SMG

L'antre d'un univers de fous. A vos risques et périls.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Fiction] Ardeurs d'esprits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 23
Localisation : N'essaye pas de me localiser. Essaye plutôt de courir avant que je ne te trouve 8)))

MessageSujet: Re: [Fiction] Ardeurs d'esprits   Jeu 6 Avr - 0:14

Traitons le chapitre suivant de mon rattrapage^^

"Bon... On va y aller ?
- Ouais...
- Essaie d'être poli, et courtois. Et de bien te tenir. Hm ?
- … Comment ça bien me tenir ? J'me tiens bien é_é
- … Oui mon poussin.
- Arrête de te foutre de moi..."

Si j'étais Luna j'aurais pas aimé qu'il me parle sur ce ton

Mais bon, c'est son mari.

"La rencontre fut assez... cocasse. La famille de Luna était habituée aux bonnes manières et voir ses parents interloqués par celles de son compagnons la faisait rire, au point d'avoir un fou rire en plein repas, inarrêtable. Le regard noir que lui envoya sa mère, au lieu de la calmer, ne fit qu'accentuer sa crise."

Ok j'ai rien dit, Luna est taré. En faite, Lucianno va finir à la porte direct après cette visite et elle va vite se calmer la petite

*essaye de lire la vidéo* "Cette vidéo n'existe pas. Opération impossible" Ok... du coup je ne sais pas quel style d'ambiance va aller avec les évènements qui vont suivre... donc... je fais à mon idée^^'

Mmh... au vu de cette scène, j'aurais vu cette musique personnellement https://www.youtube.com/watch?v=BqvyWzEENms&feature=youtu.be&t=2m5s me demande pas pourquoi, je trouves que c'est assez calme et en même temps comique comme situation et du coup cette musique colle assez bien^^

Et Lucianno est sérieux quand il dit que les rousses sont des sorcières ? Mais du coup... Nami, Malon, Ion (de Rodea The Sky Soldier), c'est toutes des sorcières ? ON M'AURAIT TOUT CACHÉ ???


Ah Luna semble libre pour une fois dans sa vie. C'est une bonne chose


En plus elle est maman


Ah cette musique de Twilight Princess je l'ai pas encore entendue, mais je regrette pas je crois^^

"« Veux tu te reposer ? Manger quelque chose ? De la tarte aux pommes ?
- Chéri... je ne voue pas une passion folle de la tarte aux pommes comme toi, tu sais."

... Attends... Lucciano aime la tarte aux pommes ?... Mais alors... LUCCIANO SERAIT... IBLIS ???

Enfin, c'est pas comme si ça me choquait autant...

Mais je sais pas... Je pensais qu'Iblis allait être son 2e amour après qu'un truc serait arrivé à Lucciano !!!

Je cherche vraiment trop loin, je sais^^'


Je me demande sérieusement quel est le soucis de santé de Luna... si ce n'est pas le fait qu'elle soit ensceinte (ce qui n'est pas le cas), qu'est-ce que c'est ?


Diana... morte ??? MAIS DECIDEMENT, C'EST UNE MAUVAISE PÉRIODE !!!

Ca m'a sacrément jeté un froid cette fin de partie...


J'avais prévu d'en lire deux aujourd'hui, mais vu cette nouvelle terrible (et vu qu'il est déjà assez tard ) je préfère continuer demain matin^^'

_________________
https://www.youtube.com/watch?v=6ffpauS93l8




Ah la famille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 23
Localisation : N'essaye pas de me localiser. Essaye plutôt de courir avant que je ne te trouve 8)))

MessageSujet: Re: [Fiction] Ardeurs d'esprits   Sam 29 Avr - 11:27

On reprend donc au moment terrible sur lequel tu avais clos ton précédent chapitre...


Punaise, mais tous ici ont le don d'écrire des lettres de leur persos qui serrent le coeur (entre celle-ci, celle de Xoshi avant de mourir...)

"Elle entendait le cri de plusieurs personnes autour d'elle comme si elles étaient loin"

SCHYZOOOOOOOO- *TG*


Ses parents... mais je les hais tellement C'est clair qu'on ne choisi pas sa famille, mais quand même, ce destin est injuste... (surtout que Diana était la seule personne qui comprenais Luna)


Luciano veut aller chercher quelque chose pour la guérir ?... Je vois pas de quoi il pourrait s'agir


"- Madame... je suis désolée. Mais je ne pense pas que votre mari revienne.
- … Il est peut être coincé quelque part, ou...
- Il ne vous laisse jamais sans nouvelles. Je crains qu'il ait eu un accident, ou quelque chose du genre. Les mers sont très agitées ces temps-ci, peut être que... »"


Non mais là, plus seule, je ne pense pas qu'elle peut l'être...

Après, si elle ressent encore sa présence, il y a encore de l'espoir...


"Elle regarda dans un meuble fin, et trouvait un petit flacon. … Elle 'lavait trouvé auprès de Diana, le jour de sa mort. Le poison entre ses mains, elle regarda bouteille d'eau posé non loin de là.

Etait-ce douloureux ? Sûrement moins que ce qu'elle ressentait à cet instant. La mort était douce comparée à son mal-être actuel. Elle pensait à ce que sa sœur avait-pu ressentir. Quelle libération... Elle prit le flacon et la bouteille avant de se poser dans le lit. Elle se sentait tellement faible..."


ATTENDS LUNA ! PAS TOUT DE SUITE ! J'AI DIT QU'IL Y A ENCORE DE L'ESP-


Ouf, juste à temps


C'est clair qu'il ne lui reste que son petit bout'chou. Il faut rester ensemble. Qui sait ? Il reviendra peut-être.


Luna ne connait pas la célèbre phrase d'Aragorn ? "Il y a toujours de l'espoir", tout ça *Le seigneur des anneaux n'était pas sortit à l'époque *


BREF, une partie bien déprimante, mais que j'ai eu tout de même le courrage de lire^^

Et déprimant ne veut pas dire "manque de qualité", je te rassures *TG*

_________________
https://www.youtube.com/watch?v=6ffpauS93l8




Ah la famille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaelrasengan
Plus cool que cool
Plus cool que cool
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 23
Localisation : N'essaye pas de me localiser. Essaye plutôt de courir avant que je ne te trouve 8)))

MessageSujet: Re: [Fiction] Ardeurs d'esprits   Mer 17 Mai - 11:55

Bien, cette partie suivante commence tranquillement, mais quelque chose me dit qu'il y a un truc pas normal qui va se produire

Ah oui, effectivement. Je ne sais pas qui est cette inconnue, mais je pense que ce qu'elle va dire juste après va être très intéressant

"A sa ceinture se trouvait une épée longue, ivoire et argentée. L'inconnue se posa près d'elle, qui fit un mouvement de recul. "

Luna, tu deviens parano, ma parole ! Elle ne va pas te découper. Elle a une tête de serial killer ? Bon, l'habit ne fait pas le moine, je le conçois, mais bon. Laisse lui une chance.

Mmh... Je crois que je commence à comprendre comment Luna est devenue ce qu'elle est aujourd'hui.

"- Si vous avez tant de pouvoirs, dites moi si il est vivant ou mort.
- … Je crains de ne rien pouvoir vous dire. »

Pourquoi, dans son expression, la brune avait l'impression que son interlocutrice savait la réponse ? Son cœur se serra.

« … Pourquoi vous ne pourriez pas ?
- … Je ne peux pas vous le dire car je ne sais pas. »

C'était un mensonge éhonté. Elle le savait, Luna le ressentait. Alors pourquoi tant de mystères ? "


Va savoir pourquoi *TG*


"- Le votre changera peut être. Peut être aurez vous le pouvoir de la nature avec vous. "


P'tet ben qu'oui. P'tet ben qu'non


En faite, je ne sais pas si Luna est la personne la plus chanceuse du monde ou l'inverse. D'un côté elle n'est pas mourrante et va devenir une adepte de la magie surpuissante (ce qui lui changera grandement de sa famille) mais d'un autre elle a perdu son mari, ne peut rien savoir si il est vivant ou non et doit abandonner son fils (elle y est obligé donc)


J'essaye de me mettre à sa place, mais moi même, je ne sais pas vers quel clan me tourner (les chanceux ou les malchanceux ?)


Bref le jour J est arrivé. Il est temps de commencer une nouvelle vie Luna. Mais quelque chose me dit que tu reverra un jour Iblis. Tôt ou tard. Quand à Rezan, je suis persuadé que ce n'est qu'un au revoir.


"-Fin de la Première partie-"


Oho... là ça va devenir intéressant



Bref, il ne me reste qu'un seul chapitre et j'aurais rattrapé ta fic complètement.

_________________
https://www.youtube.com/watch?v=6ffpauS93l8




Ah la famille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cam
Hébergeuse de squatteurs
Hébergeuse de squatteurs
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : feignasse devant son PC/sa WiiU/sa 3DS

MessageSujet: Re: [Fiction] Ardeurs d'esprits   Mer 26 Juil - 23:03

C'était une autre jeune fille, rencontrée dans les rues, qui les aidèrent. Ariane était de cinq ou six ans leur aînée et vivait dans les rues de la capitale. Elle avait appris à se défendre seule, alors que rien ne lui souriait. Elles se rencontrèrent alors que Mélina s'était faite agresser et que le jeune fille l'avait sauvée.
https://www.youtube.com/watch?v=k1qOhXdJoIA

« M-merci...
- De rien... C'est toi, la jeune fille qui m'avais donné une pièce, hier, hm ?
- Tu es...
- J'ai toujours vécu seule Je me dois de me défendre. Mon nom, c'est Ariane.
- M-Mélina. Enchantée.Tu sais te battre, donc ?
- Hm, je me débrouille. »


Ariane avait des cheveux courts, rares pour l'époque, d'un gris argenté. Ses yeux verts pomme montraient une certaine malice, et beaucoup d'intelligence. Malgré ses habits larges et sales, on ressentait la présence d'un corps à la fois féminin et fort.
Les deux jeunes filles se trouvaient dans un recoin d'une rue, près d'une vieille maison abandonnée. Celle-ci était délabrée et beaucoup de pierres manquaient, le toit étant en partie détruit ; pourtant, Ariane semblait en avoir fait son habitat. Elle avait vu la blonde à travers un trou, et ne supportant pas de voir des hommes agresser une jeune fille sans défense, elle était venue afin de l'aider.
De plus, Mélina était une des seules personnes assez altruistes pour l'avoir aidée alors qu'elle demandait un peu d'argent dans la rue ; alors qu'il était facile de comprendre que la blonde était loin de rouler sur l'or. De toute façon, la jeune fille avait bien compris que les personnes les plus aisées étaient souvent les plus radines.

« Tu as de la chance de savoir te battre...
- Hm ?
- … Il faudrait que je sache me défendre. Si je le savais, ces garçons...
- Des garçons qui vous posent problème ? »

https://www.youtube.com/watch?v=RqxmFkmEoZQ&

Mélina serra le poing. La jeune femme en face d'elle posa une main sur son épaule afin d'inviter la blonde à expliquer sa situation, qu'elle fit le cœur lourd. Que penserait une femme aussi indépendante de son histoire ?

Contrairement à ce qu'elle pensait, Ariane se trouva d'une grande écoute, ainsi que d'une grande compréhension.

« Les hommes... Ils sont toujours aussi imbus d'eux mêmes et dégradants avec nous...
- Tu...
- Je n'aime pas les hommes. Ils sont menteurs et vicieux selon moi.
- Je me demande... »

La jeune blonde avait ses yeux bleus dans le vague. Elle fixait le ciel clair d’un air soucieux, avant de se retourner d’un air d’abord convaincu, puis s’intimida devant le regard perçant de la jeune fille aux yeux verts.


« J-je me doute pas que tu dois être occupée mais…
-  Hm ? Pas tant que ça.
- … Je… J’aimerais apprendre à me défendre moi aussi. Et emmener Cynthia…
- … Cela pourrait se faire, oui. Je n’aime pas laisser quelqu’un sans défense. Surtout lorsqu'il s'agit de quelqu'un de malmené. Ecoute. Tu as du temps libre ?
- Oui, surtout l'après-midi.
- Demain, ici ? Ramène ton amie.
- V-Vraiment ? Merci !
- Il n'y a pas de problème. Alors que tu n'es pas des plus riches, tu n'as pas hésité à m'aider... C'est ma façon de te remercier. »


Lendemain, même heure et même endroit.
C'est avec appréhension et septicisme que Cynthia accompagna son amie au rendez-vous fixé la veille ; elle savait que la blonde aux yeux bleus pouvait être naïve, mais elle espérait plus que tout, elle aussi pouvoir se défendre et c'est pour cette raison qu'elle avait accepté de la suivre. Peut-être que savoir se défendre leur permettrait, à elle et sa grande amie, qu'elle considérait comme sa sœur, d'avoir, peu à peu, leur liberté...


Mélina ne put s'empêcher de pousser un soupir de soulagement en reconnaissant le regard vert émeraude de la jeune fille aux cheveux argentés. Celle-ci lui répondit avec un petit sourire en coin. Mélina s'empressa de faire les présentations entre les deux jeunes filles présentes. Ce fut après cela qu'elle se rendit compte de ce qu'il y avait derrière la vagabonde ; plusieurs armes, différentes, assez  rustiques mais qui paraissaient assez dangereuses. Elle remarqua deux petites épées, l'une plus longue, un arc ou encore deux poignards. Elle ne put s'empêcher d'avoir une sorte d'appréhension : jamais elle n'avait utilisé ce genre de choses ; mais en même temps, un sentiment inverse s'emparait d'elle. Une sorte d'excitation, de confiance en elle étonnante vu la timidité habituelle de la jeune fille. La jeune orpheline croisa le regard de sa compère. Il leur avait suffi d'un regard, d'un contact visuel pour comprendre qu'elles ressentaient, à cet instant, exactement la même chose.


https://www.youtube.com/watch?v=bbPdFM4FQNI

« Bien. D'abord, il faut savoir que l'on peut se battre de différentes façons. Il est rare de connaître deux personnes se battant de la même façon ; même une arme identique, des capacités identiques peuvent donner deux façon très différentes de se battre. Vous ne devez pas copier un style, essayer de m'imiter, ou de faire la même chose l'une et l'autre ; il faut trouver ce qu'il vous convient, et ce qui vous va au mieux.
- Mais le combat n'est pas naturel... Ne put s'empêcher de contester la jeune fille aux cheveux châtains.
- Détrompe toi. Quand notre vie est en jeu, on comprend rapidement quelle est la meilleure façon de se défendre, quelles sont nos capacités.
- … Mais...
- Oui, aujourd'hui, votre vie n'est pas réellement en jeu. Mais...Un jour, on vous fera du mal. Pensez à cela. A tout ces moments où vous auriez aimé riposter. »

https://www.youtube.com/watch?v=MrZB9nPMvS4

Mélina n'eut pas besoin de réfléchir longtemps. Le visage de ce garçon, de trois ans leur aîné -elles étaient âgées de 15 ans à ce moment là-, qui faisait souffrir son amie. Ce soir là, il lui avait pris son innocence et sa virginité. La blonde avait encore en tête la douleur que ressentait son amie, qui se traduisait par les larmes qui coulaient sur son visage. Cynthia voulait hurler, appeler à l'aide, mais la peur et l'impuissance lui avaient fait perdre toute envie de crier.
Le regard vert, d'habitude si lumineux, était plein de terreur. Elle était immobile, les yeux écarquillés ; on aurait pu la croire morte si son corps n'était pas pourvu de tremblements, si son souffle n'était pas saccadé.
Mélina aussi aurait voulu hurler mais une main plaquée sur sa bouche, allant même jusqu'à l'empêcher de respirer correctement.
Elle aurait voulu se défendre, surtout, être capable de se libérer des mains qui la maintenaient fermement afin de tuer cet enfoiré qui souillait celle qu'elle considérait comme sa sœur, et qui était la seule personne qui comptait à ses yeux.
A la place...
Elle était restée immobile, sans pouvoir bouger, alors qu'elle pleurait en voyant la détresse de la jeune fille en face d'elle. Elle se haïssait.
La blonde leva la tête vers la châtain à côté d'elle. Elle vit son regard s'assombrir. Mélina comprit tout de suite à quoi elle pensait. A ce jour, où, l'une après l'autre, elles avaient perdu ce qui leur restait d'amour propre.
Cette fois, le regard des deux filles fut déterminé. Plus jamais elles ne se laisseraient faire.

-fin de la musique-

« On voit exactement, oui.
- Bon sang. Je ne sais pas exactement ce que vous avez vécu, mais ça ne devait pas être une partie de plaisir.
- …
- Je ne veux pas savoir. Vous m'en parlerez si vous le voulez. Je comprends parfaitement..ce que c'est de ne pas vouloir parler de moments difficiles... »

Ariane sembla dans ses pensées, comme si de mauvais souvenirs ressurgissaient à la surface à ces paroles. Cela ne manqua pas d'éveiller la curiosité de Cynthia, mais celle-ci se tut, comprenant parfaitement le ressenti de la fille aux cheveux argentés. Il se passa quelques secondes où un silence oppressant prit place.
Ce fut Ariane qui le brisa, poussant un soupir avant de prendre la parole.

« Bien, on va commencer. Je vais vous demander de vous défendre alors que je fais semblant de vous attaquer. Cela me permettra de voir quelles sont vos capacités... »

https://www.youtube.com/watch?v=P6fVC3NukpY

L'entraînement dura une bonne partie de la journée ; le soleil commençait à s'éteindre lorsque les trois orphelines s'arrêtèrent.


« Eh bien...
- Hm ?
- Je dois dire que je suis plutôt impressionnée, confia Ariane.
- Impressionnée de quoi.. ?
- De votre niveau. Il est rare de voir des personnes qui ne se sont jamais battues avoir des prédispositions aussi énormes au combat.
- Comment ça ?
- Eh bien, Mélina... Tu te bats mieux avec ces épées que certaines personnes que je connais et qui se battent depuis longtemps pour leur vie. »

Mélina fronça les sourcils, regardant les deux épées courtes qu'elle avait manié ce jour-là. Cynthia, elle, avait pris un arc et un poignard court.


« Puis, vous vous débrouillez bien même à mains nues. Vous ne vous en êtes jamais rendues compte car vous n'avez jamais cherché à vous défendre.
- Alors...
- On va continuer à s'entraîner ensemble. Si l'un d'eux vous fait du mal...
- Ils ne nous feront plus de mal. »


C'était Cynthia qui avait pris la parole. Mélina regarda son amie. Elle voyait dans ses yeux une détermination et une confiance en elle hors norme. Ariane, d'abord surprise, eut un sourire en croisant le regard vert clair de la jeune fille en face d'elle.

« C'est ce que je voulais entendre. On se retrouve à la même heure, demain.
- On sera là. »


Lorsqu'elles reprirent la route de l'orphelinat ce jour là, les filles se sentaient différentes.
Elles se revirent régulièrement avec Ariane, tout les jours, à la même heure ; à tel point qu'une semaine plus tard, les deux orphelines avaient fait des progrès hors norme. Les 3 jeunes filles avaient toutes les trois atteint un même niveau, que les jeunes gens de leur âge ne pouvaient généralement pas atteindre. Même les personnes plus âgées qu'elles n'étaient parfois pas au niveau de ces trois prodiges du combat.

Une semaine plus tard... C'est aussi le temps où, pour la première fois, les deux orphelines autrefois maltraitées par les autres allaient enfin montrer leur potentiel et qui elles étaient vraiment.


https://www.youtube.com/watch?v=r5Wp8WXze_I

Ce fut alors qu'elles revenaient de leur entraînement quotidien. Elles ouvrirent les portes de l'orphelinat, et comme à leur habitude, montèrent dans leur chambre, avant de redescendre pour aller se nettoyer à l'arrière de l'orphelinat. Alors que Mélina enlevait sa chemise sale pour se rafraîchir, elle entendit des pas venir vers eux.
Ces enfoirés...
Ce regard ambré. Elle le reconnaîtrait entre tous. C'est celui qui les avait...
Ne plus se laisser faire.
Elles valaient mieux qu'eux.



Lorsqu'il s'approcha d'elle, un rictus mauvais aux lèvres, le premier réflexe de Cynthia fut de se saisir de son poignard. Bien que sa comparse n'ait pas d'arme, elle était cependant prête à se défendre. L'homme aux cheveux bruns s'approcha d'elle afin de lui toucher la poitrine.

Plus jamais.

Une gifle le fit valser jusqu'au mur. Un second s'approcha. Elle le saisit par les cheveux pour le rapprocher d'elle. Un coup de genou bien placé suffit à le faire tomber. Le premier se releva. Ce fut à Cynthia cette fois de s'approcher.

« Fils de pute. »

Elle fit tourner son poignard dans ses doigts. Il fila dans l'air pour se plonger dans la chair de celui qui les avait brisées.
Elle enfonça un peu plus la lame.
Elle voulait le voir mourir...Sentir son sang couler entre ses doigts.
Le sentir se briser... Comme il les avait brisé. La vie quittait son corps comme la sienne avait failli la quitter ce jour ou il l'avait...

« Crève...
- Cynthia... Il est mort. Tout est fini.
- Je l'ai...
- Oui... Tout est terminé. Nous devons partir, maintenant. Viens vite. »

Cynthia regarda autour d'elle. Une mare de sang autour de cet enfoiré. Elle s'était effondrée par terre et Mélina l'avait serré contre elle. Bientôt, on viendrait l'arrêter. Elle devait fuir.

https://www.youtube.com/watch?v=n6AaQzFfw0k

Les deux orphelines quittèrent l'endroit rapidement. Elles cherchèrent Ariane dans les rues de la capitale Silvarienne et finirent par la retrouver à l'endroit ou elles se retrouvaient d'habitude. Les deux filles, dont Cynthia complètement déboussolée, expliquèrent la situation à la jeune fille aux cheveux argentés.
Elles quittèrent la capitale pour se réfugier dans la forêt Leinisienne, a quelques kilomètres de Melynburgh. Elles trouvèrent une maison délabrée, abandonnée, brûlée dans un ancien incendie. Cela suffirait pour l'instant. Le temps que Cynthia se remette de ses émotions...


Ainsi se passa le premier meurtre de Cynthia Beckett. Mais, à cet instant, ce que ne savaient pas les trois comparses et amies, c'est que quelqu'un les observait.

Une silhouette fine, aux cheveux blancs et à la peau nacrée. Elle referma ses mains sur son bâton, un petit sourire aux lèvres.




Par la suite, les trois jeunes filles avaient un peu amélioré le taudis dans lequel elles vivaient. Elles ne roulaient pas sur l'or, mais vivaient une existence paisible, un peu coupées du monde.
Jusqu'au jour où...

https://www.youtube.com/watch?v=hdrNMao4RlI

Elles se réveillèrent un matin de façon inhabituelle. Mélina se leva, alors qu'elle sentait une désagréable odeur. C'était...
Du sang ?
Elle alla dans la petite pièce principale.
Le corps d'Ariane baignait dans le sang.


« … A-ARIANE !? »

C'était impossible... Elle devait faire un cauchemar. Ariane ne pouvait pas... Être... Elle aperçut du coin de l'oeil quelqu'un partir.
Elle ne réfléchit pas une seconde et fonça vers l'inconnu, attrapant au vol les deux épées posées sur le coin de la table.

« VIENS ICI ENFOIRE !!»

Elle fila à travers les arbres. Son agilité était plus qu'impressionnante, et bien qu'un peu moins rapide, elle parvint assez facilement à rattraper la personne, qui semblait être un homme. S'accrochant à des branches afin de sauter d'arbre en arbre, elle s'élança sur le dos du meurtrier, l'égorgant d'un coup sec.  
Elle ne le connaissait pas : en effet, elle voyait bien qu'il ne s'agissait pas de quelqu'un de l'orphelinat, dont elle aurait reconnu le visage ; de plus, leurs maigres économies se trouvant dans ses poches prouvait qu'il s'agissait plutôt d'un vol.
Ariane devait être descendue sans se préoccuper d'un voleur, et il l'avait tué par derrière...

« Merde... »

Cynthia arriva bientôt à côté d'elle. Elle prit la blonde effondrée dans les bras, et les deux regagnèrent la maison ou elles vivraient à présent qu'à deux.

-fin de la musique-

Ainsi, Mélina Jones fit son premier meurtre.
La personne qui les observait aurait pu tuer le meurtrier ; pourtant elle ne l'avait pas fait. Elle voulait laisser la jeune fille agir comme elle le voulait.

C'est ainsi que Mélina et Cynthia devinrent mercenaires ; cela le permit de vivre bien plus convenablement. Cependant, mettre sa vie tout les jours en danger n'était pas une situation facile à vivre.

Nous voilà alors que Mélina a fini sa mission, sauvée de justesse par son amie Cynthia.
La personne qui les observe se décide enfin à aller les voir.


https://www.youtube.com/watch?v=JA_VeKxyfiU

C'était alors que les deux filles sortaient de chez elles que la femme aux cheveux blancs se présenta à elle. Elle portait une longue robe fluide, blanche, qui semblait ne pas entraver ses mouvements, ainsi qu'une cape gris foncé. A ses pieds, elle portait des bottes marrons en cuir, ainsi qu'une ceinture de la même couleur où se trouvait une rapière.
Son visage reflétait de la douceur mais aussi une certaine mélancolie. Pourtant, Mélina et Cynthia ne purent s'empêcher de se mettre en position de défense.

« Allons allons. Je ne veux pas vous faire de mal.

- Qui-êtes vous ?!
- .. Hm, cette question est compliquée. Pour l'instant, appelez moi Luna.
- Hu ?
- Je vous expliquerai plus tard. »

Cynthia, qui se méfiait de tout le monde, décocha une flèche, que la jeune femme esquiva d'un coup de tête très rapide.

-fin de la musique-

«  Allons bon, Cynthia. Je ne vous attaque pas, hm ?
- Comment vous savez...
- Cela fait un moment que je vous regarde. Comment dire... J'ai un marché à vous proposer.
- Comment ça ?
- J'aimerais que vous m'aidiez à protéger ce monde. Celui que nous connaissons, et à aider ceux qui en ont besoin.
- Ah oui ? Pourquoi on ferait ça ? Tout le monde nous a trahi, la seule personne à ne pas l'avoir fait est morte.
- Eh bien... Aidez moi dans ma tâche, et en échange, je ferai en sorte que vous n'ayiez plus jamais à vous inquiéter de vous défendre. J'aimerais vous confier un pouvoir. »

Au même moment, une boule de foudre apparut dans sa main droite. Dans l'autre, une boule noire, d'un pouvoir inconnu mais qui faisait ressentir une sorte d'aura sombre. Luna eut un petit sourire, tout en refermant les mains, faisant disparaître les boules de magie.

L'heure de recruter ses futurs disciples était venue.

_________________
"Elle est la colère qu'il ne pourra plus exprimer.
Il est le calme qu'elle ne pourra plus jamais obtenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan'
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Messages : 424
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 18
Localisation : In ZA WARUDO

MessageSujet: Re: [Fiction] Ardeurs d'esprits   Mer 26 Juil - 23:18

J'ai direct su que c'était Luna


...J'comprends mieux pourquoi y'avait le développement sur l'avarice des hommes maintenant. Un viol, tu m'étonnes :( il a bien fait de crever ce p'tit con. :/ 

ARIANE WHYY 
Elle avait l'air intéressante en plus, j'aimais bien sa façon de voir les choses :( mais bon, au moins elle a aidé les ancêtres de Cam/Emylie et Mael à se développer et à survivre dans ce monde, et ça, ben c'est bien  *tg* 

tu restes dans mon kokoro Ariane tkt

_________________


Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate


Attention spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-m-g.forumactif.org
Just-to-buy

avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 10/08/2015
Age : 20
Localisation : En train de se taper des barres sur la planète de Donkey Kong.

MessageSujet: Re: [Fiction] Ardeurs d'esprits   Jeu 27 Juil - 14:52

Oh oh oh, intéressant, au début je n'étais pas sûr mais à la fin j'ai bien reconnu la flamme.... (par rapport au commentaire de Fan) , mais maintenant, je pense juste à Emylie qui fait pas confiance à Mael qui est un ga- *TG* /PAN/

La façon que tu décris la douleur de ces pauvres femmes....bordel...j'ai bien voulu que le gars meure aussi. =/ (très humain) /PAN/

Une suite sortie en mode "SURPRISE MOTHERFUCKER" assez longtemps après donc il faudra que je relise les chapitres précédents. /PAN/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCVQ8_RWrCUw7ydh0KwdXgIA
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fiction] Ardeurs d'esprits   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fiction] Ardeurs d'esprits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] Dener, héros jusqu'au bout ! Chapitre 3
» [Fan-Fiction] Vous devez inventer avec votre imagination !
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» [Fan-fiction] Il était une légende ... Sélène. Final Chapitre.
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SMG :: Chefs D'oeuvres :: Fictions-
Sauter vers: