tsuki* Si vous le voulez, on peut commencer tout de suite.
Tsuki : C'est très intéressant, Lilly, mais je pense que je vais laisser la parole à mon fils. Je dois aller préparer le repas de midi. C'est un peu notre rituel après chaque entraînement passés ensemble. Mais je serais présente si vous avez besoin d'informations supplémentaires. Après tout, je ne suis pas la seule à vouloir être dans votre journal. Surtout qu'il est très instructif et intéressant à lire pour en avoir achetés certains exemplaires dans le passé.
Lilly : Je vous remercie.


Tsuki s'en alla.


Lilly : Du coup, il ne reste plus que vous. Vous êtes prêt à faire découvrir aux lecteurs, votre personne et aussi votre cité ?
Gael : Cest la 1ère fois que je suis interviewé... ça me fait tout bizarre.
Lilly : C'est le stress. Respirez un bon coup et lâchez-vous !
Gael : ... *respire* *expire* Ok, je suis prêt !


https://www.youtube.com/watch?v=9fidD9Gvy-w


Gael : Salut ! Moi c'est Gael Yukito ! Je suis ninja de Fubuki. C'est cool comme nom, mais quand on l'écorge en disant "Fukubi" à la place par exemple, je suis prêt à étrangler quelqu'un pour me calmer ! Enfin, quelque chose d'inoffensif comme euh- *sors une tomate de sa poche* Une tomate !^^'


https://www.youtube.com/watch?v=r05J0mOc1mw


Gael : J'aime beaucoup jouer aux cartes. Je me spécialise dans toutes les sortes de jeux de carte, mais mon préféré reste "Koi-Koi", une variante du jeu Hanafuda. J'ai d'ailleurs inventé un système d'emprisonnement sous forme cartes diamant qui permet d'enfermer les malfrats à l’intérieur en quelques secondes !
Lilly : Mais comment c'est possible ?
Gael : Bah en appuyant bien.
Lilly : Ohhh !


https://www.youtube.com/watch?v=r05J0mOc1mw



Gael : Ces cartes me permettent de débarrasser un maximum de vermine de notre monde, afin qu'il ne connaisse pas un destin funeste comme il y a bien longtemps. Elles sont utilisées par de nombreux ninjas à Fubuki et même mises en vente dans certains magasin. D'ailleurs si vous voulez vous en procurer, elles coûtent tout de même 20 Kane, tout en ayant une attestation de ma mère sur vous. Mais si vous avez toujours rêvé de vous prendre pour un chasseur de cartes comme Sakura, autant sortir les sousous de la popoche !
Lilly : De qui parlez vous ?
Gael : Je sais pas, j'ai eu envie de sortir un nom au hasard comme ça, sans aucune raison...


https://www.youtube.com/watch?v=r05J0mOc1mw



Gael : Je suis membre de l'académie "Sakabuchi", où ils instruisent les ninjas et les prépares à gravir les échelons pour accomplir des missions encore plus périlleuses. Chaque ninja est classé dans des affiliations différentes en rapport avec leur talent. Moi je suis par exemple en "combat". Moi la tatane, ça me connaît. *passe son bras* Vous voulez toucher ? C'est du beau, c'est du lourd.
Lilly : Merci, je crois que ça ira.^^'
Gael : Dommage. Vous savez ce qu'on dit, "Le muscle, c'est la vie".  


https://www.youtube.com/watch?v=r05J0mOc1mw



=Ils se trouvent devant Ryu en train de tailler une statue dans un bloc de glace=


Gael : Lui, c'est Ryu Yamamoto. Il est dans la même classe que moi. Malgré son apparence un peu froide et blasée, il est super sympa au fond. Il est arrivé à Fubuki mystérieusement, on sait très peu de choses sur son passé. Mais il en a sous le capot, le bougre ! Il est dans l’affiliation "Infiltration".
Lilly : Qu'est-ce qu'il fait ?
Gael : Il sculpte dans un bloc de glace ! C'est son passe temps favori ! Regardez bien !


Ryu se concentre... et tailla à la vitesse de l'éclair avec son katana... quelques secondes après, il avait formé un cerisier fleuri, extrêmement ressemblant à un véritable arbre. (les détails étaient hyper précis)


Lilly : Je n'en reviens pas !
Gael : Hé oui. On reste rarement de glace devant ce spectacle ! *coupez deux secondes la musique* https://www.youtube.com/watch?v=mhggBNUWgDo

*remettez la musique*


https://www.youtube.com/watch?v=r05J0mOc1mw


=Ils se trouvent à présent devant Jasmine en mode géante, en train d'aider à réparer le toit d'une maison, visiblement détruit=


Gael : Woah ! Voici à présent Jasmine Takami ! Elle est aussi dans ma classe à l'académie. C'est probablement celle avec qui je m'entends le mieux !
Lilly : Pourquoi elle est aussi grande ?
Gael : C'est une de ses techniques ninja. Et ça me fait toujours un drôle d'eff- EEEEEH ! UNE SECONDE ! Ne parlez surtout pas de ce dernier passage ! Je vous en supplie !
Lilly : ... Okkkk... si vous insistez.
Gael : Pour en revenir à Jasmine : elle est en train de replacer le toit d'une maison qui n'a pas supporté la tempête de neige, la nuit dernière. Elle est dans l'affiliation "sauvetage".


Jasmine : *maintient le toit* Ca va prendre encore longtemps ? Je vais avoir une crampe à force de rester longtemps dans cette position.^^'
Propriétaire : *à l'intérieur* Encore un peu de patience ! Je termine de fixer les dernières planches... et voila ! C'est terminé ! Tu peux lâcher, Jasmine !
Jasmine : Pfiou ! Une bonne chose de faite.


Gael : Elle est franchement sympa et débrouillarde ! Moi je trouve ça géant. *coupez deux secondes la musique* https://www.youtube.com/watch?v=mhggBNUWgDo

*remettez la musique*


https://www.youtube.com/watch?v=r05J0mOc1mw


=Ils se trouvent devant Chibana, sur le toit de sa maison, en train de guetter le ciel=


Gael : Elle, c'est Chibana Akizumi. C'est mon sensei à l'académie. Elle a un Q.I. qui dépasse l'entendement et est passionnée par la nature en général. Elle est tellement incroyable. Avec elle dans sa classe, vous serez toujours heureux de vous lever tôt pour aller à l'école... sauf si vous êtes un fayot, ce qui n'est pas mon cas.


Chibana : *place ses mains devant sa bouche et imite à la perfection, le cri du hibou*


Un hibou arriva en volant et se posa sur le bras de la kunoïchi blonde.


Hibou : Houuu...
Chibana : Je vois... tu as bien travaillé, mon joli. Je suis fière de toi.


Gael : C'est comme ça qu'elle communique avec les animaux.
Lilly : Qu'est-ce qu'ils sont en train de se dire ?
Gael : Est-ce que j'ai l'air de savoir parler le hibou ?


https://www.youtube.com/watch?v=r05J0mOc1mw


=Ils se trouvent à présent dans la maison de Gael et Tsuki, devant cette dernière, qui a préparé des beignets de crevette pour le dîner=


Gael : Et enfin, ça c'est ma mère. La légendaire Tsuki Yukito, chef de la cité de Fubuki. Elle est la plus puissante de nous tous. D'ailleurs, tout à l'heure, elle a retenu ses coups face à moi, lors de notre combat.^^'
Lilly : Vraiment ??? (Le combat me paraissait pourtant acharné. )
Tsuki : Tout à fait. Si on m'a élue pour diriger Fubuki, ce n'est pas pour rien. Evidemment, j'ai d'autres qualités qui font de moi un chef exemplaire, mais je me suis entraînée durant des années pour être là, le jour où tout ira mal. J'ai néanmoins une confiance totale en tout mes shinobi et kunoïchis qui font un merveilleux travail chaque jour, qu'il pleuve ou qu'il neige.
Gael : *se bourre la bouche de beignet de crevette* Ch'est clair... nous autres à Fubukich, on est pas des ninjas à deux Kane ! *burp*
Tsuki : Gael, enfin ! Mange proprement ! Ce n'est pas des manières a adopter quand on t'interview !
Gael : *avale* Désolé maman.^^'
Tsuki : Je vais te chercher une serviette. Tu seras plus présentable avec une bouche propre. *s'en va*
Lilly : (Ca aussi, il est préférable que je ne le note pas^^')
Gael : Ma vie est comme ça, mon quotidien déchire, BREF, je m'appelle Gael Yukito !


https://www.youtube.com/watch?v=r05J0mOc1mw



*coupez la musique*


Gael : Alors ? Vous en dites quoi ?
Lilly : Tout ça est vraiment très intéressant !... Continuez.
Gael : ... Comment ça "continuez" ?
Lilly : Vous m'avez parlé majoritairement de votre personne, mais il y a encore d'autres choses que j'aimerais savoir : d'autres informations sur votre entourage, l'histoire de Fubuki, ce qu'on peut y faire, comment fonctionne le Ki primaire, vous savez, cette énergie magique qui permettent de réaliser toutes ces techniques du tonnere ! ET PIM ET PAM ! Tout ça quoi !  
Gael : ... Dans ce cas, je ne pense pas y arriver tout seul... Maman ? Un coup de main, ne serait pas de refus.
Tsuki : D'accord, mon fils. Nous allons dévoiler d'avantage de choses pour proposer à Lilly le reportage qu'elle désire !
Lilly : Ca va faire un carton, je le sens !



A suivre !

_________________
Si vous êtes curieux, cliquez sur ce spoiler... MAIS... à vos risques et périls !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 19
Localisation : Au fond, comment puis-je être sûre d'être là où je suis et pas en train de rêver dans mon lit? "d'accord"

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Lun 13 Aoû - 14:44

Lilly Diamond? Tu es sûr

C'est pas plutôt CRAZY DIAMOND????? *DORARARARARARA* *Is this a fucking Jojo's reference??????*

[size=32]Lilly : Mais comment c'est possible ? [/size]
[size=32]Gael : Bah en appuyant bien. [/size]
[size=32]Lilly : Ohhh ![/size]

Lilly: !

Gael en mode beauf avec ses muscles si c'est pas beau

Gael qui balance tous les mystères et la vie de Ryu aux caméras jpp
J'imagine Ryu le regarder tout le long en mode " "

Il a vraiment fait le beauf tout le long ça m'a fait rire x) ils vont devenir des stars maintenant olala

Leur popularité va baisser quand la nouvelle de Gael qui traine avec les forumeurs se saura olala

_________________
Parler du désert, ne serait-ce pas, d'abord, se taire, comme lui,et lui rendre hommage, non de vains bavardages, mais de notre silence?





Attention spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 24
Localisation : En train de me préparer pour une nouvelle aventure passionnante... non je déconne, j'attends l'heure du prochain repas chez moi.^^

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Ven 28 Sep - 17:04

Well, well, well... ça a mit du temps, mais finalement, j'ai terminé la 1ère partie du gag racontant le passé de la famille Blowmind.

Alors bah... c'est parti ! *mais quelle transition* *TG*

On ne devient pas combattant. On EST combattant. Il suffit juste d'un peu de temps pour le découvrir.

https://www.youtube.com/watch?v=HMWAKW303pg (jusqu'à 00:59)


Nous sommes le 1er Février 1894, un soir de neige dans la capitale de Lusilde. Une soirée sous le signe du spectacle pour les habitants de la ville. En effet, le Cirque Blowmind, en tournée mondiale depuis déjà 2 ans, connait un joli succès et vient de terminer sa dernière représentation de la soirée. A l'intérieur du chapiteau, la foule est en délire, pendant que le "monsieur Loyal" de la troupe, Hector Blowmind, présente tout les artistes ayant joué durant plus de 2h.


Prof.Blowmind : Dans le rôle du flamboyant phénix cracheur de feu, le magnifique Flare Blowmind !
Flare : *salue*
Public : *acclame*
Prof.Blowmind : Dans le rôle du maître des lames, l'incomparable Hunter Blowmind !
Hunter : *salue*
Public : *acclame*
Prof.Blowmind : Et pour finir, votre hôte de cette soirée inoubliable dans le monde du divertissement... Moiiii ! Le Professeur Hector Blowmind en personne !
Public : *se lèvent pour applaudir*
Prof.Blowmind : Nous vous souhaitons une agréable nuit ! Et n'oubliez pas, dans la vie, un soupçon de folie et de joie de vivre ne fait de mal à personne !


Les lumières s'éteignirent après que les artistes saluèrent leur visiteurs.


Prof.Blowmind : (Mon cher Hector, toi et ta troupe avez été sensationnels ! )


https://www.youtube.com/watch?v=R9L-o5Ietyo


https://youtu.be/WfAdh4iUGP4?t=39s


Un spectacle tombé dans l'oubli ! Le triste destin de la famille Blowmind ! (partie 1)


Après que les derniers spectateurs quittèrent le chapiteau, le professeur se rendit au guichet tenu par une dame pour connaître le résultat de la recette de ce soir.


Prof.Blowmind : Alors Vivianne ? Quel est le résultat pour ce soir ?^^
Vivianne : Très bon. La recette a augmenté de 10 % comparé à la dernière représentation.
Prof.Blowmind : Tout ça grâce à votre sourire et votre bonne humeur. C'est la clé de la réussite !
Vivianne : Oh... vous savez, j'ai été à bonne école... D'ailleurs, avant que je n'oublie, j'ai une lettre pour vous. Je pense qu'elle vient de sa majesté, le roi de Lusilde.
Prof.Blowmind : Ah ? Faites-moi voir.


Le professeur reçu la lettre. Il l'ouvrit. Cette dernière disait : "A l'attention du professeur Hector Blowmind... Afin de vous récompenser du succès grandissant de votre spectacle familial et divertissant, nous vous invitons au château royal demain soir afin de vous proposer d'y faire une soirée gala avec votre troupe entière. Nous espérons vous voir ce jour-ci. Salutations distinguées de sa majesté, le roi de Lusilde."


Prof.Blowmind : Mais... C'EST INCROYABLE ! Je ne pouvais pas rêver mieux !!!


Le professeur se précipita dans sa roulotte afin d’annoncer la nouvelle à sa femme, Lucie. Une fois à l'intérieur, cette dernière était assise sur le fauteuil, en train de boire une tasse de café.


Prof.Blowmind : Lucie ! Tu ne devinera jamais ce que je viens de recevoir juste après la représentation ! C'est une lettre du roi de Lusilde ! OUI ! CE ROI ! Il invite tout le cirque pour une soirée gala au château royal ! Je sens que cette soirée va rester dans les annales ! Et quelque chose me dit qu'il va nous préparer un festin de folie ! J'en salive d'avance ! Ou mieux, peut-être qu'il nous offrira une récompense bien payée ou-
Lucie : *fracasse sa tasse de café sur la table* HECTOR !
Prof.Blowmind : AH !... Il y a un problème, ma fleur de printemps ?
Lucie : Tout cela est très intéressant... mais... aurais-tu oublier quel jour on est aujourd'hui ?
Prof.Blowmind : Euh... Vendredi ?
Lucie : Mais encore ?
Prof.Blowmind : Le 1er Février ?
Lucie : Toujours pas...
Prof.Blowmind : ... Mmh... désolé, je ne vois pas.


Lucie se leva brusquement et envoya la cafetière sur Hector, qui esquiva à temps.


https://www.youtube.com/watch?v=Caoig1zM6m8


Lucie : C'est le jour... de... NOTRE ANNIVERSAIRE DE MARIAGE !!!
Prof.Blowmind : Quoi ??? Ce... ce n'était pas demain ?
Lucie : Tu es tellement obsédé par le cirque que tu en oublies cette date importante...
Prof.Blowmind : Je suis sincèrement désolé, mon amour. Mais ce travail n'est pas de tout repos...
Lucie : Oh, ça je veux bien le croire, oui. Par contre, il y a quelque chose que tu n'oublies jamais, même après une dure journée de labeur, c'est d'aller discuter avec cette Vivianne, plutôt qu'avec
ta propre femme ! Ta moitié !
Prof.Blowmind : Pardon ? Mais tu ne vas pas bien ? Il n'y a rien entre elle et moi ! Que le ciel me tombe sur la tête si je mens !
Lucie : Si tu le dis... *soupire* Écoute, Hector. Je comprend que tu es fier de ton travail et de ta troupe et je comprends que tu as des fois la tête ailleurs... mais ce qui me révolte au plus haut point, c'est QUE CA FAIT 3 FOIS DEPUIS QU'ON EST PARTIS EN TOURNÉE QUE TU OUBLIES UNE DATE IMPORTANTE DANS MA VIE ET LA NOTRE EN GÉNÉRAL ! Tout ça car il n'y a plus que le cirque qui compte pour toi ! Et le cirque par-ci et le cirque par-là ! Tu en oublies en plus toutes les petites choses qu'on faisait ensemble avec nos enfants et tes frères, pour varier les plaisirs et passer du bon temps tous ensemble. Je commence à me demander si notre vie à l'époque n'était pas mieux.
Prof.Blowmind : COMMENT ? Tu parles sérieusement ??? Je t'avais promit une meilleure vie, pleine de rêve et d'aventure ! Tout ce qu'on a vécu jusqu'ici, c'est tout ce dont tu avais voulu ! ET MAINTENANT, TU VEUX REFAIRE MARCHE ARRIÈRE POUR QU'ON RETOURNE DANS TA VILLE BANALE AVEC TA MAISON ET TON QUOTIDIEN QUI LE SONT TOUT AUTANT ?
Lucie : TOUT A FAIT ! CETTE VIE DEVIENT ÉTOUFFANTE A LA FIN ! ON A PERDU LA NOTION DU TEMPS ET DES BONNES CHOSES ! ET JE PERSISTE A CROIRE QUE C'ÉTAIT BIEN MIEUX QUAND ON ÉTAIT QUE NOUS DEUX AVEC LES ENFANTS ET A L'EXTRÊME NÉCESSITÉ, TES DEUX FRÈRES !
Prof.Blowmind : JE RÊVE OU TU RAPPORTES TOUT UNE FOIS ENCORE À VIVIANNE ???
Lucie : Ca c'est toi qui le dit !
Prof.Blowmind : MAIS TU ES VRAIMENT DEVENUE POSSESSIVE ! C'EST PAS CROYABLE ! IL FAUT TE SOIGNER A LA FIN !


Lucile resta silencieuse pendant quelques instants... puis recula.


Lucie : Tu... tu penses que je suis possessive ? Alors celui qui doit se faire soigner en premier entre nous, c'est bien toi. Si je disais tout ça, c'est parce que je crois encore en notre amour. Et je tiens à tout ce que nous avons conçus jusqu'ici... mais si tu me trouves plus aussi bien qu'à l'époque, alors il ne me reste qu'une chose à faire.


La jeune femme sortit de dessous le canapé, une valise.


Prof.Blowmind : ... Lucie ?
Lucie : J'avais prévu de la ranger définitivement si cette discussion s'était bien finie, mais ce n'est pas le cas. A présent, tu ne me reverra plus jamais, Hector. Je rentre chez moi en te souhaitant bon courage.


Le Professeur essaya de dire un mot de plus, mais il ne s'attendait pas du tout à cette révélation. Lui qui pensait pourtant être avec sa moitié pour le restant de sa vie, il sentait son monde s'écrouler lorsqu'il aperçu Lucie jeter sa bague de mariée au sol. Une fois sortie de la roulotte, ses deux enfants, Wendi et Jackie, ayant entendu les disputes de leur parents, étaient devant elle.



Wendi : Maman ? Qu'est-ce qu'il y a ?
Jackie : Pourquoi tu as une valise ?
Lucie : Maman s'en va. Elle retourne dans notre ancienne maison. Vous pouvez venir avec moi. On ne sera que nous trois et on pourra faire tout ce qu'on veut.
Wendi : Partir ? Mais... et papa ? Et le cirque ? J'aimerais beaucoup y travailler quand je serais plus grande.
Jackie : Et moi, j'aime beaucoup le spectacle de chaque soir. C'est vraiment amusant. Je n'ai pas envie de tout quitter, là tout de suite.
Lucie : ... Vous... vous parlez sérieusement ?


La main de Lucile qui tenait la poignée de la valise, commençait à la serrer de colère... puis, elle reprit la parole, une dernière fois.


Lucie : TRES BIEN ! Dans ce cas, plus la peine de me retenir plus longtemps ! Je m'en vais pour de bon ! Au revoir, mes enfants... *à Hector* Adieu professeur, à jamais.


Au moment où elle s'éloignait de plus en plus, Jackie essayait de l'appeler.



*fin de la musique


Jackie : Maman ! Ne pars pas ! Reste avec nous !
Wendi : *le retient*
Prof.Blowmind : ... *pose la main sur ses enfants* Sa décision est prise. Cette vie n'était pas faite pour elle, finalement... je me sens... vraiment étrange.
Wendi : Allons nous coucher, papa. Peut-être que ça ira mieux après ?





Malheureusement, plus le temps passait pour cette famille du show-buisness, plus ça allait mal. Le lendemain, le professeur Blowmind eut beaucoup de mal à se réveiller. Pire, il restait cloué au lit toute la journée. La troupe dû annuler les représentations pour aujourd'hui. Pour le matin et l'après-midi, ça passait encore (malgré quelques personnes mécontentes). Mais le soir, le roi de Lusilde était prêt à recevoir le cirque Blowmind face à sa cour. A cause de cette absence, la colère de celui-ci fut telle qu'il dissuada son peuple d'aller voir ce spectacle en inventant des mensonges abominables sur cette troupe. Les informations firent le tour du pays, jusqu'à s'éteindre au reste du continent grâce au bouche à oreille. Les jours passèrent et de plus en plus de personnes dans le monde entendaient parler de ce spectacle qu'il ne fallait surtout pas voir. Et malgré certains curieux qui voulaient soutenir la troupe en allant voir par eux même, le professeur était de moins en moins motivé pour mettre une certaine ambiance dans le chapiteau. Même le personnel du cirque ne se mettait pas à fond dans leur prestation car la bonne humeur et l'énergie d'Hector Blowmind était une sorte de vitamine très puissante qui leur donnait envie de donner le meilleur d'eux même pour impressionner le public et gagner la fierté de leur chef. Bientôt, plus personne ne venait voir ce cirque et un soir, sans prévenir, le personnel du cirque (à l'exception des deux frères à Hector et ses enfants) s'était réunit devant le chapiteau, face à Hector, ayant un très mauvais pré-sentiment en les voyant tous rassemblés devant lui.


https://www.youtube.com/watch?v=m-Ryz8v31bw


Prof.Blowmind : Nom d'un éléphant... qu'est-ce qui se passe ?
Dompteur : *s'approche* Nous rentrons chez nous, professeur. Le cirque est au bord de la faillite, il n'y a plus personne qui vient nous voir. Ca ne sert plus à rien de jouer pour des estrades vides.
Magicien : *s'approche* Ca nous fait mal de vous quitter, mais nous ne voyons pas ce qu'on peut faire de plus. Tout est fini.
Prof.Blowmind : ... *tombe à genoux au sol*


La pluie commença à tomber. Et le personnel s'en alla. Vivianne était la dernière à partir, mais...


Prof.Blowmind : *lève sa main vers elle* Vivianne... ne pars pas... je... je t'en prie. Tu es la seule personne qui pourrait réussir à faire disparaître cette douleur...
Vivianne : ... *baisse la tête* Je suis sincèrement désolée, professeur. Mais à quoi bon rester devant un guichet sans aucune file ? Et puis d'ailleurs... mon mari et mes enfants m'attendent. Je vous souhaite bon courage.


Et elle s'en alla. Le professeur resta pendant plusieurs minutes sous la drache, avant de rentrer finalement dans sa roulotte, pour se reposer dans son lit, l'esprit totalement dépité.


*coupez la musique à 00:54*

...


Les mois passaient et le chapiteau tomba rapidement en ruine. Afin de survivre à la famine et à d'autres soucis divers, Hunter et Flare volaient dans les marchés en toute furtivité, plusieurs aliments et produits d'hygiène (et du bois pour se chauffer) pour nourrir leur neveux et leur frère. Un soir de réveillon de Noël, Hunter et Flare arrivèrent dans la roulotte de Wendi et Jackie, jouant aux cartes sur le sol.


Hunter : Bonsoir mes petits anges !^^
Wendi : Oncle Hunter ! Oncle Flare !
Jackie : Vous rapportez à manger ?
Flare : Hé oui ! Ce soir c'est Noël après tout. Alors on sort le grand jeu. Hunter, à vous l'honneur.



Hunter déballa sur la table, tout ce qu'ils avaient dérobé au marché.


Flare : Ce soir, on commencera avec une bonne soupe à l'oignon, bien relevée. Ensuite, en entrée, des oeufs farcis aux champignons. Et pour le plat de ce repas festif : du paon farci à la purée de maron accompagné de poires aux airelles. Et en dessert...
Hunter : Une bûche !
Wendi et Jackie : WAAAAAIIIIIIIIIIIIII !
Flare : Et ce n'est pas tout. On a croisé le Père Noël tout à l'heure et il nous a demandé de vous apporter des cadeaux.


Hunter sortit deux cadeaux emballés dans un papier rouge vif et entourés d'une belle ficelle dorée.


Wendi : On peut les ouvrir maintenant ?
Jackie : Oh oui, s'il vous plait-s'il vous plait-s'il vous plait-s'il vous plait !
Hunter : Mmmh... T'en penses quoi, Flare ?
Flare : Oh, après tout ? Une fois n'est pas coutume.



Wendi ouvrit son paquet.


Wendi : Une tenue de scientifique pile à ma taille ! C'est génial ! Elle est trop belle !
Jackie : *ouvre aussi* ... Un jeu de carte pour ma collection ? Mais il m'a l'air différent.
Hunter : Oui, ce n'est pas n'importe lequel. C'est un jeu de carte... Hanafuda, je crois.
Jackie : Hanafuda ?
Flare : Ca veut dire "carte fleur" en Altanrien. Il paraît que ça fait fureur dans ce pays, depuis déjà des années.
Jackie : En tout cas, elles sont vraiment géniales ! J'aime beaucoup les dessins qu'il y a dessus.
Hunter : Bon, c'est pas tout ça, les enfants, mais on va dresser la table, pendant la préparation du repas. Vous vous amuserez avec vos cadeaux plus tard.
Flare : Où est votre père ?
Wendi : Oh... euh...
Jackie : Il est... Dans sa roulotte.
Hunter : ... Mmh... je vois. Jackie, aide ta soeur à mettre la table. Je vais voir avec oncle Flare comment il se porte.


Peu de temps après, ils arrivèrent devant la roulotte. En entrant dedans, tout était dans la pénombre. Hector était sur son fauteuil, visiblement ivre, avec une bouteille d'alcool sur le sol à moitié renversée et son gramophone qui diffusait une musique https://www.youtube.com/watch?v=ea2WoUtbzuw Flare et Hunter s'approchaient.



Prof.Blowmind : *se tourne* Mmh ? Z'est vous ?
Hunter : Tu es dans un drôle d'état, frangin.
Flare : Tu as bu combien de verre ?
Prof.Blowmind : Un sssseul... et je ne mens pas !
Hunter : *rit un peu* Tu n'as jamais vraiment tenu à l'alcool et c'est pas prêt de changer.
Prof.Blowmind : ...
Flare : ...
Hunter : Voila, voila, voila...
Prof.Blowmind : Qu'est-ce... que vous voulez ?
Flare : Le repas du réveillon se prépare. Tu devrais nous rejoindre dans la roulotte de Wendi et Jackie.
Prof.Blowmind : Mmh... je vois... *se tourne* Désolé, je passe mon tour... J'ai pas envie que mes enfants me voient comme ça.
Hunter : Comment ? Tu ne viens pas manger avec nous ? Le soir de Noël ?
Flare : Hector, il faut que tu te reprennes à la fin ! A force de rester quasiment seul, tu en oublies la notion du temps et tout ce qu'on faisait avant !
Prof.Blowmind : Mmh... ouais... ça me rappelle une autre personne qui me disait quasiment mot pour mot ce que tu viens de me dire, Hector.
Flare : Moi c'est Flare. C'est toi, Hector.
Hunter : Et d'ailleurs, si c'est de Lucie que tu fais allusion, elle ne reviendra plus.
Prof.Blowmind : ... Alors, je ne vois pas qui ou quoi pourrait m'aider, voir me pousser à sortir d'ici.
Flare : ... Hunter ? Tu connais une personne qui pourrait l'aider ? Outre nous quatre dans ces environs ?
Hunter : Oui. Je pense que j'en connais une... Hector. Hector Blowmind.



Le professeur se tourna finalement vers eux.


Prof.Blowmind : Je sais pas si c'est la boisson, mais je ne vous suis plus.
Flare : C'est simple. Lucie ne te rendra pas heureux à nouveau. Tu l'as dit il y a un moment, elle n'était pas faite pour cette vie de cirque. Mais toi, tu t'en foutais car ce n'était pas ça qui t'arrêtait dans ton rôle de capitaine de ce cirque. Alors certes, voir partir sa femme est toujours une épreuve difficile à surmonter, mais tout ça c'est du passé. Il faut à présent se focaliser sur le futur !
Hunter : Flare a raison. Regarde notre situation présente : on est obligés de voler au marché pour survivre. On doit faire plusieurs voyages dans la semaine pour ramener suffisamment de bois pour notre poêle afin de ne pas attraper quelque chose. Si on pouvait recréer le cirque, alors on aurait les moyens nécessaires pour vivre plus ou moins normalement. Mais pour ça, il faut que tu cherches au plus profond de toi, le VRAI Hector. Pas ce qu'on a devant les yeux. Mais celui qui nous a fait dire à moi, Hunter et tes enfants que tu es la plus grande célébrité du Show-buisness. Que dis-je, L'INCARNATION de cette discipline !
Flare : Si tu restes cet "Hector" qu'on a devant nos yeux pour l'instant, alors on finira tous par te ressembler.
Prof.Blowmind : ....
Hunter : Hector. Ta bonne humeur et ton énergie sont une bénédiction pour nous tous. Et ça nous manque. Si tu retrouves tout ça, alors il y aura encore de l'espoir pour qu'on puisse vivre plus ou moins comme avant.


Le professeur resta silencieux pendant quelques instants. Et ensuite...


Prof.Blowmind : ... aaaaaAAAAAAAAAAAHHHH *bondit sur son canapé* NOM D'UNE BARBE A PAPA ! VOUS AVEZ ENTIÈREMENT RAISON !   Je vais me ressaisir à partir de maintenant ! Plus question de procrastiner, le spectacle DOIT continuer !
Flare : Enfin ! On te retrouve ! C'est fabuleux !^^
Prof.Blowmind : Merci, mes frères. Je ne sais pas ce que je ferais sans vous.
Hunter : A présent, tu viens nous aider à préparer le repas de Noël ?
Prof.Blowmind : Et comment.
Flare : Oh. Avant d'y aller... Joyeux Noël.


Flare donna un paquet cadeau à Hector. Ce dernier l'ouvrit. C'était un chapeau festif coloré avec des grelots. Une sorte de chapeau de troubadour.


Prof.Blowmind : C'est fantastique ! Qu'est-ce que c'est ?
Hunter : C'est fait maison. On avait prévu de te l'offrir si on réussissait à te rendre le sourire.
Prof.Blowmind : Hé bien... C'est chose faite. *le met sur sa tête* De quoi ai-je l'air ?
Flare : *pose sa main sur son épaule* Tu as l'air heureux.


*coupez la musique*


A suivre !

_________________
Si vous êtes curieux, cliquez sur ce spoiler... MAIS... à vos risques et périls !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 24
Localisation : En train de me préparer pour une nouvelle aventure passionnante... non je déconne, j'attends l'heure du prochain repas chez moi.^^

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Mer 10 Oct - 23:00

Un spectacle tombé dans l'oubli ! Le triste destin de la famille Blowmind ! (partie 2)

https://www.youtube.com/watch?v=TPtIOxdAclY *transition style anime*


https://youtu.be/sxkALVW3hqY?t=62


Les années passèrent et le professeur Blowmind travaillait sans relâche à la création d'un nouveau cirque sensationnel, tout en passant du temps avec sa famille. Il avait des tonnes d'idées incroyables dans son esprit, des numéros époustouflants qui raviront petits et grands, des personnages hauts en couleur... pourtant, malgré toutes ces idées prometteuses et ambitieuses, il lui faudrait *selon son estimation* des dizaines d'années avant de pouvoir arriver au niveau de la qualité voulue. Sans compter que tout bon projet coûte assez cher. Hector avait eu "de la chance" dans le passé en ayant monté son premier cirque : son père lui avait légué une somme colossale avant de mourir et il s'en était servit pour cette même création. Mais malgré tout, cette somme dépensée n'est rien, comparé à tout ce qu'il devrait investir pour arriver à proposer le meilleur spectacle de l'histoire du divertissement et faire passer l'ancien pour un show de débutant.


Un matin, le professeur se balada dans le centre-ville de la capitale de Nansel, plongé dans ses pensées.


Prof.Blowmind : (Il y a sûrement un moyen pour accélérer le projet... pourtant, selon mes estimations, à ce train là, ça risque de me prendre toute ma vie. Wendi et Jackie commencent à grandir, Flare et Hunter continuent de voler pour qu'on puisse vivre plus ou moins normalement et moi, je commence à perdre espoir. Si ça continue, je risque de sombrer une nouvelle fois dans la dép-) WOAAAAAAH !



Hector le distrait n'avait pas vu une bouche d'égout ouverte et était tombé dedans sans y prêter attention. Atterrissant sur ses fesses, il allait remonter, quand soudain, une charrette d'un marchand ambulant, se posa juste en dessous de la bouche.


Prof.Blowmind : Nom d'un anneau de feu ! Si c'est bien le marchand auquel je pense, il va rester là jusqu'au soir. Je vais devoir trouver une sortie moi-même, sinon, ma petite famille va se demander où je suis passé.


Un rat passa entre ses pieds.


Prof.Blowmind : AAAAAAH ! NON ! PAS LES RATS ! TOUT PAS PAS C-


En se plaquant contre le mur de ce tunnel, la brique touchée s'enfonça et ouvrit une porte secrète, menant à un escalier, que le professeur emprunta en dégringolant petit à petit. Finalement, après quelques dizaines de marche, il se releva difficilement.


Prof.Blowmind : Où diable suis-je tombé ?


Il reprit ses esprits et observa enfin la pièce secrète qu'il avait trouvé : il s'agissait d'une vaste bibliothèque secrète abandonnée. Pourtant, malgré le poids des années qui semblait peser sur cette relique du passé, les différentes étagères et les milliers de livres entreposés, semblaient être dans un état tout à fait impeccable. Comme si le destin voulait qu'ils se trouvent un nouveau propriétaire.


Prof.Blowmind : C'est tout simplement... incroyable ! Si j'en juge l'architecture de ces étagères et le contenu de ces livres... *en prend un et le feuillette* J'en déduis qu'ils datent d'environ un millénaire ! Cet égout devait être une sorte de cachette secrète pour érudit, avant sa construction.


*coupez la musique à 2:17


En continuant plus loin, après avoir emprunté un tunnel d'au moins 1km, Hector trouva une échelle de fer montante qui le conduisit à l'extérieur, dans une forêt perdue (il fallait juste qu'il soulève une trappe secrète). En retournant chez lui, il ouvrit brusquement la porte de la roulotte de ses enfants. Ils étaient en train de jouer aux cartes avec leur deux oncle.


Prof.Blowmind : Wendi, Jackie, Hunter, Flare ! Prenez tout ce que vous avez comme boite ou d'autres choses qui permettent de transporter et suivez-moi !
Wendi : Comment ça ? Pour quoi faire, papa ?
Prof.Blowmind : Demain, nous participerons au marché.



Le lendemain, la petite famille avait installé leur roulotte sur la grande place. Très vite, leur trouvaille intéressait bon nombre de curieux qui n'hésitaient pas à regarder ces trésors littéraires. Il y avait de tout : des encyclopédies de l'époque, des bibles, des recueils de poèmes calligraphiés, de très vieux contes de fées qui ont étés peu édités jusqu'ici, des auto-biographies de célébrités du moyen-âge... tout simplement remarquable ! Au début de l'après midi, les Blowmind avaient déjà amassé plus de 500.000 stich (ancienne monnaie de Nansel) et il n'avaient pas encore dépassé le premier huitième de leur vente. Finalement, alors que les curieux et les amateurs de livres diminuaient à vue d'oeil, un riche noble arriva devant eux en leur disant :


??? : Je vous achètes TOUT !
Prof.Blowmind : Pa- Pardon ???
??? : Vous m'avez bien entendu, cher monsieur. J'ai pour projet d'ouvrir ma propre bibliothèque et je ne vous caches point que ce que vous vendez est un véritable trésor. Tout ces livres ont étés conservés d'une manière faramineuse, c'est incroyable ! Il me les faut tous !
Prof.Blowmind : Très bien... vous m'en donnez combien ? Car je ne vous caches pas que je suis un peu perdu.
??? : Au vu de ce qui vous reste encore en stock et au vu de l'état général, je pense que 10 millions de stich sera suffisant comme paiement.


Hector failli faire une attaque, comme si cette nouvelle allait changer sa vie à jamais. Il accepta sans hésiter une seconde de plus et le riche noble le paya grâce à son majordome qui leur apporta quelques minutes plus tard, un coffre contenant des pièces d'or par milliers. Les Blowmind retournèrent à leur point de départ, heureux comme jamais.


Jackie :  On va pouvoir s'acheter tout ce qu'on veut, avec ça ! Je n'en reviens pas !
Wendi : Tu as eu une de ces chances de trouver tout ces livres.^^
Hunter : Dommage que ce richard nous a rien laissé. Ça n'aurait pas fait de mal de garder un souvenir de cette trouvaille qui a changé notre vie en si peu de temps.
Prof.Blowmind : Ne t'en fais pas, Hunter. *sors un livre assez imposant* Il reste celui-ci.
Flare : Quoi ? Comment tu as fait pour le sauver ?
Prof.Blowmind : J'ai rapidement fait un recensement de tout les livres disponibles dans la bibliothèque secrète. Celui-ci m'a plus parlé que les autres. C'est pourquoi je l'ai caché dans la roulotte pendant le marché. Et croyez-moi, ce qu'il y a dedans va vous étonner et pas qu'un peu !


https://www.youtube.com/watch?v=cSySy1nOCEc


Le livre du professeur s'appelait "Potio Vicipaedia" qui signifie "encyclopédie de potions". Il ressemblait beaucoup au parfait stéréotype de grimoire de sorcier ou d'alchimiste qu'il y avait dans les contes de fées. L'intérieur contenait énormément de recettes de potions et de mixtures magiques de toutes sortes. Mais une seule semblait intéresser Hector : la "statione annorum" qui veut dire "arrêt de vieillesse". En gros, une potion d'immortalité. C'était la dernière chose qui lui manquait pour le motiver à nouveau de reprendre la création du futur nouveau cirque Blowmind, tout en vivant sans aucun soucis avec sa nouvelle fortune. La seule chose qui l'intrigua un peu, était un morceau de page déchiré où semblait être inscrit un avertissement. Mais il était tellement impatient d'essayer cette formule qu'il ne s'attarda guère là dessus. Un soir, il convoqua toute sa famille dans sa roulotte pour leur présenter sa fameuse potion d'immortalité.


Prof.Blowmind : *tourne dans sa marmite* Voila, c'est presque prêt. Encore quelques instants et nous vivrons ensemble pour l'éternité !
Jackie : Tu... tu es sûr que ça va marcher ?
Wendi : Chut, Jackie ! Papa a besoin de se concentrer !
Jackie : Mais... et si c'était du poison ?
Prof.Blowmind : Ne t'en fais pas. Si c'était du poison, alors je ne l'aurais pas préparé avec certitude... aaah ! Voila. L'instant tant attendu. Buvez chacun une louche. Et vous ne vieillirez plus jamais !
Hunter : Honneur au plus jeune d'entre nous.
Jackie : Je veux bien.^^

*fin de la musique*


Jackie avala le liquide magique. Ensuite, ce fut le tour de Wendi, puis de Hunter, de Flare et enfin du professeur. Le goût n'était vraiment pas terrible, mais ce n'était pas tout : quelques instants après, chacun des Blowmind ressentaient une migraine douloureuse mais temporaire. Seul Jackie ne semblait pas atteint par cet étrange phénomène. Mais ce n'était probablement rien. Les années passaient et le projet commençait tout doucement à prendre de l’ampleur. En utilisant ses connaissances en science et avec un peu d'aide de leur nouvelle fortune, le professeur transforma leurs roulottes de cirques en une locomotive à vapeur. Ainsi, il pouvait se déplacer avec sa famille dans n'importe quel endroit du monde, tout en ayant l'impression de voyager avec une maison entière. Un beau soir, Hunter et Flare allèrent trouver le professeur dans ses quartiers, visiblement en train... de faire des étirements, pour garder la forme.


Hunter : Hector ! On aimerait beaucoup commencer à nous entraîner pour la future reprise de nos rôles du cirque.
Prof.Blowmind : Hé bien... faites donc.
Flare : Attends. Hunter n'a pas terminé. Nos anciens rôles risquent d'être démodés. Il nous faudrait quelque chose qui puisse impressionner la foule ! Aujourd'hui, les gamins sont fascinés par la magie et les trucs qui sortent de l'ordinaire.
Prof.Blowmind : N'en dites pas plus ! J'ai exactement ce qu'il vous faut.


Hector partit dans son laboratoire, quelques "wagons" plus loin et revint avec deux pierres, l'une rouge et l'autre noire.


Prof.Blowmind : J'ai feuilleté d'avantage le livre des potions et j'ai trouvé une mixture pour créer des pierres de pouvoir. La première renferme des propriétés de feu et d'agilité, l'autre de la duplication et des explosions.
Flare : Et comment on s'en sert ?
Prof.Blowmind : Brisez-les dans vos mains. La poussière qu'elles dégageront vont se propager dans votre corps. Vous allez voir juste après.


Ne perdant pas un instant de plus, Hunter et Flare prirent les deux pierres, les broyèrent dans leur mains et laissèrent la poussière entrer à travers leur peau.


Prof.Blowmind : ... Hé bien ?
Flare : ... Bah... je ne sens pas grand chose... Et toi, Hunter ?
Hunter : De même.
Prof.Blowmind : Vraiment ? Nous allons vérifier. *pointe un chandelier* Flare ? Essaye d'éteindre ces bougies avec ta main.
Flare : Ma main ? Comme ç-


Avant qu'il ne puisse finir sa phrase, Flare pointa sa main vers le chandelier et fit disparaître les flammes !


Flare : Wow ! C'est vraiment moi qui a fait ça ?
Prof.Blowmind : Hé oui. Tu peux aussi les rallumer.


C'est ce qu'il fit en claquant des doigts. Des étincelles en surgirent et allumèrent à nouveau les bougies.


Hunter : C'est génial ! Et moi ?
Prof.Blowmind : Mmh... *regarde au plafond* Tiens donc... une araignée qui tisse sa toile... Tu peux m'en débarrasser ?
Hunter : Comment ?
Prof.Blowmind : En la faisant exploser, pardi.
Hunter : Mais je n'ai pas envie de démolir ta locomotive. Elle est encore toute jeune. Et puis, Wendi et Jackie sont à bords, en plus de nous !
Prof.Blowmind : Ne t'en fais pas. Tu arriveras à contrôler l'explosion.


Hunter pointa son index en direction de l'araignée et tira un minuscule rayon explosif qui la tua sur le coup en provoquant une détonation aussi légère qu'un pétard.


Hunter : Incroyable ! Merci frérot !
Flare : Dés demain, nous nous entraînerons sans relâche !
Prof.Blowmind : Excellent ! Notre projet continue de grandir !


Des dizaines d'années plus tard, le laboratoire du professeur avait bien avancé de manière technologique. Wendi, s'étant entraînée à la chimie, travaillait seule dans le wagon de son père à créer différentes mixtures, tout en prenant des notes.


Wendi : Alooors... Si je rajoute un peu de radium sur de la neige, il se passe quoi ? *en rajoute* *observe* Mmh... pas grand chose d'intéressant à mon goût. Il faut quelque chose de plus efficace que ces ingrédients d'amateur !


Elle fouilla toutes les éprouvettes de son père, jusqu'à trouver une qui semblait l'intéresser. Le liquide était de couleur magenta et était assez gluant.


Wendi : Qu'est-ce que c'est ? C'est bizarre comme texture... *renifle* Mais... ça sent les fruits des bois ! Je me demande à quoi ça sert... ça donne envie d'en goûter !


La jeune fille prenait un risque énorme, mais elle avala tout de même une gorgée... quelques secondes plus tard, elle poussa un cri rauque et chuta lourdement au sol, sans vraiment s'évanouir. Le professeur qui avait entendu la voix de sa fille, accouru dans son laboratoire.


Prof.Blowmind : WENDI ! Que se passe-t-il ???
Wendi : *se relève* Je... je ne sais pas... mais je commence à avoir faim !
Prof.Blowmind : Pourquoi as-tu crié ?
Wendi : J'en sais rien. J'ai bu le liquide qu'il y avait dans cette éprouvette.
Prof.Blowmind : *la ramasse* Attends... ça ne serait pas l'ADN de-


Le professeur Blowmind regarda sa fille d'un peu plus près. Ses yeux qui étaient autre fois verts avaient viré dans les tons rouges-magenta. Et se tenait à présent avec une pose assez... bestiale. https://image.noelshack.com/fichiers/2018/14/2/1522765403-wendi-blowmind.jpg


Wendi : Assez perdu de temps ! J'ai faim ! Je veux manger de la chair humaine ! Je peux en avoir, papa ?
Prof.Blowmind : Tu... veux de la chair humaine ?
Wendi : J'en veux plein !
Prof.Blowmind : *s'approche et pose sa main sur son épaule* D'accord, ma puce. Nous passerons à la morgue la plus proche et juste après, j'aimerais t'entraîner pour ton nouveau rôle dans notre futur cirque. Le moment est venu de rejoindre notre équipe.
Wendi : Tu... tu parles sérieusement ??? GENIAL !!!


Les années filaient comme le vent et la famille Blowmind changeait de plus en plus. Hunter et Flare s'entraînaient beaucoup à perfectionner leur pouvoirs (allant même à utiliser des animaux comme cibles mouvantes pour leur attaques de feu et d'explosion), Wendi continuait de se nourrir en chair humaine *fournie par différentes morgues* et n'était jamais vraiment rassasiée (elle avait également des pouvoirs assez étranges qu'elle ne dévoilait que lors de son entrainement avec son père) et le professeur était encore plus obsédé par son futur projet qu'à l'époque. Seul Jackie était étrangement le plus "normal" d'entre tous. Il était très perturbé de voir sa famille qui n'était plus la même. Il n'avait plus personne avec qui discuter. Il avait même peur de certains comme Wendi qui le harcelait sans arrêt pour goûter sa chair. Alors pendant plusieurs semaines, il s'enferma dans sa chambre et n'en ressortait quasiment jamais. Le professeur fini par remarquer que quelque chose n'allait pas avec son fils. Alors il alla le trouver un soir, pour mettre les choses au clair.


https://www.youtube.com/watch?v=LY_qs-ra_88


Prof.Blowmind : *s'approche de Jackie assis sur son lit* Jackie. Cela fait des jours que tu ne sors plus de ta chambre et que tu ne t'alimente plus. Je m'inquiète pour ta santé.
Jackie : ...
Prof.Blowmind : Pourquoi ne réponds-tu pas ? Qu'est-ce qui te chagrine ? Pourquoi refuses-tu de ne voir plus personne ?
Jackie : ...
Prof.Blowmind : Tu ne veux plus me parler ? Tu peux tout me confier, tu sais.


Jackie fini par craquer et tomba dans les bras de son père en pleurant à chaude larmes.


Jackie : JE N'EN PEUX PLUS, PAPA ! Vous avez tous changés ! Je ne vous reconnais plus ! Ce n'est plus la famille que j'ai connu ! Au début, tout allait bien, mais maintenant, il y a trop de trucs qui tapent dans ma tête ! J'ai même peur de ma propre soeuuur !
Prof.Blowmind : Allons, Jackie. Reprends-toi. Tu sais, le bonheur de mes enfants compte avant tout. Dis-moi ce qui te rendrais heureux à nouveau.
Jackie : ... *snif* Je... je voudrais revoir maman. Elle saurait quoi faire.
Prof.Blowmind : *lui patpat la tête* Je comprends, mon fils. Elle me manque autant qu'à toi. Et la revoir serait mon vœu le plus cher.
Jackie : Alors... pourquoi tu ne la contacte pas ?
Prof.Blowmind : Jackie... aujourd'hui, nous sommes en 1984. Cela fait presque 100 ans qu'elle m'a quitté. Et elle n'était pas avec nous lorsque nous avons prit la potion de stop-vieillesse.
Jackie : Alors... ça veut dire que...
Prof.Blowmind : Tu comprends mieux à présent ?
Jackie : Non... Maman...



Jackie fondit à nouveau en larmes dans les bras de son père.



Jackie : ALORS JE NE SERAIS PLUS JAMAIS HEUREUUUUUUX !



Le fils d'Hector donnait beaucoup de peine à voir. Lui qui avait toujours été généralement de très bonne humeur au quotidien, le voir dans cet état était vraiment tragique... mais tout à coup, le professeur se rappela d'une chose importante après avoir entendu "plus jamais heureux", sortir de la bouche de sa progéniture.


*fin de la musique*


Prof.Blowmind : "Plus jamais heureux"... EURÊKA ! J'ai trouvé la solution à ton problème, Jackie !
Jackie : *snif* De quoi tu parles ?
Prof.Blowmind : Viens avec moi, je t'expliquerai après !


Le scientifique prit son fils par la main et l'entraîna jusqu'au wagon-labo. Après toutes ces années, cet endroit était à présent rempli de machines différentes, servant à mener diverses expériences. Ils s'arrêtèrent tout les deux devant une cabine high-tech, reliée à un ordinateur.


Jackie : Qu'est-ce que c'est ?
Prof.Blowmind : Jackie, cette fabuleuse machine a été conçue pour envoyer des ondes positives dans l'esprit d'une personne.
Jackie : Des ondes... positives ?
Prof.Blowmind : Tout à fait, mon fils. Je l'avais crée à l'époque pour mon unique usage personnel, au cas où je retomberai en dépression. *le prend dans ses bras* Mais je pense que tu en auras plus besoin que moi.
Jackie : Tu veux dire... qu'avec cette machine, je redeviendrai heureux ?
Prof.Blowmind : C'est ça.
Jackie : Ouvre la porte, tout de suite, alors ! Je veux qu'on commence maintenant !
Prof.Blowmind : À vos ordres, mon colonel !



Jackie s'installa sur le siège de la cabine. Le professeur lui plaça un casque électrique sur la tête, ferma la porte et enclencha l'ordinateur. Une sensation de picotement commençait à se faire sentir sur le crâne de Jackie. Mais ces picotements commençaient à faire disparaître sa tristesse.


Prof.Blowmind : Alors, Jackie ? Comment te sens-tu ?
Jackie : Je... je ne sais pas... j'ai l'impression d'être moins triste.
Prof.Blowmind : Ça a l'air de marcher, dans ce cas ! J'augmente légèrement la dose.


https://www.youtube.com/watch?v=PKq5uoW18wQ


Le professeur baissa une manette. Les picotements avaient cédés leur place à des chatouillements très agréables qui firent retrouver le sourire à Jackie.


Jackie : Ahaha ! Ça chatouille ! Ça y est, papounet ! Je commence à me sentir bien mieux dans ma peau !
Prof.Blowmind : Formidable ! Je suis heureux de te revoir comme ça, fiston ! Mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin !


Après avoir baissé une autre manette, les chatouillements étaient devenus bien plus forts et Jackie avait le sourire jusqu'aux lèvres.


Jackie : AHAHAHA ! Ca y est papa ! Je suis vraiment redevenu heureux ! Je me sens si bien !
Prof.Blowmind : Hé bien voila. Lorsque mon fils n'a pas la pèche, je lui redonne la banane !
Jackie : AHAHAHAHA ! ELLE EST VRAIMENT BONNE CELLE-LÀ ! UNE AUTRE, ENCORE UNE AUTRE !
Prof.Blowmind : Bon, si tu insistes. Alors c'est deux œufs sur une poêle, il y en a un qui dit "pfou, qu'il fait chaud" et l'autre répond "OH MON DIEU ! UN OEUF QUI PARLE ! "
Jackie : AHAHAHAHAHA !
Prof.Blowmind : (Elle n'était pas terrible, celle-ci. Pourtant il a bien aimé. Je vais faire mieux !). Jackie ? "Toc-Toc" ?
Jackie : Qui est là ?
Prof.Blowmind : Personne.
Jackie : PFFF ! AHAHAHAHA ! OHOHOHOHOH ! CELLE-LA C'EST LA MEILLEURE !


*coupez la musique


Mais pendant cette scène très guillerette, l'ordinateur du professeur commençait à sentir le brûlé. Des étincelles en sortaient et la machine commençait à dérailler.


https://www.youtube.com/watch?v=Fv3gFCEIa68


Prof.Blowmind : MAIS... Qu'est-ce que ça veut dire ? Ce n'est pas normal du tout !
Jackie : AAAAAAAAAH !
Prof.Blowmind : JACKIE ? QU'EST-CE QU'IL Y A ???
Jackie : AAAAAH ! PAPA ! SORS-MOI DE LA ! TON CASQUE ME FAIT MAL ! C'EST HORRIBLE !
Prof.Blowmind : TIENS BON, MON FILS ! *attrape une chaise* JE VAIS T'AIDER A SOR-


Trop tard ! La machine explosa avec Jackie à l'intérieur. Ce dernier chuta au sol.


*coupez la musique quand vous voulez


Prof.Blowmind : JACKIE ! NON ! *accourt au sol* *le retourne* JACKIE ! JACKIE ! RÉPOND-MOI ! RÉPOND-MOI PAR PITIÉ !
Jackie : Oh-là-là... c'était un gros boum !
Prof.Blowmind : Oh... mon fils... mon petit... tu es encore avec moi ! Je suis... je...
Jackie : ... Papa ? Qu'est-ce qu'il y a ? Pourquoi tu me regarde comme ça ?
Prof.Blowmind : Ton visage...
Jackie : Qu'est-ce qu'il a mon visage ?
Prof.Blowmind : ... Ca me donne une idée... Viens avec moi ! *le tire par la main*
Jackie : ATTENDS UNE MINUTE ! Mais où est-ce qu'on va encore ?


https://www.youtube.com/watch?v=b-Yv6x_DIkI


Quelques minutes plus tard, le professeur avait installé son fils sur une chaise, dans ce qui semblait être le wagon des costumes. Après avoir trouvé un costume bleu à sa taille, il s'empressa de lui enfiler sous son pyjama. Il lui mit ensuite un chapeau à grelots, comme le sien.


Prof.Blowmind : C'est presque fini. Il manque juste quelque chose... mais quoi ?... Je sais !


En fouillant ses tiroirs, il trouva un demi-masque de carnaval et le plaça sur le visage du petit garçon.


Prof.Blowmind : Mon dieu !
Jackie : Papa... un miroir ! Vite ! Je veux savoir à quoi je ressemble, maintenant !


Rapidement, il lui passa un miroir de table. Jackie découvrit son nouveau visage dans ce costume clownesque https://i.skyrock.net/6839/63326839/pics/3263679558_2_5_p1yt47nE.jpg et commençait à rire... sauf que ce n'était pas vraiment un rire de folie, mais plutôt rempli de joie.


*coupez la musique


Jackie : ... Ahaha... Ahaha... Ahahahaha ! AHAHAHAHAHA ! AHAHAHAHAHAHA ! AHAHAHAHAHAAAA ! AHAHAHAHAHAAA ! *se lève brusquement* JE SUIS MAGNIFIQUE !


https://www.youtube.com/watch?v=DekKId4f-Yk


Tout en riant aux éclats, Jackie dansait avec le miroir dans ses mains en regardant plus longtemps son nouveau visage.

Jackie : Sérieusement ! Regardez moi ce teint rosé plein de vie ! Ces yeux rouges comme la flamme du spectacle ! Ce sourire rempli de joie ! Je me sens revivre ! *saute dans les bras de son père* MERCI PAPA ! MERCI MERCI MERCI MERCI !
Prof.Blowmind : Il n'y a pas de quoi, mon fils. Les papas sont toujours là pour rendre le sourire à leur progéniture. Du coup, tu vas finalement sortir de ta chambre pour revoir tout le monde ?
Jackie : Tout à fait, comme le café. Et je vais faire encore mieux que ça ! J'aimerais intégré la troupe du prochain cirque, s'il te plait ! J'ai des tas de bonnes idées pour faire rire et amuser le public !
Prof.Blowmind : Avec grand plaisir. Il n'y a jamais trop peu de place au cirque Blowmind.
Jackie : Super ! Alala, je sens que ce nouveau "moi" va beaucoup me plaire.
Prof.Blowmind : *pose sa main sur son épaule* Je veux bien te croire, petit clown. Dans la vie, un soupçon de folie et de joie de vivre ne fait de mal à personne ! Je l'ai toujours dit.
Jackie : Et tu ne pouvais pas avoir plus raison, mon papa chéri !^^


Et c'est ainsi que débuta totalement la nouvelle vie de cette famille totalement hors-norme : les Blowmind.


*fin de la musique


*ending thème* https://www.youtube.com/watch?v=5xwFPW_8714


PROCHAINEMENT


https://www.youtube.com/watch?v=P7s5gyI4B3M


Gael : Aaaah ! Enfin ! Après cet affrontement face aux Blowmind et l'histoire de leur passé, je ne suis pas mécontent de revenir la prochaine fois et de passer à autre chose.
Jasmine : J'ai une petite idée d'activité à faire ensemble, pour cette soirée d'Halloween.^^
Gael : Tu ne penses tout de même pas à passer une nuit dans ce manoir abandonné !
Jasmine : Pourquoi pas ? Ne me dis pas que tu as peur, les fantômes ça n'existe pas !
Shinyxx : C'est quoi un fantôme ?
Gael : Mieux vaut que tu ne le sache pas.
Ryu : Moi je passe mon tour. Ce genre de soirée est plus barbante qu'autre chose. =/
Gael : Barbante ? Et tout ces trucs étranges qui s'y passent, c'est barbant, pour toi ???
Jasmine : Je dois bien avouer que ce qui s'y passe est assez paranormal.
Gael : Il va falloir faire venir des professionnels. Et j'en connais justement quatre ! De vrais pros quand il y a un problème de spectre ou quelque chose du genre.
Jasmine : Sérieusement ? Tu connais vraiment des chasseurs de fantômes ?
Gael : Hey ! Je garde toujours leur numéro de téléphone au cas où. Mieux vaut prévenir que guérir !


Dans le prochain épisode : Des fantômes dans votre dos ? Voici l'équipe qu'il vous faut !


Gael : AU NOM DE FUBUKI, JE T'ARRÊTE !


THE END

_________________
Si vous êtes curieux, cliquez sur ce spoiler... MAIS... à vos risques et périls !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Just-to-buy

avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Ven 12 Oct - 13:40

Alors, vraiment, chapeau, concernant le cirque des Blowmind, je crois que c'est un de tes premiers univers principaux qui n'est pas inspiré de quelque chose. Oui y'a fubuki mais l'inspiration de Naruto . Durant toute la lecture, je ne sentais pas vraiment de référence, du coup pour moi, ça apportait du neuf.

Heureusement qu'on a le délire de sauvé, parce que je sens le foreshadowing dans certaines scènes. *Ne les connait pas par coeur*


Je ne vois plus Blowmind de la même façon.


Et concernant l'extrait de ton prochain gag, je comprends ce que tu veux faire maintenant en t'ayant inspiré de ma fic anglaise. Ça me donne encore plus le goût de voir ce que tu planifies. xD

_________________
-manque d'inspiration en cours-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA En ligne
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 24
Localisation : En train de me préparer pour une nouvelle aventure passionnante... non je déconne, j'attends l'heure du prochain repas chez moi.^^

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Dim 14 Oct - 19:07

Boys and girls of every aaage ! Wouldn't you like to see something straaan-

*ahem* Désolé. Je voulais vous mettre dans l'ambiance. Bref, voici l'épisode spécial Halloween de mes persos ! J'espère qu'il vous plaira ! (il sera plus long que les autres, normalement. Sachant que c'est un épisode spécial )


On ne devient pas combattant. On EST combattant. Il suffit juste d'un peu de temps pour le découvrir.


https://www.youtube.com/watch?v=5pomBegIBL0


La nuit était tombée depuis bientôt une heure sur la contré Altanrienne. Mais ce n'est pas vers la glorieuse cité de Fubuki que nous irons, aujourd'hui. Notre histoire de ce soir d'Halloween se déroule dans un manoir abandonné, à plusieurs kilomètres de la cité, où deux ninja fubukien, passaient la nuit en toute amitié, pour être totalement dans l'ambiance du 31 octobre. L'un d'entre eux était déguisé en gargouille, l'autre en infirmière psychopathe. Ils avaient déjà allumé le feu dans la cheminée et faisaient griller des marshmallows.


Gael : Je ne suis pas rassuré, Jasmine... on n'aurait pas pu trouver un autre endroit pour passer la nuit ?
Jasmine : Ne t'en fais pas. Ce manoir est abandonné depuis des années. Plus personne n'y vit.
Gael : Mouais... c'est bien ça qui m'inquiète...
Jasmine : Tu ne vas pas encore me dire que cet endroit est hanté ?


Pendant la discussion des deux amis, le chandelier qui était posé sur un meuble, flottait tout seul dans leur dos.


Gael : J'en sais rien. Mais pourquoi c'est toi qui as choisi cet endroit pour Halloween de cette année ?
Jasmine : Car c'est moi qui ai remporté le tirage à Fubuki. Tu as déjà oublié ? Et puis... dis-toi qu'on a un bon paquet de bonbons pour pouvoir avoir un peu de douceur dans cet endroit sombre. Tu ne verras pas le temps passer, je te rassure.
Gael : Bon, si tu le di-


*coupez la musique


Avant qu'il ne puisse finir sa phrase, le chandelier atterrit en plein sur sa têt- ah non, notre ninja esquiva à temps, le projectile en métal.


Gael : AAAAAAH ! C'ÉTAIT Q-... Bon ça va, j'ai compris. Shinyxx, tu pensais m'avoir, mais c'est râpé.
Jasmine : Shinyxx ? Tu sais pourtant qu'il est resté à Fubuki, voyons !
Gael : ... Attends... tu me fais marcher, là ?
Jasmine : Je t'assures. Et puis, si c'était lui, il se serait déjà montré en s'excusant. Tu le connais.
Gael : C'est vrai, ça !


https://www.youtube.com/watch?v=hWxxbtHtS6E


C'est alors que la télévision, posée dans le salon, s'alluma brusquement sans n'avoir rien touché (voici ce qui était diffusé https://youtu.be/Gh-BEKM-jRc?t=27 ). Les deux ninja accoururent vers l'appareil multimédia.



Gael : Ahaha.^^' Ce n'est rien, c'est peut-être juste un truc défectueux. Cette télé n'est plus toute jeune. Jasmine, débranche-la, s'il te plait !^^'
Jasmine : Eeeeuh... *soulève la prise* Elle n'était même pas branchée. Et elle continue de tourner...
Gael :
Jasmine :
Gael :
Jasmine :
Gael : JE SAIS OU ELLE VA ALLER, CETTE MAUDITE BOITE DE MES GENOUX !!!


Gael saisit la télé et la jeta par la fenêtre. Elle se brisa et s'éteignit complètement.


Gael : Voila comment on règle ce genre de soucis, quand on vient de Fubuki. *se frotte les mains*
Jasmine : Et si nous retournions à nos guimauves pour penser à autre chose ?^^'
Gael : Bonne id-


*coupez la musique


https://www.youtube.com/watch?v=e8XoIidhG3I


Cependant, alors qu'ils étaient prêts à repartir, ils se retournèrent doucement vers la fenêtre qu'ils venaient de quitter...  la télé flottait dans les airs avec une aura verte, avant de sortir de son écran fissuré, un "jack in the box" monstrueux qui hurla un cri strident sur nos ninjas.


??? : HIIIIIIIIIIIII !
Gael et Jasmine : AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHH !!!


https://www.youtube.com/watch?v=R9L-o5Ietyo


https://youtu.be/WfAdh4iUGP4?t=39s



Des fantômes dans votre dos ? Voici l'équipe qu'il vous faut ! *épisode Spécial Halloween* (partie 1)


https://www.youtube.com/watch?v=BZVOIxcSxY8


Pendant ce temps, à Enelbe, il y avait pas mal d'ambiance du côté du vieil observatoire. En effet, depuis déjà quelques années, c'était le lieu de vie et de travail d'une compagnie privée de... chasseurs de fantômes. Oui, vous avez bien entendu, des chasseurs de fantômes connus sous le nom de "Spectro Go-Go!". Détente et occupation étaient leur mots d'ordre pour ce soir d'Halloween. La première d'entre eux, une jeune fille à lunettes, dessinait plusieurs choses sur du papier. Et ses créations prenaient vie comme par magie. Sa création du moment était un papillon bleu.


Fille : Alors... il manque juste une antenne... une petite finition par-ci... un peu de bleu par-là... et voila ! Tu es tout beau, mon petit !


Le papillon sortit de la feuille et s’envola dans toute la pièce. C'est alors qu'une drôle de petite créature à cornes, s'approcha de la demoiselle en flottant. http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/7/1539527384-able.jpg


??? : Toujours plongée dans tes dessins, Anabelle ? Tu sais que je risque de devenir jaloux à force de te voir créer autant de nouvelles choses.
Anabelle : Ne t'en fais pas, Able. Tu resteras à jamais ma toute première création dans mon coeur et mes souvenirs. Et pas seulement du côté de mes dessins.
Able : Je préfère ça.
Anabelle : Sinon, toujours pas d'appel de client pour ce soir ?
Able : Nan. Moi qui pensais que les problèmes de fantômes et autres trucs paranormaux allaient augmenter au fil du temps, en y repensant, ceux qu'on a dû attraper depuis la création de notre équipe se comptent sur les doigts de la main.



Un jeune homme, couché sur le canapé, lisait un comic, tout en écoutant. Il s'arrêta deux secondes.


Jeune homme : Il faut se rendre à l'évidence. Les fantômes se montrent très peu souvent chez les humains... du moins, rarement en personne. On peut s'estimer heureux d'en avoir capturé quelques-uns, avec le temps.
Anabelle : C'est vrai, Connor. Mais bon, quand on voit les chasseurs de fantômes au cinéma ou à la télé, qui se battent contre des hordes de spectre, on ne fout quasi rien en comparais-
??? : SALETÉ DE CONSOLE !


Le cri de mécontentement provenait d'une autre demoiselle, en train de jouer à un shoot'em up sur sa console portable, sur une chaise de bureau. Able s'en approcha.


Able : Un problème, Nova ?
Nova : Je n'arrive pas à pas à passer le premier niveau de ce premier monde ! Ce mode hardcore est à s'arracher les cheveux !  
Able : Laisse-moi faire. Ça ne te fera pas de mal de souffler un peu.
Nova : Bon, d'accord. *lui passe* C'est vrai que je commence à avoir la dalle, je ne sais pas vous...
Connor : Pareil.
Anabelle : Pourquoi Red met-il autant de temps ? REEEED ! ET CES PIZZAS, ELLES VIENNENT ???


Un petit garçon arriva en sortant d'une pièce, habillé d'un tablier blanc, avec quatre pizzas dans les mains.


Red : Voilà, voilà ! Ne paniquez pas pour si peu ! Je ne suis pas une fusée, non plus. *en passe une à chacun*
Nova : J'espère que tu ne les as pas trop cuite, cette fois-ci.
Red : Détends-toi, Nova. J'ai suivi vos conseils à la lettre.
Connor : *en mange un bout* En effet. Tu n'as pas loupé la cuisson, cette fois-ci.
Anabelle : Et tu n'as pas lésiné sur le fromage, pour la mienne. Tu apprends vite.
Red : Merci, Ana' ! Après les pizzas, je vous ai préparé des brownies. Vous m'en direz des nouvel-


C'est alors que le téléphone se mit à sonner. Able décrocha d'une main le cornet, pendant qu'il appuyait n'importe comment sur les boutons de la console portable.



*coupez la musique*


https://www.youtube.com/watch?v=xqt5uqOCf3o&


Able : Spectro Go-Go! Des fantômes dans votre dos ? On est l'équipe qu'il vous faut !... Comment ? Ou ça ? Quand ça ???... Par mes cornes, c'est pas croyable !... Je transmet, oui. *raccroche*
Anabelle : Able ? C'était qui ?
Able : Oh, un faux numéro. Et sinon, Nova. *lui rend sa console* J'ai fini le premier monde.
Nova : COMMENT ??? Tu as réussi à le passer ? Là comme ça ? En faisant deux choses à la fois ? Tu as un skill qui dépasse l'entendement !!!
Able : Erreur, mon cœur. Je suis le démon le plus chanceux du monde. Ça n'a rien à voir avec le skill.
Red : Tiens donc, tu as déjà oublié, Nova ? Ah oui, c'est vrai. Ta mémoire, c'est comme le désert : elle est vide de chez vide.
Nova : ATTENDS UN PEU, TU VAS VOIR ! *le soulève par le col*
Red : HEY ! LÂCHE-MOI !
Anabelle : ... *soupire* J'ai comme l'impression que ce soir d'Halloween va être sacrément long...


Le téléphone sonna encore. Able décrocha.


Able : Spectro Go-Go! Des fantômes dans votre dos ? On est l'équipe qu'il vous faut.


Gael était à l'autre bout.


Gael : Ah enfin, vous décrochez ! Je vous appelle pour un problème... paranormal.
Able : Vraiment ? Quel genre de soucis ?
Gael : J'en sais rien ! Je suis dans un manoir abandonné, à quelques kilomètres de la cité de Fubuki. J'y passe la soirée avec mon amie, mais il s'est passé plein de trucs bizarres. Et croyez-moi, c'est pas un canular ! Quelque chose m'a envoyé un chandelier alors qu'il n'y avait personne, la vieille télé qui n'était même pas branchée s'est allumée toute seule et lorsque je l'ai balancée par la fenêtre, elle s'est mise à flotter et un diable en boîte est sortit par l'écran fissuré en me hurlant dessus !
Able : Woah ! Ce genre d'esprit doit être sacrément costaud. Ne bougez pas, on arrive tout de suite ! Et essayez de ne surtout pas paniquer.
Gael : Jjjjjj... je vais essayer... mmmais c'est plus fort que moi !
Able : Vous allez y arriver. D'ici quelques instants.
Gael : ... Tiens... vous avez raison, je viens tout juste de me sentir plus à l'aise...
Able : Vous voyez ? Un coup de chance, sans doute. A tout de suite ! *raccroche*


*coupez la musique


https://www.youtube.com/watch?v=0e6_U5AMMjc&feature=youtu.be


Able : ...
Connor : Able ?
Able : Bonne nouvelle, les jeunes !!! On a un gros poisson qui n'attends qu'à être pêché. Dans un manoir altanrien non loin de Fubuki.
Anabelle : QUOI ? Mais c'est géant !... Alors, dans ce cas... en avant la musique !


Les quatres amis accoururent vers quatre tubes transparents qui les firent tournoyer à une vitesse décoiffante. Une fois la force centrifuge stoppée, ils ressortirent avec leur tenue de chasseur de fantômes et leurs armes de prédilection http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/7/1539527386-anabelle-walkman.jpg http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/7/1539527388-connor-frantz.jpg http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/7/1539527393-nova-rushmore.jpg http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/7/1539527402-red-splinter.jpg . Peu après, ils prirent un ascenseur qui les emmena sur le dôme de l'observatoire qui servait de garage pour leur moyen de transport : le Spectroptère http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/7/1539527408-spectroptere.png dans lequel ils s'installèrent directement.


Anabelle : *prend son casque et son micro* Anabelle à Able. As-tu envoyé le para-signal de ce manoir sur le GPS ?
Able : Affirmatif. Il n'y a qu'à suivre la flèche. Vous pouvez y aller. On se rappelle plus tard.
Anabelle : Ok. Terminé. *aux autres* Attachez votre ceinture, les amis. Décollage dans cinq... quatre... trois... deux... un...
Tous : GO-GO!



Le toit de l'observatoire s'ouvrit et le spectroptère s'envola en direction du manoir de Gael et Jasmine. Une demi-heure plus tard, ils se posèrent devant le bâtiment abandonné, pendant que les ninjas leur faisaient signe. Les Spectro Go-Go descendirent de leur engin volant.


*fin de la musique


Nova : C'est vous qui nous avez appelés ?
Gael : Exact. Joli hélico, au passage.
Anabelle : Je vous retourne le compliment pour vos déguisements. Vous êtes terrifiants pour cette soirée festive. Mais présentons-nous avant toute chose. Je suis Anabelle Walkman. Je suis le chef des Spectro Go-Go.
Connor : Je m'appelle Connor Frantz. C'est moi qui m'occupe de la détection des présences paranormales.
Nova : Moi c'est Nova Rushmore. Mon truc c'est de prendre par surprise les spectres et de baisser leur énergie.
Red : Yo ! Je m'appelle Red Splinter. Et avec moi, ça chauffe toujours sur le terrain !
Gael : Enchanté. Moi c'est Gaël Yukito. Je suis ninja de Fubuki, tout comme mon amie, Jasmine Takami que voici.
Jasmine : Salut.^^
Anabelle : Bien. Assez perdu de temps en palabres et en politesse. À présent, vous pouvez nous tutoyer et nous montrer le poste de télé hanté, s'il vous plaît ?
Gael : Bien sûr. Il est là.


Gael pointa la télévision, complètement détruite grâce à un Kinokyu.



Red : Il va plus jamais marcher avec ce que tu lui a mit dans la face.
Gael : Je sais. Mais lorsqu'il a sorti son diable à ressort, j'ai eu le réflexe de me défendre avec mon attaque signature.
Connor : Mmh... *s'approche*


Connor s'approcha du reste de la télé et utilisa son oeil robotique pour inspecter le tout.


Connor : Quoi que c'était, il n'y est plus. Mais il a laissé un petit souvenir.


Connor trempa son doigt dans ce qui semblait être une espèce de vase gluante et verte.


https://www.youtube.com/watch?v=5xk8-dDqu50


Jasmine : Burk ! C'est quoi ça ?
Anabelle : Ça, Jasmine, ça s'appelle des résidus ectoplasmiques. C'est ce que certains fantômes laissent derrière eux après avoir possédé certains objets.
Nova : Peut-être que Wasp pourrait analyser d'avantage l'origine de ces résidus ?
Anabelle : Tu as parfaitement raison, Nova !^^
Gael : Qui est Wasp ?
??? : QUELQU'UN M'AURAIT-IL APPELÉ ???


Une espèce d'entité lumineuse sortit de nulle part, près de Gael et Jasmine http://image.noelshack.com/fichiers/2018/41/7/1539528680-wasp-le-lampadet.jpg


??? : Salutations, jeunes gens !
Gael : AAAAAAAAAAAAAAHHH ! C'est quoi ce truc ?
Jasmine : Tu m'ôtes les mots de la bouche, Gael !
??? : Voila une trèèèès bonne question ! Mon nom est Wasp ! Et je suis un lampadet ! Un être lumineux de la nuit et mentor des Spectro Go-Go!
Gael : Un lampadaire ?
Wasp : Pas un lampadaire, un lampadet !
Gael : Un "lent, pas laid" ?
Wasp : UN LAMPADET ! Tu n'es pas très malin, mon jeune ami.
Gael : HEY ! JE NE TE PERMET PAS !
Connor : Wasp ? Peux-tu s'il te plaît, analyser ce résidu ectoplasmique de mes doigts qui commence tout doucement à me dégouter ? =/
Wasp : Pas de soucis, Connor. Ne bouge pas, le petit oiseau va sortir !



*fin de la musique



Un flash sortit de la tête de Wasp. Après quelques secondes, il reprit la parole.


https://www.youtube.com/watch?v=NcLcNnJSNjI


Wasp : D'après mes analyses, ces résidus appartiennent à un fantôme femelle d'1m98 à la peau rose pâle et aux cheveux violets. Jolie créature soit-disant passant... *ahem* Elle a bel et bien vécu dans ce manoir il y a presque 200 années et a possédé cette télévision pour vous faire une farce. Ces intentions sont vagues, mais apparemment, elle tenait à augmenter votre peur un maximum pour accomplir quelque chose. C'est tout ce que je sais.
Gael : AAAAA... Alors il y a bbbbbien un fffffantôme ddddans ce mmmanoiiiiiiiiiir !
Anabelle : Exactement ! Et il va falloir l'attraper avant qu'il ne soit trop tard. On va rentrer dans ce manoir, tous ensemble.
Jasmine : Nous aussi ?
Red : Oui, vous aussi. C'est après vous que ce fantôme en a. Et si vous êtes présents à l'intérieur, il pourrait se montrer plus facilement.
Connor : Ne vous en faites pas. Nous sommes des pros. Avec nous, vous ressortirez d'ici bien vivants.
Wasp : Tout à fait. Vos chances de survies sont tout de même de 95,9 % !
Jasmine : Ah bah, tout va bien alors. On est derrière vous.
Gael : (Ça fait tout de même 4,1 % de chance qu'on y passe... )



Une fois à l'intérieur, les Spectro Go-Go! marchaient devant, tandis que Gael et Jasmine les suivaient de près.



Anabelle : *snif* ... Tiens... il y a comme une odeur étrange, dans ce manoir...
Red : Nova, t'aurais pu te retenir, tout de même.  
Nova : *lui tire l'oreille* C'est pas moi et tu le sais !
Red : AIEUH !
Connor : C'est une odeur assez sucrée, j'ai l'impression.
Jasmine : Gael ? C'est nos sucreries qui sentent aussi fort ?
Gael : Non. J'ai comme l'impression que cette odeur était déjà présente quelques secondes après notre arrivée...


Soudain, des bruits étranges comme des grincements se firent entendre. Le groupe de jeune se tourna vers le mur. Une écriture rouge apparue comme par magie et commençait à révéler un message.


Gael : C'est quoi encore ce bordel ?


A suivre !

_________________
Si vous êtes curieux, cliquez sur ce spoiler... MAIS... à vos risques et périls !

Spoiler:
 


Dernière édition par gaelrasengan le Dim 11 Nov - 13:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Just-to-buy

avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Dim 14 Oct - 19:34

''??? : Toujours plongée dans tes dessins, Anabelle ? Tu sais que je risque de devenir jaloux à force de te voir créer autant de nouvelles choses.
Anabelle : Ne t'en fais pas, Able. Tu resteras à jamais ma toute première création dans mon coeur et mes souvenirs.'' .....Oh putain elle a le pouvoir de rendre les dessins vivants? TROP COO- ''Et pas seulement du côté de mes dessins.'' -Deception- *je blague* /PAN/

J'aime bien ton quatuor, des pouvoirs auquel je n'aurais pas nécessairement pensé. Et parfois un peu nonchalants merci.


''Able : Erreur, mon cœur. Je suis le démon le plus chanceux du monde. Ça n'a rien à voir avec la chance. ''
Jinxie le démon de la malchance: Chanceux? Tu veux parier mon gars? (un immeuble tombe) *TG*


Cet hélico-droide de jouet Heureusement c'a pas nécessairement l'air de ça, comme les modèles que tu prends pour les personnages....c'est ce que je vais me dire /PAN/

''??? : Voila une trèèèès bonne question ! Mon nom est Wasp ! Et je suis un lampadet ! Un être lumineux de la nuit et mentor des Spectro Go-Go!
Gael : Un lampadaire ?
Wasp : Pas un lampadaire, un lampadet ! '' Tu vas rire j'ai vraiment lu lampadaire moi aussi


Et parlant de Wasp, putain a avoir vu cette première introduction j'étais sûr que ça allait être le Wad/la mascotte du groupe (du a deux lettres similaires), le petit surexcité un peu inutile qui colle au cul des gens et qu'on sait pas pourquoi il est la. Dieu merci, la scène suivante m'a enlevé toute cette pensée, pour le mieux.

Aaaaah, le paranormal, tellement d'idées a exploiter avec tant de personnages différents. Même si pour le moment on ne connait pas la vraie nature de ce spectre, j'espère que ça frappera grand dans la suite. .

_________________
-manque d'inspiration en cours-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA En ligne
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 24
Localisation : En train de me préparer pour une nouvelle aventure passionnante... non je déconne, j'attends l'heure du prochain repas chez moi.^^

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Dim 28 Oct - 19:32

Des fantômes dans votre dos ? Voici l'équipe qu'il vous faut ! *épisode Spécial Halloween* (partie 2)

https://www.youtube.com/watch?v=TPtIOxdAclY *transition style anime*


L'écriture rouge continua de révéler des mots, devant la troupe. Jusqu'à former la phrase suivante :


Gael : "Rendez-moi... Gyldar"...
Jasmine : KEWA ? Mais c'est qui ce Gyldar ?  
Anabelle : Ce nom me dit quelque chose... je vais contacter Able pour en savoir plus...


Anabelle avait une oreillette au côté gauche de sa tête. En l'activant, elle entama une communication avec le démon le plus chanceux du monde. Elle activa le haut-parleur pour que tout le monde puisse l'entendre.


https://www.youtube.com/watch?v=0DKXQQMIpGM


Anabelle : Anabelle à Able. J'ai un travail pour toi.
Able : Je viens tout juste de finir le jeu de Nova. C'est un coup de pot, cet appel qui surgit pile poil après les crédits de fin.
Anabelle : Je sais, c'est une habitude. Mais bref, pourrais-tu faire une recherche sur un certain Gyldar ?
Able : Pas la peine d'utiliser l'ordinateur. J'en ai entendu parler. Gyldar était autrefois, un demi-lwa de la religion vaudou. Les lwa étaient des intermédiaires entre le monde des vivants et des dieux eux-mêmes. Autrefois, Gyldar était un humain comme les autres. Sa femme était atteinte d'une maladie incurable. Le jour de son trépas, il décida de recourir aux rituels vaudou pour invoquer le lwa de la mort : le Baron Samedi, en lui suppliant de lui rendre la vie. Ce dernier accepta, mais ce genre de voeu n'est pas sans conséquence. En effet, dans la religion vaudou, pour rendre la vie à quelqu'un, il faut lui faire don de son âme et l'abandonner afin de devenir sois-même un lwa. Et pour ça, 13 voyages dans des endroits perdus du globe, étaient nécessaires pour pouvoir prouver aux autres lwas, si oui ou non, Gyldar était apte à les rejoindre.
Anabelle : Et du coup, il a réussi ?
Able : De justesse. Mais son âme a pourri durant son voyage. Les épreuves proposées étaient tellement horribles que son corps en a pris un sacré coup et son esprit était totalement bouleversé par ce qu'il avait vu et vécu. Du coup, son âme n'a pas pu réussir à ramener sa femme à la vie. Tout le monde sait ça : "Une âme n'a qu'un seul besoin. C'est de vivre dans un esprit sain, lui-même habitant dans un corps sain"
Anabelle : (Ca me rappelle quelque chose... ) Et ensuite ?
Able : Sa folie a commencé à prendre le dessus au sein des autres lwas. Il s'incrustait lors d'invocations de ses semblables pour semer le chaos auprès des humains, sans que personne ne puisse faire quoi que ce soit... et puis, un beau jour, sa femme apparu devant lui... mais sous forme spirituelle. Gyldar semblait apaisé. Et pourtant, ses sombres pensées l'avaient corrompu et il fit de même avec sa moitié, afin qu'ils soient ensemble pour l'éternité. Gyldar abandonna son titre de lwa, ce qui ne plut guère au tout-puissant du vaudou. Il l'enferma dans un endroit perdu dans le globe et le plongea dans un sommeil profond. Personne ne sait ce qu'est devenu sa femme, depuis.
Gael : Mmmm... Mais alors... pourquoi les fantômes de ce manoir, veulent qu'on leur rende ce Gyldar ? Je ne comprends plus rien !!!
Able : Désolé, moi-même, je ne sais pas. Bon, je vous laisses. Je vais savourer les brownies de Red.


La communication se coupa.


Red : HEY ! Il va se taper tout mes brownies que j'avais préparé, ce goinfre !
Jasmine : Au moins, il a l'air de les apprécier.
Anabelle : Écoutez tous. Je ne sais pas ce que les fantômes ont derrière la tête, en ce moment, mais je n'aime pas ça. Alors on va nettoyer ce manoir vite fait, bien fait, car j'ai comme un mauvais pré-sentiment.
Nova : Alors ? Qu'est-ce qu'on attends ?


C'est alors que le feu dans la cheminée, s'éteignit brusquement.


Gael : Euh... rallumer le feu, peut-être ? Il fait un peu trop sombre à mon goût, maintenant.
Red : No problemo, amigo.


Le jeune garçon pointa sa main vers la cheminée et envoya une boule de feu, qui le ralluma.


Gael : Ah, ça c'est classe, cette attaque. T'en penses quoi, Jasmine ?
Jasmine : Joli. On devrait te présenter à Fan, je crois.
Red : Qui ?
Jasmine : Laisse tomber.


*coupez la musique*


Des bruits de verre cassés se firent entendre à l'étage du dessus.


Gael : Génial, c'est quoi ça, maintenant ?
Connor : Aucune idée, mais autant aller voir.


La troupe emprunta un escalier qui menait à l'étage. Grâce à Connor et à sa faculté de ressentir les présences paranormales, ils se dirigèrent vers une pièce assez sombre : une chambre en piteux état et très glaciale.


Nova : C'est super sombre ! Comment on va progresser, sans se vautrer ?
Red : Regarde et apprend, andouille. *forme une flamme dans ses mains*


https://www.youtube.com/watch?v=m3suObkevio


Mais un coup de vent soudain l'éteignit.


Nova : Impressionnant !
Red : Oh ça va ! *en reforme une* *le vent l'éteint* MAIS... *fait pareil* *elle s'éteint* CA COMMENCE À ME LES BROUTER MENU !
Gael : J'ai l'impression que les esprits sont assez farceurs, ici...
Anabelle : Aux grands mots, les grands moyens !


Anabelle sortit un carnet et dessina en une trentaine de secondes, une lampe torche. Quelques secondes après, elle sortit de la feuille et s'alluma dans la main d'Anabelle.


Jasmine : Vous avez plus d'un tour dans votre sac, les Spectro Go-Go!...
Anabelle : On nous le dit souvent, je sais. ^^


La troupe s'avança dans la chambre en fouillant un peu partout. Quelques secondes après, Nova repéra un vase brisé, au sol.


Red : Quelque chose me dit qu'ils n'aiment pas trop la déco de ce manoir...
Anabelle : Connor ?
Connor : J'ai compris.


Le jeune homme utilisa son oeil spécial pour analyser les éclats de verre.


Connor : Il y a des traces de résidus ectoplasmiques. Ils sont passés par-ici, mais ils ne sont plus dans cette pièce.
Gael : BAH CA ME RASSURE VACHEMENT TON TRU-
Tous : CHHHHT !
Gael : ... Okay.


La torche d'Anabelle s'éteignit subitement.


Anabelle : Oh, bravo ! Il ne manquait plus que ça ! *la secoue* Si Able était parmi nous, il se serait bien moqué de notre malchance...
Red : Cette espèce de vieux manteau volant en serait capable, crois-moi...



=Pendant ce temps, au Q.G. des Spectro=


Able : *s’empiffre de brownies* OH !... Je me sens soudainement très insulté !... Ah, bah non ! C'est juste une attaque... une envie d'attaquer ENCORE PLUS DE BROWNIES !!!


=De retour du côté des héros...=


Gael : Et sinon, quelqu'un pourrait-il rallumer la lumière ?
??? : Vos désirs sont des ordres, mon général !


Wasp le lampadet apparu dans la salle, l'éclairant d'une manière assez éblouissante.


Wasp : Désolé, les jeunes. J'en ai profité pour visiter cette charmante demeure abandonnée.
Nova : Tu n'as rien vu d'anormal, dis-moi ?
Wasp : D'anormal ? Nooon !... À part peut-être de sympathiques fantômes qui voulaient me molester. Heureusement, j'ai réussi à leur échapper.^^
Connor : Je n'en suis pas si sûr...
Jasmine : Comment ça ?
Connor : ... Mon détecteur s'affole... Wasp, je crois que tout nous les a ramené dans cette pièce.
Gael : Nom d'un ramen périmé !


https://www.youtube.com/watch?v=3OcGt_SzjAs


Au moins 10 spectres bleus, appaurent devant nos héros, toutes griffes sortantes https://images.khinsider.com/Kingdom%20Hearts%20Dream%20Drop%20Distance/Renders/Characters/Symphony%20of%20Sorcery/Ghost02.png


Gael : FANTÔOOOMES !!!
??? : BLEGHWAHAHAHAHHA !
Jasmine : C'était le cri du coeur, je crois. Même si ils n'en ont pas. Enfin... ils n'en ont pas, hein ?
Nova : Je confirme que non.
Red : Ah parce que tu sais des trucs, toi ?
Nova : JE SAIS SURTOUT QUE TU VAS T'EN RAMASSER UNE BONNE DANS TA-
Anabelle : DITES ! Je ne voudrais pas vous presser, mais il faudrait peut-être qu'on passe en mode capture, là !
Connor : J'aurais pas dis mieux. On y va !



https://www.youtube.com/watch?v=3UoEp-a7DyQ



Les fantômes, à l'aide de leurs griffes, tirèrent des éclairs sur les six jeunes gens. Ces derniers évitèrent les attaques en faisant des pirouettes diverses. Les ninjas de Fubuki étaient au passage, très impressionnés par l'agilité de leurs nouveaux amis.


Anabelle : WASP ! Dis-nous en un peu plus sur ces nouveaux fantômes !
Wasp : Oui, Anabelle ! Tout de suite !


Wasp flasha les dix fantômes pour en savoir plus sur ces derniers.


Wasp : Vous n'avez pas grand-chose à craindre de ces esprits ! Ce sont des patrouilleurs. Ils se déplacent en groupe pour repérer les intrus et les immobiliser en attendant que des laquais plus forts, n'arrivent. Mais ils sont aussi inoffensifs que des chatons si vous les aveuglez ! La probabilité de les capturer ou les éliminer est de 95,8 % ! Ce qui est vraiment beaucoup !
Red : *utilise un plateau pour parer les éclairs* Et tu ne sais pas les aveugler avec ton flash ?
Wasp : Hey ! J'analyse, moi, monsieur ! Je ne suis pas photographe !
Gael : Attention, les Spectro ! On dirait qu'ils vont lancer une nouvelle attaque !



Les patrouilleurs formaient dans leur mains, des boules noires et les lançaient en rafale. Chacun esquivèrent sans trop de soucis, pendant que les projectiles collaient sur les murs (un peu comme celles du film "Les Indestructibles")


Connor : J'ai peut-être une idée... Anabelle ! Dessines-nous une batte de baseball spécial Spectro Go-Go !
Anabelle : Je vois où tu veux en venir. Les autres, attirez leur attention, pendant que l'artiste crée !



Les cinq autres membres de l'équipe tournaient autour des patrouilleurs. Une fois le dessin terminé, la batte de baseball se forma dans la main d'Anabelle. Les spectres tiraient à nouveau des boules gluantes, mais la jeune fille les renvoya toutes dans la figure des entités bleues, qui se retrouvaient aveuglées pendant quelques secondes.


Jasmine : Ils sont aveuglés !!!
Anabelle : C'est le moment ! Spectro Go-Go! Séquence de capture !
Tous : Rogers !
Connor : Pétrification !


L'oeil de Connor forma sous les fantômes, un anneau magique, qui immobilisa ses adversaires.


Nova : R.E.S !


Le Réducteur d'Energie Spectrale (ou R.E.S.) de Nova, draina leur force afin qu'ils ne puissent plus rien faire, face à eux.


Red : Prisme Rubicon !


Le jeune garçon forma autour de chacune des cibles, des prismes couleur rouge, afin qu'ils ne puissent plus s'échapper. (et les fit réduire à la taille d'une pomme)


Anabelle : Aspiration !!!


Et Anabelle termina le travail à l'aide de son aspirateur spectral dorsal, pour les capturer en quelques secondes.


*coupez la musique


Red : On est venus, on a vu, ils l'ont eu dans le c-
Anabelle : RED !
Red : Désolé, Anabelle. C'était plus fort que moi.
Gael : Wow, cette séquence était impressionnante !
Nova : C'était pas grand chose, vous savez.
Jasmine : On ne peut que vous faire des compliments, sachant que nos talents ninjas sont inefficaces face aux spectres.
Anabelle : Ce n'est rien. Votre bonne humeur nous donne déjà assez d'énergie.


Un coup de feu survint dans le couloir, en dehors de la chambre.


Red : C'était quoi ?
Jasmine : Autant aller voir au lieu de rester dans cette pièce vide.


Alors qu'ils venaient à peine de sortir et d'emprunter le couloir, des pièges à loup fantomatiques, se refermaient sous les pieds des héros. Ils ne procuraient pas vraiment de douleur, mais immobilisaient les proies de celui qui les avaient installés : ce fantôme-ci https://vignette.wikia.nocookie.net/kamenrider/images/e/ee/00._Specter_Ghost.png/revision/latest?cb=20151111161042 en train de pointer ses bras-canon, devant les héros.


??? : Parfait ! Maîtresse Zara sera fière de moi ! Ne tentez rien d'imprudent, surtout.
Gael : Même si je pouvais bouger, vous n'avez pas à vous en faire !
??? : Hein ? Attendez un instant...


Le fantôme observait un peu mieux ses différentes proies. Parmi elles, se trouvaient uniquement Gael, Jasmine, Anabelle, Connor et Red.


??? : Mais... où est la 3e fille ?
Nova : *pointe son arme derrière lui* Derrière-toi, crétin. Il faut toujours compter les Spectro Go-Go! avant de les braquer.  
??? : Oh-oh...


Et en quelques secondes, ce fantôme tireur fut capturé.


Gael : Comment tu as fais ça ?
Nova : Fait quoi ? Oh, tu parles de "ça" ? *disparaît* *réapparaît à côté de Gael* Peeka-boo !  
Gael : Wow ! C'est ça ton pouvoir ? Tu peux disparaître et réapparaître à ta guise ?
Jasmine : C'est cool, en tout cas !... Même si ça devient une habitude, à force de vous observer, j'ai l'impression !
Red : *marmonne* Si elle pouvait disparaître pour la soirée, ça m'arrangerait.
Nova : *lui tire l'oreille* Tu as dis quoi ?
Red : AAAH ! Rien du tout ! Lâche mon oreille, espèce de dingue !
Nova : *la lâche* Je préfère. =/
Connor : ...
Anabelle : Des enfants de 4 ans, je vous jures ! Bon, la chasse n'est pas encore finie. Alors, au boulot !
Connor : ...
Anabelle : Un problème, Connor ?
Connor : ... Il y a du mouvement en bas... je crois que ça vient du garage... cette présence dégage une énergie paranormale bien plus forte que les autre fantômes qu'on a capturé ici et même lors de nos précédentes missions.
Gael : Vraiment ? Mais... c'est quoi comme fantôme, alors ???
Connor : Je ne sais pas. Mais si on ne le capture pas au plus vite, alors ça ne présagera rien de bon...
Anabelle : Tu as parfaitement raison. On te suis.
Gael : (Je commence à en avoir marre... mais marre à en crever !   )



=Pendant ce temps=


https://www.youtube.com/watch?v=Rliq9zkZB3I


Dans le garage, une demoiselle fantôme observait dans une boule de cristal, l'arrivée des héros, vers cette pièce. http://image.noelshack.com/fichiers/2018/43/7/1540748552-zara.png (NDL : Oui, le lien vous spoil son nom. C'est bien elle, la Zara dont parlait le fantôme tireur )


Zara : Ooooh ! Qu'ils sont adorables. Rien qu'à les voir arriver pour tenter de me capturer comme mes pauvres patrouilleurs chéris et mon tireur d'élite adoré... tant de naïveté, ça me fait fooooooonnndrre !    Mais ça n'arrivera pas ! CAR GYLDAR RESSUSCITERA CE SOIR, GRÂCE A LEUR AIDE ! Et tout se finira bien pour madame Zara et Gyldar, le demi-lwa... mon très cher époux ! AHAHAHAHA !^^


*fin de la musique


*ending thème* https://www.youtube.com/watch?v=5xwFPW_8714


PROCHAINEMENT


https://www.youtube.com/watch?v=P7s5gyI4B3M


Gael : Quoi ??? La soirée d'Halloween n'est pas encore finie ?
Jasmine : Bien sûr que non. C'est un double épisode spécial, tu sais.^^
Gael : Moi qui croyais en avoir fini avec ces cauchemars de fantômes...
Anabelle : Pas de panique, les ninjas. Nous sommes l'équipe qu'il vous faut. Et nous termineront enfin le travail, la prochaine fois !
Connor : Malgré tout, cette Zara risque de nous donner du fil à retordre.
Red : C'est vraiment elle la femme de ce Gyldar ? Plutôt sexy.
Nova : RED ! PETIT COCHON !
Red : Bah quoi ? Elle est plus belle que toi, même si elle est pas sympa du tout.
Gael : Pas sympa, c'est le mot ! Elle cherche a capturer deux d'entre nous pour préparer un rituel ou un truc comme ça...
Jasmine : Si elle réussit son coup, alors ça risque d'être un sacré bordel !
Anabelle : Pas d'affolements. Si Zara peut nous surprendre, on a également plus d'un tour dans notre sac !
Red : Les fantômes aiment l'obscurité, mais lorsqu'ils verront notre vrai visage, ils retourneront dans leur tombe, fissa !
Jasmine : J'espère que votre vrai visage servira à sauver cette soirée d'Halloween !
Anabelle : Alors, au boulot, les Spectro !



Dans le prochain épisode : La résurrection de Gyldar ! Cette soirée virera-t-elle vraiment au cauchemar ?


Gael : AU NOM DE FUBUKI, JE T'ARRÊTE !


THE END

_________________
Si vous êtes curieux, cliquez sur ce spoiler... MAIS... à vos risques et périls !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Just-to-buy

avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 21
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Dim 28 Oct - 19:55

Même quand c'est pas un slogan elle rime, ouaip, elle et Daemona vont être potos /PAN/


Et oooooh tu m'as bien eu, moi qui trouvait que l'action avançait lentement dans cette partie, on fait le coup du double-épisode ou ça bougera un peu plus. /PAN/


Sinon, le pouvoir d'Annabelle....j'ai des flashbacks....


*TG*


Pas mal comme partie, on découvre peu a peu ce que les personnages peuvent vraiment faire. Et je me demande si ça va varier dans les prochaines parties.

_________________
-manque d'inspiration en cours-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA En ligne
Pioar

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 19
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Nikki

MessageSujet: Re: Recueil de gags   Ven 2 Nov - 20:44

Partenaire

Toute personne à besoin d'un partenaire pour mener à bien sa tâche, car la plus petite aide peut aider même les plus grands. Cela est même vrai pour les personnes qui ont laissé leur trace dans l'univers, même celles-là étaient épaulées pars des personnes auquel ils leur voyaient la confiance la plus absolue. Cependant cette union était l'une des plus surprenantes, étant l'alliance entre le monde animal et les hommes, mais elle fut celle qui eut l'impact le plus important dans la galaxie. Elle donna naissance à une histoire d'amour pur, où chacun s'aimait parce qu'ils étaient en symbiose et non pour une histoire d'argent ou de beauté. C'est l'histoire de la rencontre entre Nikki et PioarMario, le héros des éléments.

Tout à commencé une planète loin d’Élémenta, celle où résidaient les forumeurs. Sur cette planète, il existait une chaîne montagneuse particulière : composée de trois pics entourant un lac, les courants thermiques étaient si fort qu'une colonie d’aigle s'y est installée et tous cohabitaient paisiblement. PioarMario en avait fait la découverte que récemment et passait donc à cette époque la majeure partie de son temps libre à planer dans sa forme d'aigle autour des pics, profitant de la présence rassurante d'autres membres de son espèce.

Cependant ce jour-là, il sentit que l'atmosphère était différente. Les aigles semblaient moins sereins, inquiets, comme s'ils se sentaient menacés. Il ne tarda pas à découvrir pourquoi.

Une détonation se fit entendre, suivie d'un cri de douleur qui émana d'un aigle qui venait de se faire tirer dessus. Aussitôt il tomba inconscient et piqua vers le sol. Le métamorphes sentir ses plumes se hérisser et piqua immédiatement vers l'aigle en danger. Il parvint à la rattraper en plein vol et ralentit sa chute avant de le poser au sol. Après s'être assuré qu'elle était hors de danger, il reprit sa forme humaine et inspecta ses blessures.

Une balle avait frôlé l'os de son aile gauche, la condamnant à rester cloué au sol pour plusieurs semaines. Il se dépêcha de le panser pour éviter une hémorragie, puis dégaina ensuite son arc, son visage exprimant l'incompréhension : « Qui ? Qui oserait se prendre à des animaux et penser qu'il resterait impuni ? »

La réponse ne tarda pas à venir, peu après, il entendit deux voix qui se dirigeaient vers lui :

« Je te jure que j'ai vu un autre aigle tenter de le sauver, il doit être par ici, cependant cela ne me dit rien qui vaille, prépare ton arme, nous allons probablement devoir abattre un autre aigle, sûrement l'autre membre du couple.
– Cela m'intrigue, c'est le premier à tenter quelque chose pour le sauver, jusqu'ici, ils ont principalement tenté de fuir le danger, et non aidé leur compagnons. Cet aigle n'est pas comme les autres je te dis.
– Silence, je crois que nous arrivons. »

Les deux braconniers se retrouvèrent nez à nez avec l'archer, qui avait son arc bandé et prêt à tirer, avec deux flèches encochées. Il se montrait menaçant et la colère de lisait sur son visage. Le braconnier ayant le fusil tenta de viser PioarMario, tandis que l'autre dégaina un couteau et le chargea, mais le vairon réagit plus rapidement qu'eux et décocha ses deux flèches, qui les emprisonna dans la glace, à l'exception de leur tête. La menace étant passée, il baissa son arc et commença à poser ses questions aux braconniers :
« Qui vous a envoyés et pourquoi vous en prenez-vous aux aigles ?
– Pauvre fou. Tu crois pouvoir protéger ces… animaux ? Il cracha sur lui. Ils ne sont même pas capable de se protéger eux-mêmes. Nous agissons pour une cause qui nous bénéficiera grandement à nous, les humains. Notre maître… Tu ne pourras jamais le trouver et tu le supplieras de t’épargner le jour où il décidera de s'occuper de toi !
– Ça, je veux bien le voir ! »

Il l’assomma et posa les mêmes questions à l'autre, qui lui donna des réponses similaires, et l’assomma lui aussi. Ceci fait, il commanda son vaisseau spatial de venir se poser non loin et apporta les deux chasseurs, puis l'aigle dans la salle d'assistance médicale. Après s’être assuré que le rapace était hors de danger, il pilota le vaisseau jusqu’à sa base souterraine. De là il mit dans des cellules séparées ses prisonniers, le rapace fut rapidement place dans l'hôpital privé de la base. Il passa donc la prochaine heure à placer un plâtre sur l'aile blessée, le temps qu'elle ne guérisse.

Une fois s'être occupé du rescapé, il le plaça dans le nid qu'il utilisait lorsqu'il avait envie de dormir sous sa forme d'aigle, ce qui arrivait assez souvent. Puis finalement, il était en train de se diriger vers les cellules afin de poursuivre l'interrogatoire de ses prisonniers lorsque son poste de contrôle lui indiqua qu'un signal inconnu était diffusé vers sa base, ou plus exactement vers la zone de sa base, plus étrange, le signal ressemblait à un appel. Après avoir choisi un point de diffusion autre que la base et dirigé son propre signal vers l'origine de l'autre, un visage dont on ne vit que la silhouette apparut à l'écran. Ce visage lui parla :

« Bonjour PioarMario, ou devrais-je dire, héros des Éléments. Pheu ! Qu'ass tu fait pour raccorder ce titre de héros ? Sauvé une mémé en détresse ? Nourri des oiseaux affamés ? Je ne t'accorderais du respect que si tu parvenais à vaincre un ours à mains nues. Car tel que tu ne les actuellement, tu n'es qu'un simulacre de héros à peine digne de respecter sa véritable nature.
– Qui êtes-vous et que me voulez-vous ? Êtes-vous le commanditaire de cette abomination sur les aigles ?
– Je suis celui qui va sauver la nature humaine de la décadence. Je vois que tu as croisé mes envoyés charges de me ramener des échantillons. Il est regrettable que tu te sois autorisé tout seul de les prendre en otage. Leur mission est importante à nos efforts. Mais ce n'est pas grave, j'en enverrais d'autres.
– Qui croyez-vous que vous êtes pour vous affranchir d'une telle abomination ? Ce que vous avez ordonné est un crime envers la nature toute entière et je ne cautionnerais aucunement ceci. Je vais vous traquer et vous délivrer la justice qui doit être rendue à ces aigles. Vous ne resterez impuni…
– C'est bien ce que je craignais. Tu te bernes à croire à une quelconque noblesse de la nature qui n'existe pas, à défendre une fierté absente. Seul l'homme est noble, seul l'homme est fier ! Tu finiras bien par le comprendre un jour ou l'autre… En attendant tu n'as gagné qu'une bataille, pas la guerre. Et cette guerre n'a qu'un unique moyen de se finir : par la victoire de l'un et la mort de l'autre. Et je compte bien été le vainqueur ! »

L'inconnu coupa la communication, laissant le vairon seul face à l'écran de sa base. Il tapa du poing sur la table et pesta contre l'inconnu : « Seul l'homme est noble ! Bah ! Je vais te prouver moi que la nature peut être plus noble que l'homme ! A partir de maintenant, je vais consacrer tous mes efforts à la capture de ce criminel lors de mon temps libre. Il ne m’échappera pas éternellement ! »

Étant encore en colère, il décida d'aller à sa salle d’entraînement afin de faire retomber la pression. Il s'entraîna sans relâche, ne voyant pas le temps passer.

* * *

L'aigle se réveilla quelques heures après avoir perdu connaissance, sa première sensation fut de douleur dans l’aile gauche. Cependant elle mit quelques secondes avant d’ouvrir les yeux. La première anomalie qu'elle repéra fut que son aile gauche était figée dans une sorte de matière blanche qui l’empêchait de la bouger, la deuxième anomalie, qu'elle n'était plus dans les montagnes mais dans une construction clairement humaine. « Ce n’était pas un rêve ! J’ai vraiment été blessée et emmenée dans un endroit inconnu… Il n’y a l’air d’y avoir personne pourtant et je ne comprends pas pourquoi je suis dans un nid tout de même, mais cela ne me dit rien qui vaille… »

Elle examina les alentours et ne trouva aucune issue visible. Elle se dit qu’elle ne se laisserait pas prisonnière des humains sans se battre, et était en train d’élaborer un plan lorsqu'un bruit attira son attention. PioarMario venait de sortir de sa salle d’entraînement, mais le premier détail qui attira le regard du rapace fut l’arc qui était dans son dos et elle pensa donc que c'était lui qui lui avait tiré dessus. Voulant mettre de la distance entre elle et l’humain, elle saura de son nid, se reçu difficilement du fait que son aile gauche étant déployée et plus lourde que d'ordinaire, il lui était plus difficile de garder son équilibre.

L’humain poussa ses cris bizarres, qu'elle ne comprit aucunement, et elle se dirigea sous une table, voulant se réfugier sous un obstacle. L'humain se dirigea vers elle, et en désespoir, elle glapit, voulant dire
« N’approchez pas ! Sinon je ne me laisserais pas faire ! » Bien qu'elle savait qu'il n'y avait que peu de chances qu'il ne la comprenne. Pourtant cela semblait fonctionner, l'humain restant pensif un instant, puis il sembla se concentrer un instant, et à la grande surprise de l'aigle, il se métamorphosa en aigle mâle. Et même, il lui parla !
« Je suis désolé de t’avoir effrayée, ce n'était pas mon intention. Ne t'inquiètes pas, je ne te ferais pas de mal, surtout après t’avoir sauvée.
– Tu… M'as sauvée ?
– Oui, après qu'on t'ai tiré dessus, j'ai piqué pour te rattraper et amortir ta chute. Tu ne t'en souviens pas ? »
Un bref instant revint alors à la mémoire de l'aigle, qui, juste avant de sombrer dans l'inconscience, sentit qu'elle fut happée par derrière. Elle comprit soudainement.
« Si… Je me souviens. Mais pourquoi m'avoir sauvée moi ? Alors qu'il y en a eu tellement d'autres qui se sont fait tirer dessus ?
– Tu veux la vérité ? Je n'étais pas là, je ne viens chez vous que de temps en temps. Et c'était la première fois depuis plusieurs cycles que je venais. Ne t'inquiètes pas pour tes frères, je me suis occupé de l'ennemi.
– Je vois… Comment ça se fait que tu peux passer d'une apparence de sans-ailes à la nôtre ? C'est la première fois que je vois quelque chose d'aussi étrange.
– Vois-tu, je suis quelqu'un d'assez important chez les sans-ailes, et au cours de ma vie, j'ai rencontré… Quelqu'un d'assez important chez vous qui m'a fait don de ce pouvoir pour m'aider lors de ma quête. Tu ne rencontreras probablement personne d'autre avec la même faculté.
– Cela paraît extraordinaire, mais je te crois. Pourquoi avais-tu un de ces bâtons lanceurs sous ton autre forme lorsque je t'ai vu.
– Je venais de finir une séance d'entraînement, et je voulais aussi évacuer la colère que j'avais envers les braconniers. Je suis désolé si je t'ai fait peur avec… »

Il s'interrompa quelques instants, semblant pensif, comme s'il cherchait à isoler un détail qui lui paraissait inhabituel depuis le début de la conversation puis son regard se tourna à nouveau vers la femelle, devenant plutôt interrogateur :
« Dis-moi, as-tu une particularité par rapport aux autres aiglesw car je n'ai jamais eu une conversation aussi fluide avec l'un de tes semblables, d'habitude je dois utiliser des concepts ou mots simples pour qu'ils me comprennent, or toi tu n'as aucun problème avec cela on dirait.
– Oui. Mes parents m'ont expliqué, depuis ma naissance, je comprends instantanément des choses que d'autres mettent des semaines voire des lunes à comprendre. C'est une particularité rare chez les rapaces et ceux qui en sont dotés sont souvent respectés pour leur sagesse et leur compréhension de concepts totalement étrangers aux autres. On les appelle les Aidelairs. Je vois que c'est quelque chose d'inné chez les humains.
– Hum. Il faudra qu'on étudie cela plus en détail. De toute façon, on va avoir le temps, ton aile va mettre plusieurs jours à guérir. Si tu veux même, je t'enseignerais la langue des humains. Tu ne pourras pas la parler bien sûr mais tu devrais à terme être capable de me comprendre aussi facilement dans ma forme humaine que lorsque je suis l'un de tes semblables. Cela te permettra de t'occuper tout en laissant reposer ton aile. Cela t'intéresse ?
– Bien sûr ! Les humains m'ont toujours intriguée et j'ai toujours voulu mieux les comprendre.
– On va commencer demain alors. Il commence à être tard et tu as besoin de te reposer après ce qui t'es arrivée. Je vais reprendre ma forme humaine et t'aider à retourner dans ton nid.
– Je comprends.
– Au fait, comment t'appelles-tu ? Mon nom est PioarMario.
– Nikki. »

Après qu'elle ait révélé son nom au métamorphe, ce dernier reprit sa forme humaine sous l'œil intrigué de l'aigle. Il se baissa et tendit son bras pour inviter la rescapée à sauter dessus pour remonter dans son nid. Une fois ceci fait, elle trouva une position qui à défaut d'être confortable, ne la gênait pas avec son aile blessée. Elle ferma les yeux puis, trop fatiguée pour penser à quoi que ce soit, elle s'endormit.

* * *

Une fois s'être assuré que l'aigle s'était endormi, le châtain prit une douche et sortit de la base. Il voulait passer la soirée avec les forumeurs, qui, avec un peu de chance, auraient quelques informations sur ce mystérieux inconnu. N'apprenant aucune information au bout d'une heure, il décida de rentrer et d'interroger les prisonniers à la place. Cependant ces derniers ne voulurent pas lui révéler plus d'informations, et ils ne lâchèrent que le nom de leur chef : Cethan.

L'archer savait qu'il n'obtiendrait aucune nouvelle information et ne savait pas quoi donc faire des prisonniers. Pour le moment, il les laissa dans leur cellules et alla se coucher. Son nid étant occupé, il dormit cette fois-ci sous forme de loup.

Le lendemain matin, le métamorphe se réveilla en premier et décida donc d'aller chercher de quoi manger à l'aigle. Il prit sa forme ailée et sortit de la base. Il revint juste après que l'aigle se soit réveillée avec un gros lapin qui lui suffirait pour plusieurs jours. L'aigle se régala donc du lapin et remercia PioarMario. Après qu'elle soit repue, il décida de commencer l'apprentissage de la langue humaine. La méthode qu'il employa fut de d'abord lui dire le mot sous forme d'aigle puis de lui répéter sous forme humaine. C'était une méthode un peu laborieuse mais la seule adaptée à l'apprentissage de Nikki. Bien sûr au début elle n'était capable que de comprendre des lors, mais petit à petit, au cours de la journée même, elle était capable de comprendre des phrases simples.

C'était une progression extrêmement rapide, même pour un humain. Nikki montrait une telle capacité d'adaptation que cela en était déconcertant. Lorsque Nikki fut couchée donc, il contacta Steve afin qu'il demande des informations à la tribu des métamorphes aigles sur Terre, car après la guerre menée contre l'organisation, des communications ont été établies avec eux afin que le héros puisse toujours les contacter en cas de besoin. C'est ainsi qu'il se retrouva face au leader de la tribu :

« Bonjour Céleste, désolé de te déranger, mais j'avais besoin de tes connaissances de ton espèce.
– Il n'y a pas de souci PioarMario, tu peux nous contacter dès que tu en as besoin. Explique-moi ton problème.
– Et bien… Vous avez déjà entendu parler des Aidelairs ?
– Ah oui les Aidelairs… Ils sont respectés chez nous même lorsqu'ils n'ont pas la capacité de métamorphose parce que la grande majorité d'entre eux sont dotés d'une parfois supérieure à nous les humains. Certains d'entre nous vont même parfois en voyage les chercher afin de leur demander conseil.
– Je comprends… Parce qu'hier j'ai sauvé un aigle royal femelle d'une mort certaine de braconniers et il s'est avéré qu'elle est une Aidelair. Comme elle me l'a demandée, j'ai commencé à lui enseigner la compréhension de la langue humaine sauf que… Elle l'apprend vraiment très rapidement que je doute que même parmi les Aidelairs, elle n'est pas typique.
– Quand tu veux dire rapidement, tu veux dire quoi ?
– Qu'elle était capable de comprendre des phrases simples en quelques heures. »

Il y eut un silence de quelques secondes le temps que le chef de la tribu réfléchisse à cette information. Puis il conseilla à PioarMario :
« Es-ce que tu peux le garder quelques jours encore ?
– Son aile a été blessée par une balle donc de toute façon elle va devoir porter un plâtre pendant quelques jours, et ne pas pouvoir vont tant que son aile sera complètement guérie.
– Très bien, parce que en effet c'est bien plus rapide que la moyenne, je pense même que je vais en parler au grand aigle lors de notre conseil hebdomadaire, je te transmettrais son opinion sur le sujet.
– D'accord, je vous mettrais au courant des évolutions s'il y en a.
– Bonne chance Héros, car toi seul sera responsable de l'avenir de cet Aidelair. Choisis sagement. »

Là dessus il coupa la communication, et le châtain fut pensif un instant avant de décider d'aller dormir aussi. La dessus, il se transforma en loup et alla dormir.

Les autres jours de déroulent de la même manière : le métamorphe enseignait à longueur de journée la langue humaine, puis lorsqu'il se coucha, il allait voir les forumeurs pour passer la soirée avec eux. Ces derniers lui posèrent quelques questions au sujet du fait qu'il ne venait pas en journée dernièrement, mais il s'esquiva facilement.


Le seul moment qui rompit ce rythme fut lorsque Céleste le contacta à nouveau : il avait parle avec le grand aigle et souhaitait lui transmettre ses informations :
« On a eu notre réunion avec le grand aigle, et il y a quelques informations importantes que je dois donc te transmettre.
– Dis toujours, je suis prêt à les entendre.
– Lorsque je lui ai posé la question, sa réaction ne fut aucunement la surprise, il paraissait même être déjà au courant. Il m'a donc répondu : “Cela devait arriver. Ces deux-là ont leurs avenirs si intrinsèquement mêlés entre eux que ça allait arriver, c'est le destin. De là à dire le rôle qu'aura Nikki dans sa vie, cela est trop tôt pour le dire. Mais cela est sûr, ils vont continuer à se voir, je peux même être certain qu'elle va rester avec lui même quand son aile sera guérie. Elle apprécie tellement la communication avec des concepts compliqués avec lui qu'elle est prête à renoncer à son habitat natal. PioarMario a juste à continuer à rester de rester avec elle et ce choix sera définitif. Je n'aurais qu'un conseil à donner au Héros : écoute ton cœur.”»

Le métamorphe médita ces pensées de sagesse un instant avant de remercier Céleste d'avoir rapporté les paroles du Grand aigle. Il coupa la communication et alla s'isoler pour méditer ses paroles. Nikki étant déjà couchée, il décida d'en faire de même et que le sommeil lui portera conseil.

Le lendemain matin, PioarMario se leva avant Nikki et il put donc la regarder encore endormie. Elle paraissait si paisible et si fragile avec son plâtre sur son aile qu'il décida qu'il la protégerait avec sa vie même. Il n'avait jamais ressenti un attachement si important pour un être… Sa décision fut prise, il continuait à éduquer Nikki et la laisserait prendre sa décision ensuite. Étant certain de son choix, il alla s'asseoir en attendant que Nikki se réveille.

Ils en étaient arrivés à un point où Nikki connaissait désormais suffisamment de mots humains pour que le châtain n'ait besoin qu'à de rares occasions de se transformer pour lui apprendre le sens d'un nouveau mot. Et son aile était presque guérie aussi. Il ne restait plus qu'une poignée de jours en convalescence et Nikki petit voler à nouveau.

C'est jours passèrent rapidement. Nikki n'avait désormais plus de plâtre et travaillait désormais à muscler son aile qui s'était un peu atrophiée dans le plâtre, mais la progression était encourageante, et le lendemain, PioarMario pourra la ramener chez elle, si elle le souhaite. C'est alors que l'archer décida de lui révéler ce que lui a dit le grand aigle :

« Nikki, avant que je ne te ramènes chez toi, il faut que je te parle de quelque-chose. Lorsque tu étais endormie, je discutais parfois avec un de mes compatriotes, qui est un métamorphe aussi, et je lui ai demandé de consulter la divinité qui m'a donné mon pouvoir de métamorphose. Car en fait je ne te l'ai pas dit, mais tu apprenais vraiment trop rapidement notre langage, même pour un Aidelair. La divinité lui a répondu, et ce qu'elle a dit ressemblait à une prophétie.
– Qu'est-ce qu'elle t'a dit ?
Il répéta les paroles du Grand aigle. Nikki prit un moment pour réfléchir, puis répondit au châtain.
– Je… Ne sais pas. Il faut que je prenne le temps de réfléchir. C'est vrai que c'est troublant.
– Prends tout ton temps. Cette décision appartient à toi et toi seule. Je vais même te laisser tranquille pour la journée et la nuit, et demain tu m'annonceras ta décision. »

Sur c'est mots, il se dirigea vers la sortie et prit l'ascenseur pour sortir, laissant Nikki seule face à ses pensées. Il passa donc la soirée et la nuit avec les forumeurs tandis que Nikki prenait une décision.

Lorsqu'il rentra à sa base, le lendemain matin, Nikki était déjà réveille et l'attendait. Il s'installa à côté d'elle et attendit sa réponse. Un long silence s'installa alliés avant que Nikki n'annonce :

« PioarMario, je ne peux pas… Je ne peux pas rentrer chez moi après que tu m'aies sauvée, soignée, que tu m'aies enseigné la langue des humains… J'ai essayé d'imaginer la vie si jamais j'y retournais, et tout ce que je vois c'est une vie telle que j'avais avant, ennuyeuse, à l'écart de mes semblables. Alors que ici… Je pourrais t'aider dans ta tâche pour te remercier, je serais en contact avec les humaine, bref, j'aurais une vie que j'aime, même si ça implique abandonner en partie mon instinct. Donc oui, je reste.
Le vairon ne répondit pas tout de suite, il resta perdu dans ses pensées un instant avant de donner son avis sur la décision de l'aigle.
– C'est une décision sage, et je la comprends. Tu t'en voudrais tout le reste de ta vie si tu n'avais pas accepté ma proposition. Et bien soit ! Je vais t'enseigner tout ce que je sais du combat aérien et te fabriquer un équipement adapté. Le monde, non, l'univers nous connaîtra en tant que le duo le plus efficace qui peut exister ! Le Héros des éléments et Nikki l'aigle. Oui on va inspirer la terreur chez nos ennemis !

Il brandit son arc du bras droit et présenta le gauche afin que Nikki fait dessus et poussa un glapissement triomphal. Dorénavant PioarMario avait une partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recueil de gags   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recueil de gags
Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
 Sujets similaires
-
» Vos gags de bataille
» petit recueil d'impasses et de chemins tordus
» Recueil de prières aristotéliciennes
» [AJOUTE] Recueil de contes, légendes et fables du Lyonnais-Dauphiné
» recueil de scénarios

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SMG :: Chefs D'oeuvres :: Fictions-
Sauter vers: