SMG

L'antre d'un univers de fous. A vos risques et périls.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Heroes of the Elements Episode 3 (avec des traces d'Agrîn dedans /PAN/)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pioar

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : Au dessus du royaume occupé à faire des loopings avec Aymeric

MessageSujet: Heroes of the Elements Episode 3 (avec des traces d'Agrîn dedans /PAN/)   Mer 26 Oct - 23:53

Heroes of the Elements
Episode III

Le trio de légende


Introduction


La légende des trois héros n’en est qu’à son début, et pourtant on est proche de la réunification. Les Lanthaniens, avant de disparaître dans les recoins de l’espace, ont donné naissance aux héros, pour qu’ils soient capables de maintenir une paix durable là où ils agissaient. On a vu l’apparition de PioarMario, le premier, celui qui a le pouvoir d’éliminer le mal. On a ensuite vu Maria, qui a repris le flambeau d’Hugues, étant donc la deuxième, capable de figer le temps. Et enfin, on va voir le Troisième. Celui qui a le pouvoir de tout effacer.

Une plaine aride apparut donc, un campement était distinguable, mais qui semblait moderne, comme si la personne qui y vivait savait se débrouiller avec la technologie. Il semblait désert, tout comme les alentours, à l’exception de rares buissons, disposés autour du camp.

On distingua alors soudainement un léger mouvement, mais qui ne semblaient pas ceux du propriétaire : l’être qui venait était au contraire en train de découvrir le lieu. Mais il n’était pas humain. C’était une bête à quatre pattes, avec une fourrure et une queue, qui semblait presque plus épaisse que le corps. Sa gueule n’était pas normale aussi, elle semblait circulaire et entourée de crocs. Elle n’appartenait à aucune espèce connue Elémentienne ou terrestre.

La bête s’avança dans le camp, lorsque soudainement un déclic se fit entendre, un pieu transperça sa patte avant gauche. Et un nouveau mouvement fit son irruption.

Une épée était en train de virevolter dans les airs, projetée sans aucun doute par quelqu’un. Et juste après, un silhouette à dimensions humaines attrapa l’épée en plein air, il retomba à côté de la bête, trancha sa queue, cette dernière, hurla de rage et se jeta sur le nouveau-venu, sa gueule s’ouvrant, prenant des dimensions surprenante, qui n’étaient pas communes, ayant ainsi un diamètre plus grand que son corps.

Mais l’étranger semblait avoir anticipé la manœuvre, comme s’il avait déjà tout prévu, et fit un coup d’estoc avec son épée, transperçant la créature de part en part, sans que pourtant, la gueule se referme. Elle resta donc embrochée de la sorte, de manière que la main de l’épéiste semblait sur le point d’être mangée.

– Voilà, j’ai mis du temps à te forcer à entrer ici toi. Hum ? C’est vrai que j’avais oublié que j’avais mis en route la caméra.

C’est alors que le nouveau venu se retourna face à la caméra, dévoilant un visage humain, à peau bronzée, portant un pantalon d’une fabrication high tech, avec tout un amas d’appareils électroniques accrochés dessus, mais pas de haut. Il mit son épée sur l’épaule, ayant toujours la créature embrochée dessus.

– Non, ne vous inquiétez pas, il y a aucun risque que sa gueule se referme, c’est justement le seul moyen classe que j’ai trouvé pour tuer ces « Elzargs » comme je les appelle. Puis de toute façon, ça fait comme si j’étais bien plus puissant que lui, je le ridiculise. Bon, passons aux choses sérieuses : Jour 442 sur cette planète, soit jour 153 en temps Elémentien, cela fait donc plus de 5 mois que je suis coincé ici. J’étais en route pour la planète Elémenta, lorsqu’une flotte d’interception des pirates parvint à me faire atterrir d’urgence ici, après que je l’aie détruite.

« Je m’appelle Agrîn, je suis censé être le troisième héros des Eléments, parti en route afin de rejoindre le premier. Mais je suis dorénavant coincé ici, en attente de quelconque vaisseau, que, s’il fait que passer, je bute son pilote et me barre avec. »

Il se dirigea donc vers un coin du camp, la caméra le suivant toujours, et ayant du sang qui coulait sur son épaule dénudée, pour déposer le cadavre embroché à son épée. Il continuait à parler pendant ce temps-là.

– La faune est ici hostile. Il m’a fallu bien des blessures avant de savoir la gérer. La méthode que vous avez vue est la seule que j’aie trouvée jusqu’ici pour abattre rapidement les Elzargs avec classe. C’est une espèce très dangereuse, mais ils sont ma principale source de nourriture.

Après avoir déposé le cadavre, il s’essuya son épaule droite, mais au lieu d’estomper la noirceur, cela rendit sa peau plus foncée. Il réagit juste après :

– Je vois qu’il est temps de me laver un peu…

Il se dirigea vers la gauche du camp, à un endroit où il semblait y avoir un réservoir d’eau, il se déshabilla jusqu’aux sous-vêtements, ayant conscience qu’il était toujours filmé.

– Appréciez cela comme une petite pause dans mon récit.

Il s’aspergea ensuite avec une bassine d’eau et frotta frénétiquement. Mais sa peau ne reprit pas du tout son teint bronzé, au contraire, elle se révéla être noire, ce qui faisait un contraste avec son apparence d’avant. Il continuait toujours à parler.

– C’est ma couleur naturelle, je m’induis d’un pigment lorsque je suis en attente qu’un Elzarg tombe dans mon piège, ils ont l’odorat fin, donc je suis obligé de masquer mon odeur, autrement je suis comme cela.

Se rhabillant, il reprit son épée qu’il avait posée à côté mais à portée de main, et la mit dans son fourreau. Il se plaça ensuite au milieu du camp, face à la caméra.

– J’ai trouvé de nombreuses espèces, qui semblent m’apprécier, mais lorsque j’ai voulu leur faire un câlin, elles ont toutes tendances à vouloir me boulotter, j’en ai donc déduit qu’elles n’aiment pas les câlins. Donc oui, je suis un survivor, je fais le bg à être torse nu en permanence, car cela me permet d’être plus ample dans mes mouvements. Et plus ample dans mes mouvements, cela signifie une plus grande classe lorsque je combats !… Hum ?

Il se baissa au sol, touchant le sol de sa main quelques secondes, avant de se relever, et lança immédiatement après son épée en l’air, continuant à parler, croisant les bras puisqu’il ne tenait plus son épée à la main.

– Donc, ce n’est pas parce que je suis pervers, quoique je le sois un peu, que je ne porte pas de haut. La chaleur est ici, elle vous observe, vous, ceux qui avez la peau blanche, et vous consume en une semaine ici. Moi, je suis black, je supporte mieux la chaleur, vous non, donc, logiquement, parce que je suis black, je suis supérieur, et je vous latte à la survie.

L’épée était toujours en train de virevolter tandis qu’il parlait, elle resta une poignée de secondes en l’air, avant de redescendre, en tournoyant, en direction d’Agrîn, sans qu’il s’en inquiète.

Alors qu’elle était arrivée à son niveau, elle frôla son crâne, et juste après, quelque chose surgit du sol, qui était une sorte de gros ver, avec une bouche circulaire, comme l’Elzarg, il se dirigeait vers la tête d’Agrîn, mais il fut tranché en deux immédiatement après sa sortie, ses deux moitiés de corps passant de chaque côté de l’épéiste, et finirent hors champ.

– Note à part : penser à installer le repousseur à vers de sable. Dit-il en fermant les yeux. Bref, comme vous le voyez, des trucs veulent ma peau, mais je m’en moque, je gagne.

Il se retourna, ramassa son épée qui s’était plantée sur le sol, l’arrière de son crâne ne laissant apercevoir aucune trace d’entaille, et continuait toujours à parler comme s’il ne s’était rien passer.

– Je sais que j’ai des espèces dangereuses sur ma planète natale aussi, mais qui sont aussi inoffensives qu’un éphémère comparées à celles qui sont ici. La plus grosse que j’aie vue jusqu’ici m’a juste balancé un coup de patte avant de s’en aller en me snobant d’une manière badass : 3 côtes cassées, et l’obligation de dormir dans ma carcasse de vaisseau pendant deux semaines.

« Je le fais très rarement, car c’est le seul endroit totalement sûr, mais si c’est sûr, ça manque de challenge, et donc cela pourrait vous faire penser que vous êtes supérieur, or c’est impossible, je suis supérieur, alors pourquoi vous seriez supérieur, si je le suis déjà ? Raisonnement implacable.

Tandis qu’il parlait, six bips résonnèrent : 1 long, deux courts, deux longs et un court.

– Ah ? Voilà mon entraînement de la journée qui arrive. Donc… Je disais… Ah oui : vous êtes nuls. C’est tout. Il y a rien à justifier, c’est un fait. « Mais pourquoi on est nuls ? Dixit l’autre qui s’est fait foutre au lit pendant 2 semaines ? ». Parce que je me suis fait foutre par un truc qui m’a reconnu comme non badass, donc je suis badass ! C’est tout ! Vous avez plongé dans un volcan sans protection ? Bravo. Vous avez sauté sans parachute de 10 kilomètres de haut ? GG. Vous avez vaincu 1000 guerriers à la suite ? Pense à te soigner, tu as de l’ego. Mais vous, vous n’avez pas fait le truc le plus badass que j’ai fait : se crasher sur une planète hostile et survivre pendant 6 mois !

« Eh oui, c’est pour cela que je suis un héros des Eléments, je suis peut-être meilleur que le premier. C’est peut-être même sûr. Alors si vous voulez être certains d’être meilleur que moi, c’est très simple : allez dans un trou noir et ressortez-en, tant que vous n’avez pas fait cela, vous êtes inférieur. »

Tandis qu’il parlait, on entendit un rugissement : une grosse bête arrive. Elle arrivait par la droite du camp, et était encore assez loin à ce moment, mais elle était cependant assez proche pour avoir vu le camp. C’était une sorte de béhémoth, qui avait une grosse tête, une gueule normale cette fois-ci, et de grands bras qui semblaient pouvoir soulever des tonnes sans efforts. Elle faisait bien dix mètres de haut.

– Bon, je ne vais pas arrêter la vidéo, faut que je prouve ma classe de black, et votre nullité. Donc ne me copiez pas, et battez-le d’une manière plus classe que moi ! C’est mon défi.

Il dégaina son épée du fourreau et s’agenouilla, l’épée posée à plat sur ses genoux. Il se détendait, et se préparait au combat. Cela dura un duo de minutes, pendant lesquelles le géant s’était bien rapproché du camp. Puis, avec une détente digne d’un pistolet, il se releva et partit à l’assaut, la caméra le suivant toujours.

Il lança son épée dans son genou gauche, courra sur sa jambe, en prenant son épée au passage, et escalada son dos. Le monstre s’ébroua pour le faire lâcher prise, mais il ne montrait aucun signe de déséquilibre, et planta son épée profondément dans son dos, restant debout dessus sans aucun signe de déséquilibre.

– C’est comme ça qu’on a la classe : en ridiculisant l’autre.

Reprenant son épée, il atteint la tête, et se tenait debout, tandis que le monstre tentait de lui donner des coups, qu’il ratait tous, et finit par se frapper sa propre-tête. Agrîn n’avait même pas crevé ses yeux, il ne bougeait pas, le titan bougeait dans tous les sens sans qu’il ne cille. Cela dura quelques minutes avant que le béhémoth, sonné par tous ses coups à la tête, s’écroula au sol, Agrîn, juste avant qu’il ne s’écrase, lança son épée au sol, la pointe vers le haut, au niveau du torse.

Le titan s’écroula totalement sur l’épée, et mourut aussitôt, son cœur ayant été transpercé. Agrîn décrocha donc un couteau de sa ceinture, et dépeça son dos, afin de récupérer son épée par l’autre côté. Lorsqu’il y parvint, il n’eut que ses bras enduits de sang, son torse paraissait propre, ce qui était la preuve d’une grande méticulosité. Il plaça ainsi son épée côté tranchant sur son épaule.

– Pourquoi se fatiguer à transpercer son cerveau alors qu’on peut le forcer à se tuer lui-même ? C’est comme ça qu’on est classe : quand on vainc par la stupidité de son ennemi et en le ridiculisant. C’est pour cela que je suis Agrîn, le troisième héros des Eléments, qui sera celui qui complètera le trio de légende !

A Suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Heroes of the Elements Episode 3 (avec des traces d'Agrîn dedans /PAN/)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» YOHOHOHOHOOO (Brook)[validé]
» Dev Blog #10 Saison 6 - Les Tholiens
» Faire un metro avec jamais les même pnj dedans comme dans la vraie vie ?
» Ma Waaagh complète avec des gros morceaux de photos dedans !
» Apoka Team - Newsletter (avec des vrais bouts de spoils dedans)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SMG :: Chefs D'oeuvres :: Fictions-
Sauter vers: